Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 04:35

AVEUX DE L’ENFER ; Avis théologique

Post face du livre Avertissements de l’au-delà à l’Église contemporaine »1978

 

 

Nous avons demandé à un théologien, versé dans la mystique, le Père Bernard, de bien vouloir exprimer sa pensée, à la suite de la lecture de ces «Avertissements ».

Pour un théologien, la principale objection qui peut se présenter, devant pareilles «révélations», est celle-ci: Quel crédit apporter à des paroles de possédés? Car il y a deux possibilités: 1° que ce soit l'esprit humain qui parle, et traduise ses propres pensées. 2°que ce soient des esprits démoniaques et qu'ils mentent, le mensonge étant l'âme de l'enfer.

 

Pour le 1°, nous répondons : l'esprit humain de la possédée dont il s'agit ici ne saurait simultanément parler en damné, et proclamer sans cesse les vérités du salut. Sans parler de mille choses dépassant sa compétence, et de mille phénomènes propres aux possessions et exorcismes, et inexplicables par les lois naturelles.

 

Pour le 2°, nous répondons : il est vrai que les démons s'ingénient toujours à mentir. Mais il est vrai aussi qu'ils peuvent être contraints par Dieu à dire la vérité, tout comme ils peuvent être contraints par Lui de s'en aller. Comment savoir s'ils mentent ou s'ils agissent sous la contrainte de Dieu?

D'abord par le contenu de ce qu'ils disent: tout ce qui est conforme à la Foi authentique est vrai, et inversement pour ce qui s'y oppose ..

Ensuite, par les circonstances démontrant leur contrainte, notamment par le fait qu'ils ne peuvent résister aux adjurations divines et aux prières, par la sainteté de la personne qu'ils possèdent, par la nécessité où ils sont de parler avant d'être expulsés, et de partir après avoir dit tout ce qu'ils devaient.  

 

Dans le cas présent, les deux points sont indiscutables. Qui plus est, il est évident qu'il leur faut une terrible contrainte - comme ils le répètent sans cesse eux-mêmes - pour devoir proclamer les vérités les plus fâcheuses pour leur propre intérêt de démons, les plus utiles pour la cause divine.

 

Nous savons bien que ce livre sera violemment rejeté par les uns, abondamment critiqué par beaucoup d'autres, de tous les camps. Il n'est pas difficile de prévoir qu'il ne plaira pas à tout le monde.

 

Nous constatons seulement ceci: la position que chacun prendra, du moins globalement, devant ces «révélations», sera exactement celle qu'il prendra devant Dieu. Car c'est l'enseignement même de l'Église, l'authentique enseignement de l'authentique Église bi-millénaire, que l'on y retrouve à l'évidence.

 

Il y a certes des points particuliers relevant de l'ordre contingent, au sujet notamment des impostures qui emprisonnent et torturent le Pape. Mais même là, si l'on veut bien réfléchir, la logique de la vraie Foi s'y retrouve bien mieux que le scepticisme facile des «esprits forts», ceux-là mêmes que l'Ennemi aveugle et utilise avec le plus de facilité et de sans-gêne.

 

Remarquons aussi que, dans l'ensemble, ces «révélations» sont contrôlables, et mêmes contrôlées, par ailleurs, par des sources différentes et sérieuses. Et, en fait, beaucoup de bonnes âmes savaient déjà tout cela, ou du moins l'essentiel. . De sorte, qu'en fait, la répartition entre ceux qui «y croient» et ceux qui «n'y croient pas», cette répartition est déjà grandement préparée par les choix de chacun face à Dieu.

 

En fm de compte, le grand conseil que nous pouvons donner à ceux- qui cherchent sincèrement la vérité, c'est celui qui est donné dans le texte même : Se mettre à genoux, et prier avec humilité, ferveur et insistance, prier le Saint-Esprit surtout.

 

Nous avons même envie d'ajouter: Se mettre en présence de Dieu, avec la même intensité que si on savait devoir mourir dans quelques heures, et être jugé par Lui .C'est à ceux qui refusent de prendre cette perspective de l'Eternité comme condition fondamentale pour y voir clair, que Notre Seigneur donne la terrible leçon du «Mauvais Riche»; il n'a vu clair que lorsqu'il était trop tard, éternellement et cruellement trop tard, et ceci par sa faute.

 

Et ce n'est pas nous mais Notre Seigneur qui conclut amèrement sa leçon: «Du moment qu'ils n'écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu'un d'entre les morts ressuscite, ils ne seront pas convaincus».

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens