Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 09:17
"Les chrétiens et les musulmans – balises d’espoir »(SIC)

"Tel est le thème de discussion pour les quatre prochaines années qui a été choisi par la Commission pour les relations religieuses avec l’Islam, au terme d’une réunion de 3 jours, jeudi 28 février:...

§                          ... la nécessité d’une cohérence entre les valeurs religieuses des deux religions et le comportement de ses fidèles, en particulier dans le respect de la dignité humaine et les droits de l’homme. Nous retrouvons ici l’un des buts fixés par Jean-Paul II et Benoît XVI, à savoir l’union, non pas des religions, mais des croyants face au laïcisme agressif, au relativisme, aux atteintes à la dignité de la personne humaine.."

 Les voilà prévenus les chrétiens mis à mort....à cause de leur foi en la Divinité et la Royauté de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ne les abandonnons pas à ces loups.Prions avec eux ,pour eux ...Demain ce sera notre tour de témoigner jusqu'au sang si Jésus-Vérité l'exige...

Partager cet article
Repost0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 07:38

                                                              Antéchrist et/ou antichrist

La position théologique : 

«  Qui n’est pas avec Moi est contre Moi »NSJC

 

« Ce terme (auquel on a proposé parfois de substituer celui, plus correctement formé, d'antichrist) désigne un personnage mystérieux, évoqué directement sous ce nom par les deux premières épîtres de saint Jean (1 Jn., 18, 22; 4, 3; Il Jn., 7), ou d'une façon plus enveloppée par l'Apocalypse sous l'image de« la Bête» (11, 7; 13-17 passim; 19, 19 et 20, 20), ainsi que par saint Pau1, dans la seconde épître aux Thessaloniciens (2, 3 ss.), sous les noms d'«homme d'iniquité», de «fils de la perdition», et d'« adversaire». Ce personnage, qui incarne en lui-même, en quelque sorte, le pouvoir de Satan, semble devoir apparaître à la fin des temps pour mener  contre le Christ et l'Église une lutte  suprême, dont la Parousie du Sauveur consommera l'échec irrémédiable. La tradition, suivant la lettre du premier texte de saint Jean cité, s'est divisée sur la question de savoir s'il faut voir là un personnage maléfique. particulier, dont l'apparition coinciderait avec la fin des temps au sens strict, ou une figure susceptible de multiples réalisations partielles au cours de l’histoire (cf Saint Thomas Somme théologique III q 8,a,8) (P.L.Bouyer Dictionnaire théologique) »

Pour un créature spirituelle angélique, sans corps matériel, on dit qu’il est là où il agit. Si Lucifer veut apparaître sous forme humaine, c’est par jalousie et contrefaçon des mystères de l’Incarnation, des miracles, de la Résurrection de l’Ascension du Christ. Il inspire déjà les contre- églises,  les sectes, le laicisme,les fausses religions etc .Il hait particulièrement le pape, Vicaire du Sauveur. Il a aussi son pseudo-clergé, ses pseudo- sacrements, ses pseudo-miracles et apparitions truquées. Mais pour lui, se substituer à Jésus-Christ et se faire adorer par les hommes comme un des leurs est la l’ultime ambition qui l’aveugle et l’empèche de s’avouer vaincu.Il va irrémédiablement à sa perte et ses complices humains le suivront s’ils persévèrent dans leur endurcissement.

 

Les révélations privées.

 Ce qui rend le sujet très ardu, presque impossible à résoudre parfois, c’est que les bénéficiaires de prophéties privées mélangent comme à plaisir, les descriptions : celle concernant l’Antéchrist ultime (ante :qui vient avant la parousie du Christ ) et celles concernant les antéchrists -mieux nommés les antichrists - toutes les personnes ou mouvements idéologiques inspirés par l’esprit-antichrist du démon -les précurseurs des derniers temps, complices volontaires du prince de ce monde(On peut y mettre les sociétés secrètes, le marxisme, le racisme,et leurs faux sauveurs introduisant des doctrines antichrétiennes (Darwin niant la création, Marx prônant la violence, Freud, prônant le règne obscur des pulsions,etc…)Violence et séduction sont les signes de l’action du Menteur qui promet beaucoup et se rit de ses dupes.

Notre Dame nous apprend à la Salette ,qu’après le châtiment ,il y aura une période de restauration politique et religieuse de 25 ans, mais, que les hommes se relâchant à nouveau, des précurseurs, faux prophètes- faux sauveurs prépareront la venue d’un personnage qui voudra cumuler tous les pouvoirs politiques et religieux, persécutant atrocement les chrétiens fidèles avant d’être foudroyé par la Justice divine Alors la terre sera renouvelée..

Elle précise qu’en 1864 Lucifer avec un grand nombre de démons seront détachés de l’enfer pour abolir peu à peu la foi. C’est la date d’apparition et de propagation des doctrines antichrist citées plus haut. Elle attire notre attention sur le fait que l’esprit-antichrist est actif parmi nous, habile à toutes les ruses, séductions et contrefaçons. Quand nous connaitrons le troisième secret de Fatima nous y verrons plus clair.

C’est donc pour un combat permanent qu’elle nous mobilise, sans repos ni sommeil . Est antichrist, tout esprit qui nie ou rejette la Divinité et la Royauté de Jésus-Christ sur tout domaine. (privé comme public)Tâchons donc que notre moi égoiste ne soit pas si souvent complice de l’ennemi et reconnaissons que nous avons un besoin permanent de la grâce que confèrent les sacrements, la prière et la conversion sincère. La restauration se prépare dès maintenant et chacun a reçu son ordre de mission .Nous avons la charge de soutenir notre prochain contre le désespoir et la révolte en les instruisant de la vraie religion. Proclamons donc la Royauté de Dieu et Sa justice et « tout le reste nous sera donné par surcroit. »…avec des persécutions…. !

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 01:03

images-copie-5

                                               Aveux de l’enfer .Extraits des exorcismes  13 -10- 1986(DFT)

LA FRANC-MACONNERIE A EMPÉCHÉ LA PUBLICATION DU TROISIEME SECRET DE FATIMA

                        Tentative d’assassinat     Les souffrances de SS Paul VI ; La Bulle était prête.

 

D : Le Pape Paul VI VIT (il crie) et il porte pour ainsi dire avec lui I’étendard de la Croix, parce qu’il vit et a vécu la véritable imitation du Christ. Son sceau et sa parole sont pour ainsi dire la Sainte Croix. Nous le craignons, car la Croix signifie aussi la Sainte Église, catholique, apostolique. La Croix signifie aussi dans son cas la papauté et le VRAI CHEF "Flos Florum", fleurs des fleurs. Mais la Croix signifie aussi qu’il SAUVERA L' ÉGLISE. C'est et ce fut une lourde croix pour lui de devoir vivre si longtemps dans la clandestinité et la retraite (l'exil),en sachant· que l'Église va vers l'abîme. Ce fut pour lui un dur sacrifice de devoir être ainsi à l'écart du monde tout en étant  LE VRAl PAPE. Ce fut pour lui un dur sacrifice de ne pas être autorisé à publier au monde le troisième secret de Fatima dans tout son ensemble et avec toute sa portée, alors qu'il voulait pourtant le publier. Je ne veux plus parler! (Exorcisme ,adjurations) Au moment où il voulait publier ce 3ème Secret de Fatima, il fut traité avec  des drogues. Ils lui ont administré la première drogue et il tomba au sol sans connaissance. Ils durent alors le porter dans sa chambre et l'étendre sur son lit, où il ne revint plus à lui pendant un jour  et demi Je ne veux plus parler! ... Laissez-moi ! ... - (Exorcisme et adjurations)

 

D : Alors ils lui ont appris … Ah ! Dire que je dois dire cela ! (Exorcisme). Quand il se réveilla et revint à lui, se tenaient autour de son lit son sosie ou son futur sosie et plusieurs cardinaux francs-maçons, qui lui dirent: "Oh! Petit curé, tu ne nous auras pas, tu es dans notre main! Et encore …. Je ne veux plus parler ! ... - (Exorcisme et adjurations)

D :Ils dirent : "Oh, petit curé romain, ose encore nous r'sister et disparais de la scène !". Ils dirent cela en ces termes. Le Pape Paul VI savait certes qu'il y avait des francs-maçons, mais il ne se doutait pas encore qu'ils le tueraient réellement et que pour eux c'était très sérieux. Le Pape Paul VI sur son lit fut effrayé à mort. Il était en effet si faible, si épuisé par les drogues et dans un état mortel de faiblesse, qu'il crut alors devoir mourir à ce réveil, cet effroyable réveil, lorsque le démon, pour ainsi dire, se tenait près de son lit, car autour des cardinaux et dans leur cœur, nous, nous étions rassemblés. Au milieu de cette chambre trônait Lucifer avec sa terrifiante bannière, et aurait volontiers tué le pape Paul VI tout de suite, et sur le champ, car il pressentait que de ce pape faible à présent, réduit à néant, pouvait encore surgir, pour ces cardinaux francs-maçons et pour l'enfer, ce serait un malheur. Le Pape Paul VI -"Flos Florum"- fut donc effrayé à mort et il n'osa plus dire un mot sur le moment. Les mots lui restèrent dans la gorge, comme Bonaventure Meyer l'a lit très justement dans le livre "L'Église en danger". Sans doute il ne savait  pas quand et où cela arriva. Cela arriva d'abord sur ce lit de mort. Je le veux plus parler !. - (Exorcisme)

 

D : Si, comme il le voulait, il avait publié tout cela au monde, dans son intégralité et sa totalité, l'Église catholique aurait à nouveau refleuri; si comme il en avait l'intention, il avait chassé tous les cardinaux qui étaient francs-maçons, les prêtres de Rome, les faux. Il reconnut BRUTALEMENT et déjà auparavant qu'il y avait là des francs-maçons. Il pensait faire d'abord parvenir au monde ce troisième grand secret de Fatima. Ensuite, le monde entier aurait prié pour l'Église, pour les pécheurs et pour lui-même. Et par cette prière, par les fidèles, les prêtres et tous ceux qui auraient accompli cette consécration, il aurait été possible d'empêcher que les cardinaux francs-maçons et les faux cardinaux, les mauvais prêtres et cette engeance de vipères ne puissent trôner et dominer à Rome. Il avait cette intention. Il voulait que cette consécration soit faite et que par cette consécration les francs-maçons dussent alors s'enfuir et que la puissance de l'enfer fut brisée. Il y avait encore d'autres phrases dans cette Bulle, qui ne sont pas connues du monde, ainsi que les phrases concernant la catastrophe, la grande catastrophe à venir, comment l'on doit maintenant se préparer, et que midi a sonné. Alors, le monde entier aurait écouté, car cela il serait venu du vrai Chef ,du Pape Paul VI, et ils auraient été obligés d'écouter, si comme il en avait eu l'intention, il avait fait commencer cela également par l'intermédiaire de ses bons cardinaux -il voulait en effet en élire de nouveaux, et de tous ses évêques, y compris les prêtres. Voilà ce qu'il voulait. Voilà ce qu'à ce moment-là il voulait faire dans toute son étendue ; les ombres de la mort l'entourèrent la veille de

ces terribles jours. Il a tremblé dans une angoisse de mort et a pressenti que quelque chose de très pénible viendrait fondre sur lui. Mais il s’est mis à genoux sous la Croix, et en sueur a dit au Roi du Jardin des Oliviers "Laissez ce calice passer loin de moi, si cela est possible" ; mais ce n'était déjà plus possible. Il y avait déjà trop de terribles cardinaux et trop de francs-maçons, dans le clergé, avait pénétré dans l'Église pour qu'il pût retenir cette dure catastrophe. ……Je ne veux pas parler ! ... - (Exorcisme et adjurations)…

….Il dit en lui-même « Oui Seigneur, non pas ma volonté , mais la Vôtre »

 

 

PS : « Cher «@ paroissien »Pour cette question des devises,  il faut s’adresser à un spécialiste de la prophétie de Malachie et de la vision de SS Léon XIII. Tout ce que je sais, c’est que SS Paul VI reviendra pour un temps assez bref, le temps de prononcer son ultimatum et de préparer son successeur. Viendra l’avertissement, puis le châtiment qui dépeuplera la terre. Le régne de ce successeur qui mourra martyr devrait être de courte durée. Il s’en suivra une période de transition avant l’élection miraculeuse du Grand Pape qui, avec le Grand Roi, refera la France et l’Église. Ce sera alors le grand règne spirituel de Notre Seigneur qui, d’après le secret de la Salette ,devrait durer 25 ans(40 ans peut être  selon Marie Julie Jahenny).puis pendant ou à la fin de cette époque un précurseur préparerait le terrain à la venue de l’antéchrist  Lucifer incarné  qui voudra en finir avec les chrétiens par un véritable génocide et sera vaincu. Lire le livre de Michel servant Veillez et priez ,ED TRC C’est une somme de toutes les informations concernant la fin des temps, qui ne sont d’ailleurs pas la fin du monde. Il faut lire et relire le secret de la Salette. Il en existe des interprétations  de valeurs diverses. Notre Seigneur insiste très fort et très souvent sur la réalité de Son grand règne spirituel  qui  préparera la catholicité à l’assaut final et au martyre glorieux; Il faut donc être sûrs de la victoire finale et ne jamais oublier que les prophéties sont conditionnelles  et qu’il dépend de l’humanité d’adoucir la justice divine par la pénitence et la prière, comme au temps de Jonas.Merci

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 01:58

605090227

         Aveux de l’enfer au cours d’exorcismes  suite .     Le grand ultimatum….

 

Démon = D'abord, éclatera le grand évènement à ROME,(La proclamation de la vérité par SS Paul VI) comme nous avons dû l'annoncer maintes fois. Alors beaucoup -pour ,nous  en enfer: beaucoup trop-, comparé à toute l'humanité ce sera peu, mais pourtant un certain nombre reconnaîtront le Pape, le Vrai Chef (Paul VI), et plus tard seulement beaucoup à l'Avertissement, mais beaucoup quand le grand ultimatum sera prononcé à Rome par lui-même, d'une voix claire.

 

. Donc, d'abord viendra le grand évènement à Rome, comme nous avons dû le dire. Malheureusement pour nous, c'est la terrible vérité. Ensuite surviendront catastrophe sur catastrophe, tremblement de terre sur tremblement de terre, etc., comme des âmes privilégiées l'ont dit. C'est déjà maintenant rendu si loin, que beaucoup de choses sont maintenant déjà arrivées, y compris des malheurs ct semblables choses. Ensuite, viendront de pénibles choses sur l'humanité. Mais ceux qui sont dans la vraie Foi et spécialement ceux qui sont attachés à Paul VI et se sont déjà attachés à lui auparavant et ne doivent rien craindre, n'ont rien à craindre, car ils appartiennent à la véritable et sainte Église Catholiques. Beaucoup d'autres églises, d'hétérodoxes et même de sectes passeront alors de votre côté à la vue de l'Avertissement qui suivra après le grand évènement à Rome comme nous l'avons déjà dit . Beaucoup se convertiront ensuite lors du grand Avertissement. Nous ne sommes pas contraints de dire le temps tout à fait précis qui s'écoulera depuis l'évènement à Rome jusqu'alors. Nous le savons. Nous le savons. Nous pourrions certes le dire, mais … Je ne veux pas parler! …- (adjurations)

 

D = Je ne suis pas obligé de le dire, bien que je le sache, bien que le Très -Haut le sache de toute façon. Je ne veux pas dire pourquoi je le sais maintenant - (adjurations) - …Savez-vous comment je le sais et nous le savons ? Parce que le Très-Haut nous a accordé ce court laps de temps, comme c'est dit dans la Bible, et ne veut pas nous l'enlever, parce qu'Il est la vérité éternelle et que sa Parole est vraie. C'est pourquoi le court espace de temps nous est montré entre ce moment-là et l'Avertissement. Mais  ce n'est pas très long. Nous devons ajouter que c'est seulement un temps,très court, presque un temps trop court pour les hommes qui oscilleront encore …. Je ne veux plus parler, je ne veux pas en dire davantage ! Laissez-moi! ••• - (adjurations de l'exorciste)

 

Partager cet article
Repost0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 06:00

Jean_Leon_Gerome_Dernieres_prieres_des_martyrs_chretiens_Th.jpg

                                     

                                                       L’épreuve –suite 4/4

 

 II. L'ÉPREUVE DE L'ÉGLISE

 

De l'épreuve du Christ, l'Église sort, comme la multitude justifiée par le Serviteur (Is 53,1l)Et sa  mission suit le même cheminement que celui du Christ (2 Tm 2,9ss) le baptême où la Pâque du Christ devient celle de l'Église, épreuve (Mc IO,38s) et annonce des épreuves après Lui

Ici, le vocabulaire de l'épreuve se mêle à celui de la souffrance (tribulation = passage au crible) et de la patience La promesse du retour du Seigneur porte à son paroxysme. l'opposition de la lumière et des ténèbres:l’Église est le lieu de l'épreuve, le lieu où la persécution  doit affermir la fidélité (Lc 8,I3~s); et où l'homme sort de la tribulation « éprouvé  comme l’or au creuset »

 

Cette épreuve de l'Église est apocalyptique, elle révèle des réalités cachées à l'homme charnel, et le degré de responsabilité confiée à chacun dans la grande mission qui vient du Père: le Christ ,Pierre (Lc22, 31 s), les disciples , église fidèle (Ap 2, 10), En ce sens, épreuve et mission culminent dans le martyre. Mais le grand combat eschatologique, qui est l'épreuve propre de l'Église, révèle aussi le véritable auteur de la tentation : Dieu éprouve les siens seul Satan les tente(Lc 22,31; Ap 2,IO) l'Église démasque le séducteur, l'accusateur, touten témoignant par son Paraclet, l'Esprit victorieux qui la mène au terme de la Pâque (Ap 2-3; l J n 16, r -15). C'est pourquoi elle apparaît, dans les apocalypses, à la fois persécutée et sauvée (1 Ap 3,10; 2 P 2,9). L'épreuve est donc la condition de l'Église, encore à éprouver et déjà pure, à réformer et déjà glorieuse. Les tentations proprement ecclésiales viennent le plus souvent del négligence de l'une de ces deux composantes.

                                              

 III. L'ÉPREUVE DU CHRÉTIEN

 

L'annonce de l'Évangile est inscrite dans la tribulation eschatologique (Mt 24,14). L'épreuve est donc particulièrement nécessaire à ceux qui reçoivent le ministère de la Parole (1 Th4; 2 Tm 2,15), sinon ce sont des trafiquants (2 Co 2,17). L'épreuve est le signe de la mission (1 Tm 3,10;). De là, le discernement des faux envoyés (Ap 2,2 ).

 Au plan psychologique, Dieu sonde les cœurs  et les met à l’épreuve (I Th 2,4). Il permet seulement la tentation(Co 10,13). Celle-ci vient du tentateur à travers le  monde et surtout l'argent C'est pourquoi il faut demander de ne pas « entrer» dans la tentation car elle mène à la mort. Cette attitude de prière filiale est aux antipodes de celle qui tente Dieu (Lc II,I-II). L’épreuve elle- et la tentation où l'on n'entre pas en est une- est ordonnée à la vie. Elle est une  donnée de la vie de Jésus Christ: « Oui, tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés (2 Tm 3,12). Elle est une condition de croissance (cf Lc 8,13 ss), de robustesse, de vérité, d'humilité (1 Co 10,12), en un mot le chemin  même de la Pâque intérieure, celui de l’amour qui espère. (Rm 5,3SS). -

 

Dés lors être un chrétien éprouvé ou expérimenter l’Esprit,c’est tout un. L'épreuve ouvre à un plus grand don de l'Esprit, car il opère déjà: en elle son  travail de libération. Ainsi libéré, le chrétien sait discerner, vérifier, « éprouver » toute chose. Ce sens nouveau de discrétion , c’est l’Esprit. (1 Jn 2,20.27). On a ici la source théologale de l'examen de conscience, discernement où chacun s'éprouve à la lumière de l’Esprit

La Bible nvite à donner à l'épreuve un sens théologal. L’épreuve est passage « vers Dieu »,à travers Son dessein.. Les. divers aspects de l'épreuve ( foi, fidélité espérance,  Iiberté) confluent dans la grande épreuve du Christ continuée dans l'Église.

Dans le dessein de Dieu qui vise à diviniser l’homme dans le Christ, l'épreuve, et son exploitation satanique, la tentation, sont inéluctables :elles font passer de la liberté offerte à la liberté vécue, à l'alliance. L'épreuve ajuste l'homme au mystère de Dieu, et, à l'homme blessé, la proximité de Dieu est d’autant plus douloureuse qu’elle est plus intime

L'Esprit fait discerner dans le mystère de la Croix le passage de la première.à la seconde création , le passage de l'égoïsme à l'amour.

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:18

Encore un peu de logique à l'usage exclusif des amis survivantistes .Dans la fumée vaticane, il est nécessaire de ne pas se laisser aveugler, ni asphyxier.Des évêques vont se réunir pour élire le nouvel évêque de Rome.Choisis par W et R, illégitimes,ils ne peuvent être cardinaux légitimes donc élire un pape légitime.Tout n'est donc qu'un simulacre.Faisons donc comme si...

( Comme tout est possible en ces temps où une guerre mondiale peut être déclenchée à tout moment sur un simple clic-attaque d'israël contre l'iran par exemple)Au cas donc où cette réunion aurait lieu,il est permis d'émettre quelques réflexions en ce domaine dont ...Hélas ! le Saint Esprit a été chassé.Le candidat le plus consensuel reste Mgr Sandri,70ans, argentin,mais  de souche italienne,ratzingerien,Wojtilien, très au courant des affaires romaines et apparatchik du gouvernement mondial via le "dialogue"interreligieux, tous azimuts.Il est américain du Sud.Continent très catholique..Il satisferait tout le monde   .Sauf  nous....Qui vivra verra....

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 07:47

Jesus Christ by hannevik

Le sens et la valeur de l’épreuve. Suite 3/4

Nouveau testament                    1-  L’ÉPREUVE DU CHRIST

 

Le Christ est mis par Satan dans les situations où Adam et le peuple avaient succombé et où les pauvres semblaient écrasés. En Lui, épreuve et tentation coïncident et sont surmontées, car en les accomplissant Jésus fait aboutir l'amour d'élection qui les a suscitées.

                     Le Christ est « la » Descendance selon la promesse faite à Abraham, le premier-né du peuple nouveau~ Au désert (Lc 4, Is), Jésus, triomphe du tentateur sur son propre terrain (Lc 11,24). Il est à la fois l'homme qui se nourrit enfin, et substantiellement, de la Parole de Dieu, et « Yahweh Sauveur » que Son peuple continue à tenter (Mt 16,1; 19,3; 22,18).

Jésus est le Roi fidèle, bon Pasteur, qui aime les siens jusqu'au bout. La Croix est la grande épreuve (Jn 12,27S) où Dieu « fait preuve » de Son amour (Jn3, 14ss).

Jésus est le petit Reste, Celui en qui le Père concentre Son amour d'élection : c'est dans cette assurance filiale qu'Il est à la fois haï du monde et vainqueur du monde (Jn 15,18;16,33)·

 

Jésus est Serviteur, Agneau de Dieu. En portant, sur la croix le péché des hommes, Il transforme la tentation de blasphème en plainte filiale et la mort absurde en une Résurrection (Mt 27,46; Le 23,46; Ph 2,8s).

 

Nouvel Adam et  Image du Père, Sa tentation est celle du Chef: elle s'intercale entre la théophanie de Sa mission et l'exercice de cette mission :tout au long de celle-ci, Il la rencontrera, comme contre point de la Volonté du Père : Ses parents (Mc 3,33ss), Pierre (Mc 8,33), les signes spectaculaires (Mc 8,12), le messianisme temporel (Jn 6,15)· Enfin, l'ultime étape de Sa mission devra s'ouvrir par l'ultime tentation, celle de l'agonie (Lc.22,40.46).

Ainsi, vainqueur du tentateur depuis le début jusqu’à la fin de Sa mission (Lc4,13), le Christ engage enfin l’humanité nouvelle dans sa vraie condition : la vocation filiale. A suivre

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 03:49

« Au petit Reste »                                        L’épreuve et ses fruits suite 2/4

 

 II. L'ÉPREUVE DE. LA CONDITION HUMAINE

L'Ancien Testament a encore un double message à nous livrer.

1. Au plan de la personne. - La réflexion des Sages, en transposant au plan personnel les épreuves du. peuple, insiste sur un autre aspect de l'épreuve : la souffrance, celle du juste en particulier. Ici, l'épreuve parvient à son maximum d’acuité et la présence de Dieu à son maximum de proximité,car l'homme est affronté non plus à l'impossible, mais à l'absurde. A ce degré d'acuité, la tentation n'est plus de douter de la puissance de Dieu, de lui être infidèle ou de lui préférer le monde, c'est celle de l'insulte, de ce blasphème qui est la façon dont Satan rend témoignage à Dieu.

Le livre de Job ouvre le débat et l'enfouit dans le mystère de la Sagesse de Dieu, non par alibi, mais dans une reconnaissance confuse que l'épreuve ajuste progressivement l'homme au mystère de Dieu (cf Gn 22). Des lignes plus nettes de réponse sont présentes dans le poème du Serviteur (Is 52,13-53,12), et surtout dans les livres issus de la grande tribulation (Dn 9,24-27; 12,1-4; Sg passim). L'épreuve y apparaît insoluble au plan individuel; sa source est en dehors de l'homme (Sg i,13; 2,24),elle est un fait de nature concernant le genre humain. Mais seule une personne pourra la faire déboucher sur la vie, quelqu'un sur qui Satan n'aura pas barre, et qui sera solidaire de la « multitude », tout en se substituant à elle. Le jugement sera dans la venue du Serviteur.

 

2. Au plan de la nature humaine. - Ces conclusions, où l'on sent l'empreinte de la réflexion sacerdotale, rejoignent celles qui, dans les récits de la Genèse décrivant les origines, nous font atteindre le fond de la condition humaine. L'élection est finalement la révélation la plus expressive de l'amour gratuit de Dieu, sa liberté. Par là, elle appelle chez l'homme le maximum de liberté dans sa réponse.

L'épreuve est justement le champ laissé à cette réponse. Génèse 2 manifeste de façon imagée cette sollicitude gratuite pour le souverain de la création qu'est l'homme. Un tel amour d'élection ne s'impose pas, il se choisit : de là l'épreuve, à travers l'arbre de la connaissance (Gn 2,17). La condition humaine fondamentale est ainsi révélée : l'homme n'est tel que par sa possibilité constante de choisir Dieu, « à l'*image » duquel il est, par vocation.

Or Adam se choisit lui-même comme dieu (Gn 3,5).

C'est que, entre l'épreuve et le choix, la crise est intervenue, la tentation, dont voici enfin l'auteur personnel: Satan (Gn 3; cf Jb 1-2). On le voit, la tentation est plus que l'épreuve; même à son paroxysme, des éléments nouveaux ont fait leur entrée : le Mauvais, qui est aussi le Menteur, apparaît le Séducteur.

 L'homme ne choisit sa solitude que parce qu'il croit y trouver la vie; s'il n'y trouve que la nudité et la mort, c'est qu'il a été trompé. Son épreuve comporte donc fondamentalement un combat contre le mensonge, une lutte pour choisir selon la vérité où se vit seulement l'expérience de la liberté (Jn 8,32-44). Voilà l'ultime réponse à la réflexion. des sages.

L'humanité est engagée dans une épreuve qui la dépasse et qu'elle ne surmontera que par l'effet d'une promesse qui est grâce (Gn 3,15), par la venue de la « Descendance », qui mettra fin à l'épreuve. A suivre

 

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 16:58

Un peu de logique ne nuit pas en ces temps "enfumés".Un conclave est une assemblée de cardinaux réunie pour élire un pape. Les cardinaux qui ont élu Cal Luciani et W... étaient encore -au moins quelques uns -des vrais cardinaux , choisis par un vrai pape SS Paul VI.Pour R...c'est déjà moins évident.Mais pour le prochain,TOUS les cardinaux ont été choisis par R... ou W....Si nous considérons que leur cardinalat n'a aucune valeur   s'il émane d'un "pape "illégitime, il n'y a plus de conclave.Il n'y aura donc qu'un simulacre d'élection par des simulacres d'électeurs et un simulacre de pape,même pas un faux ou un antipape.Il n'y aura qu'une "fumée" de plus dans un Vatican voué à la foudre .Dies Irae,Dies illa...Parce Domine

PS: Ce message ne concerne que les "survivantistes" à titre de suggestion fraternelle.Simple question de logique et de cohérence....images-copie-3

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 10:42

Très Sainte Trinité, dans cette longue nuit de l'histoire, je vous offre l'amour que la Très Sainte Vierge Marie a pour Vous, l'inimitié et la haine qu'Elle a reçues en don contre le démon, l'ennemi infernal qui travaille à abaisser le Fruit Béni de Ses Entrailles, à Le faire placer sur le même plan que les faux dieux, à rabaisser Sa Sainte Religion au même plan que les fausses religions…

Je vous offre l'inimitié que la Très Sainte Vierge porte à la volonté du démon, occupé à soustraire les âmes à Dieu par la séparation de l'Église et de l'État.

O Très Sainte Vierge Marie, par la grâce de ce mystère d'inimitié que Vous avez pour le serpent, laissez-moi unir mon esprit au Vôtre pour que je ne sois pas vaincu par les œuvres du démon ; ne permettez pas que je respecte l'ennemi de Dieu, même si la presque totalité des hommes le font aujourd'hui.

«O Très Sainte Trinité, je vous offre aussi l'acte de foi solitaire, cruel et parfait que fit la Très Sainte Vierge Marie le Samedi-Saint, lorsque tous avaient perdu la foi» (Saint Bernard).

O Notre-Dame, par la grâce de ce mystère, donnez-nous de garder la Foi en ce Samedi-Saint de l'Église. Que nous ne craignions pas de nous retrouver seuls à croire aux conséquences de la Divinité de Votre Fils !

Pour nous obtenir ces grâces, offrez à la Très Sainte Trinité, par vos Mains très pures, ce Trésor caché qu'est le Saint Sacrifice de la Messe encore célébré sur la terre.(Abbé Tam)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens