Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 12:37

La vraie bonté est celle qui est terrible au mal .(Ernest Hello) Je suis bien d'accord que cette pauvre femme a été manipulée . Mais on ne peut vraiment pas admettre et avaler benoitement ses " exemples" Il ne faut pas se taire quand l'erreur parle si fort. La vraie miséricorde c'est de défendre la vérité attaquée....Il ne s'agit pas d'une condamnation de la personne mais d'une réprobation de cette doctrine qui n'a vraiment rien de catholique. Merci Bien à vous Joyeux Noël

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 06:05

Les Noms de Jésus-Christ

Extraits des trésors de Cornelius a Lapide Tome II page 504(cf unacumpaulosexto)pour les textes complets

« Jésus , Désiré des nations »

Combien le Messie était désiré. Depuis le commencement du monde toutes les âmes justes qui étaient sur la terre et toutes celles qui étaient dans les limbes, désiraient et demandaient ardemment le Messie promis;

Seigneur, dit Moïse, je Vous en prie, envoyez Celui que Vous devez envoyer: mitte quem missurus est (Exod. IV. 13).

Ouvrez les cieux, Seigneur, descendez; s'écrie Isaïe: (LXIV. L) . Seigneur; dit David le Prophète royal, réveillez Votre puissance, venez, sauvez-nous : (LXXIX. 3 ).

Montrez, ô mon Dieu, Votre Visage, et nous serons sauvés: Ostende Faciem tuam, et salvi erimus (Psal. LXXIX. 4). Seigneur, abaissez les cieux et descendez : Ps CXLIII5 Seigneur, dit I'Ecclésiastique, hâtez le temps, et hâtez la fin , afin que les hommes racontent Vos merveilles: ( XXXVI. 10).

Cieux, s'écrie Isaïe, versez Votre Rosée; nuées, répandez la Justice ; que la terre s'ouvre et enfante son Sauveur (XLV. 8).

Au milieu de nos jours, faites éclater Votre puissance: (Habacuc III,2) Depuis Adam jusqu'à Jésus Christ , la terre ne produit que ronces et épines; envoyez, Seigneur, le Messie. Venez donc, ô Jésus enlevez les épines, et sauvez le monde ..... Seigneur, je vivrai dans l'attente de Votre salut, dit le patriarche Jacob: (Gen. XLIX. 18 ). Le même patriarche appelle le Messie, le désir des collines éternelles: Desiderium collium aeternorum (Gen. XLIX. 26).

Le Désiré de toutes les nations viendra, dit le prophète Aggée: .. Il est, en effet, infiniment désirable. Le monde entier avait un très-grand besoin de la venue du Sauveur, pour être délivré de ses misères. Une terre desséchée désire une pluie abondante, douce et féconde; ainsi, pendant les quarante siècles qui précédent la venue du Messie les justes désirent que le Ciel donne le Messie, comme une suave Rosée, pour les rafraîchir èt désaltérer leur brûlante soif. C'est pourquoi , aussitôt que les nations entendirent raconter par saint Paul et les autres apôtres la vie de Jésus-Christ , Sa doctrine, Sa Sainteté, Sa morale, Ses miracles, elles furent changées, elles se convertirent; elles désirèrent d'aller à Lui, elles L'adorërent , L'aimèrent, et à Son exemple elles donnèrent leur vie pour lui dans leurs innombrables martyrs ..

Ce qui prouve qu'Il était l'Attente des nations, comme le dit Jacob dans la Genèse, Ipse erit exspectatio gentium ( XLIX. 10 ). Jésus Christ a pleinement satisfait et rempli les désirs et les vœux des nations ..... Jésus Christ désirait Lui-même plus ardemment que les hommes Sa venue et notre salut. C'est Son ardent désir de nous arracher au démon; à la mort et à l'enfer et de nous donner la vie, le ciel, et Dieu pour héritage, qui L'ont porté à s'incarner, à naître et à mourir pour les hommes. Jésus-Christ aime l'Église Son épouse d'un amour infini; Ses désirs sont de la combler de biens: comme les désirs de l'Eglise sont de Le voir, de L'aimer, de Le posséder, et de Le faire voir par la foi , de Le faire aimer, servir et posséder par tous ses enfants et par tout l'univers. L'univers attendait et désirait le Messie, comme le Sauveur du monde, comme le soleil, comme la splendeur de la lumière éternelle; comme le Soleil de justice pour éclairer le monde , plongé dans l'aveuglement, l'ignorance et l'infidélité; afin qu'Il guérit, justifiat et béatifiât ceux qui étaient assis dans les ténèbres et les ombres de la mort..... '

Jésus-Christ dans le ciel est le désir de tous les bienheureux, de tous les anges; tous désirent de jouir de plus en plus de Sa Divinité, de Son Humanité , de tous Ses divins attraits; et Il remplit , Il rassasie tous leurs désirs .....

Jésus-Christ est le désir de toutes les Ames vertueuses et saintes qui ne veulent plaire qu'à Lui, qui veulent L'aimer de plus en plus, Le servir et Le posséder ..... coutez les ardeurs et les désirs de saint Bernard : 0 mon Jésus, je vous désire mille fois! Quand viendrez-vous, quand me rendrez-vous heureux, quand me rassasierez-Vous de Vous-même?

Jésus ,Roi admirable, noble triomphateur, douceur ineffable, tout désirable. Lorsque Vous visitez notre cœur, alors il voit la vérité; la vanité du monde n'est plus rien pour lui, et Votre amour le. transporte (ln Hymno). . Tout en Lui est désirable; tel est mon bien-Aimé , et Il m'aime, dit l'Épouse des Cantiques: (v. 16). Que nos cœurs soient donc pleins de désirs pour ce Dieu d'amour ! »

NDLR : Ce désir d'un Sauveur , cette foi, cette charité, Jésus les trouvera t'Il quand Il reviendra ? Il apparaît hélas ! que Jésus-Christ est devenu indésirable dans ce monde livré au chaos infernal. Il est Indésirable en Israël depuis 2000ans.« Le peuple élu n'a  pas besoin d'un Sauveur »écrit le grand Rabbin de Rome. Indésirable,trois fois hélas, dans une pseudo Église où trônent des faux prophètes et des vrais faussaires. Que chacun réponde à Sa question/ »Désires-tu Mon Régne ?OUI ou NON... ?

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 18:33

« Les juifs et les chrétiens sont appelés à faire tout leur possible pour garantir que l’image divine, fondement sur lequel toute l’humanité est créée, soit respectée et promue parmi les populations migrantes et réfugiées»; de même il est important «de reconnaître que les immigrés sont une ressource bénie à accueillir et à respecter pour leur humanité et leur potentiel de contribution» qu’ils peuvent donner «à une croissance positive et au développement de la société.»(MPI)

Conclusion Nov-langue de la xième commission de "dialogue",avec nos frères-pères ainés.

Il ne reste plus qu'à expliquer cela aux Calaisiens.....

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 08:15

Les Noms de Jésus-Christ(suite)

« Il sera appelé Emmanuel »

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide Tome II page 504 -cf unacumpaulosexto pour le texte entier

« Voilà, dit Isaïe, qu'une vierge concevra et enfantera un fils, et Il sera appelé Emmanuel:  et « vocabitur Nomen Ejus Emmanuel (VII,14), c'est-à-dire Dieu avec nous, Dieu est à nous, Il nous appartient.

Qu'est-ce donc qu'Emmanuel? C'est Dieu avec nous, le Dieu fort qui combattra et vaincra le démon, la chair, le monde, le péché et tous Ses ennemis.

Qu'est-ce qu'Emmanuel ? C'est l'Admirable,le Conseiller,le Dieu,le Puissant,le Père du siècle futur,le Prince de la paix l'Ange du grand conseil, dit Isaïe (IX. 6).

Qu'est-ce qu'Emmanuel ? C'est le Seigneur grand et infiniment digne de louanges, qui s'est fait :petit enfant pour nous et infinimenten aimable.

Qu'est-ce qu'Emmanuel?

C'est notre Dieu, qui a préparé la terre dès l'ëternité ; qui envoie Ia lumière, et elle marche; qui la rappelle, et elle lui obéit en tremblant, dit le prophète Baruch. C'est le Dieu qui a placé les étoiles qui rëpandent leur clarté chacune en son lieu, et qui se réjouissent. A Sa voix, elles ont dit : Nous voici ; et elles ont lui avec joie pour Celui qui les a créées. C'est Lui qui est notre Dieu, et nul autre ne sera devant Lui.

Après cela, dit le prophète, Il a été vu sur la terre, et Il a conversé avec les hommes; (III. 33-36.38).

Qu'est - ce qu'Emmanuel? C'est Jésus notre rédemption, notre amour, notre désir, le Dieu créateur de toutes choses, et fait homme .

Qu'est- ce qu'Emmanuel? C'est le petit enfant de Bethléem, qui, couché dans une crèche, règne en même temps dans le ciel. Qu'est-ce qu'Emmanuel? C'est le Verbe fait chair.

Qu'est-ce qu'Emmanuel? C'est la parole de vie qui fut, dit l'apôtre saint Jean, dès le commencement, que nous avons entendue, que nous avons vue de nos yeux, que nous avons contemplée et touchée de nos mains; c'est le Verbe de vie (I. 1.1). Qu'est-ce qu'Emmanuel? C'est, dit saint Paul, le grand mystère de piété; Dieu manifesté dans la chair, justifié dans l'esprit, découvert aux anges, annoncé aux nations, cru dans le monde, élevé dans la gloire .

Qu'est-ce qu'Emmanuel ? C'est Elohim habitant avec nous; c'est Jéhovah devenu notre frère, notre mettra, notre ami, notre médecin, notre guide, notre époux, notre rédempteur; notre salut pour l'éternité .....

Ainsi donc, enfants d'Adam, aimez ce grand Dieu; embrassez , adorez le Fils de Marie, goûtez les douceurs de votre Emmanuel, plus beau que tous les enfants des hommes, de ce Dieu homme.de cet homme Dieu.

Jésus-Christ est Emmanuel, Dieu avec nous: :

1° : réellement et corporellement dans la crèche et sur la croix ... ;

2° Dans le très Saint Sacrement de l'autel.

3°Il est réellement avec nous par Son amour,

4°Par Ses représentants, le Pape, les évêques et les prêtres .

5°Par le saint Évangile, la Croix .

6° Par Son secours, Sa grâce, Ses lumières , Ses consolations , Sa force et Sa continuelle protection .

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 15:46
voir photo précédente Giotto Nativité et mort un même mystère de vie

voir photo précédente Giotto Nativité et mort un même mystère de vie

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 15:37
Marie reçoit et donne voir suivant

Marie reçoit et donne voir suivant

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 07:40

Les bergers de Bethléem, ces derniers qui furent  premiers

 

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide Tome II page 504

Près du lieu où naquit Jésus, il y avait, dit l'Evangile, des bergers qui gardaient leurs troupeaux, se partageant les veilles de la nuit.

Et voilà qu'un ange du Seigneur apparut près d'eux, et une vive clarté les environna, et ils furent remplis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : Ne craignez point, car je vous annonce ce qui sera une grande joie pour tout le peuple.

Il vous est né aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.

Et vous Le reconnaîtrez à ce signe : Vous trouverez un enfant enveloppé de langes, et couché dans une crèche.

Au même instant se joignit à l'ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté

Et lorsque les anges, remontant au ciel, les eurent quittés, les bergers se dirent l'un à l'autre : Allons à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, et que le Seigneur nous a fait connaître. Et ils s'y rendirent aussitôt ; et ils trouvèrent Marie et Joseph, et l'enfant couché dans une crèche. Et L'ayant vu, ils reconnurent ce qui leur avait été dit de cet enfant.

Et tous ceux qui apprirent ce qui s'était passé, admirèrent ce qu'avaient dit les bergers. Or, Marie conservait toutes ces choses en elle-même, les repassant dans son coeur.

Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu'ils avaient vu et entendu, selon qu'il leur avait été dit (Luc. II 8-20).

Pourquoi l'ange apparaît-il d'abord aux bergers?

Parce que

I°- Les hommes simples et les pauvres plaisent plus à Dieu que les riches, les orgueilleux

2°- Parce que ces bergère menaient la vie des anciens patriarches...

; 3°- Parce que Jésus Christ devait être le Pasteur des âmes...;

4°- Pour enseigner aux pasteurs des âmes que les mystères de Dieu doivent être connus d'eux; que c'est à eux les premiers que Dieu les révèle, afin qu'ils instruisent ensuite leurs brebis... ;

5°- Parce que Jésus Christ était l'Agneau qui devait être offert pour le salut du monde Il convenait donc qu'il apparût d'abord aux pasteurs d'agneaux Ils ont le bonheur inestimable d'être les premiers après Marie et Joseph, qui virent le Messie promis. Dieu se manifeste aux bons pasteurs des âmes d'une manière toute spéciale

 

Vous demandez pourquoi Jésus a voulu naître à Bethléem plutôt qu'à Jérusalem, ou à Rome, ou dans tout autre lieu?

Je réponds:.

1°- Afin d'accomplir la prophétie de Michée, ainsi conçue : Et toi, Bethléem Ephrata, la plus petite entre les villes de Juda, c'est de toi que sortira Celui qui dominera sur Israël; et Son origine est du commencement et des jours de l'éternité : (V, 2) ;

2° afin que Bethléem montrât que Jésus Christ, était le iils de David de Bethléem, à qui Dieu l'avait promis, et que par là même il était le vrai Messie. Saint Luc donne cette raison, disant : Joseph aussi partit de Nazareth, et monta en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David (II 4).

3°- Afin que, naissant dans un lieu humble, Il fit connaître davantage Sa puissance, selon ces paroles de saint Paul aux Corinthiens: Ce que le monde a de plus simple, Dieu l'a choisi pour confondre les sages, et ce que le monde a de faible, pour confondre les forts : (I. Cor. I 27).

4°- Jésus-Christ a voulu naitre à Bethléem, parce que Bethléem était le chemin de Jérusalem. Il convenait que Jésus-Christ. naquit en chemin et en voyage; car, comme le dit saint Grégoire, Il naissait comme chez un étranger par l'humanité qu'Il avait prise : ( Homil. VIII in Evang. ) ;

5°- Afin de nous mériter, par cette naissance pauvre et humble, une naissance sublime par la grâce et la gloire, et nous conquérir une place dans le ciel.

6°- Jésus-Christ , dit saint Léon, a choisi Bethléem pour naitre, parce qu'il avait pris la forme d'esclave ; il a choisi Jérusalem pour mourir, afin de condamner l'orgueil et les richesses (Serm. de Nativ,) Auguste était assis au faite de l'empire romain; Jésus Christ était couché dans une pauvre étable; mais Jésus-Christ est plus élevé dans l'étable qu'Auguste sur son trône.

Ou Jésus-Christ se trompe, dit saint Bernard, ou le monde est dans l'erreur; car ils enseignent des choses différentes et contraires; mais il est impossible que la Divine Sagesse se trompe; donc le monde se trompe ; donc tous les sectateurs du monde sont dans le mensonge . Cette naissance, dit saint Augustin, est pleine d'enseignements qui apprennent à pratiquer l'humilité: (Serm. XXVII ).

7°- Jésus-Christ a voulu naître à Bethléem. Bethléem en hébreu signifie maison du pain. Jésus-Christ est le pain du monde, et la manne descendue du ciel. Bethléem porte le nom d'Ephrata , qui veut dire très productif, et comme un riche jardin. De Bethléem en effet, le monde entier a reçu, non comme sous Joseph en Égypte le pain pendant sept ans, mais pour toujours le pain de la vie éternelle, qui est Jésus-Christ

Bethléem est l'orient du monde et la métropole de tout l'univers, dit saint Grégoire de Nazianze :

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 12:21

«Il n’y a qu’un seul Dieu, et il est Dieu pour tous et pour cela il est important que chacun apparaisse égal devant lui. J’ai toujours dit que nous devons aider un hindou à devenir un meilleur hindou, un musulman à devenir un meilleur musulman et un catholique à devenir un meilleur catholique. Nous croyons que notre travail doit être un exemple pour les gens.»

«Certains l’appellent Ishwar, certains l’appellent Allah, certains tout simplement Dieu, mais nous devons reconnaître que c’est Lui qui nous a fait faire de plus grandes choses : aimer et être aimé. Ce qui importe est que nous aimons. Nous ne pouvons pas aimer sans la prière, et ainsi de quelque religion que nous sommes, nous devons prier ensemble.»

Ainsi s’exprimait "Mère Teresa", la missionnaire de Calcutta, prix Nobel de la paix. C’est une des « lumières » de la religion post-Vatican II. Elle va être « canonisée » prochainement.(MPI)

Quel aveuglement....Parce Domine

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 08:19

Les croix 5/5

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide Tome 1 page 525(cf unacumpaulosexto)

La joie de coopérer .

La Joie est fruit de la Charité,comme la paix. (Souffrir, c'est apprendre Jésus-Christ.Souffrir par charité) MJC

Je suis rempli de consolations, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos afflictions, dit saint Paul :

Accablé de souffrances, dit saint Chrysostome, Jésus Christ se réjouissait: souffrances corporelles, joies spirituelles.

Ce ne sont pas les croix en elles-mêmes qui engendrent la joie; la joie vient de ce qu'on souffre pour Jésus Christ, pour Son Corps qui est l'Église

Il est dit des apôtres, qu'ayant été battus de verges, ils s'en allaient pleins de joie, parce qu'ils avaient été trouvés dignes de souffrir cet outrage pour le Nom de Jésus : (Act. v. 41)

Remarquez cette expression : Ils étaient pleins de joie parce qu'ils avaient été trouvés dignes de souffrir. Les croix sont donc une grande faveur, et procurent un bonheur immense.....

Réjouissez-vous, dit l'apôtre saint Pierre, de ce que vous avez part aux souffrances de Jésus-Christ , afin que vous soyez aussi comblés de joie dans la manifestation de sa gloire.

Vous êtes bienheureux, si vous êtes outragés pour le Nom de Jésus-Christ , parce que l'honneur, la gloire, la vertu de Dieu et Son Esprit, reposent sur vous. Si quelqu'un souffre comme chrétien,qu'il n'en ait point de honte, mais qu'il en glorifie Dieu .

 

Saint Pierre indique deux motifs qui doivent nous porter à nous réjouir dans les épreuves; ces motifs sont :

l°- Que par les croix nous participons aux mérites de la Passion de Jésus-Christ

2°- Qu'ayant souffert avec Jésus-Christ , nous ressusciterons pour entrer dans la gloire éternelle

Les croix sont donc précieuses: il faut se réjouir lorsqu'elles nous arrivent. En effet, les croix nous détachent de ce monde; elles nous empêchent, dit saint Grégoire, de confondre le chemin avec la Patrie :

3° Il faut se réjouir dans les croix, parce qu'elles sont la marque de l'élection, de la prédestination et de la filiation des enfants de Dieu.

Le Seigneur, dit saint Paul aux Hébreux, châtie celui qu'Il aime, et Il corrige tous ceux qu'Il reçoit au nombre de Ses enfants

4°-Il faut se réjouir dans les croix; car si vous vous en affligez, vous les alourdissez, vous diminuez votre mérite, et vous pouvez même le perdre. Au contraire, si vous les supportez avec patience et avec joie, vous les rendez plus légères et vous augmentez votre mérite.

 

Conclusion En ces jours de souffrance Puissions nous dire en vérité avec saint Paul. Il faut que nous entrions dans le royaume de Dieu par le chemin des tribulations : (Act XVI. 21).

Je suis prêt non-seulement à être enchaîné, mais encore à mourir pour le Nom du Seigneur Jésus : : J'accomplis dans ma chair ce qui manque à la Passion de Jésus-Christ , en souffrant pour Son corps, qui est l'Église. Par Lui, avec Lui et en Lui …..tout honneur et toute gloire.....par la Croix

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 19:20

Charité bien ordonnée.....Ou le terrorisme intellectuel....

« Accueillir l'autre, c'est accueillir Dieu en personne »

Ainsi concluent les évèques européens réunis pour "dialoguer" sur l'immigration massive.

Cette petite phrase est aussi destructrice que le slogan: « toutes les religions se valent »Ou :nous avons le même Dieu "

C'est avec des phrases aussi « terroristes » qu'on introduit le chaos dans les esprits et toutes les sociètés.

Lorsque saint Matthieu dit « J’étais sans asile, et vous m’avez recueilli« , il faut préciser qu’il n’est question que d’hospitalité temporaire et non d’une immigration qui s’installe.

L’Eglise catholique( fidèle) enseigne également la préférence nationale : « Comme tu ne peux être utile à tous, tu dois surtout t’occuper de ceux qui selon les temps et les lieux ou toutes autres opportunités te sont plus étroitement unis comme par un certain sort; par sort en effet, il faut entendre quiconque t’est lié temporellement et qui adhère à toi, ce qui fait que tu choisis de l’avantager (…) » Saint Augustin (Doctrine chrétienne, L.I, ch. 28)

« Dans l’exercice de la charité il existe un ordre établi par Dieu, selon lequel il faut porter un amour plus intense et faire du bien de préférence à ceux à qui l’on est uni par des liens spéciaux. » Pie XII, Summi pontificatus, 20 octobre 1939 (MIP)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens