Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 08:25

jesus-casts-out-demons

                                                        Aveux de l’enfer.  Extraits d’exorcismes 1986 DFT                                    

 

                                         COMMENT LES LIGUES SECRÈTES TROMPENT LEURS PARTISANS

 

D : Elles promettent à leurs adhérents* qu'elles veulent fonder un royaume sur cette terre, alors que tout est mensonge, poussière et cendre. Elles promettent à leurs adhérents le bonheur en ce monde, et qu'ils pourront régner comme des grands, des puissants, si l'on peut dire, alors que tout cela n'est que parole creuse, puisque finalement c'est nous qui les tenons dans nos filets et les tirons de plus en plus vers le bas. Et malheur ! Ils leur promettent et leur disent que l'enfer n'est pas si grave, qu'on peut bien le supporter. Qu'au cas où l'on tomberait finalement en enfer, c'est également une sorte de royaume, une sorte de principauté où ils sont, précisément, et où ils ne se trouvent pas mal du tout. Des milliers, des MILLIONS d'hommes tombent dans le piège de ces paroles, car sinon personne n'entrerait dans la loge, dans la franc-maçonnerie, dans la mafia, ou ailleurs. Tout le monde s'en écarterait de cent lieues, préférerait presque se brûler lui-même que d'entrer dans ces ligues secrètes qui n'apportent avec elles que ruine et horreur.

 *(Ces loges ont des extensions, des tentacules, dans des mouvements philanthropiques, «  humanistes »très variés qui leur servent d’appât pour les imprudents, les naïfs ambitieux. Un bon chrétien ne peut adhérer qu’à l’Église Catholique et à elle seule. « Nul ne peut servir deux maîtres »

 

                                          LA FIN TERRIBLE DES MEMBRES DE LA LOGE

 

D : Finalement, ils en arrivent à se tuer entre eux ; ou à se tuer eux-mêmes quand ils ont fait la plus petite faute ; ou bien il leur est commandé de plus haut de supprimer quelqu'un, ce qui est aussitôt fait. Il lui faut alors partir de ce monde dans les gémissements, la peur et le tourment et i1 n'a même pas l'assurance de parvenir à la vie éternelle. C'est terrible de devoir mourir d'une telle mort car nous, les démons, l'enfer, nous avons cherché de tels hommes presque déjà de leur vivant. Car ils sont à nous. Ils doivent signer avec leur sang. Alors, ils nous appartiennent déjà. Je ne veux pas parler ! ... - (Exorcisme et adjurations)

D : Beaucoup, ou la plupart, sont alors possédés par nous, totalement .Ils n'ont plus besoin de dormir. Ils ont à peine besoin de manger : pourtant la force, la force de l'enfer, ils la reçoivent jour après jour et ont même encore certains sentiments de joie ou de satisfaction ,surtout de dominer : la joie, beaucoup de plaisirs, des pouvoirs, des faux pouvoirs et de la fausse domination.Ils croient pouvoir régner et pouvoir tuer les hommes comme des mouches. En un jour, 7 pour 70 et 12 pour 14o. Cela leur est égal. Car ils sont éduqués ainsi dans ces ligues secrètes. Cela leur est enseigné ainsi. Ils doivent passer par de telles écoles et de telles épreuves. Ils sont lentement amenés à penser que c'est une haute formation, qu'ils sont haut placés et qu'ils ont des fonctions plus élevées, quand ils passent par ces épreuves et ces formations. C'est déjà terrible dans ces épreuves. Il leur faut d'abord signer avec leur sang, soit au début, soit pendant les épreuves. De toute façon, quand ils veulent entrer, totalement dans la Mafia, dans la franc-maçonnerie et tout cela, il leur faut signer, et puis ils entrent dans ce qu'on appelle les cultes infernaux ou les « messes » sataniques. Là, on leur montre alors comment vont les choses dans le monde … Là, on leur dit malheureusement bien des choses qu'ils ne sauraient pas autrement. Nous, l'enfer, nous sommes avec eux et en eux, car ils se sont donnés à nous. Ainsi, nous pouvons régner nous aussi, et c'est ce qui se passe, et il est dans notre intérêt de leur dire la vérité s'il y a un danger pour l'enfer, les francs-maçons et ces ligues secrètes.

 

Il en fut ainsi pour Adolf Hitler et pour des milliers d'hommes de ce genre qui entrèrent dans de telles ligues secrètes. Très souvent, nous avons averti Adolphe Hitler pour qu'il ne périsse pas et qu'il puisse nous amener encore beaucoup d’hommes, afin qu'il y ait un chaos dans le monde. Nous lui avons mis dans la tête, d'une façon terrible, de fonder son royaume en ce monde.(Le IIIéme Reich) Nous avons aussi hypnotisé les hommes de façon terrible  et leur avons appris comment ils doivent tuer et qu'il faut faire comme quelque chose de bien, alors que c’était le contraire. Ces allemands étaient tout à fait fanatiques et ont massacré les hommes comme un homme normal coupe le pain quotidien. Ils se sont, pour ainsi dire, abreuvés du sang de leurs semblables, comme l’homme qui doit en vivre boit l'eau quotidienne. Oui, cela ne leur a pas fait horreur, surtout aux SS. Ils l'ont souvent fait avec fascination, avec une terrible joie maléfique et une répugnante joie de l'atrocité. Je ne veux pas parler ! Laissez-moi ! - (Exorcisme et adjurations)

 

D : Il me faut dire … Je ne veux pas parler … ! - (Adjurations)

 

D : Vous voyez par là, et il me faut le dire, comme le Très-Haut m'y oblige, que ce n'est vraiment pas difficile de détruire l'Église, au point de vue humain. Nous avons mis en place des milliers et des milliers de francs-maçons et ils s'emploient à détruire et à exterminer le christianisme et la religion catholique en particulier, car elle s'oppose à leurs ligues secrètes et à leurs vues. Elle s'oppose en effet totalement à leur conception et à leur aspiration au bien-être et au prestige en ce monde, de même que l'imitation du Christ. Et quand ils sont ensuite possédés par nous et qu'ils ont signé avec leur sang, nous les excitons de toutes nos forces contre les chrétiens, parce que nous ne voulons pas que ceux-ci croient encore et parce que nous ne voulons pas que ceux-ci soient sauvés et aillent au Ciel. Nous voulons qu'ils se perdent eux aussi et tombent en enfer. Nous voulons et les francs-maçons, la mafia et toutes les ligues secrètes le veulent, parce qu'eux aussi sont dans cette situation; parce qu'eux mêmes ne tendent plus qu'à l'enfer, ne se dirigent plus que vers l'enfer, nous ne pouvons que les pousser, avec une effroyable puissance, à faire l'œuvre du mal et des ténèbres. »

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 07:52

605090227

                                           Ruse et violence : Le combat des deux royaumes (Jean Vaquié) suite 3/3

 

                                                       Le nombre de la Bête :666

Il nous reste à nous poser une dernière question. "Le nombre de la bête, "déclare Saint Jean dans l'Apocalypse, est 666. Pourquoi ce nombre et quel est sa signification? Voici le texte de base: « C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la Bête; car c'est un nombre d'homme et ce nombre est six cent soixante-six.» [ Apoc. XII - 18 ]

C'est ici la sagesse, nous dit-on: pour comprendre le sens du nombre de la Bête, il faut d'abord de la sagesse. Qu'est-ce que la sagesse? C'est le goût des principes. Il faudra donc en cette matière, éviter les complications de la science profane et s'en tenir aux grands principes de la sagesse divine, autant que nous les connaissons.

Or nous serions humainement tentés de rechercher le sens du nombre de la bête en utilisant les valeurs numériques des lettres de l'alphabet hébreu; il s'agirait alors de composer, plus ou moins arbitrairement, un mot dont la valeur numérique totale serait de 666 ; il est bien évident que nous pourrions composer ainsi une grande quantité de mots réalisant ce total; entre tous ces noms, plus ou moins plausibles, comment faire un choix ? C'est pourquoi l'Évangéliste nous conseille une méthode plus "sage".

 

Saint Jean nous demande, aussi de faire preuve d'intelligence. Or le propre de l'intelligence, au sens religieux de ce terme, c'est de distinguer. Et la distinction fondamentale est celle du bien et du mal. Précisément nous allons voir qu'ici nous aurons à cotoyer la limite entre le bien et le mal. C'est pourquoi il nous faudra de l'intelligence ..

 

L'Écrivain sacré nous met sur la voie en nous disant que 666 est "un nombre d'homme. "En effet, on aurait pu s'attendre à ce que la Bête porte plutôt un nombre d'ange puisque le démon est un esprit. On nous avertit donc qu'il n'en est pas ainsi. C'est dans les nombres concernant l'homme qu'il faut chercher. Saint Bède le Vénérable et Saint Albert le Grand ont pensé que ce "nombre d'homme" devait se référer au sixième jour de la Création, au cours duquel Adam fut formé du limon de la terre. Essayons de comprendre le mécanisme de cette signification.

 

Après la formation de l'homme, Dieu déclare que tout ce qu'Il a fait est bon: « Et Dieu vit tout ce qu'Il avait fait, et voici cela était très bon.» [ Gen. 1 - 31 l Nous sommes à la fin du sixième jour. Nous faisons une première constatation : le chiffre 6 ne désigne donc pas originellement une chose mauvaise, au contraire, puisque Adam, constitué maître de la terre, est la plus belle œuvre du Créateur. On s'accorde même à penser que le chiffre six symbolise la perfection des choses terrestres. Il constitue "la marque" d'Adam puisqu'il est le chiffre de son origine. L'homme est fondamentalement "la créature du sixième jour. "

 

- Le chiffre six contient une perfection naturelle mais il lui manque encore la sanctification que le chiffre sept apporte tout de suite après. C'est le septième jour qui est sanctifié: « Et Dieu bénit le septième jour et Il le sanctifia.» [Gen. II - 3] . Le chiffre sept est celui de la nature sanctifiée. C'est le chiffre du Sabbat et par conséquent il ne convenait pas pour désigner le démon qui avait précisément refusé la sanctification.

 

Au septième jour l'homme possède déjà une religion tandis que le sixième jour était celui de la Création sans sabbat, sans religion, privé de sanctification, réduit aux forces et au rythmes de la seule nature. C'est donc bien "le six" qui est le plus en harmonie avec le naturalisme des anges déchus qui ne croient qu'en leurs propres forces," comme nous l’avons fait remarquer plus haut. (C’est le reproche de naturalisme qui est fait au modernisme. Le catéchisme de W et de R est selon les experts imprégné de naturalisme, minimisant la vie de la grâce et la nécessité des Sacrements)

                Nous comprenons maintenant pourquoi c'est le chiffre 6 qui est à la base du "nombre d'homme" choisi pour marquer la bête. Mais ce que nous ne comprenons pas c'est que ce chiffre, bon à l'origine, désigne maintenant une bête mauvaise. Il y a donc eu, à un certain moment, un retournement de signification du six. Ce retournement a été opéré par la révolte de Lucifer. C'est précisément cette révolte qui a transformé en mal ce qui était bien et qui a placé dessus ce .qui aurait du rester dessous. Ce renversement de l'ordre primitif a encouru la malédiction divine. Dieu a maudit ce qu'il venait de bénir. Or la malédiction de Dieu contre Satan a été réitérée trois fois: d'où le nombre à trois chiffres qui symbolise cette malédiction :666.

 

La première malédiction est celle qui a chassé  Lucifer du Ciel pour n'avoir pas voulu s'incliner devant l'Homme-Dieu. Elle correspond au six occupant le rang des unités.

 

La seconde malédiction est celle que Dieu prononça contre le serpent : « Parce que tu as fait cela, tu  es maudit entre toutes les bêtes des champs.» [ Gen.III 14] L'adversaire a voulu entrainer l'homme dans sa guerre. La seconde malédiction correspond au chiffre six occupant le rang des dizaines, parce qu'il ya une aggravation de la malice, donc du châtiment.

 

La troisième malédiction est celle que Dieu prononcera au moment de la mort de l'Antéchrist pour le  punir de s'être égalé au Fils de l'Homme. Elle correspond au rang des centaines puisqu'il y a une nouvelle aggravation dans l'audace.

 

Dans les trois cas c'est l'homme qui constitue la pierre d'achoppement. Ainsi l'homicide portera trois fois, en signe de la triple malédiction, le chiffre six qui est celui de l'homme selon la nature, le chiffre de cet homme qu'il aura si obstinément combattu.

 

Notre époque  refuse de suivre la loi naturelle donnée par son Créateur

Elle refuse la grâce qui n’est obtenue qu’en raison des mérites de Jésus, le seul et unique Sauveur.

Elle refuse le Saint Esprit, ne voulant pas Son conseil, Sa force, Sa sagesse .L’Homme se fait dieu.

Elle est mûre pour le châtiment,  si elle ne revient pas à l’humilité, si elle poursuit les chimères maudites du Culte de l’Homme…Elle devra passer sous la tyrannie du triple maudi.666 ;celui qui ne veut rien au dessus de lui.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 16:23

Corbis-42-15159644-copie-1.jpg IVoir articles précédents.Comparez aveccette photo du vrai Paul VI en 1967,lors du cardinalat de W... Traits fins, nez droit , bouche fine,visage intelligent front haut et droit traits fatigués, lunettes  fines.  Il a 70 ans. Comment pourrait-il paraitre  si robuste  et "épaissi "10 ans plus tard  ???Votre bien dévoué...

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 15:41

impostor3.jpg

 Ce « pasteur d’âmes »  qui déconsidère la visite au Saint Sacrement n’est autre que Joseph Ratzinger, dans un livre de 1967  ouvrage traduit sous le titre de « sacrements et existence chrétienne »Il est alors professeur de théologie…..sic

Quant à son admiration pour Luther, elle se dévoile dans maints ouvrages et discours «  sous le nom de Benoit XVI. »

 Sans commentaires…

 

Il a l’habitude de signer ses ouvrages Joseph Ratzinger et en dessous Benoit XVI Qui parle vraiment ?

Décidemment tout est double depuis le concile…

 

A ce propos, on pourrait se poser des questions sur l’avancement ultra rapide de R…XVI. En mai1977 Il est nommé archevêque de Munich  par Paul VI ( ?), puis fait cardinal en Juin par le même Paul VI… (re ????)

A nous qui connaissons un peu par les avertissements du Ciel les ressorts qui mouvaient le Vatican à cette époque, il est permis de douter de la vérité et de la validité de ces avancements. C’était le pseudo règne de la doublure ,marionnette entre les mains des cardinaux félons.

Voici la lettre adressée à R…Par le  supposé Paul… .Il est évident que le vrai Paul VI , le démasqueur des fumées de satan introduites par R… et sa suite dans le Concile, n’aurait jamais signé de son plein gré,en toute conscience, un tel monument de « langue de buis. »

« Paul, évêque, serviteur des serviteurs de Dieu,
Je m’adresse au fils bien-aimé, Joseph Ratzinger,
professeur de théologie à l’Université de Ratisbonne,
qui vient d’être nommé Archevêque du siège métropolitain de Munich-Freising.

Salut et bénédiction apostolique,
Notre souci pastoral nous presse, et dans notre sollicitude envers l’Eglise si importante et si étendue qui se trouve à Munich-Freising,
notre regard se tourne vers toi, fils bien-aimé ;
Toi qui es doué d’éminentes qualités intellectuelles, tu es avant tout un maître remarquable en matière de théologie que tu as enseignée à tes auditeurs avec beaucoup de zèle et beaucoup de fruits.
Nous t’exhortons avec les paroles cordiales de saint Augustin :
“Travaille au champ de Dieu, déploie toutes tes forces pour que tous ceux qui sont confiés à tes soins deviennent des pierres vivantes de l’Eglise ;
qu’ils soient éduqués dans la foi, affermis dans l’espérance,
et unis entre eux par l’Amour.” »

 

 Si nous étudions les photos de ces rencontres,on ne peut que constater que le « pape » qui officie à une santé florissante. Aucun signe de l’arthrose qui ne permettait plus beaucoup de mouvements et de station debout au vrai Paul VI et il n’a pas le regard et le visage angoissé si caractéristique du vrai Paul VI depuis 1972 .Sur le cliché ci-joint on reconnaît la "doublure" à son profil carctéristique.Remise de l'anneau cardinalice Voir photo comparative Zoomer A suivre

La-Congregation-des-causes-des-saints-ouvre-la-voi-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 13:35

Pour vous aider dans vos recherches,je peux vous préciser( et vous l'aurez d'ailleurs déjà subodoré) qu'il s'agit d'un "pasteur"  qui estime que "la grandeur de la ferveur religieuse de Luther rend tout le reste,(toute la Réforme et ses suites )malgré tout supportable et l'ordonne autour du noyau chrétien." A suivre

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 10:54

"Qui a écrit cette phrase ?

"Se rendre à l'église dans le but qu'on puisse rendre visite à Dieu qui y est présent est un acte insensé que l'homme moderne rejette avec raison ?"

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 08:28

605090227

 

                           Ruse et violence :   Le combat des deux royaumes suite 2/3 (JeanVaquié)

                                                                    Les pouvoirs de l’Antéchrist

 

« Dieu ne fait rien ici-bas sans révéler Son Secret à Ses serviteurs les prophètes » Amos  3,7

 

Les fluctuations de la bataille présentent une certaine périodicité puisque les assauts se succèdent et se répètent. Mais cette périodicité n'est pas chronologiquement régulière, parce que le temps divin est spirituel. Elle consiste en ceci que tous les triomphes de l'Église s'apparentent au triomphe final de son Chef dont ils sont l'annonce; ils forment en somme une même famille. De même toutes les "heures sombres" s'apparentent à la mort de l'Homme-Dieu sur la croix, qui est l'heure sombre par excellence.

 

C'est Notre Seigneur qui a donné la définition de toutes ces heures sombres quand Il a défini la Sienne. Et en quels termes l'a-t-il définie? À ceux qui viennent l'arrêter au jardin de Gethsémani, Il déclare: « Alors que chaque jour J'étais avec vous dans le temple, vous n'avez pas porté les mains sur Moi. Mais c'est maintenant votre heure et la puissance des ténèbres.» [Luc XXII - 53 ]

A la période des tribulations finales, sous le règne de l'Antéchrist, la Terre entière connaitra, à son tour, "l'heure et la puissance des ténèbres". Mais dès aujourd'hui, à notre époque d'obscurcissement de l'Église, à cause de la grande similitude de cette crise avec celle des tribulations dernières, nous pouvons très légitimement penser que nous avons atteint une de ces heures sombres définies par les termes: «  Hora et potestas tenebrarum. »

 

Il nous faut  maintenant parler de la mystérieuse et terrifiante personnalité de l'Antéchrist .

. Il ne sera pas, à proprement parler, une incarnation du diable. Il sera seulement un homme possédé, un homme en proie à la possession maximale possible. Ce sera donc seulement une "singerie" d'incarnation.

Avant de paraître sur la 'terre, il aura eu des préfigurations, c'est-à-dire des précurseurs à sa ressemblance. D'autres personnages analogues l'auront précédé animés du même esprit, mais assumant un rôle historique moins important.

·Saint Jean l'Évangéliste étend même très largement la qualification d'antéchrist. Il l'attribue à tout homme qui ne reconnait pas Jésus comme étant le Christ : « Qui est le menteur si non celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est antéchrist qui nie .le Père et le Fils.» [ 1 Jean II - 22] Ou encore: « Tout esprit qui ne confesse pas ce Jésus n'est pas de Dieu: c'est l'esprit de l'Antéchrist.» [ 1 Jean IV - 3 ]

 

Et cet esprit de négation, dit Saint Jean, est très répandu: «De même que vous avez appris que l'Antéchrist doit venir, de même il y a maintenant plusieurs antéchrist.» [ l Jean II - 18 ]

 

Sans doute cet "esprit de l'antéchrist" est très répandu. Mais il ne faudrait pas en conclure que le nom et la notion ne recouvrent qu'un phénomène collectif. La venue d'un homme possédé, personnifiant cet esprit dans sa quintessence, et méritant le titre, est indubitable.

 

Dans un passage que nous connaissons déjà, Saint Paul donne à ce personnage le nom d'Impie: « ... alors se découvrira l'Impie .... » [ II Thess. II - 7] Dans un autre, il le désigne par la formule de Fils de perdition: « Que personne ne vous égare d'aucune manière; car auparavant viendra l'apostasie, et se manifestera l'homme de péché, le fils de perdition, l'adversaire qui s'élèvera contre tout ce qui est appelé Dieu ou honoré d'un culte, jusqu'à s'asseoir dans le Sanctuaire de Dieu et se' présenter comme s'il était Dieu.» [ II Thess. II - 3-4 ]

 

                 La notion d'un puissant personnage, qui concrétisera entre ses mains la puissance conjuguée de l'homme et du démon, se rencontre fréquemment chez les prophètes. Écoutons seulement Isaïe faisant parler Satan dans ces termes: « Par la force de ma main, j'ai fait cela et par ma sagesse, car je suis intelligent: j'ai déplacé les bornes des peuples; j'ai pillé leurs trésors, et comme un héros, j'ai renversé du trône ceux qui y étaient assis; j'ai saisi dans ma main l'Univers comme un nid et comme on ramasse des œufs abandonnés, j'ai ramassé toute la terre.» [ Isaïe X - 13-14 ]

 

L'enseignement de l'Écriture au sujet de l'Antéchrist est donc clair: le personnage principal viendra le dernier, mais auparavant il aura eu des préfigurations nombreuses. Telle est la doctrine dite de la personnalité de l'Antéchrist. Elle est sûre et l'on peut y adhérer sans crainte. Elle s'oppose à la doctrine moins solide et d'ailleurs de plus en plus abandonnée qui fait de l'Antéchrist un être collectif, en se fondant seulement sur ces quelques mots de Saint Jean : « '" il y a maintenant plusieurs antéchrists.» [ 1 Jean II - 18 ]

 

Connait-on les circonstances de la mort de l'Antéchrist? Saint Paul la décrit succintement lorsque, parlant des derniers temps, il dit ceci: « Et alors se découvrira l'Impie, que le Seigneur Jésus exterminera par le souffle de Sa bouche et anéantira par l'éclat de Son avènement.» [ II Thess. 11-8 ]

 

Les prophéties de la révélation privée sont riches en données sur ce foudroiement qui délivrera l'humanité du démon apparaissant au maximum de sa puissance. Citons l'une de ces plus anciennes données : « Quand le fils de perdition aura accompli tous ses desseins, il rassemblera ses croyants et leur dira qu'il veut monter au ciel. Au moment même de cette ascension, un coup de foudre le terrassera et le fera mourir.» ( Sainte Hildegarde)

 

                   Notre Dame de la Salette s'exprime d'une manière analogue : «Voici le temps; l'abîme s'ouvre; voici le roi des rois des ténèbres. Voici la Bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde. Il s'élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu'au ciel; il sera étouffé par le souffle de Saint Michel Archange. Il tombera, et la terre, qui depuis trois jours sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l'enfer.»

 

                Que deviendront les auxiliaires de l'Antéchrist dont nous avons parlé : ils auront disparus avant lui, et ils auront eu, comme lui, une fin inopinée et totale. On ne se lasse pas de relire le grandiose tableau que Saint Jean trace de la Chute de la Grande Babylone: « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un séjour de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau immonde et odieux ... Se tenant à distance par crainte des tourments, ils diront: Malheur, malheur ! O grande ville, Babylone, ô puissante cité, en une heure est venu ton jugement?» [Apoc.XVIII - 2- 10]

 

A Suivre

 

Commentaire… personnel  et ne prétendant à aucune infaillibilité….

Où en sommes nous ?  Pour cela utilisons les données qui nous sont fournies par le ciel et les constatations de la simple vue humaine, sur le présent.

Nous sommes à la période du secret de la Salette qui parle du sacrifice du pape et des persécutions contre lui et l’Église fidèle. Cela est solide et visible.  Depuis « 1864 Lucifer  et un grand nombre de démons seront détachés de l’enfer et causeront de grands dommages, faisant de faux miracles etc… » On dit qu’un esprit est là où il agit. Nous pouvons donc dire que l’antéchrist est déjà là avec toute sa cour et ses ruses et ses violences. Il est d’autant plus dangereux qu’il n’est pas encore en forme visible.Mais il devra attendre la toute fin des temps pour apparaître en forme humaine, singeant la mort ,la résurrection et l’ascension de Jésus. Il en est de l’antéchrist comme du Christ. On vous dira l’antéchrist est là, ou là c’est tel personnage  etc etc…Prudence, Il y aura beaucoup de supercheries et de pièges : l’Heure n’est pas venue, car c’est le « Père qui règle toute chose »Avant cette heure, Notre Dame nous annonce des avertissements, des châtiments qui purgeront la terre des « auxiliaires de la Bête »les impies, sans détruire les démons, mais en réduisant leur capacité de nuisance. Après cette purge terrible,sur une terre « désertifiée » ,un temps de paix sera donné au monde. Le Christ sera à nouveau le Maître, pour un règne spirituel de quelques dizaines d’années.(25 dit ND peut être un peu plus selon MjC)Les voies du Seigneur sont insondables ; le pourquoi de ce court règne spirituel est connu de Lui-seul et annoncé par des dizaines de prophéties authentiques. Le grand roi et le grand pape remettront de l’ordre dans la France et l’Église. Mais les hommes, retomberont dans l’apostasie et la frénésie de la libre jouissance qu’exploitera le précurseur, rusé et violent, faux jean Baptiste annonçant le règne du roi de l’enfer. Pour un courte durée mais terrible pour les chrétiens survivants car il voudra se faire adorer à la place de Dieu. Il sera foudroyé et s’ouvrira alors le temps où tout sera renouvelé et Dieu sera servi et glorifié.

                    Que faire ? Ne pas paniquer…Mais rester très vigilants dans la prière et le sacrifice comme Notre Dame nous l’a tant de fois répété. Ne nous laissons pas  impressionnés par les prodiges et les fausses apparitions qui fascinent et font perdre le bon jugement. Demandons l'aide des bons anges et des saints du Ciel.et des âmes du Purgatoire. Dans nos choix et décisions,confions nous au Chef Sacré et au Sacré Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie, ultime refuge des pêcheurs et secours des chrétiens. Faites des « provisions spirituelles »( Messes, communions , visites, aumônes etc…pour les jours mauvais car vos églises seront fermées et les bons prêtres rares et cachés. Soyez vigilants et confiants. Rien n’échappe à Dieu en ce qui concerne vos besoins réels en vue de votre salut et celui des vôtres. Faites des provisions de bons livres de valeur sûre comme Marie d’ Agréda, Catherine Emmerich, Marie Lataste ,l’Imitation de Jésus Christ, le catéchisme de saint Pie X….etc faites vous conseiller, n’allez pas n’importe où, avec n’importe qui… !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 08:35

Par la ruse et la violence...Illustration

"Voici ce qu’écrivait à l’époque, le Père Congar o.p., alors expert au concile dans ses mémoires. Il régnait chez ce clergé progressiste, dont il fut un héraut, un désir frénétique de renverser toutes les valeurs traditionnelles par un mouvement issue de la base, selon des principes révolutionnaires éprouvés :

« Nous sommes un certain nombre à avoir vu tout de suite dans le concile une possibilité pour la cause, non seulement, de l'unionisme, mais de l'ecclésiologie. Nous y avons perçu une occasion, qu’il fallait exploiter au maximum, d'accélérer la récupération des valeurs Episcopat et Ecclesia, en ecclésiologie, et de faire un progrès substantiel au point de vue œcuménique. Personnellement, je me suis appliqué à activer l'opinion pour qu'elle attende et demande beaucoup. Je n'ai cessé de dire partout : il ne passera peut-être que 5 % de ce que nous aurons demandé. Raison de plus pour majorer nos demandes. Il faut que la pression de l'opinion publique des chrétiens force le concile à exister vraiment et à faire quelque chose ».(4)

Alors que ses œuvres furent sanctionnées sous Pie XII, le RP Congar fut appelé comme expert au concile et… créer cardinal par "Jean Paul II "! Cet esprit condamné hier pour modernisme, fut glorifié pendant et après le concile jusqu’à nos jours. Tout l’édifice de l’Eglise en a été ébranlé jusque dans ses fondements.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 08:06

605090227

                                                      Gog et magog.   Ruse et violence. Le combat des deux royaumes.Suite .1/3

                                                         Jean Vaquié :Abrégé de démonologie (op.cit)

 

 

« Voilà donc les deux corps mystiques en présence : l'Église et la Bête. Nous avons examiné les divers aspects de la Bête et le comportement des démons qui la composent ou plutôt la stimulent. Il nous faut maintenant observer les phases et la physionomie de l'affrontement lui-même. Après avoir étudié les combattants, il faut étudier le déroulement du combat.

Écoutons d'abord le Pape Léon XIII, dès les premiers mots de l'encyclique "Humanum Genus", nous décrire les deux camps ennemis : « Depuis que, par la jalousie du Démon, le genre humain s'est misérablement séparé de Dieu, auquel il était redevable de l'appel à l'existence et des dons surnaturels, il s'est partagé en deux camps ennemis, lesquels ne cessent pas de combattre, l'un pour la vérité et pour la vertu, l'autre pour tout ce qui est contraire à la vertu et à la vérité.»

 

Quelle est d'abord la situation des deux chefs?

 

Le Christ est déjà apparu sur la terre où Il a créé des institutions spirituelles. Il a organisé hiérarchiquement la milice de Son corps mystique. Mais Il ne siège pas visiblement sur la terre. Il reste invisible, assis qu'Il est "à la Droite du Père. " (c'est-à-dire dans toute la gloire de Dieu, qui est révélation active  et présence vigilante à tout ce qui advient sur terre. Assis ne veut pas dire au repos….mais Sagesse  et Autorité, les vertus des Rois…)

Quant à l'Antéchrist, lui aussi il est invisible pour le moment et il n'apparaitra qu'à la fin des temps, pour une durée très courte, et il sera immédiatement terrassé, lui et la Bête.

Les deux corps mystiques, de par la situation de leurs chefs respectifs, sont comparables à deux enfants jumeaux dont l'un "se présente bien", la tête étant sortie avant le corps et dont l'autre se présente mal" la tête devant sortir la dernière. L'un est vivant, l'autre sera mort-né. Cette comparaison n'est pas sans intérêt parce qu'elle explique la position relative des deux chefs et qu'elle fait pressentir le statut des deux corps mystiques pour l'éternité.

 

Examinons maintenant les buts de guerre des deux chefs que nous venons de situer par rapport à leurs troupes. Faisons remarquer que, devant décrire un combat, il nous sera commode de recourir à des images et à des termes d'ordre militaire

 

'Commençons par les buts de guerre de Satan.

 

Ce qui lui importe avant tout c'est de préparer le règne de son "fondé de pouvoir", 1’Antéchrist, parce que ce règne sera sa manifestation majeure; il marquera l'apogée de sa puissance terrestre. C'est pour ce succès fugitif qu'Il travaille car, après' celui-là, aucun autre ne lui sera plus possible.

 

                     Les buts de guerre de Notre Seigneur se résument en un mot : Il veut régner. Il aspire à exercer la royauté pour laquelle Il est envoyé. Mais Il veut régner sur la terre comme au Ciel. S'il lui suffisait de régner sur la terre, étant donné la supériorité de Sa puissance, il y aurait déjà longtemps que Satan serait vaincu et expulsé. Mais comme le Christ veut aussi régner au Ciel, il faut qu'Il laisse, à Ses sujets du Ciel, le temps de compléter leurs rangs, en subissant l'épreuve terrestre chacun à leur tour. Il s'attache donc à respecter la lenteur voulue. Il modère son effort afin de le réduire à une quasi-égalité avec celui de Son adversaire. Il mettra fin aux hostilités et se décidera à remporter la victoire définitive quand le nombre des élus sera parfait.

                   De sorte que la bataille entre les deux corps mystiques ne sera pas la progression "en tâche d'huile" de l'Église. Elle présentera au contraire des fluctuations comme si elle était soumise" aux hasards de la guerre."

Chaque victoire partielle de Notre Seigneur sera suivie par une contre-attaque du démon qui rassemblera ses énergies et se vengera. On pourra observer, pour chacun des deux camps, une alternance de défaites et de victoires, d'avances et de reculs.

                   Et certaines de ces fluctuations pourront même atteindre une amplitude considérable. Par exemple, après l'édification de la Chrétienté du moyen-âge, l'Église, à partir de la renaissance, n'a connu que des déchirements et des reculs, jusqu'à la situation actuelle qui constitue, d'après tant d'observateurs, « l'abomination de la désolation dans le lieu Saint, dont il est parlé dans le prophète Daniel.» [ Matth. XXIV -1~]

 

                    Quand Notre Seigneur aura édifié un haut-lieu, Satan n'aura de cesse qu'il ne l'ait fait investir par la Bête. Quand Notre Seigneur aura remporté une victoire pour marquer un temps fort; Satan guettera la réapparition de ce même temps fort sur le cycle, pour riposter violemment, en ennemi jaloux et imitateur.

                 Néanmoins, malgré cette quasi-égalité des forces qui entraine tant et de si graves fluctuations, Notre Seigneur conserve dans le combat deux prérogatives absolues. D'abord Il garde l'initiative des opérations et aussi Il se réserve la victoire finale.

               C'est Jésus-Christ qui conserve l'initiative. C'est lui qui sème le bon grain et l'ennemi ne vient qu'ensuite pour répandre l'ivraie [ Matth. XIII - 24- 25] . C'est lui aussi qui réalise le premier son Avènement sur la terre, à un moment où les démons ne l'attendent pas: « Tu es le Fils de Dieu venu pour nous tourmenter avant le temps. [Matth. VIII - 29] "Avant le temps", c'est-à-dire avant la date u1time du Jugement Dernier. On peut dire, en toute vérité que Jésus-Christ, comme le fait un général avisé, a attaqué par surprise.

 

Quant à la victoire finale, il est bien évident qu'elle est acquise au Fils de l'Homme. Il nous est réconfortant de la savourer d'avance: «Car le mystère d'iniquité s'opère déjà, mais seulement jusqu'à ce que celui qui le retient encore paraisse au grand jour. Et alors se découvrira l'Impie que le Seigneur Jésus exterminera par le souffle de Sa bouche et anéantira par l'éclat de Son Avènement.» [ II Thess.II- 7) - 7 ]

L'Impie c'est l'Antéchrist. Et le "mystère d'iniquité", c'est le mystère de la présence du démon sur la terre. Celui qui "retient" ce mystère, c'est-à-dire qui le prolonge encore, c'est l'Impie. On comprend très bien que le mystère d'iniquité prenne fin seulement quand la présence de l'Impie sur la terre cessera.

 

On peut logiquement penser que les fluctuations, dont nous venons de montrer les raisons, seront d'une amplitude de plus en plus grande. Le monde sera de plus en plus, ou totalement mauvais, ou totalement bon, jusqu'au moment où le monde mauvais et le monde bon seront séparés pour toujours. »

 ( Ces fluctuations dépendent aussi de la foi des chrétiens, quand Dieu avertit, purifie, châtie par des calamités, les hommes se convertissent. Mais dés que la prospérité revient ,les hommes s’imaginent qu’ils n’ont plus besoin de Dieu et ils se pervertissent à nouveau dans la jouissance et l’apostasie, donnant des « ouvertures » à la Bête. (cf le secret de la Salette qui est la magnifique « vue panoramique » du combat.)

A SUIVRE

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 05:21

giotto.jpg Lire d'abord le précédent article. Giotto peint admirablement le mystère des regards de Marie et la présence de la Croix dès la Nativité. Marie y apparait vraiment comme co-rédemptrice  par son union de volonté avec Dieu.Oui Noêl est vraiment un fête-Dieu.Quand avons-nous fait ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens