Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 04:55

img_Nativite_GIOTTO_ref-160_001782_00_mode-zoom.jpg

Célestes enseignements .La Sainte Vierge parle des mystères divins de la Nativité à Sœur Marie du Sacré-Cœur pour notre Joie.

                      « Ma fille, c'est à cette heure, en une nuit anniversaire de cette nuit, que je mis au monde mon Fils Jésus. Cette naissance est le mystère d'une triple  volonté au Ciel et sur la terre:

 La volonté de Dieu le Père, qui chérissait les hommes à ce point qu'Il leur donnait  Son Fils;

 La volonté du Verbe de Dieu, qui chérissait à ce point la Volonté de Son Père qu'Il voulait l'accomplir au moment fixé par Lui;

La volonté du Saint-Esprit, qui avait tout disposé pour opérer cette naissance étonnante, et dont l'opération devait manifester la Sagesse et la Puissance. Voilà la triple volonté du Ciel qui se manifeste en cette naissance, Cette volonté est une dans sa triplicité, elle n'a qu'un objet, la naissance de mon Fils ; elle repose éternellement au sein de la Divinité.

 

                La naissance de mon Fils Jésus renferme encore le mystère d'une triple volonté sur la  terre:

 La volonté de Dieu le Père, de Dieu le Fils et de Dieu le Saint -Esprit, qui s'est formée dans le Ciel et qui opère sur la terre ;

 La volonté du Fils de Dieu fait homme, qui est mon Fils,

 Et ma volonté.

 Ces trois volontés ne font qu'une volonté, elles étaient en moi, et opérèrent la naissance de mon Fils. Les trois Personnes divines vouIaient la naissance de Jésus, et Jésus est né; Jésus voulait naitre, et Jésus est né; je voulais la naissance de Jésus, et Jésus est né.

 

Cette naissance s'est opérée dans ces admirables relations entre les Trois Personnes divines et moi, mère de Jésus. Les Trois Personnes Divines donnaient mon Fils au monde; je Le donnai aux Trois Personnes Dlvines. Les Trois Personnes Divines me regardaient comme mère de Jésus; moi, je me regardais comme l’humble servante des Trois Personnes Divines. Dès ce moment je me trouvai plus puissante et je sentis en moi la puissance même de Dieu; car Jésus fut mon Fils non-seulement en moi, mais hors de moi, et Celui qui commande au Ciel et sur la terre me fut soumis. Je Lui commandais; Il faisait ma volonté comme la volonté de Son Père, et ainsi quand la volonté des Trois Personnes Divines était la règle et le mouvement de ma volonté, ma volonté était aussi la règle et le mouvement de la volonté divine de mon Fils.

 

                       « 0 ma fille! Comprenez bien· l'exemple qui ressort pour vous de la naissance de Jésus. C'est un exemple de soumission, un exemple de volonté exécutée et suivie, un exemple de subordination, et cet exemple vient du Ciel, vient de Dieu. Dieu a voulu, et j'ai voulu avec Dieu. Dieu le Père a voulu, et Dieu le Fils s'est soumis à la volonté de Son Père. Dieu le Père et Dieu le Fils ont voulu, et Dieu le Saint-Esprit a voulu avec eux, et Il a disposé la réalisation et l'accomplissement de leur volonté. Ma volonté a toujours été conforme à la volonté de Dieu. Dieu a voulu que le Fils s'incarnât en moi, naquît en ce jour, et en tout j'ai conformé ma volonté à la volonté de Dieu. Ne l'oubliez pas, ma fille, le péché de l'homme a été une opposition à la volonté de Dieu; pour réparer ce péché, il a fallu une soumission à la volonté divine. Voici le commencement de cette soumission, soumission dans la naissance de mon Fils. Portez vos regards plus loin, vous trouverez cette soumission dans sa mort. De Bethléem au Calvaire, tout en Jésus, tout  en moi unie il. Jésus est soumission à la volonté de Dieu. (..Note .Cette union est parfaitement illustrée par la fresque de Giotto.Dans cette nativité,un même regard unit Jésus et Marie.Cette scène évoque déjà la mise au tombeau.;le commencement et la fin de la rédemption et de corédemption.Jésus y est vraiment le Don que fait Marie aux âmes et le Don de Jésus des âmes à Marie ,reconnue comme Mère de Dieu)

 

              « Eh bien, ma fille, soyez soumise aussi à la volonté de Dieu, que votre volonté soit toujours liée à la Sienne et ne fasse qu'une avec Elle ; rappelez-vous la naissance de mon Fils, sa soumission et ma soumission; et, quelque pénible que soit ce qui pourra vous être demandé, pensez que la soumission augmentera votre justice et vous unira plus à Jésus et à Sa mère. »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 11:57

Pour toutes informations sur les exorcismes  et SS Paul VI veuillez consulter le site "Paul VI,le pape martyr de la fin des temps".Non seulement c'est le meilleur...mais c'est le seul au monde...actuellement à être aussi rigoureux dans la documentation et la fidélité à l'Église de toujours.  Merci P...Saintes fêtes à tous.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 03:20

605090227

 

                                                  Gog et Magog :Ruse et violence( J.Vaquié) 2/2

                                                                    Les auxiliaires de la Bête

La Bête, que les textes appellent aussi le Dragon, symbolise le corps mystique de l'Antéchrist. C'est l'ensemble formé, tout au long des siècles, par les adhérents et les auxiliaires du Prince de ce monde, par tous ceux qui l'auront aidé à réaliser son pouvoir et à établir sa religion. Ce corps mystique est aussi monstrueux que l'Église est harmonieuse. C'est ainsi par exemple, comme nous venons de le voir, que la bête est double, manifestant de cette manière sa duplicité.

 

                Cette duplicité est l'un de ses caractères les plus constants. Elle apparait avec une netteté particulière dans l’Apocalypse. Saint Jean voit successivement deux bêtes ; la première vient de la mer : « Puis je vis monter de la mer une Bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ces cornes dix diadèmes, et sur ces têtes des noms de blasphèmes.» [Apoc. XIII - 1] La seconde vient de la terre : « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon.» ( Apoc. XIII - Il )

             La bête, sous l'une quelconque de ses formes, est accompagnée par divers personnages qui agissent sous sa dépendance et qui exercent un pouvoir venant d'elle.

              Voici les principaux acolytes de la Bête.

On note d'abord le faux prophète: « qui par les prodiges faits devant la bête, avait séduit ceux qui possédaient la marque de la bête et ceux qui adoraient son image.» [ Apoc. XIX - 20] Peut-on savoir quel est historiquement ce personnage? Il est probable que l'on doit lui appliquer la règle commune. Sa manifestation majeure aura lieu au moment de l'Antéchrist que le faux prophète accompagnera pour le faire acclamer. Mais il aura eu, dans les âges antérieurs, des préfigurations. Car, des" faux prophètes," la terre en a déjà beaucoup connus. L'un des plus typiques est Mahomet.

 

Saint Jean décrit aussi une auxiliaire féminine  du Prince de ce monde : « ... la femme assise sur la bête écarlate, pleine de noms de blasphèmes .... »: [ Apoc. XVII - 3 ] Cette femme assise sur la bête est une des figures marquantes de l'Apocalypse. La Bête soutient donc la femme et lui sert de trône. C'est la bête qui communique à la femme sa puissance.

L'écrivain sacré précise lui-même le sens symbolique de cette personnification féminine. L'ange lui dit: «Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux, avec laquelle les rois de la terre se sont souillés et qui a enivré les habitants de la terre du vin de son impudicité.» ( Apoc. XVII - 1-2 )

Voilà donc que la femme, que l'on nous a montrée une première fois" assise sur la bête", est maintenant "assise sur les grandes eaux." Quelle est donc la signification de ces grandes eaux ? Saint Jean nous la révèle quelques versets plus loin : « Les eaux que tu as vues, au lieu où la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations et des langues  » [ Apoc, XVII - 15 ]

C'est donc sur des foules que la grande prostituée est assise. C'est de la foule qu'elle tire sa puissance. Cette femme représente donc tout Etat dont l'autorité vient d'en bas. "La Grande Prostituée" c'est en somme le nom que l'Apocalypse donne à la puissance du "peuple souverain". (La Démocratie Universelle rejetant la royauté du Christ)

Le prophète de Pathmos, puisque tel est le nom que l'on donne à Saint Jean, nous fait découvrir encore un autre auxiliaire terrestre du Prince de ce monde, c'est la Grande Babylone. Voici comment il s'exprime: « Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate ; et richement parée d'or, de pierres précieuses et de perles ; elle tenait à la main une coupe d'or remplie d'abominations et des souillures de sa prostitution. Sur son front était un nom, nom mystérieux : Babylone la Grande, la mère des impudicités et des abominations de la terre.» ( Apoc. XVII - 4-5 )Et peut-on savoir ce qu'a d'abominable le règne de cette femme sur la grande cité de Babylone? Nous savons surtout que c'est un règne confus et composite, un règne sans homogénéité. On y voit se cotoyer le mercantilisme et la tyrannie.  (Cf la chine actuelle)

 

Le règne de la Bête qui est chevauchée par la femme vêtue de pourpre présente tous les traits de ce que nous appelons le capitalisme. Saint Jean énumère les denrées qui sont enfouies dans les navires des marchands de la Grande Babylone: « cargaison d'or et d'argent de lin fin, de pourpre, de soie et d'écarlate ... de toutes sortes d'objets d'airain, de fer et de marbre ... et des brebis et des chevaux et des chars et des corps et des âmes d'hommes.» (Apoc. XVIII - 12- 13 ) Dans la Grande Babylone, on vend et on achète jusqu'à des "âmes d'hommes."

 

Voici maintenant la description, résumée mais précise, des régimes instaurés par "la Bête de la terre" : « Nul ne put ni acheter ni vendre, s'il n'avait pas la marque du nom de la Bête ou le nombre de son nom.» [ Apoc. XIII - 17] Ne se croirait-on pas dans le futur « socialisme » absolu et universel, totalitaire où personne en effet ne pourra subsister s’il ne possède pas les cartes officielles et si son numéro n'est pas marqué sur les registres de la Bête (et/ou tatoué ou implanté  comme sur du bétail)(Le gouvernement mondial et son président tyran en sont les figures avant coureuses,séduisant par les promesses de Paix et violentant tous les opposants)

Le régime du dragon se caractérise aussi par la proclamation emphatique du progrès matériel comme étant une acquisition définitive. C'est ce que déclare, par exemple, l'ange de l'église de Laodicée, qui représente précisément la période de l'Antéchrist: « Je suis riche; j'ai acquis de grands biens; je n'ai besoin de rien.» [ Apoc. III - 17 ] Et il dit cela avant de s'entendre dire, par Dieu lui-même: « Et tu ne sais pas que tu es un malheureux, un misérable, pauvre, aveugle et nu.» [Apoc. III -17]

 

Nous avons énuméré, comme acolytes de la Bête, le faux prophète, la femme vêtue de pourpre et la Grande Babylone. Mais l'Écriture Sainte en mentionne d'autres. Ce sont par exemple: "les sept têtes et les dix cornes. "Les cornes sont le symbole de la puissance gouvernementale. Saint Jean explique, en termes prophétiques, ce que peuvent être ces dix cornes : «Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n'ont pas encore reçu la royauté, mais qui recevront un pouvoir de roi pour une heure avec la Bête. Ceux-ci ont un seul et même dessein, et ils mettent au service de la Bête leur puissance et leur autorité.» [Apoc. XVII - 12-l3 ]

                   Il resterait encore à nommer un dernier auxiliaire de la Bête, mais qui est d'une tout autre nature: c'est Mammon, c'est-à-dire "la puissance de l'argent." Seulement Mammon n'obéit pas au démon parce qu'il est régi par sa propre logique. Le démon se sert de lui comme l'alpiniste se sert de la luge pour dévaler selon la loi de la gravité. Mammon cependant, du moins dans le texte évangélique, n'est pas un démon; il est une force économique. Il est le sang de la société: le langage courant en a conscience puisque l'on dit que l'argent "circule". De même que le sang de chaque homme est un auxiliaire du démon qui réussit à l'enflammer, de même le sang de la société est un auxiliaire du démon qui réussit parfois à en accélérer la circulation, enfiévrant ainsi la société entière. Notre Seigneur nous avertit de ne pas faire notre Dieu d'un tel auxiliaire: «Non potestis Deo servire et mammonœ. - Vous ne pouvez pas servir Dieu et l'argent.» [ Luc XVI - 13 ]

 

Parmi les organes de ce corps mystique monstrueux, il ne faut pas oublier les énormes réseaux des sociétés de pensée et des congrégations initiatiques. Il ne fait aucun doute qu'elles véhiculent l'esprit de l'Antéchrist puisqu'elles se présentent tantôt comme des contre-églises, tantôt comme des superéglises. A elle seule la franc-maçonnerie internationale résume "la Bête" tout entière. Et l'image apocalyptique de "la femme assise sur la Bête" évoque invinciblement à l'esprit la république ,(la démocratie athée)soutenue par ses soubassements maçonniques. »

Les infiltrations de cet esprit ont fait beaucoup de dégats dans l’institution écclésiale elle-même et Dieu nous en avertit en nous dévoilant les plans de la Bête et de ses auxiliaires. Les persécutions des catholiques  fidéles ,internes et externes,la décapitation des autorités légitimes font partie intégrante de la lutte terrible entre les deux royaumes. Mais nous connaissons d’avance le Vainqueur Jésus-Christ et ses auxiliaires, les âmes fidèles à leur Baptême. Nos prochains courriers traiteront du combat des deux royaumes. et du chiffre de la Bête.

«  Oui ,il est digne l’Agneau qui a été immolé de recevoir la Vertu, la Divinité, la Sagesse et la Force , l’Honneur, la Gloire et la Bénédiction dansles siècles des siècles

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 05:20

605090227

                                                          La Bête : Gog et Magog .Ruse et violence 1/2

                                   Extrait du remarquable petit livre du regretté Jean Vaquié (RIP)

                                                    « Abrégé de démonologie »1982

 Ce n’est pas un livre ésotérique , mais une exposition très claire de ce que l’Église a toujours enseigné du combat contre son Adversaire. Connaître la puissance, les faiblesses de l’Ennemi, son plan, ses intentions est une grande force que la Providence nous donne en ces jours de ténèbres. Éditions Sainte Jeanne d’Arc, les Guillots 18260 Vailly sur Sauldre. Quelle louange plus grande pour fêter Sa naissance que de rappeler la victoire de l’Agneau sur le péché, la mort et le démon ! Aucune victoire humaine ne lui est comparable en gloire ! Deo Gratias

 

                       « Nous avons déjà parlé du "corps mystique de l'Antéchrist." Ce corps mystique apparait, dans l'Apocalypse, sous le nom de la Bête. Autant le corps mystique du Christ est beau et harmonieux, autant la Bête est hideuse, difforme et compliquée.

La Bête survit aux hommes qui la constituent sur la terre et qui lui apportent seulement leur éphémère contribution. Elle va d'ailleurs en grossissant et n'atteindra ses dimensions définitives qu'à l'avènement de l'Antéchrist dont elle n'est que le véhicule et l'organe de préparation .

La Bête est constituée par tous les artisans de la puissance terrestre de Satan: les mauvais rois, les faux prophètes et leurs fidèles. Elle est l'ensemble des mauvais princes et des fausses religions, c'est pourquoi elle est si grande et si difforme.

 

L'une de ses monstruosités est d'être double. Elle se présente alternativement, et même simultanément quelquefois, sous l'aspect de Gog et sous celui de Magog.

Le mot "Gog" a le sens de "toiture". Il désigne les forces sataniques couvertes, c'est-à-dire dissimulées les forces que l'on a des difficultés à identifier comme mauvaises. Gog a donc le sens de ruse.(séduction)

Magog signifie "sans toiture" c'est-à-dire sans simulation. Il désigne les forces ouvertement hostiles à Dieu et à Son Oint, Jésus-Christ .Magog a donc le sens de violence cynique et affichée. (C’est une imitation pour le mal  de la Sagesse divine qui agit avec «  force et suavité » pour le bien)

Et c'est bien ce que l'on remarque, en effet, sur terre. Le démon agit toujours en alternant ou en associant la ruse et la violence. Deux chapitres d'Ezéchiel sont entièrement consacrés à Gog et Magog, les Chapitres XXXVIII et XXXIX. Dieu parle à Gog et lui dit : « En ce jour-là, des pensées s'élèveront dans ton cœur, et tu concevras un mauvais dessein. Tu diras : Je monterai contre un pays ouvert; je viendrai vers ces gens tranquilles qui habitent en sécurité, qui ont des demeures sans murailles, qui n'ont ni verrous ni portes.» ( Ezech. XXXVIII - 10-11 ) Telle est la puissance de Gog, couverte et dissimulée, qui s'empare sournoisement des demeures sans serrures. (Puissance des sociétés secrètes et de leurs complots)

Magog est, à l'origine, le nom de l'un des sept fils de Japhet. Le prophète Ezéchiel l'emploie dans un autre sens. Il en fait le pays qui sert de refuge à Gog et d'où il s'élance à la tête de ses peuples. Dans sa marche conquérante, Gog le rusé, prend comme point de départ Magog, le pays de la violence. Les chapitres XXXVIII et XXXIX d'Ezéchiel sont à lire attentivement; ils fournissent une vue prophétique sur les grandes guerres mondiales modernes.

La ruse et la violence apparaissent aussi, mais sous un autre nom et sous une autre forme, dans le livre de Job. Ce livre. L'un des plus anciens textes de l'Écriture Sainte, décrit deux Bêtes : Béhémoth, la bête violente qui correspond au génie de Satan homicide, et Leviathan, la bête rusée qui correspond à son génie du mensonge.

 

Béhémoth habite sur la terre ferme. C'est un énorme animal qui est bâti en vue d'exercer une force brutale: «Vois Béhémoth, il se nourrit d'herbe, comme le taureau. Vois donc, sa force est dans ses reins, et sa vigueur dans les muscles de ses flancs. Il dresse sa queue comme un cèdre ; les nerfs de ses cuisses forment un solide faisceau ... Les montagnes produisent pour lui du fourrage; autour de lui jouent toutes les bêtes des champs ... Est-ce en face que l'on pourra le saisir avec des filets et lui percer les narines ?» ( Job XL - 15-24) L'écrivain sacré nous fait bien remarquer la puissance surhumaine de cette gigantesque bête. Il n'est pas question de la vaincre avec des moyens seulement humains.

Léviathan est conçu sur un tout autre modèle.

 

C'est un monstre aquatique, il vit dans la mer et il cache sa force sous une séduction resplendissante : «Tireras-tu Léviathan avec un hameçon et lui serreras-tu la langue avec une corde? Lui passeras-tu un jonc dans les narines? Joueras-tu avec lui comme avec un passereau? L'attacheras-tu pour amuser tes filles ? Je ne veux pas passer sous silence la force de ses membres, l'harmonie de sa structure ... Superbes sont les lignes de ses écailles, comme des sceaux étroitement serrés... Ses éternuements font jaillir la lumière, ses yeux sont comme les paupières de l‘aurore , son cœur est dur comme la pierre, dur comme la meule inférieure.. . Il fait bouillonner l'abîme comme une chaudière, il fait de la mer un vase de parfum. Il laisse après lui un sillage de lumière ... Il regarde en face tout ce qui est élevé, il est le roi des plus fiers animaux.» [ Job XLI - 1-26 )

 

Léviathan est véritablement l'image de Satan travesti en ange de lumière: cœur dur et arrogant mais qui s'entoure' d'harmonie, d'aurore et de parfum. Ces deux symboles bibliques de Béhémoth et Léviathan ne sont pas de vaines images. Il s'est effectivement rencontré, au cours de l'histoire, beaucoup de mauvais rois et de "docteurs de mensonge" qui ont été, pour le peuple de Dieu, spirituellement mais réellement, des Béhémoth et des Léviathan. A SUIVRE

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 08:23
R...démontre qu'il est le plus dangereux des" vers qui  rongent  l'Église" Il est celui qui a conseillé les cardinaux félons au Concile.Il fut le conseiller de W...Il poursuit son action subversive avec un habileté remarquable par ses écrits et par la nomination d'un ennemi juré de la Tradition au poste clé de la doctrine de la foi.Du texte suivant, on retiendra le lyrisme verbal cachant mal le flou doctrinal. et les contradictions qui lui font dire que le catholicisme n'a pas le monopole de la vérité,tout en étant dirigée par la Vérité en Personne...!!Mais comme les autres religions qui le recherchent "inconsciemment",tout le monde "chemine". Sur le plan pratique,surtout pas de volonté de convertir,donc pas de missions.Cette Recherche est celle de la vérité universelle philosophique qui dépasse les religions et unira tous les hommes dans le nouvel ordre mondial, fausse vérité qu'il appelle " Christ", abstrait, théosophique, gnostique,christ décrucifié,un faux-christ..Oui vraiment, les vers percent le linceul, comme le Ciel nous en a averti.Le faux pasteur envoie les brebis  aux loups, il disperse le troupeau et perd les âmes.Parce Domine

"Pour l’essence du dialogue interreligieux, deux règles sont aujourd’hui généralement considérées comme fondamentales :

1. Le dialogue ne vise pas la conversion, mais bien la compréhension. En cela, il se distingue de l’évangélisation, de la mission.

2. Conformément à cela, dans ce dialogue, les deux parties restent consciemment dans leur identité, qu’elles ne mettent pas en question dans le dialogue ni pour elles-mêmes ni pour les autres.

Ces règles sont justes. Mais je pense que, sous cette forme, elles sont formulées trop superficiellement. Oui, le dialogue ne vise pas la conversion, mais une meilleure compréhension réciproque – c’est juste. Cependant, la recherche de connaissance et de compréhension veut toujours être aussi un rapprochement de la vérité. Ainsi, les deux parties, en s’approchant pas à pas de la vérité, avancent et sont en marche vers un plus grand partage, fondé sur l’unité de la vérité. En ce qui concerne le fait de rester fidèle à sa propre identité, ce serait trop peu, si par sa décision pour sa propre identité, le chrétien interrompait, pour ainsi dire, de sa propre volonté, le chemin vers la vérité. Son être chrétien deviendrait alors quelque chose d’arbitraire, un choix simplement factuel. Alors, évidemment, il ne prendrait pas en compte que dans la religion on touche à la vérité. À ce sujet, je dirais que le chrétien a la grande confiance fondamentale, ou mieux, la grande certitude fondamentale de pouvoir tranquillement prendre le large dans la vaste mer de la vérité, sans avoir à craindre pour son identité de chrétien. Certes, ce n’est pas nous qui possédons la vérité, mais c’est elle qui nous possède : le Christ qui est la Vérité nous a pris par la main, et sur le chemin de notre recherche passionnée de connaissance, nous savons que sa main nous tient fermement. Le fait d’être intérieurement soutenus par la main du Christ nous rend libres et en même temps assurés. Libres : si nous sommes soutenus par lui, nous pouvons ouvertement et sans peur, entrer dans tout dialogue. Assurés, nous le sommes, car le Christ ne nous abandonne pas, si nous ne nous détachons pas de lui. Unis à lui, nous sommes dans la lumière de la vérité. [...]"

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 05:52

jesus-casts-out-demons

                                Aveux de l’enfer Suite.Extraits d’exorcismes 13/10/86 (DFT)   SATAN  TROMPE LE MONDE PAR MEDJUGORJE  pour détourner des vrais lieux d’apparitions.

 

WOJTYLA EST "L’HOMME AUX NOIRS DESSEINS"-A BAYSIDE AUSSI SATAN A PU TROMPER.

 

D :C'est pourquoi la Ste Vierge a dit à Bayside qu'un homme à l'esprit  de ténèbres s'assierait sur le trône de Pierre. C'étaient des paroles vraies. CET HOMME DES TÉNÈBRES, C' EST WOJTYLA, Karol Wojtyla…Voilà ce qu'il est … Et il nous faut dire cela ! …Je ne veux plus parler ! ... (exorcisme et adjurations)

 

D :Nous avons dit pourquoi BAYSIDE A DEVIÉ. (En 1985, Véronika Lueken affirma que Paul VI était mort,sans infirmer ce qui avait été dit auparavant sur le sosie etc…) Il nous a fallu le dévoiler. Celui qui ne reste pas humble et caché court le risque que le Ciel se retire  et que nous, nous parlions à la place du Ciel. C'est aussi ce que nous faisons à Medjugorje …

 

D : Là-bas, nous le faisons d'une façon encore plus désastreuse, en plus grand encore qu'avec la "Lueken". Je ne veux pas parler! Je ne veux pas le dire, cela ne me regarde pas! Mais laissez-moi ! .... - (Adjurations)

 

D : Ce n'est pas difficile, quand ils reviennent de Medjugorje pleins de fanatisme et tout joyeux, quand ils sont totalement sous hypnose ***-c'est pour ainsi dire de l'hypnose collective, ce n’est vraiment pas difficile …

Regardez-les quelques mois après, ou un à deux mois  après, regardez à quoi ils ressemblent et ce qu'ils disent. Ne croyez pas ces paroles fanatiques. Elles sont comme l'airain retentissant et la cymbale sonnante. Elles s’évanouissent comme de la fumée et sèchent comme l’herbe. CE N'EST PAS DE LA VRAIE PIÉTÉ , c’est de la piété seulement apparente, comme il nous a fallu le dire. Bien sûr, quand des gens pieux et de bonne volonté vont là-bas et se confessent, etc.. ils peuvent recevoir certaines grâces,**** s'ils sont et seulement s’ils sont de bonne volonté, mais au fond ils n’en reçoivent pas autant que! du négatif, c’est-à-dire qu'ils tombent sous une certainefascination comme il nous a déjà fallu le dire, et il ne leur est pas toujours facile d’en sortir. Je ne veux pas dire qu'absolument tous tombent sous une fascination, mais un très grand nombre, un trop grand nombre. Gardez-vous d’aller dans de faux lieux de pélerinage et de penser saisir et toucher un vêtement du Très-Haut, alors que ce sont des pans et des lambeaux de celui de Lucifer. Ah ! Je ne veux plus parler, je ne veux pas parler! (il crie -Exorcisme et adjurations)

 

Il nous a déjà fallu dire un jour que ce n’est pas un vrai lieu de pélerinage. Tout cela en effet n’est que tromperie, parce que la Sainte Église va totalement à la ruine. Là-bas, c’est la franc-maçonnerie qui met tout en scène de cette façon, depuis les évêques jusqu’aux prêtres, et par certains fidèles qui ont été placés là pour tout organiser, même avec des moyens techniques. Ils font par exemple illuminer la croix qui est sur la colline par des moyens techniques (Laser ?); ils disposent tout alentour de sorte tous les fidèles poussent des cris de joie, alors que c’est une machine de l'enfer…! Nous pouvons également faire apparaître des lumières par des moyens techniques d’autant plus…. Je ne veux pas parler!(exorcisme et adjurations)

 

D : Nous pourrions faire apparaître nous-mêmes des lumières ou des croix- des croix, un peu moins  -, mais maintenant où nous sommes si déchaînés à la fin des temps, peut-être que si…. ! Mais avec des moyens techniques, nous pouvons bien faire apparaître des croix lumineuses et les faire tourner, de sorte que les fidèles croient que c’est la croix du Christ, alors que c’est le charme et la fascination de l'enfer. Gardez-vous de tels faux lieux de pèlerinage ! N’écoutez pas ceux qui vantent ce lieu avec fascination et parlent de jeûne et de conversion ! Ils sont et restent sous hypnose. Sous hypnose, c’est très facile de jeûner. Sous hypnose, c'est très facile  et nous pouvons tout faire par eux, c'est-à-dire que sous hypnose l'homme est capable de beaucoup de choses. Et ceux qui vont à Medjugorje pleins de fascination (et de curiosité )veulent là-bas admirer quelque chose, obtenir quelque chose, expérimenter quelque chose, courent facilement le risque d’être induits  en erreur. Il vaut mieux prier chez soi ou dans d’autres lieux de pélerinage, à Fatima par exemple et à Montichiari, à Lourdes, Héroldsbach, à Marien …(fried).(Le démon ne se souvient plus de ce lieu qui contient le nom qu’il redoute par-dessus tout )Je ne veux pas parler! … (Exorcisme et adjurations)

 

Notes :

***L’hypnose est un état second de la conscience qui affaiblit la volonté personnelle et le jugement. Les grands rassemblements sont des occasions de mise en condition hypnotique, qui permet toutes les manipulations. Tous les agitateurs politiques ou autres en apprennent les techniques élémentaires : lieux impressionnants , foule dense, chants , slogans ou chants en boucle ,musiques très rythmées, obsédantes provoquant un état de transe, messages subliminaux,etc…Le but, c’est la domination de l’esprit des imprudents et des naïfs. Les grands meetings nazis et soviétiques, organisés quasi scientifiquement, avaient un pouvoir de fascination vraiment diabolique. Un bon conseil : Prudence, silence, jugement des fruits promis et constatés…L’antéchrist (et ses précurseurs et complices) est un grand fascinateur, un séducteur, qui cherche à mettre les âmes en esclavage. Prions Marie et  les bons anges pour qu’ils nous fassent  bonne garde contre ses fumées .Le démon sait qu’il lui faut savoir perdre un peu pour gagner beaucoup****…C’est un grand imitateur, mais Dieu veille à ce qu’il ne puisse tenter les âmes au-delà de leurs forces, sinon les « élus eux-mêmes » seraient trompés.

 

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:49

« Le Cardinal Gagnon a déclaré (dans nos journaux brésiliens) que la tactique du Vatican sera, désormais, de bien traiter les traditionalistes afin de les séparer de Mgr Lefebvre. Diviser pour vaincre » Extrait de la lettre (3-07-1988 )de Mr l’abbé Rifan de Campos  à Dom Gérard du Barroux pour le dissuader de se rallier à Rome.

C’est bien ce que révélaient les démons lors des exorcismes dès 1979. Soit Dix ans avant.

CF notre article sur les "motu proprio"de W...et de R....attrape-nigauds...Si on avait voulu écouter les avertissements du Ciel...!Parce Domine

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 07:40

xRev2012Dore TheLastJudgment

                                                                                 L’enfer, le lieu où il n’y pas de charité

 

                         Enseignements divins .Extraits des écrits de Sœur Marie du Sacré-Cœur (M.Lataste) Ed. Téqui

 

Je priais un jour devant le Saint-Sacrement et demandais à Dieu de me tenir toujours unie à Lui par la charité. Le Sauveur Jésus me fit entendre Sa parole dans mon cœur: " Ma fille, me dit-il, vous avez bien raison de demander la charité. C'est le bien le plus précieux de l'âme sur la terre et dans l'éternité; au ciel elle n'aura rien que la charité, mais cela lui suffira pour la rendre heureuse pendant les siècles des siècles.

Celui qui n'a pas la charité est le plus malheureux des hommes sur la terre ; celui qui meurt et n'a point la charité sera malheureux dans l'éternité. Dieu le séparera de Lui et le plongera pour toujours dans l’abîme de l'enfer. L'enfer, Ma fille, est un lieu de supplices que Dieu a créé dans Sa justice pour les anges révoltés contre Lui. C'est là qu'Il punit aussi les pécheurs qui meurent sans s'être réconciliés avec Lui. L'enfer diffère du purgatoire en ce que sa peine est éternelle, sans consolation ni espérance.

 

« Les peines de l'enfer consistent aussi dans la privation de la vue de Dieu et dans la souffrance du feu. Les âmes qui sont en enfer sont privées de la vue de Dieu; elles en sont privées pour toujours, et cette privation les accable de son poids éternel; car il n'y a plus pour elles espoir de Le posséder jamais, mais la certitude du contraire. Être éternellement séparé de Dieu, Le maudire éternellement, éprouver éternellement la répulsion de Dieu, se voir éternellement au milieu des abîmes, victime éternelle de la haine et de la malédiction de Dieu, c'est là, Ma fille, le plus grand supplice des damnés.

 Ici-bas, l'âme ne comprend point ce que c'est que la possession de Dieu; son corps lui voile les yeux et l'attache à la terre ; mais dans l'enfer il n'y a plus de voile pour cette âme, et malgré les ténèbres impénétrables de ces lieux, elle voit, elle comprend qu'être séparé de Dieu, être privé de Sa vue pour jamais, c'est le plus grand des malheurs.

 

« Les damnés sont encore soumis à la peine du feu. Ce feu, Ma fille, a été allumé au souffle de la colère de Mon Père. n n'est point de feu qui lui puisse être comparé. Ce feu ne brûle point seulement par sa substance, mais il agit encore comme un instrument vivant et intelligent de la colère divine, pour torturer les âmes qu'il entoure et qu’il pénètre en tous sens. Si le feu de la terre vous paraît si terrible que vous ne pourriez point supporter son action sur une partie de votre chair pendant une heure, que doit-ce être de ce feu bien plus actif et agissant sur toutes les parties des damnés? A ce feu se joindront tous les tourments, toutes les douleurs, toutes les afflictions qui peuvent être éprouvés par les damnés dans le corps et dans l'âme.

 

« La vue, l'ouïe, l'odorat, le goût, le toucher des damnés seront atteints et pénétrés par toutes les souffrances les plus cruelles et les plus atroces. L’intelligence, la volonté, la mémoire seront livrées en une vile pâture à la crainte, à la tristesse, à la haine,au désespoir. L'intelligence sera entourée de ténèbres épaisses, la volonté brisée par des contradictions perpétuelles, et la mémoire tourmentée par le souvenir perpétuel des plaisirs de la vie du temps, qui sont cause d'un éternel malheur . Tout  reprochera aux damnés les actes de leur vie, le mépris de Mes grâces, leur révolte contre Mes lois.

0 souffrances affreuses du damné, et souffrances sans consolations !. Sur la terre, quel que soit le malheur qui vous afflige, quelle que soit la douleur qui vous torture, vous avez au moins pour consolation l'espérance de voir vos peines finir; vous avez Mes grâces qui vous aident à les supporter et qui tombent sur vous comme une rosée bienfaisante pour vous redonner force et courage; vous avez pour consolation l'attente du Ciel, et vous supportez patiemment toutes vos afflictions. .

Dans le Purgatoire, c'est une grande consolation pour les âmes qui y sont retenues d'avoir la certitude du Ciel,de penser que leurs peines finiront; mais dans l’enfer pas de consolations. Dieu ne visite les damnés que dans Ses fureurs, Ses malédictions et Ses vengeances, et les âmes qui sont séparées de Lui, loin de pouvoir espérer un terme à leurs supplices, ont la certitude qu'ils ne finiront jamais. . .

Être damné pour une éternité, pour une éternité être privé de Dieu, pour une éternité être supplicié dans les flammes de l'enfer, quel désespoir !

Combien de pécheurs qui pensent peu à cette éternité qui les attend. Ils seront surpris dans leurs péchés et leurs turpitudes, et ils se réveilleront dans la justice et dans les flammes de l'enfer. Quel réveil et quel désespoir !

 

O Ma fille ! Pensez toujours à l'éternité. Unissez-vous toujours de plus en plus à Dieu; augmentez en vous la charité, fuyez l'enfer et préférez sur la terre la souffrance, l’épreuve, la douleur, la croix; le chemin de la croix mène au ciel. »

 

O bon Jésus, pardonnez nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au Ciel toutes les âmes ,surtout celles qui ont le plus besoin de Votre Divine Miséricorde..

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 18:31

Je remercie mes lecteurs de bien vouloir adresser leurs demandes de livres ou brochures ou autres articles,aux éditions DFT BP 28    35370 Argentrè du Plessis.Une maison à soutenir .Au besoin elle vous réorientera merci PIN...

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 10:01

« Mgr Müller (…) supervise les discussions de réconciliation avec la FSSPX (…). Il a déclaré à Catholic Herald que “la FSSPX doit accepter la totalité [fullness] de la foi catholique et de sa pratique” car “la désunion a toujours été préjudiciable à la proclamation de l’Évangile en obscurcissant le témoignage de Jésus-Christ”. Il a déclaré : “La FSSPX doit distinguer entre l’enseignement authentique du concile de Vatican II et des abus particuliers qui se sont produits après le concile mais qui n’ont pas de fondements dans les documents conciliaires”. Il poursuit plus loin : “Tout catholique doit s’interroger s’il ne choisit pas des aspects de l’enseignement de l’Église au service d’une idéologie. Qu’est-ce qui est le plus important : une idéologie ou la foi ? Je veux dire aux gens qui appartiennent à des groupes extrêmes : mettez votre idéologie de côté et venez à Jésus-Christ” ».

On aura bien compris que Mgr M.gardien assermenté de la foi,n'aime pas les tradis,mais je remercie à l'avance celui qui  trouvera la signification de cette "langue de buis".. Les fumées sont épaisses et de plus en plus confuses...Merci

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens