Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 06:15

106746_1075486554_1_450.jpg

                                      

 

    Bienheureux les pauvres en esprit, car ils verront Dieu

                                                                            (Ste Angèle de Foligno)

              En ce jour de mémoire du Martyre de Saint Jean Baptiste et donc de son entrée triomphale au Ciel, nous demanderons la grâce de la Foi qui est accueil de la Révélation Divine. « L’humilité précède la gloire »Le précurseur annonçait la venue du Serviteur souffrant, de l’Agneau de Dieu, le Sauveur Jésus. Il devait être très humble et résister à bien des épreuves pour demeurer fidèle à sa sublime Mission : Préparer le chemin et s’effacer. Sa fidélité sans faille , quoiqu’il en coûte, lui a valu la grâce du martyre, après trente années de sainte vie .. Prions-le pour la grande cause qui nous rassemble. La Sainte Église honore tout particulièrement ce grand saint ,très puissant au Ciel parce qu’il fut très humble sur terre. A part Notre Seigneur et la Sainte Vierge, c’est le seul saint dont elle fête la naissance (24 Juin)…Il est cité dans le Confiteor immédiatement après les Anges et avant les Apôtres.

 

                     " Il y a une sauvegarde qui enlève toute place à l'illusion : c'est la pauvreté  en esprit, l’humilité du cœur et l’humilité intellectuelle .J’entendis une parole divine qui me la recommanda comme une lumière et comme un bonheur qui passe toutes les conceptions de l'entendement humain. Voici ce que dit le Seigneur.

                " Moi, si la pauvreté n'eut pas été si heureuse, Je ne l'aurais pas aimée ; et si elle eut été moins glorieuse, Je ne l'aurais pas prise. Car l'orgueil ne peut trouver place qu'en ceux qui possèdent ou croient posséder. L'homme et l'Ange tombèrent et tombèrent par orgueil : car ils crurent posséder. Ni l'homme ni l'Ange ne possèdent rien. Tout appartient à Dieu. L'humilité n'habite qu'en ceux qui se voient destitués de tout. La pauvreté d'esprit est le bien suprême. Dieu a donné à Son Fils qu'il aimait infiniment, une pauvreté telle qu'il n'y a jamais eu et n'aura jamais un pauvre égal à Lui.

                          Et cependant, Il a pour propriété l'Etre. Il possède la Substance et Elle est tellement à Lui que cette appartenance est au-dessus de la parole humaine. Et cependant Dieu l'a fait pauvre, comme si la Substance n'eut pas été à Lui. Ceci est folie aux yeux des pécheurs et des aveugles. Les sages nomment la même chose d'un autre nom. La pauvreté est si réellement la racine et la mère de toute humilité et de tout bonheur, que l'abîme où je vois cela ne peut se décrire... Si vous considérez l'immense valeur de ce trésor et comment il attire le Cœur de Dieu, vous ne pourriez plus rien garder de périssable, ni rien avoir en propre, rien...

                   La Divine Sagesse nous a dit par l'Incarnation du Verbe : vous êtes mortels. Par la pauvreté d'esprit, Elle nous dit : vous êtes bienheureux ".

 

                                                                     +++

 

 Qu’est ce que la Charité ?.... C’est l’absence de toute cupidité »…St Bernard.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 07:29

Chef-Sacre-de-Jesus

                                  Le secret de la Sagesse

 

Jésus peut et veut transformer nos souffrances.

 

« Sainte Mechtilde, trouvant que sa maladie la rendait inutile et qu’elle souffrait sans aucun fruit, le Seigneur lui dit : « Dépose toutes tes peines dans Mon Cœur, et Je leur donnerai une perfection aussi haute qu’aucune souffrance en a jamais pu acquérir.

Ma Divinité, attirant en Elle les souffrances de Mon Humanité, Se les a complètement unies. De même, Je veux transporter sur Ma Divinité toutes tes peines, n’en faire qu’une chose avec Ma Passion, et te donner part à cette glorification que Dieu le Père a conférée à Mon Humanité pour toutes Ses souffrances.

Donne donc toutes tes peines à l’Amour disant : « Je les confie dans la même intention que Tu me les apportées du Cœur de Dieu, et je Te prie de les y reporter, lorsque ma reconnaissance les aura rendues parfaites. »

Lorsque tu voudras Me louer et que tes souffrances t’en empêcheront, demande à Dieu le Père de Me louer et de Me bénir de cette louange que Je Lui ai adressée sur la Croix au milieu des souffrances, avec cette gratitude en laquelle Je Lui ai rendu grâces  de ce qu’Il a voulu que Je souffrisse ainsi pour le salut du monde, et avec cet amour qui M’a fait souffrir de tout cœur et de toute libre volonté.

Ma Passion porte des fruits infinis dans le Ciel et sur la terre.

Ainsi, les peines des moindres épreuves que tu M’auras confiées en cette matière, en union avec Ma Passion, porteront de tels fruits, que les saints du Ciel en recevront un accroissement de gloire, les justes plus de mérites, les pêcheurs leur pardon, et les âmes du Purgatoire un soulagement.

Qu’y a t’il, en effet, que Mon Divin Cœur ne puisse changer en mieux ? Car tout le Bien que contiennent le Ciel et la terre est sorti de la Bonté de Mon Cœur. »

 

Dis ceci à toutes les âmes. »

 

Fiat , Magnificat ! Quam bonus est Dominus !

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 08:25

Taizé avait déjà détourné beaucoup de jeunes catholiques.Maintenant ,à l'occasion des agitations mondialistes,c'est au tour du mouvement néo catéchuménal très suspect de propager une doctrine fort peu catholique de prendre la jeunesse en main.Ce pauvre R...est complètement dépassé et n'est plus même obéi par ses" bureaux "Voir l'allocution de Mgr Fellay aux ordinations de Winnona qui signale des faits ahurissants de guerre au Vatican.(Dici)

Prions donc avec persévérance les Anges gardiens de nos enfants et petits enfants.La fin des mensonges approche....Christus regnat...

Partager cet article
Repost0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 19:11

Le conseil général de la fsspx est convoqué à Rome  le 14 septembre, jour de la Sainte Croix,dans le but d'une" recherche d'une situation canonique stable..."

Un ordinariat comme celui de l'aumônerie des armées leur serait concédé."Mais surtout qu'ils arrêtent de dire de "vilaines choses "sur ce concile qui est si loin,si vieux.....Unissons l'erreur à la vérité, partageons nous le royaume ,que diable..."

C'est un marché de dupes...Que de drames dans les consciences des prêtres et des fidèles..!Que le Chef sacré de Jésus soit pour eux  lumière et force !Que le Sacré-Cœur les unisse!Prions, prions ,prions  et.... patientons en ces heures historiques,....jusqu'à la victoire.

Partager cet article
Repost0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 10:46

cascades                 J'aime beaucoup consulter le site américain protestant "The institute for création resarch".Ce site est consacré à la mise à jour chaque semaine des découvertes scientifiques récentes qui battent en brèche la pseudo religion évolutionniste et que l'on nous cache soigneusement en "Europe occupée"En Anglais mais avec traduction Google "suffisante."

Qu'il est triste de constater que l'équivalent n'existe pas en France fille ainée de l'Église!Chaque article nous incite à admirer la sagesse de notre Créateur et à concevoir une horreur de la religion darwinienne qui atteint notre Père des Cieux en plein cœur et ruine toute catéchèse auprès des enfants manipulés et intoxiqués dès le plus jeune âge par un Mensonge diabolique abominable.A faire connaître aux jeunes.

Voir par ailleurs le CEP en France dont le bulletin est utile à cette grande cause de la louange de Notre Créateur "qui fait pour nous des merveilles."

Partager cet article
Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 07:58

             On apprend qu'à l'occasion des jmj de Madrid le crime d'avortement pourra être absous par les simples prêtres dans une "ambiance de partage, festive et conviviale",alors qu'en cas de crime grave seul l'évêque est compétent...C'est comme si à l'occasion d'un congrés de juristes on décidait de correctionnaliser les meutres,afin de donner une bonne image des juges.Ce qui choque, c'est le côté" semaine commerciale" avec des "soldes monstres" pour attirer le client.Cela me fait plutôt penser à ces soldes avant "liquidation" et "changement de propriétaire"...!. La miséricorde, comme la charité, est discrète,mais ne justifie pas le bouleversement des lois.Peut être que je me trompe de siècle Parce Domine...Explications bienvenues.Merci

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 07:08

virgin-angels1395-maitre-inconnu.jpg

 

                  Prière très actuelle à la  Sainte Vierge Marie

                  Remède contre les « esprits des ténèbres»

                   Arme contre les forces de haine et de peur.

 

                    «Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement, envoyez vos légions saintes, pour que, sous vos ordres, et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent .partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme».

                   Qui est comme Dieu?

Ô bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.

                     Ô divine Mère, envoyez les Saints-Anges pour nous défendre et repousser loin de nous le cruel ennemi,

Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous.

 

 

Prière indulgenciée par SS Pie X le 8 juillet 1908.

 Texte authentique de la prière dictée par Notre-Dame au Père Cestac, le 13 janvier 1864, Il est recommandé de l'apprendre par cœur.

 «Je mets une inimité entre toi (le serpent) et la Femme, entre ta postérité et sa postérité: elle te brisera la tête et tu l'attaqueras au talon».

Genèse Il, 15

                                            Historique de la prière

« Le 13 janvier 1864, le père Louis Cestac (fondateur de la Congrégation des «Servantes de Marie», décédé en 1868), accoutumé aux bontés de la Très Sainte Vierge, fut subitement frappé comme d'un rayon de clarté divine. Il vit les démons répandus sur la terre, y causant des ravages inexprimables. En même temps, il eut une vision de la Très Sainte Vierge. Cette bonne Mère lui dit qu'en effet les démons étaient déchaînés dans le monde, et que l'heure était venue de la prier comme Reine des Anges, et de lui demander d'envoyer les légions saintes pour combattre et terrasser les puissances de l'enfer».

«Ma Mère, dit le prêtre, vous qui êtes si bonne, ne pourriez-vous pas les envoyer sans qu'on vous le demande? - Non, répondit la Très Sainte Vierge, la prière est une condition posée par Dieu même pour l'obtention des grâces - Eh bien ma Mère, reprit le prêtre, voudriez-vous m'enseigner vous-même comment il faut vous prier? - Et il reçut de la Très Sainte Vierge la prière: «Auguste Reine».

Mon premier devoir, écrit l'abbé Cestac, fut de présenter cette prière à Mgr Lacroix, évêque de Bayonne, qui daigna l'approuver. Ce devoir accompli, j'en fis tirer 500000 exemplaires, j'eus soin de les envoyer partout».

Nous ne devons pas oublier de dire que, lors de la première impression, les presses se brisèrent par deux fois».

IMPRIMATUR

Cameraci (Cambrai), die 26 februarii 1912

A. Massait, vic. Gén

 

Notons bien que Notre–Dame nous prévient dans son secret de La Salette « qu’en  1864 Lucifer avec un grand nombre de démons seront détachés de l’enfer et aboliront peu à peu la foi… »Les dates ne sont pas dues au hasard …..

Elle est vraiment le secours et le refuge des pêcheurs. N’oublions pas de la remercier en sa fête du 15 Août. Les mois qui viennent seront décisifs pour l’Église. La fin de cette crise dépend de notre prière

 

En 1864 est fondée la première internationale socialiste par Marx et Engels..On connaît la suite… !

En 1864 Darwin reçoit la médaille de la Royal Society, pour ses théories dévastatrices sur l’évolution…sans créateur !On connaît la suite… !

En 1864, Ernest Renan s’attaque au christianisme ,il sera un des pères du modernisme…On connaît la suite… !

En 1864, le philosophe Nietzsche prépare la voie au Nazisme par sa théorie du surhomme et ses attaques violentes contre le Christ . « Dieu est mort… » ! »On connaît la suite…. !

En1864,la Franc-maçonnerie anticléricale (avec Carnot-   Ferry- Gambetta…)s’organise pour prendre le pouvoir en France et elle règnera sous la IIIème République .On connaît la suite… !.....

Partager cet article
Repost0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 13:42

1312863220-copie-1.jpg

        

        

     

        

            

       Le gouvernement mondial de l’Antéchrist

        

                «  L’homme du grand trône     (l’antéchrist) se leva et dit d’un ton impérieux : «  Il y a quelque chose de libre ; cela ne doit pas être ; maître absolu des corps, je veux, je dois l’être aussi des âmes ; la clef, la chaine des consciences, il me les faut, je veux être le seul et l’universel pontife de la terre. Réunissez un grand concile qui sera le grand et dernier synode….

                Et plusieurs voix crièrent : «  Dieu est Dieu, César est son prophète. César est le grand roi, et il est le grand prêtre et il sera le Pontife suprême et éternel de la terre ; nous louons, nous bénissons, nous adorons César… »

                 De toutes  parts arrivèrent des hommes, vêtus des habits de sacerdoce, avec une croix au rebours. Or tous ces hommes étaient vils et vendus à l’iniquité, hypocrites esclaves du fantôme du grand trône, prêtres intrus, faux, corrompus, ministres d’une religion toute possédée, la « religion montée du puits de l’abîme pour combattre la vraie fille du Christ »…

                 Mais l’Église d’Occident n’avait pas répondu à l’appel. Ses ministres n’étaient pas venus et les nations qui sont sous son autorité, même celles qui gémissaient dans les chaînes du Dragon avaient méprisé l’ordre….(L’Église catholique romaine, revenue de sa grave crise, restera fidèle, malgré les persécutions…. Et vaincra grâce à Dieu)

                  « Quand tous les ministres de la religion montée de l’abîme se trouvèrent au pied du grand trône, celui qui y était assis (666- l’antéchrist- le super-président du monde) se leva et dit : « Allez-vous en tous ; vous n’êtes plus rien : j’assume et j’absorbe tous les pouvoirs, toutes vos dignités, toutes vos fonctions. Désormais, il n’y a de pouvoir que le mien ;sur la terre il n’y a plus de pontife que moi, plus de roi, plus de maître, plus de …Dieu, dit-il dans un horrible tremblement…Alors, devant lui, ils passèrent tous l’un à la suite de l’autre, et ils se prosternaient à ses pieds, après quoi il leur arrachait les signes de leur vain pouvoir qu’il plaçait d’abord sur sa tête et qu’ensuite il jetait avec mépris dans la boue. Et chacun s’en allait après avoir reçu une chaîne… »

 

 Extrait des visions de Zacharie le voyant publiées dans Dies Irae d’Honoré de Temniac 1948

Malheur à ceux qui auront facilité son accès au pouvoir..par action ou par omission .La reconnaissance est un sentiment haï du démon…Malheur à ses complices…conscients ou inconscients.Malheur aux naïfs et aux endormis...Ils seront esclaves...Pour l'éternité, à moins qu'ils ne se repentent à temps...Veillons et prions,l'heure approche...

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 07:44

droppedImage

                       

                                        RÉPARATIONS A JÉSUS                    

                                        BLASPHÉMÉ DANS SA PASSION.

 

               Ces prières sont toujours d’une actualité brûlante, car Jésus continue Sa Passion Mystique dans l’Église persécutée du dedans et du dehors. Ayons compassion des peines qu’Il endure afin qu’Il trouve un refuge en ces heures où Il ne sait où poser Sa Tête et où Il est méprisé et méconnu, abandonné, mis au rang des faux dieux. «  Ces sont les péchés contre l’Esprit qui Me donnent de douloureux élancements à ce Cœur qui Vous aime d’un Amour infini. »NSJC

                       

              Sainte Gertrude ayant entendu lire à la messe les paroles suivantes, qu'on adressa autrefois au Sauveur : «Vous avez un démon, elle fut si affligée  de cette injure faite à Notre-Seigneur qu'elle se mit à Lui adresser les paroles consolantes et les douces louanges qu'on va lire : «  Je vous salue, Perle vivifiante, etc., » et le Sauveur, voulant la payer d'un retour d'amour, s'approcha d'elle avec bonté, la salua aussi et lui dit: « Quiconque Me saluera avec

 

une affection semblable pour réparer les blasphèmes qu'on M'a adressés, Je lui montrerai, au jour du jugement, une si grande tendresse, que tous ses ennemis en seront stupéfaits, et prendront la fuite tremblants de frayeur. »

                       

           « Je Vous salue, Perle vivifiante de la Noblesse divine; je Vous salue, Fleur immortelle de la dignité humaine; je Vous salue, O très aimant Jésus, pour toutes les injures et tous les blasphèmes qu'on a proférés contre Vous sur la terre.

            M'appropriant l'amour et les affections de toutes les créatures, je Vous salue et je Vous bénis avec tout cet amour et toutes ces affections, autant de milliers de "fois que Vous avez

versé de gouttes de sang pendant Votre Passion, que Vous avez eu de blessures dans Votre Corps Sacré, que vous avez reçu de gifles, de coups de poing et de mauvais  traitements. Je Vous bénis et je Vous salue, doux Jésus, autant de milliers de fois, que Vous avez poussé de soupirs, que Vous avez versé de larmes, que Vous avez supporté de douleurs.

               Je Vous bénis' et je Vous salue autant de milliers de fois que Vous avez pratiqué d'actes de vertus, que Vous avez brûlé du désir, que Vous avez eu soif du salut des hommes, que Vous avez jeté de regards sur Votre Sainte Mère et sur Vos amis.

              Je Vous bénis et je Vous salue autant de milliers de fois que Vous avez fait de chutes sur la montagne des douleurs, que Vous avez eu de défaillances, que Vous avez mû Vos mains et Vos pieds sacrés.

                Je Vous bénis et je Vous salue, O Bon Jésus, autant de milliers de fois que Vous avez sué de gouttes de sang, que Vous avez fait de pas douloureux, que Vous avez adressé de gémissements à Votre Père pour Le fléchir.

                   Je Vous bénis et je Vous salue, O Bon Jésus, autant de milliers de fois que Vous avez reçu de blessures dans Votre flagellation, qu'il y a eu de cruelles épines dans Votre couronne, et de crachats lancés sur votre Visage adorable.

                 Je Vous bénis et je Vous salue autant de milliers de fois qu'il y a en de liens pour Vous enchaîner, d'opprobres et de salutations impies pour Vous abreuver d'humiliations. Je vous bénis et je Vous salue autant de milliers de fois que Vous avez été accusé par de faux témoignages, chargé d'infâmes calomnies et condamné par d'iniques sentences.

                   Et ces louanges et ces salutations mille et mille fois multipliées, je Vous les offre, ô Bon Jésus; je voudrais Vous les offrir à. toute heure, désirant, de toute l'affection de mon cœur et de mon âme, effacer entièrement et anéantir toutes les injures, tous les outrages et tous les blasphèmes dont on Vous a si indignement chargé, ô mon très doux Rédempteur.

                Je vous supplie d’agréer les désirs de vos pauvres serviteurs ; agréez-les, recevez-les avec bonté, n'écoutant que la tendresse de Votre Divin Cœur. Ainsi soit-il. »        

                       

                       

                       

           

                       

                       

                       

           

           

           

           

           

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 07:31

imagesCAQ0KOZ0

 

                                 Il n’y a pas de plus grand amour…

 

                                        Cette magnifique lettre de Marie-Lataste (Sr Marie du Sacré-Cœur)(Ed.Téqui) nous révèle les profondeurs inouïes de l’amour de notre Sauveur pour nos âmes et doit nous inciter à prier pour l’Église qui partage l’agonie de son Chef et pour tous les agonisants, tous ceux dont la vie livre ses combats contre la mort.

 

       «  La Passion de mon Sauveur était dans mon esprit. J'éprouvai en moi comme un attrait irrésistible à suivre Jésus et à prier avec Lui avant Sa Passion. Je Le vis séparé de Ses apôtres, à l'écart, la face contre terre, et je L'entendis s'écrier: «  Mon Dieu, que ce calice passe loin de Moi, néanmoins que Votre volonté soit faite et non la Mienne. »

         Je m'approchai de Jésus pour essuyer la sueur qui coulait de Son front avec abondance: « Vous venez à Moi, Ma fille, me dit-Il, alors que tous M'abandonnent, Je vous remercie. »

   Seigneur, lui dis-je, combien grande est Votre douleur,!

   Ma fille, vous ne pouvez la comprendre. J'éprouve en ce moment toutes les souffrances de Ma Passion, et les chrétiens pieux, qui gardent souvenir de ce que J'éprouve à cette heure, m'honorent par leur vénération pour ce qu'ils appellent l'Agonie des Oliviers.

 

              Le Fils de l'homme, Ma fille, a eu plusieurs agonies. Savez-vous, en effet, ce que c'est qu'une agonie? L'agonie est l'abaissement considérable de la vie, c’est le combat d'un être vivant contre la mort qui va le frapper. Vous allez comprendre alors comment il a pu y avoir en Moi plusieurs agonies.

             La première a eu lieu au moment de Ma conception; la seconde dans le sein de Ma mère; la troisième au jour de Ma naissance; la quatrième au Jardin des Oliviers.; la cinquième sur la Croix.

            Ma première agonie a eu lieu au moment de Ma conception. Avant Ma conception, Je ne possédais que la vie divine. J'étais Fils de Dieu, Verbe éternel. Mais J'avais fait entendre Ma voix à Mon Père: « Voici que je viens ! » et Je vins à Dieu Mon Père, non plus seulement par le retour de Ma Personne divine à Lui-même, dans Son sein, mais par l'abaissement de Ma Divinité, de Ma vie divine que J'enfermai dans l'humanité que Je pris dans le sein de Marie, C'était là un abaissement que votre esprit ne comprendra jamais. Il y eut lutte entre Ma vie divine et la vie humaine que J'allais prendre; c'était l'agonie véritable de Ma vie divine; car, Ma fille, un tel abaissement était une véritable agonie, non point capable de Me ravir Ma Divinité, mais capable d'anéantir Mon Humanité, si Ma puissance divine n'eût donné à Mon Humanité la force de recevoir Ma Divinité et de s'y unir.

            La seconde agonie se fit dans le sein de Ma mère. Dans le sein éternel de Mon Père céleste, J'étais environné de Sa gloire; Je Lui reflétais éternellement cette gloire ; J'étais Dieu en Dieu, Dieu distinct de Dieu et Dieu uni à Dieu, Dieu engendré éternellement par Dieu et Dieu vivant éternellement en Dieu. Mais, dans le sein de Marie, J'ai dû abaisser, voiler et presque anéantir Ma gloire de l'éternité. Je possédais en Dieu une vie divine et glorieuse ; Je possédais en Marie une vie obscure, inconnue et paisible. Ma gloire comme Dieu ne peut disparaître, ne peut être anéantie; Ma vie divine ne peut M'être enlevée, parce que Je cesserais d'être Dieu; mais unir cette vie à la vie de l'humanité, conserver cette vie avec la vie de l'humanité, c'est l'abaisser et l'anéantir autant qu'elle puisse l'être, c'est la constituer en état d'agonie jusqu'au jour où Mon Humanité résidera, pleine de gloire, dans le sein de la Divinité.

         Ces deux agonies ne sont point deux agonies véritables, parce qu’elles regardent spécialement et en premier lieu Ma Divinité; Je vous les ai fait connaître afin que vous y arrêtiez quelquefois votre esprit, et que, devant l'abaissement et l'humilité de Ma Divinité, vous appreniez à vous abaisser et à vous humilier vous-même.

        La troisième agonie a commencé au jour de Ma naissance. Ma vie, en effet, devait être une expiation, une souffrance continuelle, jusqu'à Ma mort. Or, Ma vie s'est passée toujours dans la souffrance, et chaque jour la souffrance Me rapprochait de Ma mort. Je naquis dans la pauvreté; huit jours après Ma naissance, Je commençai à répandre Mon sang ; quarante jours après, Je M'offris comme Victime ; plus tard, Je dus fuir pour éviter la colère des rois de la terre. Je travaillai ensuite avec Marie et Joseph dans notre demeure de Nazareth; Je jeûnai quarante jours dans le désert; pendant trois ans, Je Me fatiguai à évangéliser les pauvres, à guérir les malades, à instruire Mes apôtres, et cela, pour préparer d'une manière plus prochaine Ma mort sur l'arbre de la Croix.

       J'ai vécu trente-trois ans comme une victime préparée pour la mort, attendant la mort, désirant même la mort pour le salut des hommes.

« L'état dans lequel Je Me montre à vous à cette heure est l'état de Ma quatrième Agonie. Ma Divinité Me montra tous les tourments, de Ma Passion, tous les crimes des hommes à expier; l'expiation de ces crimes, inutile pour un nombre immense, parce qu'ils n'en voudront pas profiter; et cette vue m'arracherait la vie, si Je ne la retenais pour éprouver la réalité des supplices qui Me sont destinés par la Justice de Mon Père.

« Enfin, Ma fille, une cinquième et dernière agonie est celle de la Croix. Les hommes avaient épuise sur Moi toute leur cruauté; ils M'avaient cloué sur la Croix, abreuvé de fiel et de vinaigre; le sang de Mes veines était presque tout répandu; les prophéties étaient accomplies; Je poussai un grand cri et remis Mon esprit entre les Mains de Mon Père. »

 

 

Jésus nous révèle le sens de la crise actuelle de l’Église, dans Ses messages d’amour et de miséricorde dans les années 1972 -73 (quelques extraits)

 

« Vous devez comprendre dans quel état de délaissement et d'abandon est laissé le Fils de l'Homme...

          Je suis arrivé à la limite de ce que Je peux endurer de votre part car, ouvertement, le Monde a crucifié de nouveau le Fils de Dieu fait Homme par amour, crucifié de nouveau par la haine de ceux qui ne veulent pas Le reconnaitre et crucifié plus encore par l'indifférence de ceux qui Le connaissent et qui Le trahissent. Ainsi sont renouvelées Mon Agonie, Ma Passion et Ma Mort dans Mon Corps mystique qu’est Mon Église

23-11-72.

Voici l'heure de Ma Passion Mystique et ce sont ceux qui devraient être auprès de  Moi qui M'abandonnent .C'est l'heure du reniement car les meilleurs Me quittent et préfèrent se mettre du côté de Mes bourreaux.

4-12-72.    

Je suis mort par Amour. Dans très peu de temps Je renouvellerai ce sacrifice et Je désire que ceux qui savent aimer soient, à Mon grand bonheur, présents à Mon Chevet….7-12-72

 

Souffre avec Moi les peines que J’endure et tu peux ainsi consoler ton Dieu  et Lui offrir ta personne afin qu'IL trouve en ces heures où Il ne sait où poser Sa Tête et où IL est méprisé et méconnu.15-3-73

 

Voici venu le moment où Je vais  renouveler pour vous cette mort qui vous valu le pardon de votre Dieu…..

 

Voici l'heure, et Je vous demande de comprendre que c'est par vos fautes que Je subis de nouveau cette douloureuse Passion Mystique….

 

Oui Je désire que vous compreniez la grandeur et la gravité des événements  que vous vivez, et que vous sachiez que Je vous ai choisis de toute éternité afin de vous avoir auprès de Moi, vous qui savez aimer »

 

 

Note : Jésus ne sait où poser Sa Tête. SS Paul VI, Tête visible de l’Église, ne savait plus à cette époque où se réfugier. Dans ces messages,Jésus adjure les catholiques de rester fidèles à SS Paul VI.

 

Souvenons-nous de cette parole de Jésus à Marie-Julie du Crucifix (25 novembre1887) « L’Eucharistie est Mon Cœur Mystique, comme l’Église est Mon Corps Mystique : Ma Tête Mystique est à Rome. »

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens