Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 05:29

                                                            L’Ancien Testament est l’image du Nouveau

                                                   (Divins Enseignements à Sœur Marie du Sacré-Cœur)

Un autre jour le Sauveur Jésus m'a ainsi parlé: Ma fille, les Israélites se trouvant dans le désert, sans nourriture, commencèrent à murmurer contre Dieu et contre Moïse, qui les avaient retirés de la servitude d'Égypte. Moïse essaya de calmer le peuple et pria le Seigneur, et Dieu envoya aux Israélites, malgré leur indignité, la Manne pour les nourrir.

 

Ne reconnaissez-vous point là, Ma fille, la dégradation et l'ingratitude de l'homme? Ne voyez-vous point  l’image d'une âme convertie, qui a embrassé la vie intérieure ? Dieu, pour l'éprouver, la prive de ses douceurs de ses consolations, et cette âme s'impatiente, murmure et regrette les consolations du monde auxquelles elle a renoncé, comme les Israélites regrettaient les oignons d'Égypte. .

Que ceux qui sont dans l'affliction ou dans les épreuves imitent plutôt la conduite de Moïse. Qu'ils mettent en Dieu leur confiance; qu'ils espèrent tout de Lui et Il leur enverra toutes sortes de biens; Il les comblera de tous Ses bienfaits, et la grâce coulera sur eux comme une manne céleste qui leur donnera force, courage et vigueur pour traverser le désert de la vie.

En une autre circonstance, le Sauveur Jésus me dit:

Ma fille, pendant que Moïse recevait de Dieu les lois qui devaient régir son peuple, les Israélites firent un veau d'or et l'adorèrent. Moïse, descendant de la montagne, brisa ce veau d'or avec indignation.

Quelle folie, quelle ingratitude et quel aveuglement dans les Israélites en agissant ainsi! Ainsi agissent les orgueilleux vis-à-vis de Dieu. Ils aiment à être élevés, à être honorés et glorifiés; ils se complaisent en eux-mêmes, et loin de rapporter à Dieu le bien qui est en eux, ils se l'attribuent comme s'ils en étaient les auteurs véritables. Agir comme cela, c'est dérober à Dieu l'honneur qui lui est dû.

 « Je viendrai comme Moïse briser ces ingrats, ces aveugles et ces orgueilleux, et ils ne se relèveront point. »

Ma fille, fuyez l'orgueil, les honneurs et l'estime des hommes ; ne cherchez que l'humilité et l'oubli, et vous ne perdrez point la gloire seule véritable, qui consiste dans la vue, la possession et l'amour de Dieu. »

Ceci doit nous servir de leçon dans la longue épreuve que subit l’Église et la France. Nous nous impatientons et cessons de croire et de combattre. Veillons à ne pas mettre notre confiance dans de faux sauveurs ou en des capacités seulement humaines. Tout vient de Dieu et tout doit servir la gloire de Sa Miséricorde et de Sa Justice. Que Sa Volonté soit faite… !A Son Heure… !

SS Paul VI n’est-il  pas comme un nouveau Moïse qui doit manifester la Volonté divine après son long exil, regroupant par la révélation de la Vérité, le troupeau dispersé dans la confusion et tenté par les idoles et les faux sauveurs ? Pour mémoire Moïse mourut à l’âge de 120 ans…..en pleine lucidité…

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 01:14

sans-titre

PRIÈRE POUR L'EXTIRPATION DES HÉRÉSIES. (Sainte Gertrude)

« O très-miséricordieux Seigneur Jésus-Christ, vraie Lumière destinée à éclairer les nations, nous supplions Votre clémence de considérer la perte de tant d'âmes, qui, par la fraude de l'antique serpent, et par la tromperie des hérétiques, sont tombées dans les plus profondes ténèbres de l'erreur.

O très-miséricordieux Jésus, est-il possible que ces âmes malheureuses, rachetées au prix de Votre Sang très-précieux, soient trompées par Satan, et que vous souffriez qu'elles soient soumises à son empire? Est-il possible que Vous laissiez tant d'âmes si dignes de compassion tomber tous les jours, pour avoir perdu la vraie foi, dans les abîmes de l'enfer? Rappelez-vous, O Jésus, combien de voyages pénibles Vous avez entrepris pour leur salut, combien de blessures et de plaies Vous avez reçues pour les racheter. Nous vous supplions donc, par la vertu de Votre très amère Passion et de Votre mort, de daigner éteindre entièrement ces exécrables hérésies et ramener à la vraie Foi les cœurs endurcis et les esprits aveuglés des hérétiques. Ainsi soit-il. »

(Et daignez- nous redonner le Lien de la Foi, le pape légitime SS Paul VI.

Notre Père. Je vous salue, Marie. Gloria…

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 03:51

CCF30052011_00001-copie-1.jpg

La Création, œuvre de la Tendresse divine

"Dieu fait tout pour Sa Gloire"

(B. Julienne de Norwich)

« Comment Dieu, nous enveloppant de Sa tendresse, est pour nous tout ce qui est bon; toutes les choses créées ne sont rien en comparaison avec Lui. Comment l'homme ne saurait avoir, ici-bas, de vrai repos tant qu'il ne s'est pas renoncé soi-même et qu'il n'a pas tout quitté pour l'amour de Dieu. »

Notre-Seigneur me donna une vue spirituelle de l'intimité de Son amour.

Je vis qu'Il est pour nous tout ce qu'il y a de bon et de réconfortant. Et ainsi, selon ce que j'ai compris, Il est comme un vêtement qui nous enveloppe, nous entoure, nous serre avec un amour si tendre, qu'Il ne peut jamais nous quitter.

Ce fut aussi durant la même vision que Notre-Seigneur me montra, dans la paume de ma main, une toute petite chose à peine grosse comme une noisette et ronde comme une bille. Pendant que je la regardais avec les yeux de mon entendement, en me disant: Qu'est-ce que cela peut bien être? C'est une représentation de tout ce qui est créé, me fut-il répondu. Et comme je m'étonnais de ce que cela pouvait subsister, car il me semblait qu'une chose aussi petite eût pu, en un clin d'œil, être anéantie, voici la réponse que je reçus dans mon entendement : « Cela subsiste et subsistera toujours parce que Dieu l'aime.'' "

          Ainsi, tout ce qui existe doit son existence à1'amour de Dieu.

          Dans cette petite chose je vis trois propriétés à savoir que :

1° Dieu l'avait créée;    2° que Dieu l'aimait; 3° que Dieu lui conservait l'existence. Quant à dire ce qu'est véritablement pour moi ce Créateur, qui me conserve et qui m'aime, je ne le pourrais pas; car mon âme ne saurait goûter ni vrai    repos ni bonheur parfait tant qu'elle ne Lui  sera pas intimement unie : c'est-à-dire aussi      longtemps que restera, entre Lui et moi,   quelque chose de créé.

          Si nous voulons aimer « l'Incréé » et Le posséder, il est de toute nécessité que nous comprenions combien les créatures sont peu de chose et que nous les regardions comme rien. Quand notre cœur et notre âme ne se sentent pas à l'aise, c'est que nous cherchons ici-bas un repos dans des choses qui, en raison de leur petitesse, ne sauraient nous le procurer; et aussi parce que nous ne connaissons pas notre Dieu tout-puissant, tout sage, tout bon. C'est Lui qui est le repos par excellence, le vrai repos. Lui-même veut être connu; et Il aime que nous reposions en Lui, car rien de ce qui est-au-dessous de Lui ne saurait nous satisfaire. Voilà pourquoi aucune âme n'a de repos tant qu'elle n'est pas détachée de tout ce qui est créé. Mais quand, par amour et de plein gré, l'âme s'anéantit pour posséder Celui qui est tout c'est alors qu’elle peut goûter le repos spirituel.

Notre-Seigneur me montra aussi que c'est une grande joie pour lui quand une âme, impuissante par elle-même, vient à Lui simplement, sans recherche, avec abandon. Voici quelles sont, si j'ai bien compris, les aspirations naturelles de l'âme touchée par le Saint-Esprit : « Mon Dieu, dans Votre Bonté, donnez-Vous à moi; Vous me suffisez amplement.

Je ne saurais Vous demander moins, ce ne serait pas Vous honorer comme il convient; et il me manquerait toujours quelque chose, car c'est seulement en Vous que je  possède tout. »

De telles paroles sont tout à fait délicieuses pour l'âme; elles sont bien faites pour toucher la Volonté de Dieu et Sa Bonté. Cette bonté embrasse non seulement toutes Ses créatures et toutes Ses œuvres, mais elle s'étend bien au delà, sans aucune limite, car Il est l'infini. C'est pour Lui seul qu'Il nous a créés, qu'Il nous a rétablis dans notre état primitif par Sa Sainte Passion, qu'il nous conserve dans Son amour béni; et tout cela par le fait de Sa Bonté. »

Ps : Ce beau texte rappelle que Dieu fait tout « pour Sa gloire », ce qui signifie pour révéler la « profondeur, la hauteur, la largeur, la longueur » de Ses infinies perfections. Toutes les œuvres de Jésus-Christ sont faites en ce sens et dans cette intention. « Il n’y a qu’une seule question dans le monde, et cette question est la gloire que Jésus, Roi de la Création, doit rapporter, par la création ,à Dieu Son Père ». Ce qui contredit totalement les assertions de W…qui prétendait que « l’Homme a été créé pour lui-même, et rien que pour lui-même »(SIC)

Parce Domine.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 09:22

com0308p-copie-1

" Les cheveux de ta tête sont comptés.
Crois-tu que Je perdrais la moindre de tes larmes ?"

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 04:59

236007 365

 

                                                            La Providence préside à tout

                                              (Dialogue de Sainte Catherine de Sienne)

 

« Il semblera injuste que les hommes, même ceux qui Me servent, périssent violemment…Et cela est inexplicable pour l’œil qui n’a pas la lumière de la Foi…Mais il n’en est pas de même pour celui qui M’est fidèle parce qu’il sait que Je ne manque jamais à aucune créature et que Je préside à tout.

Lorsque Je brise quelqu’un par une catastrophe, on M’accuse de cruauté et cependant Je l’ai frappé pour le sauver d’une mort éternelle. Les hommes jugent injustement ce que Je fais par amour pour eux, afin de les arracher aux flammes de l’enfer. »

Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 06:29

La Miséricorde méprisée est vengée par la Justice

 

            Dieu(Le Père) dit à Sainte Catherine de Sienne : « Tu le vois, Ma fille bien-aimée, les hommes ont été régénérés dans le Sang de Mon Fils et rétablis dans la grâce : mais ils la méconnaissent et s’enfoncent de plus dans le mal ; ils Me poursuivent de leurs outrages et méprisent Mes bienfaits.

              Non seulement ils repoussent Ma grâce, mais ils Me la reprochent, comme si J’avais d’autres buts que leur sanctification. Plus ils s’endurciront et plus ils seront punis ; leur châtiment sera plus terrible qu’il ne l’aurait été avant la Rédemption.    N’est-il pas juste que celui qui a beaucoup reçu soit tenu de donner davantage à son bienfaiteur ?

             Les hommes Me sont bien redevables, eux qui ont reçu le trésor de ce Sang Précieux qui les a rachetés, et la dette est plus grande après la Rédemption qu’avant.

             Ils Me doivent l’amour envers le prochain ; ils Me doivent des vertus sincères et véritables et s’ils ne s’acquittent pas, plus ils Me doivent, plus ils M’offensent. Ma Justice alors demande que Je proportionne la peine à l’offense et que Je rende plus terrible pour eux la peine de l’éternelle damnation. Aussi le mauvais chrétien est-il beaucoup plus puni que le païen. Le feu terrible de Ma vengeance, qui brûle sans consumer, le torture davantage, et le ver rongeur de la conscience le dévore plus profondément. Quels que soient leurs tourments, les damnés ne peuvent perdre l’être ; ils demandent la mort sans pouvoir l’obtenir, le péché ne leur ôte que la vie de la grâce. »

(Dialogue, ch..XV.)

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 01:35

coeurouvert.jpg

La Divine Miséricorde poursuit le pécheur jusqu’à sa dernière heure.

Le 2 décembre 1920, Jésus dit à Marie-Fidèle : « J’aime les pécheurs et J’ai soif de leurs âmes. Les souffrances que tu as endurées avec Ma grâce et dans une union intime avec Moi, Je les ai unies au Sacrifice de la Croix, dont elles tirent toute leurs force. Je veux que tu* (*Sœur Marie-Fidèle Weiss (1882-1923) vécut très saintement dans le monastère des tertiaires franciscaines de Reutberg, en Bavière) Me laisses toujours le choix du pécheur en faveur de qui J’appliquerai le fruit de tes souffrances, et de tes sacrifices, maintenant ou plus tard. Je suis le Seigneur qui règle tout pour le mieux, selon ce qui convient à Ma gloire et au salut des âmes. Ce sont les pécheurs en face de la mort qui ont un besoin plus grand de Ma miséricorde. Je suis le Bon Pasteur à l’égard des pécheurs ; c’est pourquoi envers toi, Ma victime J’agis comme un juste juge. Ne suppose aucune âme perdue jusqu’au dernier moment de sa vie. Mon amour de Rédempteur et Ma sollicitude de Pasteur poursuivent le pécheur avec longanimité jusqu’à la mort pour le sauver et le rendre heureux ; car J’aime les pécheurs. (Ed. allm., p.164 ; éd. franç., p. 175 .)

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:12

xRev2012Dore TheLastJudgment

                                                     

                        « On ne parle pas assez du Ciel »NSJC

 Dieu tout en tous

Dans une vision, dit Sainte Gertrude, où mon âme ressentait bien, dans les transports d’une joie parfaite, qu’elle était enrichie des jouissances de son Bien-Aimé, je compris le sens de ces paroles si pleines de douceur : " Dieu sera tout en tous. " (I Cor., XV, 28.)
Mon âme puisait, avec une avidité insatiable, ces paroles que le ciel présentait en un breuvage délicieux à l’ardeur de la soif : " Comme Je suis la Figure de la Substance de Dieu, Mon Père, dans la Divinité même, tu seras la figure de Ma Substance dans l’humanité et, comme l’air reçoit la clarté des rayons du soleil, de même tu recevras dans ton âme déifiée les écoulements de Ma Divinité : alors, pénétrée jusqu’aux moelles des rayons de Ma lumière, tu deviendras capable d’une union plus familière avec Moi. " (Liv. II, ch. VI.)

Pendant que Saint Paul de la Croix, méditant sur les fins dernières, considérait les joies du paradis, il entendit le Seigneur lui dire : " Mon fils, au ciel, le bienheureux ne sera pas uni à Moi comme un ami l’est à son ami, mais comme le fer pénétré par le feu. " (Vie, ch. IV.)

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 00:12

00502769

SS Paul VI, défenseur de la Foi et de la morale catholiques.

Rappel Historique capital.

On ne comprend bien l’importance du Credo proclamé par SS Paul VI par le motu proprio du 30 Juin 1968 qu’en le resituant dans son contexte .L’année1968 vit exploser des mouvements contestataires remettant en cause toute autorité. Mais depuis longtemps le feu couvait sous la cendre et en particulier dans l’Église. L’année 1968 fut l’année où SS Paul VI se révéla  héroïquement comme défenseur de la foi et de la morale catholique. Dès l’après concile, la contestation travaillait le monde catholique. Des groupes de « progressistes » travaillaient à faire du concile le moteur d’une « orthodoxie nouvelle, base d’une morale nouvelle ». Le mouvement partit de Hollande et l’affaire du Catéchisme Hollandais* devait agiter toute la chrétienté. La situation était tragique et SS Paul VI, ce chercheur d’unité, en fut très affecté. Affecté mais non abattu. Coup sur coup il se dressa devant le danger et se révéla le vrai Lien de la Foi. Son Credo est une défense serrée des dogmes essentiels. A cet éclair de lumière succéda l’encyclique Humanae Vitae, promulguée le 25 juillet 1968 ,sa dernière encyclique, fut un  autre éclair de charité.Fort dans la foi, irréductible ,il devint « l’homme à abattre ». Prisonnier du Vatican, trahi, injurié ,calomnié de toutes parts, passant pour mort, il dut choisir l’exil en 1981.

Sa mission expiatrice commençait. Il lui reste à proclamer la Vérité à la face du monde.Il lui reste à rendre public le secret de Fatima et à consacrer la Russie. Ce sera le troisième et dernier éclair de Flos Florum, pape martyr des derniers temps, celui qui nous guide « in Nomine Domini » 

*La dénonciation romaine du catéchisme hollandais . 1966-1968

« Dans cette publication, on affirme beaucoup de choses qui ou bien sont tout à fait contraires à la foi, ou bien énonce les vérités de la foi d'une façon ambigüe, de sorte que tout un chacun peut les comprendre à sa manière, qu'elle corresponde ou non à la foi. »

La lettre de dénonciation par Rome signalait particulièrement les erreurs concernant :

  • la Virginité perpétuelle de Marie
  • le Péché originel
  • L’Eucharistie
  •  la façon de présenter le protestantisme
  • La régulation des naissances
  • la création de l'âme et son caractère spirituel et immortel,
  • l'existence des anges.

Elle concluait : « En général, beaucoup de dogmes sont exposés dans un sens totalement contraire à celui qu'a toujours compris et comprend l'Église et cela malgré l'anathème deVatican I»Une commission fut désignée par SS PAUL VI et les démolisseurs durent faire marche arrière,au bout de plusieurs années épuisantes pour lui.

On ne saurait exagérer le séisme que provoqua cette affaire dans l’Église ; comme un poison à retardement, elle continue son action mortelle. Sans SS Paul VI, la vague progressiste qui s’était levée au Concile aurait depuis longtemps tout emporté. Avec lui, la vérité sera faite sur les menées des forces infernales qui manipulent tout dans l’ombre et dans la fumée. Il est le seul à pouvoir le faire et il le fera…Si nous prions assez….

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 16:37

sans-titre-copie-5

"

« La fausseté fondamentale est ne pas croire en l’HOMME ; »W … « Jean-Paul II »,1980

 

« Nous devons à la place de l’amour de Dieu reconnaître l’amour de l’homme comme l’unique et véritable religion ; à la place de la foi, un  Dieu propagea la foi de l’homme en lui-même, en ses propres forces, propagea la foi que le sort de l’humanité ne dépend pas d’un être se trouvant au dessus d’elle, mais qu’il dépend uniquement d’elle, que le seul démon de l’homme est  l’homme lui-même, l’homme primitif ,superstitieux, égoïste et méchant, et que le seul Dieu de l’homme est l’homme lui-même » (K.Wojtyla, Le signe de contradiction p 46)

 Tout le désastre vient de cette "contre-façon diabolique".W...engendra R... qui engendra B..... Sinistre engendrement  Parce Domine

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens