Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 07:54

le 21 février 1795 : la liberté des cultes est restaurée en France. Première conséquence du Traité de La Jaunay. Nous devons notre liberté religieuse, au sang et au sacrifice de nos ancêtres de l'ouest de la France, entre autres.(sb) Patience donc

Le 21 février 1995,Jeanne Calment  fête ses 120ans....en pleine possession de ses moyens intellectuels et devient la doyenne du monde...A Dieu rien d'impossible....Patience, là encore

Partager cet article
Repost0
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 09:42

Dans les milieux bien informés, le nom du cardinal Tagle,jeune archevêque de Manille, est souvent évoqué comme papabile.C'est lui qui serait chargé de donner le coup de grâce à la Tradition et sa liturgie. .

 Les idées liturgiques du cardinal Tagle ? Elles sont bien exprimées par son prédécesseur, le cardinal Gaudencio Rosales, archevêque émérite de Manille, qui, lors d’une messe présidée par le cardinal Tagle, le 26 janvier dernier, au 51ème Congrès eucharistique International, qui a eu lieu à Cebu, aux Philippines, encourageait à « faire Eucharistie en se libérant des rituels »(sic)RC

Parce Domine.Patience, Dieu a son plan......

Partager cet article
Repost0
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 08:42

Calamité et Sainte Écriture

(Calamité : malheur public, catastrophe, désastre)

La famille humaine se heurte sans cesse à des malheurs collectifs, elle est toujours surprise par leur soudaineté, leur ampleur, leur déterminisme apparemment aveugle.

L'écho de cette souffrance résonne dans toute la Bible: guerre, famines, déluge, orages, feu, maladie, mort. A l'homme qui ne peut se contenter de donner à ces phénomènes une explication naturelle, les apocalypses en révèlent la dimension mystérieuse, et révèlent ainsi l'homme à lui-même.

Il est des calamités provoquées par l'orgueil,l'insouciance et la cupidité des hommes;comme les catastrophes dues à la Pollution,grand fléau de notre temps

1. La calamité dans le dessein de Dieu.

- En profondeur comme en surface la calamité est un déséquilibre. Apparentée au châtiment, en ce sens qu'elle provient en dernier ressort du péché de l'homme, elle s'en distingue parce qu'elle atteint la création tout entière et parce qu'elle manifeste plus clairement le visage de Satan auquel le monde est soumis pour le temps de l'épreuve (Jb 1,12; Mt 24,22). La calamité est un «coup» (naga', frapper) collectif qui manifeste à quel point le péché est à l'œuvre dans l'histoire humaine (Ap 6; 8,6- II,19).

Guerre, famine, peste, mort, l'Apocalypse ne présente pas ces fléaux comme une simple composante du temps. Car si on remonte, par ses attaches littéraires, vers les apocalypses antérieures, on trouve un courant qui, des derniers livres du judaïsme (Sg 10-19; Dn 9,24-27; 12,1), en passant par les psaumes (Ps 78; 105) et les prophètes (Ez 14; 21; 38; Is 24; So 1;2S), rejoint jusqu'aux fléaux d'Égypte (Ex 7- 10). Alors le sens de la calamité devient net: elle est une pièce de ce grand jugement qu'est la Pâque.

La libération eschatologique que nous vivons est figurée par la libération de la première Pâque et du premier Exode. Envisagée à cette lumière pascale, la calamité se démasque: le moment où triomphe en elle la puissance de mort du péché sonne le début de sa défaite et de la victoire du Christ.

De par l'amour de Dieu qui œuvre dans la croix, la calamité change de sens (Rm 8,31-39; Ap 7,3; 10,7)·

2. L'homme devant la calamité.

- Si telle est la calamité, l'attitude de l'homme doit être un regard de vérité. Il ne doit pas blasphémer (Ap 16,9) ni se tourner vers quelque idole qui l'en délivrerait (2 R 1,2-17; Is 44,17; 47,13). Il doit y reconnaître un signe du temps (Lc I2,54SS), l'expression de son esclavage du péché et l'annonce de la visite toute proche du Sauveur (Mt 24,33). La calamité, anticipation du Jour de Yahweh, est un ultimatum en vue de la conversion (Ap 9,20S), un appel à veiller (Mt 24,44). Mais surtout, elle est le commencement de notre libération totale : « Lorsque cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez Ia tête, car votre délivrance est proche» (Lc 21,28).

Dans cette même ligne eschatologique; il est normal que la calamité accompagne le développement de la Parole dans le monde (Ap 1I, 1-13), puisqu'elle traduit à sa manière le développement parallèle du mystère de l'Antichrist. Mais surtout elle doit être vécue par le chrétien dans la certitude d'être aimé (Lc 21,8-19) ct dans la puissance du Christ (2 Cor 12,,9). L'état d' âme proprement eschatologique que doit maintenir en nous la calamité est alors l'attente; elle témoigne en effet de l'enfantement d'un monde nouveau et du travail de l' Esprit qui achemine la création entière vers la rédemption totale (Mt 24,6ss; Rm 8,19-23). JCO

 

Les calamités qui frappent notre époque sont très clairement annoncées par Notre Dame dans le secret de la Salette Elle y montre bien leur rôle de mise à l'épreuve de la fidèlité des justes,l'ultimatum aux impies et leur chatiment, l'annonciation d'événements extraordinaires dans la réalisation du dessein Divin qui reste toujours le Maître.Ce secret est un message de louange confiante à la Puissance, à la Sagesse,à la Bonté de Dieu qui peut , qui sait, qui veut tout faire « pour Sa Gloire et l'impie pour le Jour mauvais »

Partager cet article
Repost0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 08:18

Jésus-Christ parle clairement de l'Enfer

S'il est peut-être hasardeux de tirer de la parabole du mauvais riche, qui se sert des représentations juives, une affirmation décisive du Seigneur sur l'enfer, il faut en tout cas prendre très au sérieux Jésus quand Il utilise les images scripturaires de l'enfer les plus violentes, les plus impitoyables : « les pleurs et les grincements de dents dans la fournaise ardente » (Mt 13,42), « la géhenne, où leur ver ne meurt point et où le feu ne s'éteint point » (Mc 9,43-48; cf Mt 5 ,22). »Celui qui dira « fou »(à son frère)sera soumis à la géhenne du feu » »Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et ne peuvent tuer l'âme,mais craignez plutôt celui qui peut précipiter(perdere)l'âme et le corps dans la gehenne. « Mt X,28 »(Vulgate)

Ce qui fait la gravité de ces affirmations, c'est qu'elles sont formulées par Celui-là même qui a pouvoir de jeter en enfer. Jésus ne parle pas seulement de l'enfer comme d'une réalité menaçante; Il annonce que Lui-même « enverra Ses anges jeter dans la fournaise ardente les fauteurs d'iniquité » (Mt 1 3,41S) et prononcera la malédiction : « Loin de Moi, maudits, au feu éternel! » (Mt 25,41). C'est le Seigneur qui déclare: « Je ne vous connais pas » (25,12), « Jetez-le dehors, dans les ténèbres» (25,30).

L'enfer existe et il est terrible et éternel. Lisez et faites lire les "aveux de l'enfer" et les aveux d'Isacaron tapez dans recherche : «  Dieu me force à le dire » 5 articles

" O Bon Jésus,pardonnez nos péchés, préservez nous du feu de l'enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Votre Divine Miséricorde." Prière enseignée aux enfants de Fatima.

Partager cet article
Repost0
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 07:45

Jésus bénit ceux qui Lui restent fidèles à l’heure de la Passion                                      (Sainte Angèle de Foligno)                                      Bienheureux les compatissants

.                 « Soyez bénis, dit Jésus, soyez bénis par la Main du Père, vous qui avez partagé et pleuré Ma Passion, vous qui avez lavé vos robes dans Mon Sang! (par le Baptême et le Sacrement de Pénitence)                   

Soyez bénis, vous qui, rachetés de l'enfer par les immenses douleurs de Ma Croix, avez eu pitié de Moi! (En ne rendant pas Ses mérites inutiles par hostilité ou indifférence ,en sachant remercier et réparer en apprenant au prochain à mieux Le connaître et Le faire connaître pour Le mieux aimer)                 

Soyez bénis, vous qui avez été dignes de compatir à Ma torture, à Mon ignominie, à Ma pauvreté!               

Soyez bénies, ô fidèles mémoires, vous qui gardez au fond de vous le souvenir de Ma Passion!                 

Ma Passion, unique refuge des pêcheurs, Ma Passion, Vie des morts, Ma Passion, miracle de tous les siècles, vous ouvrira les portes du Royaume éternel que J'ai conquis pour vous, par elle !

Dans les siècles des siècles, vous qui avez eu pitié, vous partagerez Ma gloire!                 

Soyez bénis par le Père, soyez bénis par l'Esprit-Saint, bénis en esprit et en vérité par la bénédiction que Je donnerai au dernier jour. Car Je suis venu chez Moi, et au lieu de Me repousser, comme un persécuteur, vous avez offert au Dieu désolé l'hospitalité sacrée de votre amour!               

J'étais nu sur la Croix, J'avais faim, J'avais soif, Je souffrais, Je mourrais, J'étais pendu par leurs clous, vous avez eu pitié !               Soyez bénis, ouvriers de miséricorde!

À l'heure terrible du Jugement, Je vous dirais: « Venez les biens aimés de Mon Père. Car J'avais faim sur la terre, et vous M'avez offert le Pain de la pitié ! »                

Si, pendu à la Croix, J'ai crié, pleuré et prié pour Mes bourreaux : « Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font! »

Qu'est-ce que Je ferai, qu'est-ce que Je dirai pour vous qui avez eu pitié, pour vous qui M'avez tenu compagnie, pour vous, Mes dévoués, qu'est-ce que Je dirai pour vous, quand J'apparaîtrai, non pas sur la Croix, mais dans la gloire, pour juger le monde? »

 

  La Passion actuelle de l’Église  est en continuité et en conformité avec celle de Son Chef. La douleur du Cœur Immaculé de Marie y est toujours associée. Ayons compassion de ces deux Passions qui n’en  font qu’une .Parce Domine.

Partager cet article
Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 07:59

Le Grand Règne Spirituel de Jésus et de Marie

Le grand règne spirituel n'est pas pour demain. Il est déjà commençé.

Qu'est ce en effet que règner sinon d'abord faire place nette de l'injustice du péché,de l'impiété ,de l'empire du démon et de ses ténébreuses menées.

Les avertissements sont précurseurs des chatiments.

Les chatiments sont précurseurs de la reconciliation,car ce sont des purifications nécessaires.

Toute cette période, nous la vivons. Mais nous la vivons dans la confiance et l'espérance,car nous savons quelle en sera l'aboutissement final.

Il ne faut pas s'imaginer que c'est Satan qui a le dessus.Il sait au contraire qu'il est définivement battu et ses efforts sont vains. Jésus est le plus fort et est roi connaissant parfaitement son pouvoir et le temps de le révéler. «  Je règnerai, malgré Mes ennemis » Il veut que Sa Mère soit associée à Sa victoire,comme elle a été associée à Sa Passion.

Le premier temps de ce Règne est le temps des avertissements : Personne ne doit rester ignorant des desseins du Roi

Une des informations que notre Mère nous donne ,c'est la présence active de l'enfer.Il suffit de regarder l'état du monde pour ne plus en douter.Notre Dame à la Salette nous donne l'exacte chronologie ; elle nous donne les plans de Satan et aussitôt elle nous donne les remèdes pour chaque période,jusqu'à la fin.Elle contraint les démons à dévoiler leurs plans et en cela fait éclater la gloire que son Fils lui donne et veut lui donner comme Reine de la Fin des temps

.Reine combattante,Reine à jamais victorieuse ,Reine de conseil,mais aussi de Justice. Nous trouvons dans « Veillez et priez »,ouvrage essentiel ,incontournable,pour qui veut y voir clair, un exemple de ce que fait Notre -Dame pour conduire les âmes à la conversion.Se connaitre et se reconnaître pêcheurs.

« Madeleine Porsat**** nous annonce la venue glorieuse de Marie. Elle avait reçu la mission d'annoncer la fin des temps. .... «Voici maintenant sa prophétie sur l'avènement de Marie, recueillie en mai 1866. Relue phrase par phrase à Madeleine, de son vivant, celle-ci avait dit: «C'est bien là ce que j'ai reçu mission d'annoncer au peuple de Marie

«Ecoutez mes enfants, dit Madeleine, ce que Marie, notre Mère, me charge de vous annoncer. Voici la fin des temps. Voici la fin du mal et le commencement du bien. Ce n'est pas un événement ordinaire, c'est une grande époque qui va s'ouvrir: la troisième.

" Après le Père qui nous a créés pour le connaître, L'aimer et Le servir, après le Fils qui nous a sauvés, voici que le Père et le Fils, pour nous consoler, nous envoient leur Esprit triomphant avec Son Epouse Marie. C'est un grand miracle. ,

Marie vient du Ciel. Elle vient avec une légion d'anges; Il faut que les élus de la terre se lèvent par poussée spirituelle, pour aller au-devant des envoyés de Dieu. Voici l'armée du Seigneur, beaucoup de saintes femmes.

Et voici l'armure de Dieu: ni fusils, ni bâtons, ni verrous, ni chiens de basse-cour! Aucune force matérielle, aucun secours humain, autres temps, autres mœurs».

Ici la voyante rappelle «les sept crises, les sept plaies et douleurs de Marie», annoncées il y a vingt-six ans (en 1840), et qui doivent précéder son triomphe et notre guérison. «La septième crise aboutira à l'enfantement. Le monde croira tout perdu, anéanti !. .. Trouble immense sur la mer agitée. Tout ce qui n'est pas sur la Barque s'engloutit. La Barque fait çà et là (Madeleine indique avec sa main le mouvement d'une embarcation dans la tourmente).

Pierre, aie confiance !... L'arche sort de la tempête et la tranquillité se fait... Dans l'Église même, on croira tout perdu. Marie arrive ! et voici la confusion, la confusion même parmi les prêtres. Cependant, c'est aux prêtres catholiques qu'on devra aller demander absolution et bénédiction. . Marie a la toute-puissance, mais elle ne peut pas absoudre. C'est la fonction du prêtre ... Marie vient ! Elle vient à chacun; et à chacun elle ouvre le livre de sa conscience (Madeleine donne à ses deux mains la forme d'un livre ouvert du côté du public). . Le livre n'est pas ainsi tourné vers le monde, découvert aux yeux de tous; cela est réservé pour le jugement dernier', mais ainsi :Madeleine· entr'ouvre ses mains vers son visage) . . Dieu ménage cette première ouverture de la conscience à chaque âme, par les soins de Marie, tendre Mère. Ce sera un examen mystérieux, sans blessure d'amour-propre, entre la Mère et ses enfants. C'est le confessionnal de Marie .( Note on peut penser à l'avertissement au cours duquel chacun verra son âme telle qu'elle est) Mais quelle confusion ! Quelle horreur de soi! Quel remords! Quelle douleur, lorsque chacun, en présence de la pureté de Marie, verra dans son miroir sa propre noirceur. Et que de larmes de pénitence pour tout laver"! . Ce pauvre Satan! Il croit avoir tout lié contre Dieu, il n'a point lié Marie. Elle va l'attraper, et lui écraser la tête sous le talon Marie, ô mystère! Marie vient au-devant de l'enfant prodigue; l'enfant prodigue, c'est nous tous, toute l'humanité, et Elle dit: «Viens, je t'aime ,! Sans toi, sans ton heureuse faute, les siècles m'auraient-ils appelée bienheureuse? Je te dois ma gloire, pauvre enfant; reçois de moi le salut !» Dans l'adversaire, Marie cherchera l'homme, et lui fera sentir l'épine du mal. Et c'est ainsi que l'homme mauvais, attendri et se retournant vers Marie et vers le bien, sera délivré du mal ; et dès lors, cessant d'être possédé par Satan, il redeviendra l'enfant de Dieu. Portez un morceau de fer au feu, il en sort purifié, ainsi l'âme dans le feu du Ciel.

Aujourd'hui nous confessons le mal ; mais nous ne chassons pas le mal. Nous cassons la mauvaise herbe; nous ne l'arrachons pas. Nous gardons la racine du vieil homme. Or, Marie Immaculée nous veut absolument purifiés, pour que nos œuvres deviennent pures. Quand les méchants verront leurs enfants enlevés dans la gloire de Marie, ils se laisseront aller avec leurs enfants, et par Marie ils remonteront à Dieu.

Ainsi Dieu tirera dans sa gloire même les mauvais. Voyez-vous ce champ, où il y a parmi les plantes mauvaises, toutes sortes de blés gâtés, avec quelques beaux épis; c'est la société telle qu'elle est posée dans le mal. Que faut-il faire de cela? Il ne faudrait pas laisser perdre les belles âmes, Les belles âmes sont les beaux épis. Eh bien ! Marie va venir moissonner les élus de la terre. Quant aux âmes mauvaises, un grand événement doit les effrayer, pour leur bonheur. Après quoi, la puissante Marie changera toute la société en beaux épis. Tout deviendra bon. Les pharisiens seront les derniers ; les grands bandits arriveront avant. Les juifs, qui n'ont pas voulu reconnaître Jésus-Christ dans son abaissement, le reconnaîtront dans la venue glorieuse de Marie . ... La Colombe vient à nous du ciel, portant sur son cœur une croix blanche, signe de la réconciliation, et agitant un glaive de feu, représentant l'amour; elle s'assied sur un trône d'or massif, figure de l'arche de Noé, car Elle vient annoncer la fin d'un déluge de maux.

Là voici venir notre Mère ! L'Église prépare tout pour la venue glorieuse de Marie. L'Église lui forme une garde d'honneur pour aller au-devant des anges. L'arc de triomphe s'apprête. L'heure n'est pas loin.C'est Elle en personne ! Mais elle a ses précurseurs: de saintes femmes, apôtres, qui guériront les plaies du corps avec les péchés du cœur. Il sera donné à la sainte femme, image de Marie, de faire des miracles. Et puis vient Marie, pour faire place à son Fils dans son Eglise triomphante. Voici l'Immaculée-Conception du règne de Dieu, qui précède l'avènement de Jésus-Christ.

C'est la maison de Dieu sur la terre, qui va se purifier et se parer pour recevoir l'Emmanuel. Jésus-Christ ne peut point venir dans cette baraque du monde!

Il faut que Dieu envoie Son Esprit et qu'Il renouvelle la face de la terre. Par une autre création, pour en faire une demeure digne de l'Homme-Dieu. Voici, après le feu d'en-bas, pour tout brûler et remuer, voici le feu d'En-Haut, l'amour, pour tout embraser et transfigurer! "

Je vois la terre planifiée;(aplanie) ses abîmes s'élèvent, ses montagnes s'abaissent ;il n'y a plus que douces collines et belles vallées. Depuis que je suis comme je suis, je ne vois devant nous qu'union, association, communauté. Tout le monde s'entr'aime et tout le monde s'entr'aide ; on est heureux. tI Il n 'y a presque plus de grosses cultures il n 'y a que cultures délicates, jardins, beaux fruits, fleurs partout'. Avec Marie toute la nature est un parterre, et tout est bonne odeur. Tout sert à la gloire de Marie en Dieu. »

Note**** Madeleine Porsat de Lyon ,humble fille des champs,pauvre domestique,puis religieuse Clarisse,1773-1843 » « 1789 n'a renversé que la France,ce qui vient va être le renversement du monde »M.Porsat

Partager cet article
Repost0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 09:33

Remèdes contre la tristesse

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide tome IV page 522

cf unacumpaulosexto

1°-Faire en sorte d'avoir une bonne conscience.(état de grâce)

Celui qui pratique la vertu, dit saint Ambroise, est tranquille, content et stable. Dieu lui réserve le don précieux de la paix et de la joie. Les cœurs vertueux ne sont pas agités par les choses terrestres, ni troublés par la crainte, ni fatigués par la tristesse, ni tourmentés par la douleur : ils sont comme dans un port assuré; ils voient les tempêtes, les vents déchaînés; et leur âme est immobile et dans l'allégresse

2° -Voulez-vous n'être jamais triste? dit saint Bernard: Vivez bien ;de cette manière vous serez toujours dans la joie :

3°- Pourquoi, Ô mon âme, es-tu triste, pourquoi me troubles-tu ?dit le Roi-Prophète. Et aussitôt il dit à son âme d'espérer, car c'est là le remède pour guérir sa tristesse : Quare tristis es, anima mea, et quare conturbas me? Spera in Deo.... (ILI. 6. 7).(Prière au bas de l'autel au début de la Messe)

4°- L'apôtre saint Jacques nous dit que la prière chasse la tristesse : Quelqu'un d'entre vous est-il triste ? dit-il : qu'il prie (v. 13.)

5°- La force du cœur, la soumission à la volonté de Dieu, détruit la tristesse.....

6°- La pensée du ciel, dit saint Grégoire, fait disparaître la tristesse : (Lib. V in I Reg., c. xiv); car l'âme qui considère les grands biens de l'éternité qui lui sont promis, est dans l'allégresse. Elle se dit comme le Psalmiste : Je me suis réjoui dans cette parole qui m'a été dite : Nous irons dans la maison du Seigneur :

7°- Le détachement des choses terrestres

8°- La tristesse n'atteint pas celui qui pense souvent à la mort du temps et de l'éternité. Cette pensée domine tous les travaux, les douleurs, les angoisses, qui pourraient rendre triste; et elle stimule l'homme à tout entreprendre, à tout supporter pour faire une bonne mort, et éviter la damnation

9° -Se réjouir dans le Seigneur.....Conserver un esprit de gratitude d'avoir part à un grand combat pour Son triomphe

10°- Eviter le péché

11°- Aimer le travail ; s'occuper toujours, surtout de choses utiles au salut . Se former (cf Unacumpaulosexto »

12°- Mépriser la tristesse ,(en ne la cultivant pas)

Fortifiez le prochain en lui faisant saisir le mystère de la Croix qui est un mystère de victoire sur le désespoir.

L'hymne à la Croix qui nous est donné pour cette époque de chaos : CF sanctuairedelacroix :prier avec Marie Julie Jahenny pendant les "grands évènements".

Taper Hymne à la croix dans recherche.

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 17:14

Oui, je connais Bergoglio , dit un jésuite supérieur d'un autre pays d'Amérique latine. Il s'agit d'une personne qui a causé beaucoup de problèmes dans la société (de Jésus) et est très controversé dans son propre pays. En plus d'être accusé d'avoir permis l'arrestation de deux jésuites à l'époque de la dictature argentine, comme provincial, il a généré des divisions: certains groupes se prosternaient presque devant lui, tandis que d'autres ne voulaient rien à voir avec lui, et il ne leur parlait pas ou très peu Il est bien formé et très capable, mais est enveloppé par ce culte de la personnalité qui est extrêmement diviseur. . Il a une aura de spiritualité dont il se sert pour obtenir le pouvoir. Ce sera une catastrophe pour l'Église d'avoir quelqu'un comme lui sur le Siège apostolique. . Il a laissé la Compagnie de Jésus en Argentine en ruines avec départ de jésuites et des institutions financièrement brisées Nous avons passé deux décennies à essayer de résoudre le chaos que l'homme nous a laissé "

.Post du 11 mai 2014 Note senex : Ceci se confirme après deux ans de pouvoir et ce n'est qu'un début....Parce Domine

e trophe annoncée

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 13:37

 Au Comité Italien de Bioéthique B....» a assuré que l’Eglise « ne revendique aucun privilège en matière de morale »… Au début de son discours le Saint-Père avait tenu à faire une précision : « tout le monde sait que l’Église est sensible aux questions éthiques ; mais tous ne comprennent peut-être pas que l’Église ne revendique aucun espace privilégié dans ce domaine. Au contraire, elle se réjouit quand la conscience civile, à différents niveaux, est capable de réfléchir, de discerner et d’agir sur la base d’un raisonnement libre et ouvert et des valeurs qui fondent la personne et la société. » (fr.radiovaticana.va)(MIC)

 Note: Bref l'Évangile , c'est une "option" sans plus. A chacun sa vérité comme on dit dans les loges......Je ne comprends pas que le peuple catholique ne soit pas  en route pour "déloger" ce personnage,qu'il est blasphèmatoire de qualifier de "Saint Père".....Parce Domine.Patience

 

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 07:56

« Mon Âme est triste à en mourir »

Lettre de Térésa Higginson à son directeur spirituel.Un texte très éclairant sur les mystères de la Rédemption.

« Extrait deTérésa Higginson, servante de Dieu » ( éditions Tequi)

Le mystère de L'Agonie de Jésus au Jardin des oliviers

Mon Révérend Père,

Au nom de Jésus et de Marie et par obéissance, j'essaierai d'écrire quelque chose de ce qu'il a plu à Notre-Seigneur de me montrer touchant les souffrances excessives qu'Il a endurées pour nous dans sa Sainte Ame; et pourtant je sens que je ne puis rien dire, car je ne m'entends à rien quand je parle des douleurs corporelles de Jésus dans sa terrible et amère Passion - depuis longtemps les mots humains se réduisent en zéros -.

Comment donc puis-je parler des souffrances de l'Ame, que le Dieu vivant déclare avoir été triste jusqu'à la mort, car elles sont trop profondes pour être exprimées et trop excessives pour que nous les comprenions?

Nous savons sans doute que toutes les atrocités et les outrages, toutes les tortures et douleurs qu'Il a endurés dans son Corps adorable n'étaient qu'une ombre légère de ce qui s'effectuait dans les puissances de Sa Sainte Ame, et "pourtant ces souffrances physiques étaient si grandes qu'il n'est pas donné à l'esprit de l'homme de les comprendre. Il me semble que, lorsqu'il plaît au Dieu tout-puissant qu'une âme soit instruite sur ces effrayants mystères, Il attire cette âme en Lui-même d'une manière merveilleuse, lui donnant une surnaturelle vie et endurance. L'intelligence n'est nullement capable de comprendre ces choses. Tout ce que je sais est que je ne sais rien. C'est comme dit l'Apôtre: L'œil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu, le cœur de l'homme n'a pas compris .

Ce fut dans Son Ame adorable que Jésus endura une torture égale à la peine éternelle due à chaque péché mortel distinct,· ainsi que la souffrance et le tourment fixés pour chaque péché mortel particulier. Je veux dire que chaque espèce de péché a un châtiment spécial, et Il 1es endura chacun séparément et tous ensemble.

Nous sommes souvent témoins de l'effet produit par la rencontre de corps de différentes natures: voyez l'explosion causée par la rencontre de deux gaz de natures opposées; voyez comment un peu d'eau, pénétrant dans le feu qui est au centre du globe terrestre, produit des tremblements de terre, etc.

Mais ces choses sont-elles aussi opposées les unes aux autres que la Sainteté et la Pureté infinies le sont au péché mortel? Pensez donc jusqu'à quel point l'Ame et le Cœur de Jésus, l'Homme-Dieu, furent déchirés, quel brisement de tout Son être s'opéra lorsqu'Il se revêtit des iniquités du monde entier

O mon Dieu, mon Dieu 1 Je ne sais quelle comparaison donner. De même que les fleurs ont différentes senteurs et couleurs, de même les divers péchés ont d'horribles puanteurs, chacun selon son espèce; et je crois vraiment que, si Dieu permettait que l'odeur d'un seul péché mortel d'impureté fût sentie sur la terre, tout serait empoisonné par sa fétidité.

Oh ! qu'horrible est le dégoût éprouvé, même par nous pauvres pécheurs, quand nous prenons sur nous les péchés des autres ; Si nous devions nous envelopper dans un corps en décomposition, quelle effroyable répugnance nous ressentirions ? Et pourtant ceci n'est rien en comparaison du dégoût épouvantable que l'âme éprouve, car les sens du corps ne peuvent pas donner la moindre idée de ce que la partie sensitive de l'âme est capable d'endurer. Tout ce que les hommes pourraient souffrir ne serait que comme un grain de sable comparé au globe terrestre; telle est la différence entre Notre Seigneur et nous!

Notre intelligence est si bornée qu'il nous faut employer ces comparaisons pour nous faire comprendre. Songez à la terreur de l'âme qui quitte cette vie en état de péché mortel et comparaît devant le Dieu tout pur pour être jugée. Oh ! quelle épouvante remplit l'Ame de Jésus quand Il prit sur Lui les péchés du monde entier, et non seulement comparut devant la Pureté infinie et la Justice infinie de Son Père Éternel, mais y fut réellement plongé. D'une part, Son intelligence comprenait Dieu dans Son Essence même,connaissait Son infinie Pureté,redoutait Sa Sainteté et Sa stricte Justice; d'autre part Il voyait, comme Lui seul peut le voir le péché dans Sa malice infinie, et Il savait qu'Il devait payer jusqu'au dernier liard. Il connaissait la haine de l'Adorable Trinité pour le péché et lisait son châtiment en Dieu. Il connaissait la basse ingratitude des pécheurs et la lâcheté de Ses amis; Il voyait tout l'enfer déchaîné contre Lui: mais qu'est-ce que tout cela ? C'est comme rien auprès de la souffrance infligée par l'impression du Doigt de la Justice de Dieu sur Lui, car Il se tordait dans l'agonîe de l'Âme sous Son attouchement. Il était entraîné dans la Justice divine; tout le poids de la colère de Dieu était sur Lui. Les écluses du ciel étaient ouvertes ainsi que les fontaines des grandes eaux, et le torrent de la vengeance divine se précipitait sur Lui; les foudres de Dieu étaient lancées contre Lui.

O mon Dieu, Vos paroles mêmes sont des œuvres, et ce que Vous faites est bien fait. Quand l'enfer fut créé pour punir le péché, qu'il avait bien les qualités requises pour faire son œuvre . Mais l'enfer n'est qu'une créature, tandis qu'ici Dieu Lui-même touche l'âme à l'effet de la faire souffrir; comment donc peut-on comparer l'un avec l'autre, sinon pour dire que, comme le Créateur est au-dessus de la créature, ainsi la souffrance causée par l'un est au-dessus de celle causée par l'autre, et à côté de la souffrance causée par Dieu, les flammes de l'enfer deviennent froides. Oh ! il me semble vraiment que ces excès dépassent l'intelligence de l'homme; nous n'avons pas de mots pour les exprimer. Ici, l'âme est lancée dans l'infini de Dieu, et nous ne savons pas réellement ce que nous savons ou, comme je l'ai déjà dit, nous ne savons rien.

Nous pouvons considérer les souffrances extérieures de Notre-Seigneur pendant Sa terrible et amère Passion et voit comment chaque différente douleur n'est qu'une ombre légère de ce qui s'accomplit dans Sa Sainte Âme triste jusqu'à la mort - voir quelque chose de Son épouvante, de Sa terreur - quelque chose du déchirement de Son Cœur et de Son Âme - quelque chose de Son amour. Oh ! Plus Dieu nous apprend, et moins nous pouvons dire. C'est pourquoi Marie gardait un tel silence. Son âme et son cœur étaient trop pleins pour parler, et je crois qu'elle n'aurait pu vivre si elle avait essayé de parler . …................ » Demandant vos prières et votre bénédiction, je demeure, mon Révérend Père, Votre obéissante et dévouée enfant dans le Chef Sacré et le Cœur Sacré. »

Cette très émouvante lettre doit être lue et méditée avec grand respect, compassion et reconnaissance. Chaque épisode de la Vie de Jésus,le Fils de Dieu fait homme,le Verbe fait chair est un Océan où resplendissent les œuvres que Dieu a fait pour nous, pauvres pêcheurs :,Deo gratias 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens