Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 01:58

00502769

Un texte essentiel pour ceux qui ne comprennent plus rien à la situation du monde et de l’Église

Il est extrait des extases de Marie-Julie du Crucifix publiées par l’Association des amis de Marie-Julie Jahenny BP 500304 -85111 Chantonnay cedex- Numéro 47-48 du bulletin consacré aux prophéties de la stigmatisée de La Fraudais à partir des textes authentiques. Cette association ancienne a montré sa fidèlité à la Tradition et mérite votre confiance.

La Providence n’a pas voulu laisser Ses enfants dans les ténèbres. Elle nous livre les données essentielles du combat qui se livre sous nos yeux et qui va encore s’aggraver dans les années qui viennent. Mais comme toutes les prophéties elle est conditionnelle quant à sa réalisation dans le temps ; si nous savons prendre part au combat par la prière et la pénitence, en ne comptant que sur la grâce de Dieu et non sur nos petits arrangements humains ‘ « les temps seront abrégés. »

C’est une grande grâce qui nous est donnée de connaître le plan de notre Chef et le plan de l’ennemi. Sachons en remercier la Bonté Divine et nous maintenir en esprit de combat dans nos catacombes. La Victoire est acquise. Ce qui compte pour Notre-Seigneur, c’est la gloire que cette victoire finale apportera à Son Père. Veillons donc à ne pas douter, ni désespérer. Le Ciel se mérite quoi qu’en disent les partisans du partage dont parle Satan. Jésus refuse toute compromission avec les puissances du Mal, déjoue toutes les ruses et les masques du « dialogue ».Comme Lui, à Satan et ses complices, disons : Vade retro, Satanas. Arrière, esprit de compromission, de mensonge et de confusion mortelle. Non Possumus…Christus Regnat… !

L'extase du 30 Aout 1880 nous donne une vue globale du plan de la bataille dont nous vivons la phase ultime, mais terrible.

« Je vois qu'au moment où le Seigneur monté au Ciel, prit possession de Son Royaume Eternel, à ce moment, l'enfer devint le royaume de l’Ennemi. Le Seigneur s'empara de Son royaume terrestre et dit: «Je suis établi Roi Éternel » »

Satan, furieux, cherche quelque détour pour étendre malicieusement Sa puissance... Il demande un partage...

Le Seigneur lui dit: « Tu Me seras soumis, tu ne feras que ce que te permettra la Loi Éternelle...

Je te laisse le pouvoir de tenter tous les hommes, de les faire souffrir jusqu'à une certaine mesure, mais Je serai présent... Au commencent, tu ne feras pas beaucoup de prodiges; ils te serviront à faire le mal.

Je te laisse permission de tenter Mon peuple, mais Je ne te permettrai jamais de prendre la forme divine, ni celle de figures véritables... »

Satan dit: «Je transformerai tout en outil de travail contre Vous, je mettrai la révolte, la guerre, la division partout. Je renverserai le temple de Vos prières; j'y établirai des idoles qu'on adorera. J'y briserai tout. »

Jésus dit: « J'écraserai sous la foudre du Ciel, tous ceux qui te seront donnés pour l'enfer. Je rétablirai Mon peuple; Je le préserverai des fléaux;

Je relèverai les ruines. Je te précipiterai dans l'abîme, mais seulement après que tu auras usé des pouvoirs que Je te laisse pour le moment... Pendant les jours de ténèbres, il y aura beaucoup de conversions; beaucoup d'égarés reviendront à Moi par le repentir. » (30 août 1880)

Marie-Julie demanda à quelle époque Satan devait régner en maître. La flamme du Saint Esprit lui répondit : « C’est celle où vous êtes maintenant, enfants de Dieu »

SS Léon XIII eut une vision identique, à la suite de laquelle il établit l’obligation des prières après la Messe, en particulier à Saint Michel, Chef des Armées célestes. Prières qui sont hélas négligées…Priez, mais priez donc…

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 02:39

catherine_sienne02-59409-copie-2.jpg

 

Prière de Sainte Catherine de Sienne pour le Pape légitime : Extraits

« Lorsque Vous nous avez quittés, Vous n’avez pas voulu nous laisser orphelins, et Vous nous avez donné Votre Vicaire, qui nous purifie dans le Saint Esprit, non seulement par le baptême, qui nous rend une première fois l’innocence, mais encore par la pénitence, qui lave et efface sans cesse la multitude de nos péchés. Vous êtes venu à nous, et vous n’avez reçu que des outrages ; nous nous sommes éloignés de vous, parce que nous avons jugé selon la chair et l’amour-propre. O Jésus! Votre Face s’est obscurcie, parce que Vos créatures abusent de Vos grâces, et qu’elles dépouillent l’Église, Votre unique Epouse.

« Faites, ô Éternelle Bonté, que Votre Vicaire ait soif de nos âmes, et qu’il brûle du désir de Votre gloire ; qu’il s’attache à Vous, qui êtes la souveraine et infinie Miséricorde. Guérissez par lui nos infirmités, rétablissez Votre Épouse par la sagesse de ses conseils et l’efficacité de ses œuvres, O mon Dieu! Réformez aussi la vie de ceux qui l’entourent, afin qu’ils s’attachent à Vous seul dans la simplicité de leur cœur et la perfection de leur volonté ; ne vous arrêtez pas à l’indignité de votre pauvre servante, qui vous prie pour eux, mais placez-les dans les jardins de votre volonté. O Père! Je Vous bénis, afin que Vous bénissiez Vos serviteurs ; qu’ils se méprisent eux-mêmes pour l’amour de Vous, et qu’ils suivent la lumière de Votre volonté, qui seule est sainte et éternelle. O Dieu! Recevez, pour tous, mes humbles actions de grâces. »

O Amour éternel ! Purifiez, sanctifiez votre Vicaire, afin qu’il soit pour les autres un modèle de pureté et d’innocence ; qu’il reste toujours fidèle à Votre grâce et qu’il la communique au peuple qui lui a été confié. Qu’il convertisse aussi les infidèles par de célestes enseignements, et qu’il offre des fruits de salut à Votre incompréhensible Majesté. Oui, daignez m’exaucer, mon Dieu, et recevez les actions de grâces de votre pauvre Servante, ô Dieu véritable, souveraine Bonté. »

Les saints continuent au Ciel la mission particulière qu'ils ont accomplie sur terre.Sainte Catherine soutient la nef de l'Église :soutien du pape légitime lien de la foi et de la Sainte Messe: confions lui nos désirs et nos angoisses.Elle est très puissante, car elle a beaucoup aimé...

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 03:33

220px-Ghent_Altarpiece_D_-_Adoration_of_the_Lamb_2wide.jpg

 

            SS Paul VI et Sainte Catherine de Sienne, Docteur de l’Église

          Extraits du discours solennel de SS Paul VI du Dimanche 4 Octobre    1970,en la Basilique Saint Pierre.

(L’image représente la vision de L’Agneau Divin qui irrigue de Son Sang tout le Corps mystique :l’Église. C’est toute la doctrine de Sainte Catherine)

 

…Quelles sont les lignes caractéristiques, les thèmes principaux de son enseignement ascétique et mystique ? Il nous semble qu'à l'imitation du « glorieux Paul» dont elle reflète parfois le style vigoureux et impétueux, Catherine soit la mystique du Verbe incarné et surtout du Christ crucifié. Elle a exalté la vertu rédemptrice du Sang adorable du Fils de Dieu, répandu sur le bois de la croix avec la prodigalité de l'amour pour le salut de toutes les générations humaines. Ce Sang du Sauveur, la sainte le voit couler d'une manière continuelle au Sacrifice de la Messe et dans les sacrements, grâce au ministère des ministres sacrés, pour la purification et l'embellissement du Corps mystique du Christ tout entier. Nous pouvons donc dire que Catherine est la mystique du Corps mystique du Christ, c'est-à-dire de l'Église.

D'autre part, pour elle, l'Eglise est la mère authentique à laquelle il est juste de se soumettre et d'accorder révérence et assistance. Elle ose dire : « L'Eglise n'est rien d'autre que le Christ lui-même. »

Quels ne furent donc pas le respect et l'amour passionné que la sainte nourrissait pour le Pontife romain ! Aujourd'hui, nous personnellement, serviteur des serviteurs de Dieu, nous devons à Catherine une immense reconnaissance, non certes pour l'honneur qui peut retomber sur notre humble personne, mais pour l'apologie mystique de la charge apostolique du successeur de Pierre. Qui ne se rappelle? Elle contemple en lui « le doux Christ sur la terre  », auquel on doit un amour filial et l'obéissance parce que : « qui sera désobéissant au Christ sur la terre, qui tient la place du Christ qui est au ciel, ne participe pas au fruit du Sang du Fils de Dieu. »…

 Sont-ce là paroles d’un pape « hérétique, schismatique et scandaleux » sic »  ? Il serait vraiment d’une hypocrisie à rendre jaloux Satan lui-même …l’antichrist personnifié ? Que ceux qui osent penser et publier de telles insanités haineuses se reprennent avant que la Vérité ne les couvre de honte…. !Il est midi moins une…. ! Parce Domine

Partager cet article
Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 08:40

titanicB...va réformer la curie...déjà réformée par W...Pour cela il charge un conseil de" sages" cardinaux super conciliaires de trouver une solution aux voies d'eau qui font couler le navire.Il a confié le soin de ce conseil babelien à Mgr O'Malley, archevêque de Boston,bien connu pour son incapacité en matière de gestion de son diocèse...!

.Pour éviter toute confusion avec la Sainte Église ,une sainte catholique et apostolique ,unie par la Sainte Messe et le Pape légitime,que rien n'altère malgré les péchés des hommes, j'emploierai désormais pour désigner l'institution post conciliaire en perdition, et sa religion de l'Homme ,abominable devant Dieu, complice de la Bête le mot de" Babylone" que lui donne Saint Jean dans l'Apocalypse.  Le schisme est maintenant inévitable. SOS Sainte Catherine de Sienne au secours...

Partager cet article
Repost0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 07:05

598px-Giovanni_di_Paolo_012.jpg

 

Sainte Catherine de Sienne, Patronne des Catholiques” légitimistes”....

Catarina Benincasa, plus connue sous le nom de Catherine de Sienne (née le 25 mars 1347 à Sienne, en Toscane et morte le 20 avril 1380- Fête le 29 ou 30 selon les calendriers), est une tertiaire dominicaine, mystique, qui a exercé une grande influence sur l'Église catholique. Elle est déclarée sainte et Docteur de l’Église. Née à Sienne, elle y grandit et désire très tôt se consacrer à Dieu, contre la volonté de ses parents. Elle rejoint les sœurs de la Pénitence de saint Dominique et y prononce ses vœux. Très vite marquée par des grâces mystiques comme les saints stigmates et le mariage mystique, elle se fait connaître comme « ambassadrice de la volonté divine ».

Elle accompagne l'aumônier des dominicains auprès du pape en Avignon, en tant qu'ambassadrice de Florence, ville alors en guerre contre le pape. Son influence auprès du pape Grégoire XI joue un rôle avéré dans sa décision de quitter Avignon pour Rome. Elle est ensuite envoyée par celui-ci pour négocier la paix avec Florence. Grégoire XI étant mort et la paix conclue, elle retourne à Sienne. Elle dicte à des secrétaires son ensemble de traités spirituels :Le dialogue . Fait qui prouve l’inspiration céleste ,elle ne sait pas écrire et n’a pas fait d’études.

Le grand schisme d’Occident (1378-1417) conduit Catherine de Sienne à aller à Rome auprès du pape. Elle envoie de nombreuses lettres aux princes et cardinaux, pour promouvoir l'obéissance au pape Urbain VI et défendre ce qu'elle nomme le « vaisseau de l'Église ». Elle meurt le 29 avril 1380 à l’âge de 33ans .Urbain VI , reconnu comme pape légitime, célèbre ses obsèques et son inhumation dans la basilique Santa Maria de la Minerva à Rome.

           CANONISÉE en 1461, déclarée Sainte Patronne de Rome en 1866, et de l' ITALIE en 1939. Première femme déclarée «Docteur de l’Église» en 1970 par SS Paul VI avec Sainte Thérèse d’Avila. Elle est aussi la sainte protectrice de tous les métiers de la communication en raison de son œuvre épistolaire en faveur de la papauté.

Catherine de Sienne est l'une des figures marquantes du catholicisme médiéval, par la forte influence qu'elle a eue dans l'histoire de la papauté. Elle est à l'origine du retour du pape d'Avignon à Rome, et a effectué ensuite de nombreuses missions confiées par le pape, chose assez rare pour une simple religieuse au Moyen Âge.

Ses écrits — et principalement Le Dialogue, son œuvre majeure qui comprend un ensemble de traités qu'elle a dictés lors d'extases — marquent la pensée théologique. Elle est l'un des écrivains ayant l'une des plus grandes influences dans le catholicisme au point qu'elle est  déclarée docteur de l'Église. Cette reconnaissance par l'Église consacre l'importance de ses écrits. Elle rappelle la nécessité de la réforme de la vie intérieure qui doit s’alimenter de la Présence Réelle du Corps et du Sang de Jésus-Sauveur, fruit du Saint-Sacrifice de la Messe. Elle rappelle que dans le Corps Mystique tout baptisé a sa mission et devra en rendre compte, quelque soit son rang. Elle défend vigoureusement l’autorité et l’ordre hiérarchique, comme des responsabilités de service du Corps tout entier dont Jésus est la « Tête dont le Cœur mystique est dans l’Hostie, mais dont la Tête mystique est à Rome »(MJC)

Nous qui soutenons la « thèse survivantiste », nous pouvons la choisir comme sainte patronne, car nos désirs profonds  sont identiques :Proclamation de la vérité, Défense de la Sainte Messe, conversion personnelle, retour à l’unité de l’ordre sans laquelle aucune vie n’est possible. Nous nourrirons notre âme de ses prières et de ses écrits qui lui furent « infusés par Dieu » (SS Pie II) .Ils sont pour notre temps qui est spirituellement beaucoup plus troublé que son époque, car de nos jours ce sont les vérités du Credo qui sont attaquées et non plus seulement l’institution. Elle fut pour l’Église ce que fut Sainte Jeanne d’Arc pour la France : apôtre de la légitimité. Prions la aussi pour notre pauvre Patrie errante.

Souvenons nous que « Dieu le Père ne donne Jésus comme Époux aux âmes que pour qu’Il continue en elles et par elles la vie qu’Il a voulu vivre sur la terre, et qui ne peut s’accorder avec Son état glorieux. »Les saints sont Jésus continué ; les mépriser, c’est Le mépriser.

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 06:18

image_phpT3IgUg.jpg

                               La Sainte Messe : Suite 4/4

 

« Le jour suivant: C'est dans ce Sacrement de Son amour que le Seigneur a ouvert le trésor de Sa Miséricorde »

 

Toute la bonté et la miséricorde de Dieu s'y trouvent, car dans cette Hostie sont toutes les perfections de Dieu, toutes les vertus, toutes les grâces, puisque Celui qui y réside est l'Auteur de la grâce et le Dieu des vertus.

 

C'est là que Dieu aime à faire miséricorde, y étant par bonté et par miséricorde. On louerait beaucoup un ami, qui. pour son ami, se serait dépouillé de ses biens, se serait exilé avec lui. Et Moi, Je suis mort pour les hommes. J'ai voulu habiter au milieu d'eux dans leur exil, afin de les consoler, de les fortifier, de les soulager et de pourvoir à leurs besoins en leur donnant ce qui leur est nécessaire. Car quel est celui qui, étant venu prier avec foi, espérance, soumission, constance et persévérance, n'ait été exaucé?

 

Ah ! Ma fille, Je vous le dis en vérité, si les hommes sont si faibles, si dépourvus de vertus, c'est qu'ils ne demandent pas assez : la plus grande partie se rassemble dans Ma maison, dit quelques prières, avec quelque ferveur, si vous voulez; d'autres les disent du bout des lèvres, dans l'égarement et la dissipation de leur esprit. Et comment voulez-vous qu'un Dieu jaloux et juste puisse recevoir et exaucer ces prières?

 

                  Quel est celui qui, étant affligé, soit venu avec de saintes dispositions et n'ait pas été soulagé? C'est précisément pour ceux qui sont accablés sous le poids de la loi que Je suis dans l'Eucharistie car j'ai dit : Venez à Moi, vous tous qui ëtes chargés, et Je vous soulagerai. J'invite non-seulement les justes, mais encore les pécheurs, pourvu qu'ils veuillent renoncer sincèrement à leurs péchés; étant ici comme sur un Trône de grâce et de miséricorde pour recevoir ceux qui se présenteront. Je leur demande de renoncer à leurs péchés, à leurs habitudes coupables, et Je suis prêt, s'ils veulent M'accorder ce que Je leur demande, à faire tomber sur leurs têtes avec abondance et Mes grâces et Mes bénédictions, à déverser sur eux toute la miséricorde de Mon Cœur, à leur donner tout Mon amour, à les prendre dans Mes bras comme des brebis errantes retournées au bercail, à les environner de Ma sollicitude comme une mère son enfant malade, à Me consacrer en un mot tout à eux pour qu'ils soient à Moi pour jamais !. N'est-ce point mettre à découvert l'immensité de Ma miséricorde que d'être ainsi parmi les enfants des hommes, à chaque instant du jour et dans tous les lieux de la terre, sous les Espèces Eucharistiques ? N'est-ce point un mystère insondable de miséricorde divine que l'abaissement par lequel le Fils de Dieu se met tout entier à la disposition des hommes avec tout ce qu'Il est, avec tout ce qu'Il a? Ah! Ma fille, que de regrets plus tard dans le cœur de milliers d'hommes, de n'avoir point usé de Ma miséricorde dans ce Sacrement quand ils le pouvaient si facilement; mais alors Ma miséricorde sera passée, car déjà dans le temps le Sacrement de Mon Autel se sera élevé pour lancer contre eux des jugements pleins de sévérité et de justice. »

 

Le jour d'après: « C'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur fait connaître la sévérité de Ses jugementset la rigueur de  Sa Justice envers ceux qui le profanent.

 

Ces jugements retomberont sur deux sortes de personnes: sur celles qui ne Me reçoivent pas et sur celles qui Me reçoivent indignement.

 Les premières sont dans un état de mort. Elles ressemblent à un arbre qui n'a plus de sève, qui se dessèche et meurt; elles sont pareilles à un poisson des mers mis hors de l'eau, qui n'est plus dans son élément et meurt; elles sont comme un homme qui voudrait non-seulement entretenir sa force et sa vigueur, mais encore vivre sans boire ni manger. Je suis la sève de l'âme; Je suis l'élément dans lequel elle sait et peut se mouvoir et se remuer; Je suis sa nourriture, son breuvage, et celui qui ne mange point Ma Chair Eucharistique et ne boit point Mon Sang n'aura point la vie; il meurt chaque jour davantage, et le jour de sa mort sera celui où Je lui montrerai et Ma rigueur et Ma justice dans le fond des abîmes.

Et Vous, sacrilèges, quelle n'est point votre ingratitude! On ne peut trouver de termes pour exprimer la noirceur de votre crime. De quels châtiments ne vous rendez-vous pas dignes, que vous soyez instruits ou ignorants ?

Vous qui êtes instruits et qui connaissez mieux la grandeur de ce Sacrement, vous êtes plus coupables. Et vous, qui êtes ignorants, faites-vous instruire…. Êtes-vous si ignorants que vous ne sachiez pas que recevoir ce Sacrement en état de péché mortel, c'est faire un sacrilège ?.... Sacrilège très rigoureusement châtié.

 

Amour et reconnaissance soit à jamais à Jésus au Saint Sacrement de l’Autel. »

 

 Q :Que rendrons-nous au Seigneur pour tout ce qu’Il a fait pour nous ?

R :Il n’y a qu’une Messe qui puisse rendre grâces pour la Messe…

 

Notre demande présente : Que le Pape légitime SS Paul VI  proclame « urbi et orbi » la splendeur irremplaçable et la valeur inestimable de la Sainte Messe codifiée pour l’éternité par Saint Pie V, sous l’inspiration infaillible du Saint Esprit afin qu’un seul Dieu soit adoré, afin qu’une seule Foi ,un seul Baptême, un seul Sacrifice  soient et demeurent à jamais les liens entre les enfants et leur Père des Cieux.…Il n’y a rien à chercher ailleurs… ».Stat Crux, dum volvitur orbis » « devise des chartreux » »Le monde tourne, la Croix demeure «  La Croix demeure immuable ,pendant que les choses du monde se dispersent dans leurs mouvements incessants »On peut en dire autant de la sainte Messe.   

Partager cet article
Repost0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 04:05

images-copie-14

 

                                          La Sainte Messe : suite 3 /4

 

                                               Dans l’Eucharistie, Dieu révèle Sa Puissance

« Le jour d'après, Il me dit: Hier, Je vous ai dit comment Dieu a signalé Sa Force dans le Sacrement de Son Amour, aujourd'hui, Je veux vous expliquer comment le Seigneur a fait paraître Sa Puissance dans ce Sacrement.

Cette petite Hostie est ce qu'il y a de plus auguste dans la religion, puisqu'elle renferme Dieu Lui-même, toutes les perfections de Dieu, tous Mes mérites, en sorteque celui qui la reçoit peut dire: Je possède dans mon cœur Celui qui a tout fait, qui soutient tout, Celui que le Ciel et la terre ne peuvent contenir, tous les mérites de Mon Sauveur, enfin je possède tout

La Puissance du Seigneur paraît presque autant dans ce mystère que dans celui de l'Incarnation. Car dans le mystère de l'Incarnation, un Dieu quitte, autant qu'il se peut faire, le Sein de Son Père, descend du comble de Sa gloire et de Sa magnificence dans le sein d'une Vierge, et cache Sa Divinité en prenant la nature humaine. Mais dans ce Sacrement, il cache Sa Divinité et Son Humanité sous la forme d'un peu de pain.

 

Je me trouve dans mille Hosties, aussi bien que dans une, Je suis également présent dans tous les lieux où il y a quelque Hostie consacrée, et je ne suis qu'Un; tous, quand il y en aurait mille millions, Me recevraient tout entier, et l'abondance des grâces, chacun selon ses dispositions. Ne peut-on pas dire que dans le Sacrement de Son amour le Seigneur a fait paraître Sa Puissance?

 

Quel amour pour les hommes ! Non content de prendre leur forme et de vivre au milieu d'eux, de leur enseigner la voie du Ciel par Mes paroles, la conduite qu'ils doivent tenir par Mes exemples, et d'être mort pour eux, Je ne peux Me résoudre à Me séparer d'eux, Et comme l'amour est insatiable et ne peut se satisfaire que dans l'amour même, qu'un cœur dévoré et consumé par l'amour ne peut se désaltérer qu'en aimant davantage, ainsi J'instituai ce Divin Sacrement, afin d'être toujours auprès d'eux pour les aider, les fortifier et les assister dans leurs besoins.

 

Le Prophète avait bien raison de dire : Il a  fait connaître à Son Peuple la puissance de Ses œuvres; et comment ? En leur donnant l'héritage des nations. Or, c'est Moi qui suis le partage, la récompense, l'héritage des enfants de Dieu, et tous les hommes sont appelés à Le recevoir.

 

Je ne suis pas dans Mon Sacrement pour quelques-uns; dans quelques endroits en particulier, ou pour quelque temps, mais pour tous, par toute la terre, et dans tous les temps que le monde subsistera. Je présenterai ce Sacrement à toutes les générations comme un spectacle toujours ancien et toujours nouveau de la Puissance de Dieu. 0 Ma fille avez-vous jamais compris comme vous faites à présent les grandeurs de l'Eucharistie ?

 

La Puissance de Dieu paraît encore dans ce Sacrement par le bien et les bons effets qu'il produit dans les âmes. Et combien de personnes Me rendraient témoignage de la vérité de ce que Je dis ici ! » A SUIVRE

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 07:02

Pintura preto e branco sobre missa-copie-1

 

                                                              La Sainte Messe : suite 2/4

 

                                               Dans l’Eucharistie, Dieu révèle Sa Force

 

« Afin de vous faire mieux apprécier et Mon sacerdoce, et les effets de ce Sacrifice (La Sainte Messe),Je vous dévoilerai les mystères ils sont tous contenus dans le Sacrement de Mon amour, sacrement qui perpétue la victime immolée sur le Calvaire par les mains du Souverain Prêtre, qui était et Fils de Dieu et Fils de l'homme. »

Voici comment Il m'a parlé à ce sujet:

 

« Le Seigneur a signalé Sa Force ; le Seigneur a fait paraître Sa Puissance; le Seigneur a ouvert le trésor de Sa Miséricorde ; le Seigneur a fait connaître la rigueur de Ses jugements et la sévérité de Ses justices. »

C'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur a signalé Sa Force; c'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur a fait paraître Sa Puissance; c'est dans le Sacrement de Son Amour que le Seigneur a ouvert le trésor de Sa Miséricorde; c'est dans le Sacrement de Son Amour que le Seigneur a fait connaître la rigueur de Ses jugements et la sévérité de Ses justices envers ceux qui le profanent.

 « Ah ! Ma fille, étant tout amour pour les hommes dans ce Sacrement, ils n'ont que de la froideur pour Moi ! ... Je ne puis Me lasser de vous parler de ce sujet; J'épanche quelquefois Mon Cœur dans le vôtre, prenez part à Ses sentiments, vous que J'ai mise au nombre de Mes amis et de Mes confidents.

Tandis que Mon Cœur brûle d'amour pour les hommes, qu'elle n'est pas leur indifférence ? Je leur fais entendre Ma voix, non pas précisément par Moi-même; mais par Mes serviteurs et par Ma grâce: ils la méprisent, ils méprisent Mes serviteurs. Je les cherche et ils se sont cachés; Je cours après eux et ils Me fuient: ils foulent aux pieds et Mes menaces et Mes promesses. Ah 1 pourquoi donc faites-vous ainsi? Que vous ai-Je fait pour que vous Me traitiez de la sorte? De quoi vous plaignez-vous? Que trouvez-vous en Moi qui vous déplaise? On ne quitte pas une personne sans quelque raison. Quelle est la raison qui vous oblige à M'abandonner?

 Examinons-la de bonne foi, et si elle est bonne, Je consens que vous M'abandonniez.

 

« Pour vous, Ma fille, qui connaissez ces choses, aimez-Moi, unisses-vous à Mes serviteurs; surpassez-les en amour, si vous le pouvez, réparez en quelque sorte l'indifférence des autres. »

 

Le lendemain: « Hier, Je vous dis que le Seigneur avait signalé Sa Force dans le Sacrement de Son Amour. »

 

" Ne croyez-vous pas qu'il faille toute la force de l'amour d'un Dieu pour rester toujours dans ce Sacrement, malgré les sacrilèges, les outrages, les irrévérences, les injures que J'y reçois tous les jours et à toutes les heures? Ne croyez-vous pas qu'il M'ait fallu toute la force de l'amour d'un Dieu pour instituer ce Sacrement? Et cependant Je n'hésitai pas un instant. Or ne vous imaginez pas que Je n'eusse point une connaissance parfaite de tous les outrages que J'y recevrais: Je connaissais jusqu'à la moindre parole, jusqu'à la moindre pensée de mépris, les offenses contre Mon Père et contre Moi-même, qui Me seront plus sensibles que tout autre péché. N'importe, cela ne fut pas capable de M'arrêter; et quand même tous les hommes sur la terre M'auraient méprisé et outragé, qu'une seule âme eût dû profiter de ce Sacrement et y trouver son salut, Je l'aurais institué.

 

Mais Je voyais une infinité de biens produits par ce Sacrement: tant de malades y trouveront leur remède et leur guérison  tant de faibles, la force, tant de pécheurs, le sceau de leur réconciliation et de leur sanctification; tant de justes, leur consolation et de nouvelles grâces pour se sanctifier davantage !

 

« La vue de tant de faibles qui iraient s'y fortifier, de tant de malades qui iraient s'y soulager, et de tant d'âmes qui ne seraient pas sauvées sans ce Sacrement, Me le fit instituer malgré tous les outrages, tous les mépris que J'y recevrais! Ah! qu'en pensez-vous? Ne faut-il pas toute la force de l'amour d'un Dieu, ne faut-il pas un amour comme celui d'un Dieu pour faire une pareille chose, et cela sans jamais se démentir?

 

Allons, Ma fille, resserrons de nouveau les doux liens qui nous unissent. Aimez-moi de plus en plus: nous avons eu le bonheur d'être unis si souvent!

 

Ne soyez pas étonnée que J'ai dit: nous avons eu le  bonheur ; car puisque Je fais Mes délices d'être avec les enfants des hommes, ne croyez-vous pas que Je Me plais à entrer dans leur cœur? Vous ne pourrez jamais comprendre le plaisir que J'ai à visiter les âmes qui M'aiment. Je vous laisse avec cette pensée. » A suivre

 

Détruire la Messe, détruire l’Église Catholique, détruire la Papauté, voilà le dessein antichrist de Luther. Tout se tient. Il n’y aura aucune vraie « restauration » sans la vraie Messe, sans le vrai  pape SS Paul VI. Il n’y a pas d’autre chemin de vie que celui de la Vérité.

 

Partager cet article
Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 07:00

images-copie-14.jpg

                                               La Sainte Messe : Dieu immolant et Dieu immolé 1/4

                                                       Les Mystères Eucharistiques

Extraits des lettres de Sœur Marie du Sacré- Cœur ( Marie Lataste) Ed.Téqui .

                                        Textes très importants à méditer.

La Sainte Messe  est l’axe de notre religion, le lien de la Liturgie toute entière, fondée sur la Foi  dont le pape légitime SS Paul VI est le Lien. Lien de la Foi=Lien de la Messe. Voilà pourquoi il faut bien connaître les attaques de l’enfer contre ces liens essentiels. Lisez et relisez tout ce qui concerne le brigandage conciliaire, la falsification de la liturgie par des cardinaux félons, bourreaux du pape. .(Site Paul VI  Pape Martyr des derniers temps-chapitres la réforme liturgique, la destruction…etc)Il n’y aura pas de restauration sans la proclamation de la nécessité absolue du retour universel à la Messe traditionnelle dite de Saint Pie V. Cette Bulle de SS Paul VI est prête.

 

« Je lisais un jour ces paroles du Psalmiste: « Le Seigneur l'a juré, et Il ne s'est point repenti de Son serment, Vous êtes prêtre selon l'ordre de Melchisédech. »

 

                      Le Seigneur Jésus me dit: "Ces paroles, Ma fille, s'adressent à Moi: Je suis ce Prêtre éternel selon l'ordre de Melchisédech; c'est Moi qui ai été oint de l'huile du Seigneur,(Christos signifie Oint) sacré Roi et Prêtre par Mon Père dans l'éternité. Je suis venu sur le Calvaire remplir Ma fonction de prêtre en lui offrant le sacrifice de Ma vie comme un sacrifice d'agréable odeur et seul capable de L’apaiser: Je fus ainsi Prêtre et Victime tout à la fois. Prêtre et Dieu, Je m'adressais à Dieu, et Lui offrais pour victime un Dieu immolé pour Sa gloire. Ce sacrifice du Calvaire, Je le renouvelle chaque jour par le ministère du prêtre au Saint Sacrifice de l'Autel, qui est une représentation du Sacrifice de la croix.(rendu présent, présenté à nouveau)

                   Là, Je ne m'offre plus d'une manière sanglante comme sur la croix; mais, c'est néanmoins un Véritable sacrifice qui est offert, et Je suis là encore Prêtre et Victime, Sacrificateur et Sacrifié, Dieu immolant et Dieu immolé. C'est toujours la même victime qui est offerte à Dieu parce que c'est la seule qui Lui soit agréable la seule qu'Il demande, la seule qu'Il veuille accepter.

                 Quels fruits abondants en grâces vous pouvez retirer et peuvent retirer tous les chrétiens, en assistant à la Sainte Messe de corps ou même seulement d'esprit, Vous pouvez offrir la Victime de l'Autel à Dieu pour Le glorifier, pour L'honorer, pour L'aimer de plus en plus, et de plus en plus vous attacher à Lui, pour satisfaire aussi toujours davantage pour vos péchés et vos iniquités, comme aussi pour les péchés et les offenses de vos parents, de vos amis, et de tous ceux pour qui vous avez quelque obligation particulière de prier.

 

Vous pouvez offrir à Dieu la Victime de l'Autel pour Le remercier de toutes les grâces qu'Il vous a données, qu'Il a données à vos parents, à l'Église catholique, aux saints, à Marie.

 

" Vous pouvez offrir à Dieu la Victime de l'Autel pour Lui demander les grâces qui vous sont nécessaires, qui sont nécessaires aussi à vos parents, à vos amis, à la Sainte Église, pour demander le soulagement et la délivrance des âmes de vos frères qui sont encore dans le purgatoire.

 

"Enfin vous pouvez participer à la Victime qui est offerte, et l'attirer en vous véritablement ou spirituellement, selon que vous la recevrez par la communion véritable, ou par la communion spirituelle.

 

Le sacerdoce, selon l'ordre de Melchisédech, vous donne, Ma fille, la continuation du grand bienfait de la Rédemption, Ce sacerdoce, dans sa plénitude, réside en Moi. Je l'ai déversé sur Mes apôtres, et Mes apôtres, par eux et leurs successeurs, l'ont transmis et le transmettront à jamais, jusqu'à la fin des temps, à ceux qui seront élus par Mon Père, afin que, par toute la terre, l'Oblation Sainte Lui soit offerte jusqu'à la consommation des siècles.

 

« Afin de vous faire mieux apprécier et Mon sacerdoce et le sacrifice de Mon sacerdoce, et les effets de ce sacrifice, Je vous en dévoilerai les mystères. Ils sont tous contenus dans le Sacrement de Mon amour, Sacrement qui perpétue la Victime immolée sur le Calvaire par les mains du Souverain Prêtre, qui était et  Fils de Dieu et Fils de l'homme. A Suivre

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 18:31

com1304n.jpgJusqu'où ira la W...lâtrie ?? Voici la statue de 14 mètres de hauteur que les habitants et les pélerins de Czestoskowa  ne pourront manquer....

Quand il viendra ,l'antéchrist se fera élever une statue gigantesque que l'on devra adorer sous peine de mort... C'est peut-être une mise en condition... des foules .Quand ces pauvres gens connaîtront la vérité, quelle désillusion...Parce Domine ...Pardon Notre Dame

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens