Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 07:28

titanic"Je suis toujours confiant dans notre foi, et optimiste. Nous devons prier pour la bonne volonté et pour l'unité dans l'Église. La FSSPX n'est pas le seul groupe séparatiste dans l'Église. Il y a pire de l'autre côté aussi. Ces mouvements sont pires, car ils nient souvent l'essentiel du christianisme." Ainsi s'exprime le cardinal Müller, nouveau "gardien" de la doctrine de la foi.Il demande à la Fsspx d'accepter tout le concile.Il ne "discute" plus.Mais, Il a bien du souci avec la fracture à gauche de mouvements contestaires ,ceux de "l'autre côté".Le bateau s'enfonce dans une mer de confusion.

Personnellement, la "thèse survivantiste",solidement étayée, me parait, chaque jour un peu plus, la seule susceptible d'apporter "la confiance et l'optimisme", la paix dans l'ordre, car elle n'est en rien "séparatiste".Restons bien unis à Notre Pape légitime car "l'Église doit triompher avec le Saint Père Paul VI(Notre Dame à San Damiano)Qu'en pensez-vous?

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 06:52

34288620

 

Notre-Dame du Très Saint Rosaire de Kerizinen .2/3

 

 

SAMEDI 16 FEVRIER 1957 : Apparition du Sacré-Cœur et de la Très Sainte Vierge.

 

                        La Sainte Vierge : Oui, selon mes avertissements, terrible sera le bouleversement de la terre, parce que l'humanité souillée par la boue du péché a perdu la voie qui mène à Dieu. Mais vous qui L'aimez, livrez-vous pleinement à la prière, à la souffrance, à l'amour, à l'abandon aussi, selon Sa volonté et pour Ses desseins, pour tout ce qu'Il voudra de vous, surtout dans ce moment que vous allez vivre et qui sera l'un des plus graves de l'Histoire du Monde et de l'Église.

Mais en pensant à tous ces événements douloureux qui vont frapper le Monde pécheur vous devez déjà voir, au-dessus de toutes ces ombres noires, sillonnées de lueurs sinistres, apparaître l'arc-en-ciel qui vous rassure et vous console.

                   Ce triomphe du double Règne de nos Cœurs inséparablement unis dans le Saint Esprit, ce sera le grand et doux événement qui suivra ces châtiments qui vont purifier le Monde. Mais, pour désirer et appeler ce double Règne d'Amour, Je demande de faire frapper l'image de nos deux Cœurs ainsi unis et reliés car les vrais apôtres étant  trop peu nombreux, un remède divin est nécessaire dans ces temps de sensualité et de haine de Dieu et de l'Église.

             Ce remède : La dévotion à Nos Cœurs Unis sera le gage de la  Miséricorde que nous donnerons au Monde en ces derniers temps. Les âmes qui contempleront l'image de nos Cœurs, participeront à nos souffrances et sentiront le besoin d'aimer et de réparer; elles obtiendront le salut de beaucoup d'âmes, elles seront fortifiées dans la foi, prêtes à défendre et à surmonter toutes les difficultés intérieures et extérieures. De plus, avec mon aide, elles feront une mort sereine sous le doux regard de mon Divin Fils.

 

JEUDI 2I NOVEMBRE 1957 -La Sainte Vierge : Conformez-vous, toujours, à mes derniers Messages. Méditez-les, ce sont des grâces de prévoyance, des lumières pour l'avenir, car rien n'est plus propre à convertir les pécheurs que la crainte des châtiments et rien n'est plus encourageant, pour soutenir les justes, que la certitude de la victoire;

                  Si, autrefois, Dieu fit monter les eaux du déluge, progressivement, pour donner aux pécheurs le temps de se repentir, ainsi agit-Il aujourd'hui, dans Son infinie Bonté, et surtout dans Sa grande Miséricorde pour les pécheurs. Il frappe les localités successivement, afin d'avertir les témoins de se préparer à éviter ou à atténuer Sa Colère. Mais l'orage ne s'éloignera que si la foule, la masse des hommes se soumet à Dieu, à l'Évangile, à l'Église dans son enseignement et dans la réception des Sacrements. Que les fléaux purificateurs actuels vous donnent donc des conversions pratiques dans la masse et vous cesserez de craindre. Sinon, le Ciel ne purgera que par de plus grands châtiments qui auront le caractère de l'imprévu, de la soudaineté, de la violence et de l'irrésistibilité, qui provoqueront une mortalité prodigieuse de l'espèce humaine ~ le dernier choc, surtout, sera épouvantable, moins général que le Déluge, mais plus cruel, car il sera de feu et de sang.

               Dieu interviendra visiblement pour avoir raison de l'humanité révoltée, pour écraser l'impiété et éclairer le rationalisme. Il coupera, tranchera les membres gâtés et gangrenés de la société chrétienne, afin de sauver le reste du Corps mystique de Son Église. Il vengera le sang de Ses victimes, de Ses justes que les impies auront persécutés; et malgré tant de fléaux et de châtiments nécessaires à la purification du Monde, qui convertiront un bon nombre d'âmes, il y aura toujours des pécheurs jusqu'à la fin, des pécheurs impénitents devenant toujours plus méchants et furieux sous les coups de la Justice de Dieu. Sur ces pécheurs enracinés dans leur impénitence, Il fera subitement tomber son tonnerre et les écrasera d'une manière générale. On saura alors qu'Il est le Maître de ce Monde qu'Il a créé et dont on prétend Le chasser.

              Oui, Dieu, touché des prières des justes et des cris de désespoir de l'humanité, plus épouvantables qu'aux jours du Déluge,  interviendra miraculeusement comme Il l’a promis.

Il sera semblable à une mère justement irritée envers son enfant insolent : elle l'embrasse après une rude correction acceptée avec respect et repentir.

                 Il redonnera la paix à la société et fera triompher l'Église. Ce triomphe de l'Église sera vraiment miraculeux dans l'extermination complète et imprévue des derniers coryphées du démon. Il sera incomparable et le plus beau de son Histoire, car il n'y en aura jamais eu de semblable; il sera évangélique basé sur l'humilité dans le succès, le détachement des biens et des dignités de ce Monde et surtout l'amour pratique du Divin Crucifié. C'est surtout cela que vous devez voir, attendre, hâter, acheter. Combien de victimes, combien des martyrs l'ont acheté avant vous!... » A SUIVRE

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 07:39

                               Notre Dame du Très Saint Rosaire de Kerizinen 1 /3

 

        Extraits des splendides messages adressés par le Sacré-Cœur et Notre Dame à l’Église toute entière et à notre époque par l’intermédiaire de la très humble Jeanne-Louise Ramonet, de1938 à 1965.Ces paroles sont remarquables de clarté et ont donné des fruits abondants. J’ai connu personnellement cette pieuse paysanne, parfaitement saine d’esprit, qui aurait été bien incapable « d’inventer » de telles merveilles de forme et de fond. Elle fut méprisée par la hiérarchie locale. Mais l’oratoire reçoit un flot de visiteurs très priants qui ne tarit pas. Des guérisons miraculeuses ont été constatées, mais à Kerizinen ce sont surtout les âmes qui guérissent.

 

VENDREDI 2 OCTOBRE 1942. – J.L : La Sainte Vierge m'a de nouveau parlé de tous ces châtiments et épreuves qui vont s'abattre sur la France et l'Europe et nous exhorte de plus en plus à beaucoup prier et à faire pénitence pour éviter ces châtiments ou du moins les adoucir.

Elle m'apprit ensuite à réciter le chapelet des SAINTES PLAIES DU CHRIST en me disant qu'à chaque mot que nous prononçons de ce chapelet, Jésus se laisse toucher et laisse tomber une goutte de Son Sang sur l'âme d'un pécheur.

Méditation des Mystères douloureux.

 

« CHRIST JÉSUS, QUE VOTRE RÈGNE ARRIVE PAR LE CŒUR DOULOUREUX ET IMMACULÉ DE MARIE ».

 

 SAMEDI 5 MARS 1955 : ND -Je souffre de l'indifférence des hommes. Mon Cœur saigne des offenses, surtout impures, faites à mon Divin Fils, aussi l'heure de la Justice Divine ne peut tarder à sonner.

Mais, Chrétiens, courage, le Règne de Dieu est proche. Il s'ouvrira par un fait aussi éclatant qu'inattendu. Dieu se plaira à confondre l'orgueil des impies. Il brisera les obstacles et renversera les projets de ceux qui empêchent la lumière de se faire.

             Mais pour hâter ce règne de Dieu, ce triomphe de l'Église, va et dis aux prêtres de bâtir, ici, une chapelle, d'y célébrer le Saint -Sacrifice de la Messe avec Communion Réparatrice pour outrages impurs. Ils y trouveront grâces d'état et force. Les âmes justes s'y sanctifieront, les pécheurs s'y convertiront et ainsi le Monde en sera renouvelé et pacifié.  

               Et la France, cette nation de lumière, une fois sa dette payée, sera sauvée par des moyens en dehors de toute connaissance humaine et récompensée par une abondance de grâces et de bénédictions; et toutes ces puissances qui, à ses côtés, auront combattu avec tant de courage et d'intrépidité, recevront cette belle récompense de prendre place au sein de l'Eglise Romaine et Catholique qui sortira elle-même renouvelée et rajeunie de ce baptême de sang; car à la place de ces trônes impies, s'élèveront deux trônes glorieux, celui du Sacré-Cœur de Jésus et celui de mon Cœur Immaculé. Et ainsi le nom de Dieu sera glorifié par toute la terre. Car, plus le Monde aura été hostile au surnaturel, plus merveilleux et extraordinaires seront les faits, qui confondront cette négation du surnaturel. » A suivre

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 06:53

com0308p-copie-1

                          « Le plus grand des malheurs….)

« Le plus grand des malheurs pour un siècle ou pour un pays, c’est l’abandon ou l’amoindrissement de la vérité. On peut se relever de tout le reste ; on ne se relève jamais du sacrifice des principes (...). Aussi, le plus grand service qu’un homme puisse rendre à ses semblables, aux époques de défaillances ou d’obscurcissement, c’est d’affirmer la vérité sans crainte, alors même qu’on ne l’écouterait pas. »

  Mgr Freppel :1821-1891

Théologien consulteur au Concile Vatican I, il fut nommé le 27 décembre 1869 à l'évêché d'Angers, où il créa une université catholique en 1875, et le 6 juin 1880, il fut élu député de Brest. Il siégea à droite, dans le groupe monarchiste, et prit une part des plus actives aux débats parlementaires.

Il s'éleva notamment contre l'instruction laïque et étatique qu'il jugeait « inutile, inefficace, et tendant au socialisme d'État », et combattit le rétablissement du divorce.. Il a constamment défendu les droits de l'Eglise[], avec une éloquence et une fougue remarquables.

Il fut réélu député du Finistère, le 14 octobre 1885. Économiste, il fut un défenseur du catholicisme social et influença fortement la rédaction de l'Encyclique sociale «  Rerum  Novarum » par le Pape Léon XIII.

                                                           +++

Un tel tempérament ne pourrait plus s’exprimer de nos jours, car il serait obligé de se soumettre aux pressions latentes ou patentes des conférences épiscopales et à leurs commissions. Cet état de fait est le résultat voulu par ceux qui ont  sournoisement introduit une notion progressiste de,la « collégialité » au Concile et dont nous voyons les effets délétères. Un noyau subversif réussit à introduire cette « démocratie »  au détriment de la primauté monarchique du Pape, malgré les correctifs  de SS Paul VI ; En 1964,lors de la 2eme sessionil fallut, au fil des débats, clarifier l’idée de collégialité et donner ainsi les limites de son exercice qui ne pouvait porter atteinte à la primauté. Le 7 octobre 1963, le cardinal Siri avait invité les Pères conciliaires à rechercher une théologie de la collégialité qui soit en accord avec la doctrine de la primauté. Cet équilibre fut difficile à trouver. Le 16 novembre 1964, avant le vote final de ce chapitre III, le pape Paul VI fit insérer une note (la nota explicativa praevia) qui précisait encore quelques points importants

: « collège ne s’entend pas d’un groupe d’égaux, car il n’y a pas d’égalité entre la Tête et les membres... On doit distinguer les charges que l’évêque reçoit par l’ordination épiscopale (enseigner, sanctifier et gouverner) et l’exercice de ces charges qui exige un acte de l’autorité hiérarchique; le collège n’existe jamais sans sa Tête : le Souverain Pontife qui ordonne, promeut et approuve l’exercice collégial comme il l’entend ; le collège ne peut agir collégialement, en acte, qu’avec le consentement de la Tête»Dans la pratique on ne tint pas compte de ses avis ; SSPaul VI s’en aperçut «  et « quand il comprit qu’il avait été joué, il pleura »(Witgen- Le Rhin se jette dans le Tibre , ouvrage montrant l’influence néfaste des cardinaux « progressistes »)**

La collégialité est le principe guidant les actions d'un groupe de personnes (le collège) ayant le même statut et assumant les décisions prises par la majorité de ses membres

Le principe de collégialité a été introduit dans l'Église au cours du concile Vatican II. Il provient des notions de presbyterium et de collège apostolique tels qu'ils étaient connus dans l'antiquité chrétienne.

Toutefois, l'abus de collégialité a été critiqué par les traditionalistes catholiques comme étant une sorte de «syndicalisme clérical», une façon de se substituer à l'autorité hiérarchique plutôt que d'y participer avec enthousiasme

Cette réserve face à la collégialité exprimée est parallèle à la critique de l'horizontalisme liturgique .Ce mouvement qui veut ramener le christianisme à la seule dimension sociale et humaine, conduit le peuple à se célébrer lui-même au lieu de s’élever vers Dieu. Tout se tient…

Pour restaurer l’Église, il faudra donc revenir aux principes essentiels du gouvernement  tels qu’ils furent donnés par Jésus Lui-même en instituant la primauté de Pierre. Les prophéties nous disent que le Grand Pape sera d’une grande autorité, chassant les membres indignes du clergé, s’entourant de sages conseillers, mais conservant le pouvoir suprême de justice et de décision ultime. La restauration du pouvoir de l’évêque dans son diocèse s’en suivra

 **Par rapport à ce souvenir, la confidence du cardinal Thiandoum (Cardinal sénégalais Ordonné prêtre en 1949 par Mgr Marcel Lefebvre, qui après une audience a découvert Paul VI les larmes aux yeux : « Pierre a pleuré pour avoir trahi, mais il [Paul VI] pleurait pour la souffrance qu’on lui imposait pour ne pas trahir ».

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 17:26

1215006523803

                    Année de la foi : attention danger

"A l'occasion de l'Année de la foi (11 octobre - 24 novembre 2013), "Benoît XVI" accorde l'indulgence plénière. La Pénitencerie apostolique en a précisé ce matin les conditions : Le jour du cinquantième anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II s'ouvre une année consacrée à la profession de la foi catholique et à sa juste interprétation. Est recommandée une lecture et la méditation des actes conciliaires ou des articles du Catéchisme. S'agissant avant tout de développer au plus haut niveau la sainteté de vie en atteignant la pureté de l'âme, l'indulgence sera du plus grand profit. En vertu du pouvoir conféré par le Christ, elle en offre le bénéfice à tous ceux qui se plieront aux prescriptions particulières. Durant la durée de cette Année, ces fidèles pourront acquérir l'indulgence plénière des peines attachées à leurs péchés, en suffrage des défunts comme aux repentis vivants qui prieront aux intentions du Saint-Père:

L'indulgence plénière leur sera concédée chaque fois qu'ils assisteront à au moins trois prédications de mission, ou à trois leçons consacrées aux actes conciliaires ou aux articles du Catéchisme.

. Est recommandée une lecture et la méditation des actes conciliaires ou des articles du Catéchisme. S'agissant avant tout de développer au plus haut niveau la sainteté de vie en atteignant la pureté de l'âme, l'indulgence sera du plus grand profit. En vertu du pouvoir conféré par le Christ, elle en offre le bénéfice à tous ceux qui se plieront aux prescriptions particulières. Durant la durée de cette Année, ces fidèles pourront acquérir l'indulgence plénière des peines attachées à leurs péchés, en suffrage des défunts comme aux repentis vivants qui prieront aux intentions du Saint-Père:

L'indulgence plénière leur sera concédée chaque fois qu'ils assisteront à au moins trois prédications de mission, ou à trois leçons consacrées aux actes conciliaires ou aux articles du Catéchisme.

Rappelons que le « catéchisme de W… et de R… n’est pas catholique » , d’après l’étude qu’en avaient faite les abbés Simoulin et Lorans, lors de sa sortie. Il doit donc être considéré comme dangereux pour les âmes. Il est plus prudent de prier pour le Pape Paul VI et de méditer son credo et ses plus belles encycliques,si vous voulez rester forts dans la Foi  de toujours comme il nous en conjure..

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 06:50

9033232-epis-de-ble-dans-les-mains-concept-de-recolte

                                            Glanes pour survivre –suite

 

« Toute l’œuvre de Saint Thomas est une recherche de la fraternité des êtres, qui reçoivent communication de leur existence, de leur essence, de leur unité, de leur bonté, de leur vérité, de leur beauté et de leur agir du même Créateur. Tous doivent revenir à Lui, leur Principe et leur Cause suprême et pour cela ils doivent communiquer avec Lui par le même Médiateur, la même Parole qui les a fait être au monde » (P. Paul Grenet)

 

 

« Toute science est recherche de paternité »

 

« La béatitude est fête de l’intelligence »Mgr Matthieu

 

« L’office du sage est de mettre de l’ordre » (St Thomas d’Aquin) SCG

 

« L’office principal de ma vie auquel je me sens en conscience obligé devant Dieu, c’est que toutes mes paroles et tous mes sentiments parlent de Lui »(Saint Hilaire)

 

« La fin ultime de chaque chose est celle que vise son Premier Auteur et Moteur. Or le premier Auteur et Moteur de l’univers est une Intelligence. La fin dernière de l’univers est donc le bien de l’intelligence. Ce bien, c’est la Vérité. C’est pour manifester la Vérité que la Divine Sagesse, après avoir revêtu notre chair, déclare qu’Elle est venue en ce monde : Je suis né et Je suis venu dans le monde, pour rendre témoignage à la Vérité. »(Saint Thomas SCG)

 

 

« On reconnaîtra votre amour de la Vérité à votre ardeur à combattre l’erreur » E.Hello

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 09:47

numérisation0025

                         « La parole est à l’accusation »

 

 Dans un procès, il est de règle de donner la parole à l’accusation  qui peut apporter une contribution à la recherche de la Vérité. Cet extrait du « Liber accusationis » montre bien le nœud de l’énigme. La rigueur doctrinale de SS Paul VI y est soulignée. Ce qui lui est reproché, c’est de n’avoir pas sévi contre les fauteurs de troubles. Le pouvait-il à l’époque ? Tout est là. Nous qui connaissons maintenant des aspects nouveaux du drame de la solitude de ce Pape écartelé et le complot contre lui, continuons notre prière pour que la Vérité ait le dernier mot.

 

           Les accusations de l’Abbé de Nantes (RIP)

 

« Le bon peuple fidèle ne comprend pas comment Vous pouvez, Très Saint Père, rappeler la foi catholique si souvent et avec autant d'apparente fermeté, puis laisser courir toutes les hérésies possibles et imaginables sans jamais sévir contre leurs inventeurs et propagateurs. Il se souvient de vos Encycliques Mysterium Fidei de 1965  et Sacerdotalis Cœlibatus de 1967, de votre Profession de foi de 1968  et, la même année, de la courageuse Encyclique Humanæ Vitæ Il a souscrit de toute sa foi, dans son immense majorité, à ces actes doctrinaux de votre Magistère Ordinaire, écho fidèle de la Tradition catholique. Il a cruellement ressenti l'indifférence, voire l'hostilité organisée et jusqu'à la critique systématique de ces Actes de votre Magistère, de la part de beaucoup de prêtres, d'Évêques et d'Épiscopats entiers parmi les plus vantés. Cette insoumission ou cette ignorance affectée choquèrent les meilleurs de vos Fils, mais ils s'étonnèrent aussi que Vous laissiez les choses aller. Affirmer la vérité sans proscrire l'erreur est incompréhensible à tout esprit vraiment catholique.

 

De même, les fidèles s'étonnent de la différence grandissante qu'ils constatent entre la doctrine traditionnelle de vos Allocutions du mercredi, sauf exception, et le torrent des folles doctrines qu'ils entendent partout enseigner librement dans votre Église ! Ils sont stupéfaits que le vacarme soulevé par les mauvais théologiens et prétendus moralistes contre votre Encyclique Humanæ Vitæ vous ait dissuadé depuis cinq ans d'écrire encore des Encycliques, comme si Vous abandonniez le combat et laissiez votre troupeau aux mains des mauvais bergers.

 

Personne ne comprend votre faiblesse. On l'excuse par la difficulté de votre tâche, par la dureté des temps, ou le péril de schismes... Cette confiance filiale et cette patience soumise seraient bonnes si elles ne créaient la rupture d'une opposition contrastée, forcenée, entre nos prêtres et nos Évêques “ modernistes ” d'une part, et Votre Sainteté d'autre part dont l'enseignement et l'action seraient en tous points traditionnels et saints. C'est une injustice faite à nos Évêques et à nos prêtres, dont la plupart seraient impeccables si Vous-même les mainteniez fermement dans la ligne stricte de l'orthodoxie. L'inexplicable tolérance, manifestée aujourd'hui dans l'Église à tous les échelons pour toute erreur, remonte d'abord et principalement à Vous, et tous se laissent entraîner. Non que Vous soyez seul responsable, mais Vous l'êtes suprêmement et tous les autres pasteurs ne le sont que par dérivation et subordination.

 

C'est pourquoi nous Vous accusons de complicité majeure avec toutes les hérésies qui surgissent en tous domaines et de toutes parts dans l'Église. Même les hérésies que Vous ne partagez pas, même celles qui vous font horreur, Vous ne les sanctionnez pas, ce faisant Vous les soutenez. Comme cela se voit, se sait, se comprend, les pires hérésiarques profitent de votre inertie pour empoisonner les âmes impunément, et non seulement vous êtes responsable par votre incurie, semblable à celle qui valut au Pape Honorius la sanction terrible de l'Anathème  Lettres 188 du 12 nov. 1964; CRC 25 p. 7 et 15; CRC 35 p. 12 , mais en bien des cas Vous vous avancez davantage et Vous marquez quelque faveur aux docteurs d'erreurs et de nouveautés pernicieuses. Vous faites leur éloge en passant, vous les tirez des griffes de vos propres Services, vous les nommez à quelque charge en vue, comme si vous éprouviez sans cesse le besoin de leur plaire, de vous affirmer leur ami... Comme si Vous faisiez bloc avec eux dans la cause commune de la Réforme conciliaire et de la création d'une Église nouvelle….

 

.

 

….Enfin, cause majeure de votre affection pour toute hérésie, votre utopie politico-religieuse demeure sans lien vivant et affectif avec

 

votre foi proprement dogmatique. Je n'ose croire que la contradiction entre ces deux registres de votre pensée, l'Utopie et la Foi, vous apparaisse clairement. Votre crime serait alors sans mesure. Du moins l'éprouvez-vous continuellement comme un malaise, un sentiment d'écartèlement : la Foi ne vous paraît ni exaltante, ni utile, mais votre Utopie n'arrive pas à s'enraciner dans votre Credo. Vous enseignez la foi traditionnelle le mercredi et vous la trahissez le dimanche ! En revanche, vous sentez très vivement l'accord, la solidarité, l'aide mutuelle que votre utopie politique entretient avec les hérésies dogmatiques et morales de notre temps. Vous ne pouvez évidemment pas les admettre. Du moins les tolérez-vous et manifestez-vous à leurs auteurs une active sympathie. »

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:08

imagesCAU9R59J

                      Le 4 Octobre SAINT FRANÇOIS D'ASSISE

(extraits de l’extase de Marie-Julie du Crucifix du 17 septembre 1878)

                   Saint François d'Assise est le Père spirituel de Marie-Julie du Crucifix qui était tertiaire de l'Ordre Franciscain. C'est le Père Séraphique, celui qui la guide et la soutient dans la voie de lumière et d'amour, de don total d'elle-même, voie qu'il connaissait d'expérience personnelle. La mission de Saint François, dans le renouveau de l'Église, est primordiale: "Va, François et répare Mon Église". Ces paroles qui retentirent dans la chapelle effondrée d'Assise sont toujours d'actualité. La reconstruction sera l'œuvre de la coopération du Ciel et des fidèles de la terre. Il faut restaurer l’autorité du pape, car sans le « lien de la foi » tout s’effrite et s’effondre. « C’est pour cela que nous sommes traités d’insensés… »C’est la folie de la Croix qui seule donnera aux âmes la Sagesse. Si une « nouvelle évangélisation » est nécessaire pour restaurer l’Église alors il faut replanter dans les cœurs et les esprits le sens chrétien de la souffrance ,le mystère de la Croix, instrument et canal de la grâce sans laquelle nous ne pouvons rien faire.

 

                        « Chers frères de la Croix, ne vous inquiétez de ce qu'on dira de vous! De ce qu'on fera contre vous! Gardez la paix et l'espérance car le chemin qui conduit à l'honneur et à la gloire vous est ouvert ... Pourquoi ne vous attaque-t-on pas en face? Parce que Dieu a versé en vous un respect que vous avez mérité, en vous dévouant à Sa gloire. C'est ce respect, venant de Dieu, qui empêche les affronts et empêche vos ennemis de s'approcher en face de vous, la tête et les yeux levés. Voilà pourquoi ils vous respectent par force. Il y a encore quelque chose qui les renferme; ils sont attaqués en eux-mêmes, sans savoir comment ils sont retenus par une puissance invisible qui leur souffle: "Tu respecteras l'âme choisie de Dieu, tu respecteras le corps de l'homme dont tous les mouvements se dévouent à l'œuvre de ton Dieu". Voilà le souffle qu'ils ne voient, ni ne connaissent, ni n'entendent, mais qu'ils ressentent... .

 

              Chers frères de la Croix, pourquoi déchire-t-on votre réputation? C'est que vous êtes des hommes d'une chair trempée et retrempée dans la source Divine qui n'est réservée qu'aux véritables et fidèles serviteurs de Dieu. Voilà pourquoi vous êtes solides comme le fer éprouvé par le feu. Mais on ne peut déchirer votre honneur, parce que votre honneur n'est pas un honneur naturel, comme celui de tous les autres. Cet honneur ne vient que de Dieu, que de Sa Croix, que de Ses promesses. Il ne vient que de la Divine Volonté, que de la confiance que mes frères ont en Dieu. Pourquoi invente-t-on? Parce que l'honneur jaloux des ennemis de mon Dieu s'élève en eux, qu'il les travaille, qu'il ne leur laisse aucun repos, c'est là un honneur, un orgueil qui vit dans les vices, dans la colère, dans la vengeance de tous vos ennemis qui sont les ennemis de Jésus-Christ ... Cette rage vient de la jalousie, de l'orgueil, du désir que Dieu ne soit pas défendu, que Son Nom ne soit pas respecté, que Sa Croix n'ait pas de défenseurs, que tout ce qu'Il fait soit oublié et anéanti. Voilà pourquoi vous souffrez, pour Dieu, pour Son Nom, pour Sa Cause ... Le petit nombre des amis de la Croix est choisi et béni. C'est Dieu qui le veut ainsi. Il a pour lui les plus belles promesses divines ... Dieu a dit: « C'est sur vous, sur toi et sur toi, que j'arrête Mon Regard adorable. Je veux que tu Me sois dévoué dans Mes desseins. Je te choisis pour soutenir, pour défendre le commencement de Mon œuvre. Je te place dans Mon œuvre comme un poteau solide; tu l'appuieras, tu la soutiendras, tu la porteras sur tes épaules, quand elle sera dans les plus grandes menaces ... » Les victimes et les serviteurs sont destinés à aider Notre-Seigneur à soutenir l'œuvre, les murs de l'œuvre, pour la placer sur de belles pierres taillées et polies.

 Quelle belle couronne de Gloire! Quel honneur! »

 

Les armes de l’enfer sont la calomnie ,et toutes les formes de la médisance qui visent à nuire à la bonne réputation, un des plus grands biens d’un homme Quel Pape a été plus calomnié que SS Paul VI … ?Au point d’en faire le seul responsable, le  bouc émissaire de tous les maux … ! Parce Domine

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 07:50

                           Les formes pratiques de l'athéisme:

Le mécontentement

L'ingratitude

La morosité

L'impatience

La bêtise

La jalousie ....

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 06:38

saint-therese-of-lisieux-01.jpg

LE 3 Octobre

 

Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte Face .Vierge. Patronne secondaire de la France, Patronne des missions.

 

Thérèse Martin naquit à Alençon (Orne) le 2 Janvier 1873. Élevée dans une famille admirablement chrétienne elle étudie chez les Bénédictines de Lisieux. Tout enfant, elle s’était sentie attirée vers le cloître, et dès l'âge de quinze ans à force de démarches et de supplications, elle obtint la permission  du Pape Léon XIII d'entrer au Carmel de cette vil1e. Elle voulait par son immolation et ses sacrifices, aider les prêtres, les missionnaires, toute l'Église. Ayant lu dans la Sainte Écriture cette invitation :

 «  Si quelqu'un est tout petit, qu'il vienne à Moi», elle s’abandonna pour toujours à Dieu comme au plus aimant des Pères avec la confiance d'une enfant. Elle mourut le 30 septembre1897 à l'âge de vingt-quatre ans et fut canonisée en 1925 et ne cesse depuis de réaliser sa promesse: «Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre.» Aussi son culte a-t’il un rayonnement prodigieux, et l'Église l'a déclarée patronne de toutes les missions.

Elle avait un grand amour et un dévouement à la personne du Pape qui lui avait donné la permission tant désirée. Le Pape légitime n’est-il pas le premier de tous les missionnaires, celui qui les choisit, les guide, les protège. Quel est le bien sur la terre de plus précieux que le Pape légitime ? Nul doute qu’elle intercède pour SS Paul VI  et pour ceux qui lui viennent en aide, matérielle et spirituelle .Le pape est la partie visible de l’Église, comme la doctrine en est la face, la révélation à découvert. Sainte Thérèse voulait être une nouvelle Véronique, essuyant la Sainte Face martyrisée de Jésus. En aidant le Pape défiguré dans son exil, en soutenant la doctrine de toujours,défigurée et profanée nous voulons l’imiter et lui demandons d’intercéder pour nous.

Voir l’article précédent  montrant les liens de SS Paul VI avec l’ordre du Carmel.

 

« Vous le verrez et votre cœur sera dans la joie, et vos os reprendront vigueur comme l’herbe, et la Main du Seigneur se fera connaître à Ses serviteurs »Isaïe 66,12-14 Épître de la MESSE

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens