Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 11:55

Ndlr Nous ne sommes pas là pour convaincre mais pour annoncer car il

Aveux de l'enfer suite Prudence dans le jugement

Exorcisme du 25 avril 1977(doc trc)

 

E= exorciste B= Béelzéboul ,démon angélique

 

E= Au nom....(.adjurations rituelles)

B : Il y a des gens de bonne foi qui croient que cela vient du pape et qui ne savent pas qu'il existe un sosie. Ils ne savent pas non plus que c'est un péché de recevoir la communion dans la main. lis ne veulent pas non plus se distinguer des autres ni se singulariser; ils ne savent pas, par exemple, ce qui est dit dans ce livre «Avertissements» ou ce qui a déjà été dit par des âmes privilégiées authentiques, à savoir qu'on ne doit pas prendre la communion dans la main ; ces gens-là ne commettent, pas de péché grave ; ce n'est pas leur faute si le prêtre fait comme cela. »

Note de J.Marty éditeur TRC

Une chose nous a frappé ici. Le démon dit que le chrétien qui, par" ignorance », communie dans la main, «ne commet pas de péché grave». C'est donc que, malgré tout, il peut y avoir un péché, quoique non grave. Cela s'explique, quand on relit le début de l'avertissement du démon, les chrétiens agissant souvent ainsi pour «ne pas se distinguer des autres», «ne pas se singulariser», c'est-à-dire en clair: par lâcheté, quand ce n'est pas par orgueil, pour certains.

Cela nous remet en mémoire. la parole du Saint Curé d'Ars, disant qu'après la luxure et le vol, c'était l'ignorance qui était le péché le plus répandu. Oui! parce que l'ignorance est souvent coupable.)

 

 

Et puis, il y a aussi ceci: dans beaucoup d'églises, quand des gens font la génuflexion et veulent recevoir la communion dans la bouche, ils sont l'objet d'une discrimination de la part du prêtre. Là non plus, le péché n'a pas tant de gravité. Celui là-haut (il montre vers le haut) et le Ciel jugent chaque cas en particulier. On ne peut pas dire carrément que telle personne ira en enfer parce qu'elle reçoit la communion dans la main, alors qu'elle ne sait pas que cette pratique n'est pas désirée là-haut.

 

Ces gens-là agissent par obéissance et croient que cela vient du pape, parce qu'ils ne savent pas qu'il y a un sosie et des cardinaux infidèles au pape. Ils marchent sous la bannière de l'obéissance. Je veux dire que s'il tombe entre les mains de ces chrétiens des tracts venant soit d'âmes vraiment privilégiées, soit de prêtres, qui les avertissent qu'on n'a pas le droit ou qu'on ne devrait pas, et s'ils ont la lumière intérieure - qu'alors ils reçoivent certainement d'En-haut - et qui ,malgré tout, agissent en sens contraire en se disant: «Cela m'est bien égal, que je reçoive la communion dans la bouche ou dans la main, cela n'a aucune importance», alors le cas est différent. Alors, naturellement, c'est un péché. Voilà ce que nous devons encore dire. Cela dépend toujours de chaque cas particulier.

 

Il en est de même de la sainte Messe. La messe de Saint Pie V est considérée par Ceux là-haut, par le Ciel (il montre vers le haut), comme la messe de prédilection. Mais il faudrait dire à beaucoup de prêtres qu'ils n'ont pas le droit de troubler (ou: d'exciter) les gens et de dire: «S'il n'y a pas de messe de Saint Pie V, n'y allez pas du tout... dites une messe (= les prières de la messe) à la maison pour vous tout seul».....

 

Cette position n'est pas bonne. Un tel prêtre n'est malgré tout pas un bon pasteur. Car, nous l'avons déjà dit auparavant: C'est une grosse perte de grâces, il est vrai, mais la nouvelle messe, dans la mesure où elle est célébrée avec toute la foi et en partie par obéissance à l'évêque, apporte tout de même encore beaucoup de grâces. Même si elle n'a pas la plénitude de grâces, comme la messe de Saint Pie V, elle apporte tout de même des grâces. Si les gens restent à la maison et croient qu'ils n'ont qu'à ouvrir leur missel, et qu'alors ils se croient encore meilleurs et s'élèvent au-dessus des autres, ce n'est pas bien........

 

 

 

 

Si dans ce livre, il a fallu parler de la messe et de l'Église, et entre autres de la messe de Saint Pie V, cela ne voulait pas dire que certains «traditionalistes» doivent s'élever au-dessus des modernistes, comme s'ils étaient les seuls (qui sachent) bien juger, de la façon qui convient, et avec toute la compétence voulue. Ce n'est pas cela que veut dire ce livre. On y dénonce simplement les abus dans l'Église, tels qu'ils existent aujourd'hui. (1977 mais la situation a beaucoup empiré en 2016, voir note)

 

...Mais en complément, nous devons encore dire ceci: Ils commettent une erreur, les prêtres qui disent: «11 vaut mieux que vous restiez à la maison que d'aller à de telles messes». Si la messe est dégradée à ce point que le prêtre lui-même ne croie plus aux paroles de la consécration et ne prononce plus les paroles comme elles doivent l'être, s'il n'a plus 1'intention de consacrer, alors 1'hostie n'est pas consacrée, c'est vrai ... mais les gens peuvent tout de même prier à l'église.

 

Il faut que je dise encore ceci : ils sont frustrés du Christ et de la plénitude des grâces, c'est exact, mais certaines grâces restent toujours accrochées. Quand notamment de bons chrétiens, d'une foi profonde, vont à la messe et à la communion pleins de dévotion, avec 1'intention de recevoir le Christ, alors le Ciel est assez juste pour ne pas dire simplement: «Parce que le prêtre ne fait pas les choses comme il faut, il n'y aura pas de grâces l» Ces gens-là reçoivent tout de même certaines grâces .

 

E : Ces gens-là remplissent-ils leur devoir dominical ?

 

-

 

Note Ces deux paragraphes ont besoin d'être lus attentivement pour être bien compris. Si le défaut d'intention du prêtre est avéré, si le fidèle le sait avec certitude,assister alors à la messe, et surtout y communier, est un acte matériel d'idolâtrie. On doit s'en abstenir absolument. Mais il ne faut pas non plus tomber dans la suspicion facile, parfois teintée de parti pris. Le défaut d'intention du prêtre ne doit jamais être présumé. Et il doit se déduire d'indices précis et probants, certains:

 

: mutilations des paroles de la consécration par exemple. Dans le doute, il faut plutôt assister à la messe. Que chacun se laisse guider par sa conscience, dans chaque cas!)

 

B : Si les fidèles ont l'occasion d'aller à une messe de Saint Pie V, le Ciel préfère cela, fortement même. Mais s'ils n'ont pas d'autre possibilité, ils peuvent aller à une autre messe. Après la messe de Saint Pie V en latin vient, au deuxième rang, la messe tridentine en langue populaire, à condition qu'elle comporte l'intégralité des paroles de la messe tridentine, pour autant que ce soit possible. Seulement après, au troisième rang, vient la nouvelle messe. Mais ces gens, s'ils ne savent pas cela et sont de bonne foi, ils remplissent tout de même leur devoir dominical, en tant que c'est leur intention.

 

Par contre, s'ils savent très bien qu'un kilomètre plus loin, ils trouveraient une messe de Saint Pie V et qu'ils se disent: «Bah! c'est trop loin pour moi, je ne vais pas courir jusque là » ; et s'ils savent très bien que ce serait mieux, alors, le cas est différent. Alors, ils ont perdu énormément par négligence. Ils auraient dû faire ce kilomètre. Savez-vous (d'une voix larmoyante) comme nous marcherions, si nous pouvions encore participer à de si grandes grâces? Ah! Nous marcherions jusqu'au bout du monde, si nous avions encore une chance! Nous ne voulons pas dire par là que les autres messes sont aussi bonnes. Nous avons déjà dit suffisamment quelle messe préfèrent Ceux là-haut (il montre vers le haut).

 

Nous devons dévoiler l'erreur que beaucoup de prêtres font leur.

 

C'est une erreur fondamentale d'inculquer aux gens qu'ils ne doivent aller à aucune nouvelle messe, qu'elle vient du diable... etc ... Cela aussi, c'est jeter l'enfant avec l'eau du bain, c'est aller à l'extrême opposé. »......

 

est tard, très tard......

Repost 0
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 09:47

 

  • le 24 février 1209 : François d'Assise comprend enfin ce que Dieu attend de lui.

Le "poverello", le petit frère des pauvres.

Le 24 février 1209, il est frappé par la lecture de l'Evangile pour la fête de Saint Mathias : l'envoi en mission ; Mt, 10, (5 à 16). En effet, François vient de comprendre. Quand Jésus lui a demandé de réparer son Église, ce n'était pas d'églises en ruine, dont Il parlait, mais de l'Église, constituée d'hommes, de femmes et d'enfants que François voulait réunir pour vivre concrètement les valeurs de l'Évangile, valeurs de justice, de paix et de respect de toute la Création.Il s'écrie alors :

«Voilà ce que je veux, voilà ce que je cherche, ce que du plus profond de mon cœur, je brûle d'accomplir ».

A l'automne, il se retire dans un lieu appelé la Portioncule, près d'Assise, où il réunit quelques disciples, et fonde l'ordre des Frères Mineurs. Innocent III approuve oralement sa règle en 1210.

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 18:18

"On vous vante Luther ? Répondez d’un seul mot : Lutherrorisme !

Car c’est par la violence, le pillage, la tyrannie et les massacres que le protestantisme a dominé la moitié de l’Europe, il y a cinq siècles. En un mot : par la Terreur. Yves Gérardin le montre en détails dans un article intitulé : « 1517-1617 : un siècle de Lutherrorisme », dans le dernier numéro de la revue Le Sel de la terre (numéro 99, hiver 2016-2017).MCI

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 11:24

Dans un communiqué publié mercredi 22 février, la Secrétairerie d’état du Saint-Siège explique qu’elle a créé un copyright très spécial concernant le nom, l’image et les symboles de la fonction papale. Elle précise que l’une de ses attributions est de veiller à protéger l’image du Souverain Pontife, « afin que son message puisse rejoindre les fidèles intègres ».Sic

Pour mettre un terme « aux situations d’illégalités  éventuellement rencontrées », elle « effectuera une surveillance systématique des modalités selon lesquelles sont utilisées l’image du Saint-Père et les blasons du Saint-Siège, en prenant si besoin les mesures appropriées » précise le communiqué de presse  (mci)

ndlr Qu'il cesse d'abord de faire le clown........! 

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 10:18

Interrogé par un journaliste, le supérieur général des Jésuites rejette l'inerrance et l'inspiration divine de la Sainte Ecriture Il rejette la doctrine- toute doctrine et préfère la remplacer par le discernement, le mot clé de la révolution bergoglienne,  Ce mot est utilisé pour décrire la philosophie du subjectivisme qui forme la base de l'hérésie protestante et du modernisme. Pour lui il n'y pas de Bonté,de vérité, de beauté objective et absolue. "A chacun sa vérité."..Refus des dogme setc.....

Langage luciférien ...Et cet homme guide cette Compagnie de Jésus vers l'enfer éternel. C'est atroce Prions pour ce genre d'ennemi de l'intérieur, plus dangereux que l'ennemi extérieur.Patience La vérité règlera leur sort. Prions saint Ignace de Loyola,et les grands saints issus de sa Compagnie

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 17:35

Ce sacrement est une merveille en tous points dans la forme traditionnelle.L'ayant moi-même demandé,j'en ai tiré beaucoup de profit spirituel.Il comprend confession -communion et onctions.C'est très simple et plein d'espérance Une fête pour la tête et le cœur,qu'il ne faut pas réserver aux mourants inconscients Npius y reviendrons.....

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 17:31

Aveux de l'enfer suite

Extrait de l'exorcisme du 25 Novembre 1987

D: Béelzéboul

E: Exorciste

 

 

 

LE SACRIFICE OFFERT A DIEU A UNE GRANDE VALEUR

D:: …...Je ne veux pas parler ! Il nous a déjà fallu beaucoup trop parler pour votre édification ... (adjurations), il nous a déjà fallu beaucoup parler de la Croix et de l'imitation du Christ. Et aujourd'hui,nous sommes contraints de parler du sacrifice en particulier.

La Très-Haute était au fond, depuis la tendre enfance, une victime qui se consumait pour le Très-Haut, une flamme vivante, une flamme de sacrifice aimante et brûlante qui ne voulait et ne faisait que ce que le Très-Haut voulait et ce qui satisfaisait Son bon plaisir. Rien d'autre ne l'aurait réjouie. Rien d'autre ne lui aurait été cher, que ce qui était dans la volonté du Très-Haut, ce qui exigeait d'Elle la plus grande mesure de vertu. Je ne veux pas parler!..... (adjurations)

 

D = Au fond, c'est la Sainte Trinité qui veut que nous révélions cela, mais Elle, en tant que sa créature la plus chère, a un grand pouvoir sur nous. C'est la Sainte Trinité mais aussi l'Immaculée, la Dame du Sacrifice, qui nous ordonnent de parler aujourd'hui …. Mais je ne désire pas parler. Cela me répugne, car maintenant nous avons l'humanité là où nous voulons l' avoir, à savoir qu'elle peut à peine offrir des sacrifices et des renoncements, en tout cas. pas pour le Très-Haut. l'humanité fait certes des sacrifices, de grands sacrifices phvsiques et autres ou quand c'est nécessaire pour l'honneur personnel ou pour d'autres choses matérielles.Des sacrifices pour des jeux,des concours, des examens, des compétitions, etc.... même les plus grands sacrifices, jusqu'au dernier, des renoncements jusqu'à l'entêtement, quand c'est exigé.... Cela, l'humanité le peut bien, elle le peut pour l'honneur personnel. Mais, pour la gloire du Très-Haut, pour la gloire du Ciel, alors elle ne fait rien. Alors, elle ne veut rien Faire. On a oublifi cela. Pour la gloire du Ciel, tout est trop pour l'humanité, ou pour les pécheurs, pour qui l'on doit offrir des sacrifices. Qu'a dit la Très-Haute de Fatima en 1917 aux trois enfants, ces trois élus ? : Priez et faites des sacrifices pour les pécheurs, pour qu'ils soient sauvés. Et ces enfants offrirent tous les sacrifices imaginables, ils les cherchaient vraiment. Ils renoncaient même à ce qui était permis. Alors qu'elle avait très soif, Jacinta ne buvait pas parce que les paroles de la Très-Haute lui revenaient à l'esprit, parce qu'elle voyait la détresse des pécheurs à convertir. Les pécheurs eux-mêmes, souvent, ne voient pas leur propre détresse et ce qu' ils ont à faire. C'est pourquoi, d'autres doivent faire des sacrifices pour eux et supporter une certaine détresse. Pour que ces âmes, ces pécheurs, soient amenés à la conversion et puissent être délivrés de leur aveuglement. Voilà pourquoi d'autres hommes doivent supporter la détresse, les renoncements et les sacrifices ….

 

Le sacrifice signifie souvent aussi détresse. Les renoncements, cela signifie abnégation et cela entraine une certaine détresse pour la personne qui s'offre en victime, spécialement lorsque les sacrifices sont durs à accomplir. Les sacrifices pour lesquels on n'est pas précisément enflammé par un appétit féroce et pour lesquels souvent on n'a pas de forces ni d'énergie comme on le voudrait, pour que cela aille plus facilement

 

Les souffrances sont aussi des sacrifices. Les souffrances apportent souvent avec elles des sacrifices extrêmement pfénibles, dois-je dire. Les souffrances que l'homme subit et est contraint de subir sont aussi des sacrifices, des sacrifices souvent très durs, des sacrifices et des renoncements souvent presque insupportables. qui ne peuvent presque plus être acceptés. Ces souffrances sont très agréables au Très-Haut, autant que le sacrifice volontaire. Seulement, le sacrifice volontaire …. - Je ne veux~ pas parler! (Adjurations)

 

D : Le sacrifice volontaire, étant pour ainsi dire choisi et adapté par la personne, peut cependant être plus facile à supporter que celui qui est imposé par la contrainte, ou qui doit être fait par et dans la souffrance. Je ne veux plus parler ! …. (adjurations)

A suivre

 

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 09:36

La déposition du" pape" : un sujet qui préoccupe les esprits

Patience ,l'heure de vérité approche...prions et souffrons par charité 

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 08:58

Aveux de l'enfer suite Doc DFT Extrait de l'exorcisme du 8 septembre1989

Trés important.Lire très attentivement

J=Judas

E= Exorciste

 

La grande détresse de la possédée.

La détresse plus grande des damnés

« Quand quelqu'un a commencé à vivre, il vit pour l'éternité. »

J = Nous pouvions, nous devions et avions le droit de mettre l' esprit de la possédée pratiquement en enfer pendant toutes les prières (Ndt : des exorcismes). Elle n'était plus parmi vous en esprit. Nous avons le droit de faire bien des choses, nous avons le droit de faire beaucoup de choses ….. Beaucoup de choses nous sont permises. Elle est maintenant dans une nuit terrible. Nuit n'est pas l'expression qui convient. Je ne veux pas parler Que vous importe où elle est ? - (Adjurations de l'exorciste)

 

J= Peut-être, peut-être qu'elle finira par aller en enfer ? Qui vous dit qu'elle ne devra pas aller en enfer? - (Adjurations)

 

J = Elle doit, si c'est possible, aller en enfer. C'est ce que nous désirons. Nouvelles adjurations (Ndtraducteur) : on sent que par ces paroles méchantes contre la pauvre possédée, le diable veut se venger de ce qu'il va bientôt être contraint de révéler).

 

J = Il faut qu'elle aille dans une telle obscurité qu'elle ne puisse plus du tout le supporter. Elle est dans mon désespo ir , à moi ,Judas Iscariote , qui ne voyait plus aucune issue et qui finit par me suicider.Nous avons maintenant le droit de la pousser et de l'entraîner dans ces ténèbres, de la traîner pour ainsi dire. Mais comment vous dire comme tout cela est pénible , Nous préf'érerions que tout s' êcroule et s' effondre;que toute votre affaire ne soit qu'erreur et canulards. Nous preférerions dire :"Chers Amis, tout cela n'est qu'une grossière erreur. Cette âme est comme éteinte, et nous désirons pouvoir l'effacer. Voilà ce que nous désirons. Si nous ne pouvons l'emmener en enfer, nous désirorons pouvoir l'effacer pour toujours (il crie) ! C'est un terrible drame pour nous de ne pouvoir l'éteindre (il pleure). Mais même si nous le pouvions, cela ne nous servirait pas à grand-chose car la Très-Haute aurait alors choisi quelqu'un d'autre. Je ne veux pas parler (il pleure). - (Adjurations.)

 

J= Mais ILS ne permettent pas que quelqu'un soit effaçé pour toujours, perpétuellement (il crie) ! Il n'y a pas d'effacement.QUAND QUELQUUN A COMMENCÉ A VIVRE , IL VIT POUR L'ÉTERNITÉ**** C'est,pourquoi moi, Judas Iscariote, je dois vous parler à nouveau avec une grande insistance: il n'y pas d'effacement des âmes, il n'y a pas de salut pour ceux qui sont perdus à jamais comme nous, qui pouvons et devons être dans cette femme et mère possédée! D'une part, c'est pénible pour nous d'y être contraints, parce que nous avons dû faire les déclarations pour tous les livres déjà parus, pour le livre "Avertissement de l'Au-delà" par lequel, je dois l'avouer sur ordre de la Très-Haute pour votre encouragement …. Je ne veux pas parler! - (Adjurations) Asuivre

Ps**** Dans recherche Relire notre courrier » Un pape pas catholique » sur l'opinion contraire de B.......

 

 

Repost 0
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 15:24

Le thème du scandale dans la Sainte Écriture

C'est un thème très important mais très mal compris si on ne pense qu'aux scandales que nous dévoilent la presse à sensation....et certain monde politique... ou hélas religieux. C'est un péché très grave aux repercussions innombrables.Il est donc indispensable de savoir ce qu'il est

Scandaliser signifie faire tomber, être pour quelqu'un occasion de chute. Le scandale, c'est concrètement le piège que l'on met sur le chemin de 1'ennemi pour le faire tomber. A la vérité, il y a plusieurs manières de « faire tomber » quelqu'un dans le domaine moral et religieux: la tentation qu'exerce Satan ou les hommes, l'épreuve où Dieu met son peuple ou son enfant, sont des « scandales».Mais toujours il s'agit de la foi en Dieu

 

.I-Le Christ, scandale pour l'homme

 

1. Déjà l'Ancien Testament montre que Dieu peut être cause de scandale pour Israël : « Il est la pierre de scandale et le rocher qui fait choir les deux maisons d'Israël. .. beaucoup y choiront, tomberont et se briseront » (Is 8,14S). C'est que, par Sa manière d'agir, Dieu met à l'épreuve la foi de Son peuple.

 

De même, Jésus est apparu aux hommes tel un signe de contradiction. Car s'Il a été envoyé pour le salut de tous, Il est en fait occasion d'endurcissement pour beaucoup : « Cet enfant est pour la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël; Il sera un signe en butte à la contradiction» (Lc 2,34). Dans Sa personne et dans Sa vie, tout fait scandale. Il est le fils du charpentier de Nazareth (Mt 13,57) ; Il veut sauver le monde, non par quelque messianisme vengeur (r 11,2-5; cf Jn 3,17) ou politique (Jn 6,15), mais par la Passion et la Croix (Mt 16,21); les disciples eux-mêmes s'y opposent comme Satan (16,22) et, scandalisés, .abandonnent leur Maître (Jn 6,66). Mais Jésus ressuscité les rassemble (Mt 26,31).

 

2. Saint Jean met en relief le caractère scandaleux de l'Évangile: Jésus est en tout un homme semblable aux autres (Jn 1,14) dont on pense savoir l'origine (1,46; 6,42; 7,27) et dont on ne peut comprendre le dessein rédempteur par la Croix (6,52) et par 1' Ascension (6,62). Les auditeurs achoppent tous à la révélation du triple mystère de l'Incarnation, de la Rédemption et de l'Ascension; mais les uns sont relevés par Jésus, les autres se butent : leur péché est sans excuse (15,22.

 

3. En se présentant aux hommes, Jésus les a mis en demeure d'opter pour ou contre lui: « Heureux celui pour qui Je ne suis pas un scandale» (Mt II,6 p). Aussi la communauté apostolique a-t-elle appliqué à Jésus en personne l'oracle d'Isaïe 8,14 qui parlait de Dieu. Il est « la pierre de scandale» et en même temps « la pierre d'angle » (1 P 2,7S; Rm 9,32s; Mt 21,42). Le Christ est à la fois source de vie et cause de mort (cf 2 Co 2,16).

 

4. St Paul a dû affronter ce scandale dans le monde grec comme dans le monde juif. N'en avait-il pas d'ailleurs fait lui-même l'expérience avant sa conversion. ? Il a découvert que le Christ, ou si l'on préfère la croix, est « folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui se sauvent, c'est la Puissance de Dieu» (1 Co 1,18). Car le Christ crucifié est « scandale pour les Juifs, et folie pour les païens» (1 Co 1,23). La sagesse humaine ne peut comprendre que Dieu veuille sauver le monde par un Christ humilié, "souffrant, crucifié. Seul l'Esprit de Dieu donne à l'homme de dépasser le scandale de la croix, ou plutôt d'y reconnaître la suprême sagesse (1 Co 1,25; 2,11-16).

 

5. Aussi le même scandale, la même épreuve de la foi se continue-t-elle à travers toute l'histoire de l'Église. L'Église est toujours dans le monde un signe de contradiction, et la haine, la persécution sont pour beaucoup une occasion de chute (Mt 13,21; 24,10), quoique Jésus les ait annoncées pour que Ses disciples ne succombent pas «(Jn 16,1).

 

II. L'HOMME, SCANDALE POUR L'HOMME

L'homme est scandale pour son frère lorsqu'il cherche à l'entraîner loin de la fidélité à Dieu. Qui abuse de la faiblesse de son frère, ou du pouvoir reçu de Dieu sur lui, pour l'éloigner de l'Alliance, est coupable envers son frère et envers Dieu. Dieu a en horreur les princes qui ont détourné le peuple de suivre Yahweh, Jéroboam (1 R 14,16; 15,30.34), Achab ou Jézabel (1 R 21,22.25), et, de même, ceux qui ont voulu entraîner Israël sur la pente de l'hellénisation, hors de la vraie foi (2 M 4,7 ... ).

 

Par contre, ils sont dignes de louange, ceux qui résistent au scandale pour garder la fidélité à l'Alliance (Jr 35).

 

Jésus, en accomplissant l'alliance de Dieu, a concentré en lui la puissance humaine du scandale; ce sont donc Ses disciples qu'il ne faut pas scandaliser. « Malheur à quiconque scandalise un de ces petits qui croient en Moi! il est préférable pour lui qu'on lui suspende au cou une meule, et qu'on le précipite dans les profondeurs de la mer! » (Mt 18,6). Mais Jésus sait que ces scandales sont inévitables: faux docteurs (2 P 2,1) ou séducteurs, telle l'ancienne Jézabel (Ap 2,20) sont toujours à l'œuvre.

 

Ce scandale peut même venir du disciple lui-même; aussi, avec vigueur, Jésus requiert sans pitié le renoncement à tout ce qui peut faire obstacle au Royaume de Dieu. « Si ton œil te scandalise, enlève-le et jette-le loin de toi» (Mt 5,29s; I8,8s).

 

A la suite de Jésus qui ne voulait pas troubler les âmes simples (Mt 17,26),Saint Paul veut qu'on évite de scandaliser les consciences faibles et peu formées: « Prenez garde que la liberté dont vous usez ne devienne une occasion de chute pour les faibles » (1 Co 8,9; Rm 14,13-15.20). La liberté chrétienne n'est authentique que si elle est pénétrée de charité (Ga 5,13); la foi n'est véritable que si elle soutient la foi des frères (Rm 14,1-23) » CA

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens