Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 03:49

                        SS Paul VI et l’expression artistique. Nécessité de la cohérence entre la forme et le fond.

 Extrait de l’homélie de la messe des artistes du 7 Mai 1964. (Mot clé  de recherche : Paul VI)

 

      « La partie artistique exécutée au cours d’une cérémonie religieuse sacrée, comme l’est une messe doit certes, être parfaite, authentique, généreuse, elle doit vraiment remplir et faire vibrer les âmes qui y participent et celles qui les entourent, mais elle a aussi besoin de deux choses :

d’une catéchèse et d’une élaboration.

Nous ne nous étendrons pas sur la question de savoir si l’art doit être spontané et

improvisé , comme une illumination céleste, ou si, au contraire - comme vous le dites, - il requiert un apprentissage sérieux, dur, ascétique, lent, progressif.

Nous le répétons, si nous voulons donner un caractère d’authenticité et de plénitude à un moment artistique religieux, à la messe, il faut une préparation, une catéchèse. En d’autres termes, il doit aller de pair avec l’enseignement religieux. Il n’est pas permis d’inventer une religion, il faut savoir ce qui s’est passé entre Dieu et l’homme, il faut savoir que Dieu a prescrit certains rapports religieux qu’il faut connaître pour ne pas être ridicule, ne pas balbutier ou ne pas tomber dans des aberrations. Il faut être instruits. Et nous pensons qu’en cette messe des artistes, ceux qui veulent vraiment se montrer artistes n’auront pas de difficulté à admettre cette information systématique, patiente, mais si bienfaisante et nutritive.

Et puis, il faut une élaboration, c’est-à-dire la technique, pour faire les choses comme il faut. Et ici, nous vous laissons la parole : c’est à vous de dire ce qui est nécessaire pour que le caractère artistique à donner à ces moments religieux ait toute sa richesse d’expression, d’exécution, d’instrumentation et, s’il le faut, également de nouveauté.

 « Non nova, sed noviter » 

 

Il semble bien que là, comme en bien d’autres domaines, SS Paul ait été trahi.

Le rôle de Mgr P. Macchi, son secrétaire,( «  initié » d’après ce qu’on dit) devra être tiré au clair, en ce qui concerne le choix des projets et leur réalisation. Le grand « défaut » de SS Paul VI est certainement de faire trop facilement confiance .Ses conseillers en ont amplement profité pour infiltrer des «  fumées » dans l’art comme dans la liturgie A suivre donc…. Au fait, qui pense à prier pour les artistes… ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens