Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 09:17

le 18 décembre 1970 : malgré une campagne de l'Eglise catholique sous la direction de SS Paul VI la loi autorisant le divorce entre en vigueur en Italie.(SB)

Ceci démontre que SS Paul VI n'a jamais été franc-maçon. De plus« Humanae Vitae » est l'acte le plus antimaçonnique qui fut jamais et lui a valu l'exil (cf recherche )

Patience …. Bientôt la Vérité sera révélée par lui.Soutenons-le de toute notre foi,car il est le nouveau Moïse dont nous devons soutenir les bras...durant sa prière pour notre retour à la Terre Promise,...après quarante ans d'exil.(Moïse est mort à 120 ans).....

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:58

Chrétiens bretons ,Vous êtes invités à venir ce vendredi à la mosquée d'Auray pour une" prière commune" avec les musulmans.C'est nouveau ,ça vient de sortir....Sainte Anne doit certainement apprécier..;C'est tout simplement  un pas de plus vers la confusion totale.Seigneur, vite ,ils sont devenus fous....

Parce Domine (Riposte catholique)

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 07:30

Les croix 4 /5

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide Tome 1 p517 cf unacumpaulosexto

La Joie de coopérer au salut des âmes

Bienfaits que nous procurent les croix

Les croix nous donnent une ressemblance parfaite avec le Fils de Dieu, Jésus Crucifié; ce qui est une faveur et une dignité immenses....

. Ressemblant à Jésus-Christ et portant Sa croix, nous aurons part à Son éternelle gloire

Les croix ne nous donnent pas seulement une ressemblance parfaite avec Jésus-Christ, mais par elles nous devenons Ses frères, les enfants de Dieu, Ses héritiers

Les croix, dit saint Grégoire, augmentent notre zèle pour les bonnes œuvres : ( Pastor. ). Il en est alors de l'homme comme du feu, qui prend des forces à mesure que les vents l'agitent, ajoute le même saint:( Ut supra).

Les souffrances sont utiles, nécessaires à la nature déchue pour la relever et la guérir ; elles sont notre bien suprême. Si elle avait l'intelligence, la pierre ne se réjouirait-elle pas des coups du ciseau qui la taille et qui en fait une élégante statue? Lorsque le rabot l'allège, le polit et le transforme en trône, le bois, s'il avait l'intelligence, ne souffrirait-il point patiemment? Le juste doit donc être content des afflictions et les supporter avec allégresse. Car ce que le feu est à l'or, la lime au fer, le ciseau à la pierre, le rabot au bois, le van au froment , les afflictions le sont au fidèle.

Les croix sont très utiles aux pécheurs pour les faire rentrer en eux-mêmes et les convertir. Je fermerai avec une haie d'épines la voie que vous suivez, dit le Seigneur par la bouche d'Osée : (II 6). Alors, la créature qui s'est égarée dira : Je retournerai à mon premier époux : (id. II 7 ).

Dieu ferme d'épines les voies des pécheurs, lorsqu'Il les arrête et les empêche de tomber dans le péché, en leur envoyant les maladies, les chagrins, en les exposant aux haines et aux déceptions; ce sont là autant d'épines dont Dieu se sert pour interdire la porte du péché aux prévaricateurs. Ou bien Il leur enlève les occasions prochaines de chute, ce qui est une grande miséricorde de Dieu, dût le pécheur, dévoré par la désirs désordonnés, trouver cette conduite de la Providence rude et cruelle. Ramenée à elle-même par les souffrances, l'àme coupable, adultère, dit : Je retournerai à mon premier époux ; c'est-à-dire, je reviendrai à Dieu que j'ai abandonné.

Elle parle ainsi, dit saint Grégoire, parce qu'accablée sous le poids de l'adversité, elle désire et cherche Dieu comme le bien véritable et comme seul capable de la soulager : elle s'aperçoit enfin qu'elle n'a trouvé que déceptions, qu'amertumes, qu'épines aiguës dans les prétendus plaisirs et avantages qu'elle désirait et cherchait hors de Dieu. Car, lorsque l'âme commence à être déchirée par les épines, blessée cruellement par le monde qu'elle aimait, elle comprend très bien combien elle était plus heureuse avec son premier époux, qui est Dieu.

Ainsi le prodigue rentre en lui-même lorsque les peines fondent sur lui de toutes parts, et l'écrasent. Pour l'ordinaire, l'adversité ramène et corrige ceux qu'une volonté dépravée a corrompus ( Lib. Moral. )

. . Comme l'homme » en péchant, efface ce qui est de Dieu, dit saint Anselme, ainsi Dieu, en le châtiant, efface ce qui est de l'homme (Lib. de Similit. )

Écoutez saint Augustin : Si vous êtes de l'or, pourquoi craignez-vous le feu? Vous serez dans la fournaise, mais le feu enlèvera vos souillures. Si vous êtes du froment, pourquoi craignez-vous le fléau? Vous ne paraîtrez tel que vous étiez dans l'épi, qu'autant que les coups du fléau vous auront séparé de la paille. Si vous êtes le fruit de l'olivier, pourquoi craignez-vous le pressoir? Votre qualité ne sera connue que si le poids écrasant de la pierre du pressoir vous sépare du marc

Écoutez le même docteur: Le raisin pend à la vigne, et l'olive, à l'olivier. On destine ordinairement ces deux fruits au pressoir. Tant qu'ils sont attachés à l'arbre, ces fruits jouissent d'un air libre; mais le raisin ne se transforme en vin et l'olive en huile, que par l'action du pressoir. Ainsi sont les hommes, que Dieu a prédestinés avant tous les siècles à devenir parfaitement ressemblants à Son Fils unique qui, dans Sa Passion surtout, a été mis sous le pressoir» Avant de devenir les esclaves de Dieu, les hommes jouissent dans le siècle comme d'une sorte de délicieuse liberté, ils sont comme les raisins et les olives sur l'arbre. Mais parce qu'il est dit : Mon fils, lorsque tu te consacres au service de Dieu, demeure dans la justice et la crainte, et prépare ton âme à la tentation; il faut que celui qui veut servir Dieu sache qu'il vient au pressoir. Il y sera brisé, écrasé , mis en presse, non pour qu'il périsse ici-bas, mais pour qu'il devienne un vin exquis et une huile très-douce, destinés au cellier de Dieu.Il est dépouillé des désirs charnels, comme le suc du raisin l'est de son enveloppe.

C'est pourquoi l'Apôtre dit: Dépouillez-vous du vieil homme, et revêtez-vous du nouveau. Et cela n'a lieu qu'au pressoir

Saint Antiochus dit : Comme, à moins de devenir molle et de fondre au feu, la cire reçoit difficilement l'empreinte du sceau; ainsi l'homme ne reçoit l'empreinte divine qu'autant qu'il est éprouvé par les croix, les travaux, les épreuves

( Dieu, par la bouche d'Isaïe, nous apprend l'utilité des tribulations : Je vous mettrai un frein pour que vous ne périssiez pas : (XLVIII 9), La souffrance est un frein puissant

Jérémie dit : Le Seigneur a envoyé du ciel le feu des tribulations dans mes os, et Il m'a rempli de science ; I l a tendu un filet devant mes pieds, pour m'empêcher de tomber dans le mal (Lament I, 13). La souffrance est le filet avec lequel Dieu pêche les hommes, les sort de l'eau empoisonnée du vice, et les attire à Lui. Dieu n'accorde aucune grâce aux hommes sans la faire précéder de quelque adversité. Les afflictions fournissent aux vertus hardies et héroïques une occasion d'exercice très-méritoire. Ainsi les souffrances rendent victorieux, tandis que les délices abattent. Les douleurs et les adversités de Job le raffermissent; les délices dont jouissait Adam le font tomber et le rendent esclaves du démon A suivre

Nos croix

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 08:47

Les croix 3/5

Tome I Page 521

Le courage vient de Dieu

Je suis avec lui dans ses tribulations, dit le Seigneur; Je le sauverai et le glorifierai :(Psal. XC. 15). Dans mes afflictions, j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé, dit le Psalmiste : (CXIX 1). Ne crains pas, dit le Seigneur par la bouche d'Isaïe, c'est Moi qui suis ton soutien : (XLI. 13).

Quel est celui qui a espéré en Dieu dans l'adversité, et qui a été délaissé? Voyez Joseph, Jérémie, Daniel, les trois enfants dans la fournaise, Job, Tobie, la veuve de Naïm, le centenier, le bon larron,les apôtres, les martyrs, ….A suivre

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 18:57

L'ineffable BHL ,la tête pensante de l'élite intellectuelle a rencontré B....à Rome,au Vatican à l'occasion de la préparation d'un grand meeting israélite.Il a été foudroyé d'admiration....Jugez en ...

"Quelle impression vous a fait le pape François ? Cela surprendra peut-être de la part de quelqu’un d’aussi peu religieux que moi et, surtout, d’aussi profondément juif. Mais l’impression dominante est celle d’une grande sainteté. L’homme est ancré dans le siècle. Informé de l’actualité la plus brûlante. Attentif, y compris, aux derniers soubresauts de la scène politique française. Il est, comme l’était d’ailleurs Jean-Paul II, puissamment incarné. Mais ce qui domine, c’est, dans ce grand et robuste corps, derrière ses grands sourires et ses rires tonitruants, l’impression de n’être pas tout à fait d’ici et d’être, en tout cas, plus grand, bien plus grand, que cet être de chair que le visiteur a sous les yeux et côtoie.

C’était bref. Mais, avec lui, aucun sujet n’est tabou, y compris Daech ou tels politiciens se réclamant abusivement des valeurs chrétiennes. Je l’ai interrogé, aussi, sur une drôle de phrase qu’il a eue, dans une interview récente en Espagne, où il dit que, quand il prie et récite un psaume, il le fait pour partie « en juif ». Mais l’impression dominante, je vous le répète, était celle d’un être pas tout à fait là, pas complètement de ce monde, une part de lui du côté des anges."(sic)

Quel aveuglement.....!C'est stupéfiant....! Le texte complet sur MPI

BHLnd rassemblement juif international dont B...est partie prenante.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 10:30

L'église des 5000 papes suite

(Il y a 5000 diocèses catholiques dans le monde)

Feu vert aux procédures relatives aux mariages "ayant échoué". ROME, le 16 décembre 2015 – Dans le monde entier, les deux motu proprio – le second concerne les Églises catholiques de rite oriental – par lesquels le pape François a révolutionné les procédures permettant d’établir la nullité d’un mariage sont en vigueur depuis le jour de la fête de l’Immaculée Conception (Sandro Magister)

 

Ndlr /B....... poursuit son travail méthodique de désagrégation.Chaque diocèse deviendra une petite principauté ,gérée- en pratique -par des laïcs ….formant le « soviet » de base coopté....(Soviet signifie conseil) Que de ruines et de confusion..Tous les sacrements sont en danger....Parce Domine

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 08:47

Nos croix 2/5 suite

(Extrait des trésors de Cornelius a Lapide) Cf unacumpaulosexto

Les croix viennent de Dieu.

Dieu aime ceux à qui Il envoie des croix

Les souffrances, les croix, les épreuves ne doivent être attribuées ni au démon, ni à la chair, ni à un ennemi, mais à Dieu. Car, de toute éternité, Dieu les a prévues et a préparé à chacun les siennes, à l'un celles-ci, à l'autre celles-là; afin que, par elles, chacun fût conforme à Jésus-Christ souffrant, mourant et ressuscitant.

Le Prophète royal attribue à Dieu toutes les croix : Vous nous avez éprouvés, Seigneur; vous nous avez épurés par le feu, comme l'argent : travers le feu et l' eau, et Vous nous avez amenés au lieu du rafraîchissement : (LXV. I2).Vous avez entouré nos reins d'une ceinture de douleur (LXV. 11). Vous nous nourrirez du pain des larmes, Vous nous abreuverez du calice des pleurs : (LXXIX. 6 ).

 

Dieu m'a donné des biens, dit Job, Dieu me les a ôtés; il a été fait comme il a plu au Seigneur; que le Nom du Seigneur soit béni ! ( I 21. )

Job ne dit pas : Dieu m'a donné des biens, le démon me les a ôtés; mais : Dieu m'a donné, Dieu m'a ôté... !

Je montrerai à Paul, dit le Seigneur, combien il faut qu'il souffre pour Mon Nom : ( Act.IX 16 ).

Celui, dit saint Augustin, qui agissait contre le Nom de Jésus-Christ ., devait souffrir pour ce Nom sacré; ô sévérité pleine de miséricorde (De laudib.. Paul. )

Les croix que Dieu envoie dans le temps viennent toujours de Sa miséricorde : si Dieu ne livrait pas l'homme aux souffrances ici-bas Sa justice éternelle et terrible commencerait

Que les méchants souffrent, dira-t-on, cela est juste; mais les bons! Les bons naissent coupables; par les croix, ils se purifient de plus en plus et ils augmentent le nombre de leurs couronnes; sans les croix, ils deviendraient mauvais, ils n'auraient plus de conformité avec Jésus-Christ ; les bons souffrent pour obtenir la conversion des méchants, et pour expier leurs péchés.

D'ailleurs, on se fait une fausse idée des croix. Les croix sont un trésor

Rien n'est mauvais, sinon le péché L'ouvrier à qui le maitre paie sa journée, trouve-t-il injuste qu'on l'ait employé? Le soldat trouve-t-il injuste qu'on l'exerce et qu'on l'envoie au combat ? A suivre

Partager cet article
Repost0
senex
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 18:14
sans commentaires

sans commentaires

ire

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 07:46

Les croix 1/5

Des œuvres à accomplir... cf courrier précédent

Suite des extraits des trésors de Corneille a Lapide .

Il a d'abord parlé du thème du mystère de la Croix.Tome I page 499

Puis il a étendu sa contemplation aux applications de ce mystère du salut à chacune des âmes.

Tome I Page 517.Voir unacumpaulosexto pour les textes complets.

La lecture de ces références à des « praticiens » de l'épreuve permet d'éliminer le prétendu « masochisme chrétien »qui sert d'argument aux adversaires,ignorants obstinés des réalités spirituelles.La doctrine catholique est la seule qui révèle la vraie solution au mystère de la souffrance humaine. Ad Lucem per Crucem....Il ne suffit pas d'en connaître la théorie:il faut la vivre jusqu'au bout....C'est une longue et courageuse patience....

 

Nécessité des croix Porter sa croix est une œuvre qu'il faut accomplir.

Ceux qui veulent vivre avec piété en Jésus-Christ seront persécutés, dit saint Paul : (II. Tim. III. 12). Vous demanderez peut-être comment cela se fait; car beaucoup d'âmes pieuses parmi les chrétiens mènent tranquillement et sans persécution une vie sainte.

Saint Chrysostome répond que par la persécution il faut entendre toutes les difficultés, les peines et les douleurs qu'éprouvent ceux qui s'appliquent à la piété, par les efforts qu'ils sont obligés de faire pour mettre un frein à leurs passions, pour pratiquer la continence, l'humilité, la tempérance, et pour s'appliquer au service et à l'amour de Dieu (Homil. de Cruce).

Jamais, dit saint Léon, les croix et les persécutions ne manquent, si l'on est fidèle observateur de la vertu : (De Quadrag. I x, c. I).

Et comme, ajoute ce saint docteur, on doit en tout temps vivre pieusement, en tout temps on doit porter sa croix : (Ut supra).

Saint Augustin dit que les âmes ferventes souffrent de la mauvaise vie des impies (De Morib.).

Il en était ainsi du Roi - Prophète, qui disait : J'ai vu les prévaricateurs, et j'ai séché d'angoisse : (CXVIII. 158).

D'ailleurs, les âmes pieuses souffrent souvent des railleries que leur adressent les impies Mais par la persécution il faut entendre surtout les tentations du démon.

Aussi l'Ecclésiastique dit : Mon fils, quand vous vous disposez à entrer au service de Dieu, demeurez dans la justice et dans la crainte, et préparez votre âme à la tentation :(II, 1).

Il est impossible, dit saint Chrysostome, que celui qui fait la guerre aux esprits mauvais soit à l'abri des vexations : (Homil. de Cruce).

Il n'est pas permis à l'athlète de Dieu de chercher les délices;il n'est pas permis aux combattants de s'occuper de festins. Or, la vie présente est un combat, une lutte, une guerre, une persécution, une voie semée de pièges, une arène.

Une autre époque sera celle du repos; le temps actuel est celui des croix Il faut, dit saint Paul, que nous entrions dans le royaume de Dieu par le chemin des tribulations : Per multas tribulationes oportet nos intrare in regnum Dei (Ad. XIV. 21).

Oportet, il faut, c'est nécessaire, il doit en être ainsi.

Car, 1° Dieu l'a ainsi décrété ; Il a décrété qu'on irait au ciel par la souffrance ; qu'on le veuille ou non, c'est arrêté. Portons donc volontairement les croix qui nous arrivent, puisqu'il est indispensable de le faire. En les repoussant, nous en augmenterions la pesanteur et le nombre, nous perdrions le mérite de les avoir portées et la récompense.

Oportet ,il faut; car il est juste que le royaume de Dieu, qui est si grand et si beau, soit acheté par des uvres héroïques et par des souffrances. La croix est la porte du ciel

3° Oportet, il faut; car Jésus-Christ , notre Chef, a ouvert le ciel par Sa Passion, Son Sang et Sa mort

4° Oportet, il faut; car tous les saints ont pris cette voie pour arriver au bonheur suprême. Il n'y en a pas d'autre

5° Oportet, il faut; car les péchés doivent être expiés par les croix, et les mouvements des désirs désordonnés réprimés par la douleur.

6° Oportet, il faut; car cette vie est pleine de misères, de tentations, de persécutions, etc., auxquelles personne ne peut se soustraire

7° Oportet, il faut; car nous sommes environnés d'ennemis nombreux et implacables qui ont juré notre ruine; ces ennemis sont le démon, le monde, la chair

8° Oportet, il faut ; car celui qui n'a pas trempé ses lèvres à la coupe des amertumes ne mérite pas de jouir des délices

9* Oportet, il faut; parce que nous sommes coupables, et que nous ne pouvons obtenir miséricorde autrement que par la pénitence et les croix.....

10° Oportet, il faut; afin qu'on se détache du monde, qu'on le méprise, et qu'on lui préfère la grâce et le ciel Pour que vous deveniez l'égal de saint Laurent, il faut que vous subissiez le feu; pour être un saint Vincent, il est nécessaire que vous souffriez avec joie le supplice du gril ardent.

L'àme, dit saint Augustin, a deux bourreaux qui ne la tourmentent pas en même temps, mais alternativement : la crainte et la douleur. Lorsque vous êtes dans le bien-être, vous craignez de le perdre; lorsque vous l'avez perdu, vous souffrez :A Suivre .

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 08:59

Le thème de l' Accomplissement dans la Sainte Écriture

 

Avant de lire cet article,relisons bien l'article précédent qui illustre bien la nécessité de la patience.Il nous permet de mieux comprendre la crise de l'Église fidèle.Le serviteur n'est pas plus grand que le Maître.Il fallait,il faut que les Écritures s'accomplissent. Avant de triompher l'Église doit monter au Calvaire,pape en tête et porter la part de la croix qui lui revient au nom de la coopération dans l'œuvre du salut.Toute cette crise est prophètisée dans l'Écriture,dans l'Ancien Testament comme dans l'Évangile.Ces écrits prophétiques sont explicités par Marie,notre Mère dans ses messages successifs et complémentaires.Il faut que s'accomplissent les décrets de la Sagesse divine.la sagesse de la Croix L'article suivant a pour but de méditer sur le thème de l'accomplissement dans la sainte Écriture.Sa lecture laisse une grande paix,en montrant l'ordre qui préside à toute chose.Il est bienfaisant,car il donne la certitude de la victoire et du renouveau par le retour à la sagesse de la Croix,le grand secret des secrets.Il incite à l'âme en peine de dire à la suite de Marie :Me voici votre servante,fiat, magnificat.

Qu'est ce qu'un amour qui n'est pas mis à l'épreuve?

 

« Projets avortés et décisions mal tenues jalonnent nos vies, marques de la faiblesse et de l'inconstance humaines. Le Dieu tout-puissant et fidèle, Lui, ne se satisfait pas d'œuvres inachevées : la Bible tout entière témoigne de l'accomplissement de ses desseins.. Accomplir dit plus que faire ; les termes que ce mot traduit évoquent l'idée de plénitude , ou celle d'achèvement et de perfection . On accomplit une œuvre commencée (1 R7 ,22.; Ac 14,26), c'est-à-dire qu'on la mène à bonne fin. On accomplit une parole, commandement ou promesse : la parole est comme un moule en creux, où la réalité doit venir se couler ; elle est la première étape d'une activité, qui doit se poursuivre et atteindre son but.

 

Ancien Testament

Perspectives d'accomplissement.

Parole de Dieu et Loi.

- Plus que toute autre parole, la parole de Dieu tend à s'accomplir: «La parole qui sort de Ma bouche ne Me revient pas sans résultat» (Is 55,II). Dieu «ne parle pas en vain » (Ez 6,10). Sa Loi, Ses ordres exigent l'obéissance (Ex 20 etc) et finalement l'obtiendront (Ez 36,27). .

Prophéties. - Les prophéties divines tôt ou tard se réalisent: « J'avais révélé depuis longtemps ... soudain J'ai agi, et c'est arrivé» (Is 48,3; cf Za 1,6; Ez 12,21-28). L'accomplissement est la marque de Dieu, qui garantit la vocation d'un prophète et l'authenticité de son message (Dt 18,22). L'Ancien testament constate plus d'une fois que, de fait, tel événement s'est produit « pour accomplir la parole de Yahweh » transmise par un prophète. Ainsi sont présentés le maintien de la lignée de David et la construction du temple (1 R 8,24), le départ en exil et le retour pour la reconstruction du temple (2 Ch 36,21SS;Esd I , IS). Ces réalisations passées sont le gage des accomplissements à venir.

3. Les temps s'accomplissent. -

Si soudain qu'il soit parfois, l'accomplissement ne se produit pas au hasard, mais « en son temps» (Luc I,20), à la fin d'une sorte de gestation. Pour qu'une parole se réalise, il faut que « le temps en soit accompli » (vg Jr ,25,12), et pour que le dessein de Dieu tout entier s'achève, il faudra que soit arrivée la plénitude des temps (Ep I,IO; Ga 4,4; cf Mc I,I5).

 

Nouveau Testament « C'est achevé. » En effet, le temps par excellence de l'accomplissement est celui du Nouveau Testament. Les évangélistes, Matthieu surtout, s'attachent à nous en convaincre.

1. Prophéties. - La formule « pour que soit accompli ce qui avait été dit par ... » revient dix fois chez St Matthieu, pour la conception virginale et la fuite en Égypte, pour la guérison des malades, l'enseignement en paraboles, l'entrée triomphale à Jérusalem, les deniers de Judas ... Des formules analogues se rencontrent dans les  autres évangiles. Ces notations de détail visent à nous faire comprend que tout l'Ancien Testament était orienté vers la révélation de Jésus ; les accomplissements qui y étaient soulignés n'étaient qu'une lente préparation à la pleine réalisation du dessein de Dieu dans l'existence terrestre deJésus. Dans cette existence même, tous les accomplissements ne se situent pas au même niveau. L'un d'entre eux, et un seul, est désigné comme un « achèvement » : c'est la mort de Jésus en croix. St Luc n'emploie ce dernier verbe qu'en référence avec la Passion (Lc 12,50; 18,31; 22,37) et selon l'épître aux Hébreux c'est par Sa Passion que Jésus a été accompli, mené au terme (He 2,10;.75,8s). .

 

Tous les accomplissements de l'histoire sainte sont donc orientés vers la venue du Christ, et, dans la vie du Christ, tous les accomplissements de l'Écriture culminent en Son sacrifice ; c'est ainsi « qu'en Lui toutes les promesses de Dieu ont eu leur « oui» (2 Co 1,20). (Jésus est l'Amen)

2. La Loi, - La parole de Dieu n'est pas seulement promesse, elle est aussi exigence, Dans le Discours sur la montagne; parlant de la Loi, Jésus proclame qu'Il n'est pas venu « abolir, mais accomplir » (Mt 5,17). Le contexte nous donne à entendre que loin de supprimer la loi mosaïque, Jésus en approfondit les préceptes : il pousse l'exigence jusqu'à l'intention et au désir secret.

Mais surtout Il renouvelle la Loi, la rend « parfaite» (Jc 1,25), en révélant pleinement l'exigence centrale, qui donne la clef de toutes les autres; le commandement d'amour.

Là se retrouvent la Loi et les Prophètes, résumés et élevés à leur perfection (Mt 7,12; 22,40 p). Pour « accomplir la Loi », Jésus ne se contente d'ailleurs pas de promulguer Son commandement; Lui à qui « il convient d'accomplir toute justice » (Mt 3,15), Il réalise Lui-même, en Sa personne et en celle des croyants, tout ce qu'Il exige: Son sacrifice est le sommet de l'amour (Jn 15, 13) et il en est aussi la source; " arrivé à l'accomplissement » (He 5,9), le Christ a du même coup « mené à l'accomplissernent ceux qu'Il sanctifie » (He 10,14; cf Jn 17,4·23).

Un pareil accomplissement de la Loi ancienne peut sans paradoxe être présenté comme son abrogation. Quand arrive ce qui est parfait, 'ce qui est partiel prend fin (cf I Co 13,10). C'est le point de vue de Paul. D'une part, la charité qui résume la Loi la domine et l'informe, supprimant de ce fait l'asservissement aux prescriptions. « Celui qui aime autrui a accompli la Loi» (Rm 13,8; cf Rm 13,10; Ga 5,14). D'autre part, l'esprit légaliste est sapé à la base; l'homme ne peut plus prétendre se forger sa perfection en accomplissant la loi. Pour que la justice de la Loi s'accomplît en nous », il a fallu que Dieu nous envoie son Fils (Rm 8,3S) et que par Son Fils nous recevions l'Esprit. De ce fait, nous ne sommes plus sous la Loi, mais sous la "grâce » (Rm 6,15).

La réalisation d'œuvres reste exigée par le dynamisme même de la grâce (Col I ,10), Dans les œuvres la foi s'accomplit (Jc 2,22; cf Ga 5,6), et de même l'amour de Dieu (1 Jn 2,5; 4,12). Mais ces réalisations se situent aux antipodes du légalisme combattu par Paul : il ne s'agit plus d'un échafaudage. humain, il s'agit d'une fécondité divine (Ga 5,22S; Jn 15,5)

3. Fin des temps. -

L'œuvre accomplie à la Croix du Christ se déploie de la sorte dans le temps, jusqu'à ce que vienne «  la fin du monde »(l\lt 24,3 p) annoncée par l'AncienTestament et le Nouveau Testament (jour du Seigneur), qui sera la manifestation plénière de l'accomplissement du dessein de Dieu dans le Christ (cf 1 CO 15,23S). (Père A.V....1962)

Nous sommes dans la tribulation décrite dans l'Écriture,le passage au crible,la mise à l'épreuve.Il faut répondre oui ou non.....a suivre

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens