Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 07:19

 

 

Cantiques de louanges à la Très Sainte Trinité 5/5

En union avec Saint François d’Assise en sa fête du 4 octobre.

CINQUIÈME CANTIQUE.

       

          Où Dieu est loué en Lui-même.

 

          Soyez béni, en notre nom, par Votre        glorieuse et admirable Lumière, ô notre  Dieu; et que l'éclat royal de Votre infinie Majesté publie Vos louanges.

          Soyez béni par l'Auguste reflet de Votre immense Gloire et que la force merveilleuse de Votre infinie Puissance publie Vos louanges.

          Soyez béni par l'admirable éclat de Vos éternelles clartés, et que la gloire qui Vous entoure comme un vêtement scintillant de beauté publie Vos louanges.

          Soyez béni par les abîmes de Vos justes jugements; et que les inscrutables replis    de Votre Sagesse publient Vos louanges

          Soyez béni par le nombre infini de Vos miséricordieuses bontés; et que le poids immense de Votre clémence publie Vos louanges.

          Soyez béni par les entrailles de Votre tendresse paternelle, et que l'abondance        indicible de Votre bonté infinie publie Vos         louanges. 

          Soyez béni par cette excessive Charité que Vous avez pour les hommes; et que la libéralité de Votre amour, cette libéralité que nulle borne ne peut contenir, publie Vos louanges.

                    Soyez béni par la force triomphale de cette Douceur qui déborde de Votre Cœur de Père; et que la plénitude du bonheur     que Vous réservez à ceux qui vous sont chers, publie Vos louanges.

          Soyez béni par la sublimité de Votre       Dignité; et que Votre perpétuelle et immuable Éternité publie Vos louanges.

          Soyez béni en notre nom, par la Divinité de Votre Trinité, qui tient l'empire du      monde; soyez béni par l'Unité de Votre Essence, et par la propriété des Personnes divines.       

                 

          Que la douce union, que le mutuel amour, que la glorieuse et infinie félicité de l'Auguste Trinité publient Vos louanges.       

          Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit ; gloire aussi à la Reine des Cieux et à la milice entière de la céleste Hiérarchie, gloire dans tous les siècles des siècles. Amen »

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 08:17

Nous avons déjà expliqué pourquoi nous ne pouvions être "sédévacantistes"Car ce serait penser que Jésus nous aurait abandonné,laissant Son Corps Mystique dans la tempête depuis un demi siècle ,sans tête.Nous pensons donc que cette tête indispensable à la vie est toujours bien vivante et active en la personne du Pape légitime SS Paul VI en exil.

Comment croire que c'est le Saint Esprit qui dirige B...successeur de W... et de R... dont nous avons déjà souffert les dérives ?

Il y a les souffrances de l'intelligence comme il y a les souffrances de l'amour.Chers amis,vous êtes confrontés à tant d'absurdités,de confusion, d'incohérences et tentés de douter de tout....!

Comment croire que B...est vraiment pape quand on lit l'entretien qu'il a donné à la Republica le 1 Octobre.C'est du "flagrant délire". Quelques extraits d'un exposé décousu et confus :

"Les problèmes les plus urgents pour l'Église sont le chômage des jeunes et la solitude des vieux..."

"La conscience est autonome.chacun à sa propre idée du bien et du mal et doit choisir le bien et combatre le mal TEL QU'IL le conçoit....Il suffit de changer le monde..."

"Le prosélytisme est un NON-SENS ABSOLU, il n'a aucun sens...Il faut simplement faire croitre la connaissance du monde...et par là changer le monde qui nous entoure...."

Suivent des propos très bizarres sur Dieu : "Je crois en Dieu mais non pas en un Dieu Catholique (sic) ..;Dieu est l'Être,tissu d'énergie,chaotique mais indestructible et éternel (Sic)..."

et caetera....Suit un hommage appuyé au feu Cardinal Martini ...très progressiste .Tout cela nous promet de grandes douleurs d'intelligence .Parce Domine.Attention danger

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 06:26

                             

Cantiques de louanges à la Très Sainte Trinité 4/5

En union de prière avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus que nous fêtons aujourd’hui

 

                          Pour inviter la Sainte Humanité de Jésus-Christ à louer Dieu pour nous.

 

Qu’en notre nom, O très doux Jésus, Vous bénisse l’anéantissement de Votre Divine Majesté, qui nous a valu des trésors d'éternelle gloire.

         Soyez béni, par cette bonté, qui Vous a porté à Vous revêtir de notre humanité, pour nous appeler à la participation de Votre Divinité.

Soyez béni par cet exil, que Vous avez supporté pendant trente-trois ans, et par lequel Vous avez rendu aux joies de la vie éternelle nos âmes livrées à la mort du péché.

Soyez béni par toutes les angoisses et toutes les douleurs de Votre Sainte Humanité, par lesquelles Vous avez sanctifié toutes nos peines et toutes nos fatigues.

Soyez béni par cette expérience que Vous avez daigné faire de nos misères, et qui a fait de Votre Cœur un Cœur de Père plein de miséricorde.

Soyez béni par toutes les gouttes de Votre Très Précieux Sang, qui nous ont purifiés de toutes les souillures du péché.

Soyez béni par les très glorieuses cicatrices de Vos cinq Plaies, par lesquelles

Vous nous avez acheté l'héritage des tabernacles éternels.

Soyez béni par l'amertume de cette précieuse mort, que la Force divine de Votre amour pour nous Vous a donnée.

Soyez béni par la douceur incomparable de Votre Cœur déifié, que la véhémence de l'amour et de la douleur a brisé sur la croix.

Soyez béni par la chair très innocente de Votre Sainte Humanité, par laquelle Vous êtes devenu pour nous le plus tendre des frères.

Soyez béni, en notre nom, par Votre propre splendeur, par Votre honneur, par Votre vertu, qui remplissent et transportent d'admiration les phalanges de l'Armée céleste.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, gloire aussi à la Reine des Cieux, gloire à toute la multitude de la céleste Hiérarchie, gloire dans tous les siècles des siècles .Amen

A Suivre

 

       

       

       

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 03:29

 

 

Cantiques de louanges à la Très Sainte Trinité 3/5

 En union de prière avec les Saints Anges Gardiens,fêtés en ce jour

 

Qu'elle Vous bénisse, Ô mon Dieu, Votre Bienheureuse Mère toujours Vierge, que Vous avez daigné choisir pour Mère avant tous les siècles.

Qu'il vous bénisse cet admirable Tabernacle de Votre gloire qui seul Vous a préparé une demeure digne de Votre Sainteté.

Qu'elle Vous bénisse la gloire de Votre Divinité, qui a daigné S'humilier jusqu'à descendre dans la vallée virginale.

Qu'elle Vous bénisse cette ingénieuse        Sagesse de Votre Divinité, par laquelle Vous     assez revêtu cette Rose virginale de tant d'éclat et de vertu, qu'elle a été capable d'enflammer Vos désirs.

Qu'elle Vous bénisse cette Bonté, toute divine, qui, par l'abondance de ses grâces, a rendu la vie entière de Marie digne de Votre grandeur.

Qu'il Vous bénisse cet amour, le plus doux des amours, qui Vous a porté, Vous la fleur de la Virginité, à devenir le Fils de la Vierge.

Qu'elle Vous bénisse la splendeur infinie de Votre Face adorable, qui, rayonnant sur l'âme de la Vierge, l'a revêtue de tant de charmes que l'ineffable Trinité a pu en être éprise.

Qu'elle Vous bénisse cette incompréhensible sagesse, qui a rempli le très-chaste esprit de Marie de connaissances divines et du don d'intelligence.

Qu'elle Vous bénisse cette bonté si ravissante d'humilité et de tendresse, qui Vous a fait goûter le lait de la très chaste Marie, comme, le contre-poison du calice de nos péchés.

Qu’'elle Vous bénisse cette surabondante douceur, dont Votre Cœur a inondé d'une manière ineffable l'âme virginale de Marie, en l’enivrant de toutes les délices de Votre suavité.

Qu’ils vous bénissent ces accents de Votre Bouche divine, qui ont enflammé du feu de la charité son cœur maternel.

Que la Vertu toute-puissante de Votre Divinité, que Votre Sainte Humanité tout entière Vous bénissent, pour l'abondance des dons célestes qu'elles ont daigné répandre, avec tant de profusion, dans le Cœur de Marie.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : gloire aussi à la Reine des Cieux, gloire à la multitude entière de la céleste Hiérarchie, gloire dans tous les siècles »Amen.

         A Suivre

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 06:39

    Cantiques de louanges  à la Très Sainte Trinité 2/5

 

 

Lire dans l’ordre car il y a une gradation magnifique dans la louange

DEUXIÈME CANTIQUE

Où l’on invite les Saints et les Anges à louer Dieu.(Particulièrement en union avec les Saints Anges Gardiens, fêtés en ce jour 2 Octobre)

"

Que tous les Choeurs

des Anges, que la troupe entière des Bienheureux tressaille pour nous d'allégresse devant Vous, ô le Dieu de nos cœurs; car c'est pour chanter Votre gloire que Vous les avez prédestinés dès l'éternité.

Qu'ils tressaillent pour nous devant Vous ces sept Esprits, qui sont toujours devant le Trône de Votre gloire.

Qu'ils tressaillent pour nous devant Vous ces escadrons infinis de saints Anges, que Vous envoyez, comme des ministres fidèles, vers le peuple choisi que Vous Vous êtes acquis.

Qu'ils tressaillent pour nous d'allégresse devant Vous, ces vingt-quatre Vieillards, ces Patriarches et ces Prophètes, qui se prosternent devant Votre Trône et déposent leurs couronnes à Vos pieds.

Qu'ils tressaillent pour nous devant Vous, ceux que désignent ces quatre animaux aux ailes mystérieuses et dont les cœurs versent nuit et jour les flots de Vos louanges.

Qu'ils tressaillent pour nous, devant Vous, ces saints Apôtres, que Vous avez admis au rang de Vos frères bien-aimés et dont les suffrages prêtent une merveilleuse assistance à l'Église.

Qu'elle tressaille pour nous devant Vous, la victorieuse phalange de vos Martyrs, dont la robe est tout empourprée de Votre Précieux Sang.

Qu'elle tressaille pour nous devant Vous, cette troupe de saints Confesseurs dont Vous avez transporté les âmes au sein de Vos admirables clartés.

Qu'il tressaille pour nous d'allégresse devant Vous, ce cortège de Vierges pures et sans tache, sur lesquelles Vous faites rejaillir le ravissant éclat de Votre innocence.

Qu'il retentisse pour nous devant nous avec la plus vive allégresse, ce cantique nouveau, que seules elles répètent en marchant sur Vos pas, ô Jésus, l'Époux des Vierges.

Que la milice sacrée de Vos élus, Votre peuple privilégié, tressaille`pour nous d'allégresse devant Vous; car Vous êtes leur Dieu, et ils sont Votre peuple dans tous les siècles.

Que toutes Vos œuvres pleines de merveilles, que toutes les créatures renfermées dans l'étendue de la terre et des cieux, tressaillent pour nous d'allégresse devant Vous, et redisent à jamais Votre gloire, cette gloire dont la source est en Vous, qui reflue tout entière vers Vous, comme vers son origine.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : gloire aussi à la Reine des Cieux, gloire à la multitude entière de la céleste Hiérarchie, gloire dans tous les siècles. »Amen

A SUIVRE

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 16:04

B.... "canonisera" W.... et Jean XXIII le 24 Avril 2014. Ce qui nous laisse un peu de temps avant cet épouvantable évènement Ce sera le dimanche de Quasimodo ?W...s"est emparé des écrits de Soeur Faustine pour justifier la fermeture pratique de l'enfer. Des écrits de cette Soeur polonaise ont pourtant été interdits à l'époque par le Saint Office Cardinal Ottaviani.1958 ;(Jean XXIII ?) Mais cette interdiction a été abrogée par W... qui avait besoin d'une sainte polonaise.Tout cela est douteux.... Il ne faut pas abuser de la miséricorde de Dieu, ce serait mépriser Sa Justice.L'une ne peut aller sans l'autre.

Canoniser le concile :il n'est pas certain que le Ciel ait été consulté et soit d'accord....L'heure de la colère approche.La révolution gronde sur l'italie qui s'enfonce dans le chaos.C'est à l"heure la plus désespérée humainement que le Ciel interviendra.C'est alors que S S Paul VI viendra dire la vérité....,Si Dieu le veut...

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 04:45

CANTIQUES DE LOUANGES

A LA TRÈS SAINTE TRINITÉ. 1/5

Mot clé recherche : prière

Cette semaine, nous nous unirons aux Saints Anges du Ciel et à ces deux séraphins de la terre que furent Sainte Thérèse de Lisieux et Saint François d’Assise. A l’aide des sublimes cantiques de Sainte Gertrude, nous louerons Dieu en toutes Ses merveilles. Il est important de les méditer dans l’ordre voulu par cette grande « maîtresse des novices » qui nous « apprend à monter ».

Ces cinq Cantiques tirés des exercices de Sainte Gertrude sont si sublimes et si divins qu’ils semblent faits pour les habitants de la céleste Patrie, plus que pour les pauvres exilés de la terre

          A l’heure où Jésus est mis au rang des fausses divinités, en cette heure sombre où ses ennemis les plus perfides sont courtisés et adulés, il est de notre impérieux devoir de réparer ces blasphèmes en union avec le Ciel tout entier et spécialement la Très Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu et de couvrir de nos chants le vacarme des impies. Noblesse oblige…Comme dit Corneille « Le fils dégénère qui survit un moment à l’honneur de son père »

Le premier est le cantique des enfants dans la fournaise, tiré du prophète Daniel. Il invite toutes les créatures à louer Dieu .

Le second invite les anges et les saints à louer Dieu.

Le troisième loue Dieu en la très Sainte Vierge Marie

Le quatrième invite la Sainte Humanité de Jésus-Christ à louer Dieu pour nous.

Le cinquième loue Dieu en Lui-même

Nous les publierons à la suite cette semaine

 

PREMIER CANTIQUE ;

  Il invite toutes les créatures à louer Dieu

C’est celui des « trois Enfants dans la fournaise. »(Prophète Daniel)

 

Vous êtes béni, Dieu de nos Pères, Vous êtes digne de louanges et de gloire dans tous les siècles.

Et béni est Votre Nom, le Nom Sacré de Votre Gloire ; Il est digne de louanges, Il est glorieux dans tous les siècles des siècles.

.

Vous êtes béni dans le Saint Temple de Votre gloire; Vous êtes digne de louanges et d'honneur dans tous les siècles.

Vous êtes béni sur le Trône Sacré, où Vous régnez; Vous êtes digne de louanges et de gloire dans tous les siècles.

Vous êtes béni dans le Sceptre de Votre Divinité; Vous êtes digne de louanges et de gloire dans tous les siècles.

Vous êtes béni, Vous qui, assis au-dessus des Chérubins, pénétrez jusqu'au fond des abîmes; Vous êtes digne de louanges et de gloire dans tous les siècles.

Vous êtes béni, Vous qui marchez sur les ailes des vents et sur les flots de la mer; Vous êtes digne de louanges et de gloire dans tous les siècles.

Que tous Vos Anges, que tous Vos Saints Vous bénissent, qu'ils Vous louent et Vous glorifient dans tous les siècles.

Que les cieux, que la terre et la mer Vous bénissent avec tout ce qu'ils renferment; qu'ils Vous louent et Vous glorifient dans tous les siècles.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit : Gloire au Dieu qui est digne de louanges et de gloire dans tous les siècles

Vous êtes béni, ô Adonaï, notre Maître suprême, Père de Jésus-Christ notre Seigneur, qui avez créé le ciel et la terre et tout ce qu'ils renferment: Vous êtes digne de louanges et de gloire; et Votre grandeur est infinie dans les siècles des siècles. »Amen

A SUIVRE

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 23:20

                             Dédicace de Saint Michel, Archange gardien de l’Église

 (Mots clé recherche : Saint Michel, anges)

Le 29 septembre était autrefois consacré à tous les anges; aussi vers 530, le Pape Boniface II choisit-il cette date pour dédier à Saint- Michel une église dans le grand cirque de Rome.

Le culte de Saint Michel fut très répandu pendant tout le moyen âge.

Le nom de Michel est une interrogation qui signifie en hébreu « Qui est comme Dieu ? », nous rappelle le combat qui se livra au Ciel entre l'Archange de Dieu « prince de la milice céleste » et le démon qui se voulait l’égal de Dieu. Tombés au pouvoir de Satan par le péché, c'est à Saint Michel qu’il revient de continuer la lutte pour nous délivrer, aussi est-ce de lui que dépendent nos anges gardiens. (2 Octobre)

Saint Michel a vaincu l'orgueil de Satan et nous obtient l'humilité. C‘est lui aussi qui préside au culte d'adoration que l'on rend au Trés-Haut, car il offre à Dieu les prières des Saints symbolisées par l'encens dont la fumée monte vers le Ciel.

Quand un chrétien a quitté ce monde, on demande que le porte-étendard S. Michel le fasse entrer dans le Ciel; d’où, dans l’iconographie, dans l'iconographie, la représentation courante de Saint Michel portant la balance de la Justice divine où sont pesées les âmes. Son nom est cité dans le Confiteor, après celui de Marie qui est Reine des Anges.

Ange protecteur de la Synagogue, Saint Michel est aussi celui de l'Église qui lui succéda; Il est le protecteur des Papes. C'est à lui que la liturgie attribue la révélation de l'avenir faite à S. Jean dans son Apocalypse.

Prière à SAINT MICHEL ARCHANGE selon l’esprit de Sainte Gertrude (cf courrier apprendre à bien prier)

« Je vous salue, Prince très-glorieux, Archange Saint Michel. Je vous salue, noble Chef de la Milice céleste. Je vous salue, honneur et gloire des célestes hiérarchies. 

O Prince très-illustre, vous êtes bien redevable à votre Créateur, qui, sans aucun mérite de votre part, vous a fait si excellent, et vous a enrichi de tant de vertus.

O Héros très auguste, ornement du Paradis, pierre précieuse du plus sublime éclat dans le palais céleste, vous êtes le sceau de l'image de Dieu, plein de sagesse et accompli en beauté. Toute pierre précieuse concourt à vous orner : l'or achève de relever votre éclat dans les délices du paradis de Dieu. C'est vous que Dieu a établi Prince du Ciel, pour y recevoir les âmes et les introduire dans le Paradis de gloire.

Je vous rappelle, O bienheureux Prince, ces grâces et toutes celles que la libéralité sans bornes de Dieu vous a accordées préférablement à tous les ordres des Anges, et je vous demande, par l’amour mutuel qui unit votre cœur angélique à celui de Dieu, de recevoir nos âmes au jour de notre mort et de rendre notre Juge clément, en intercédant pour nous. Ainsi soit-il. »       

                          

« O grand Saint Michel, présentez nos prières pour l’Église et la France. Délivrez le Souverain Pontife et dissipez par la Puissance Divine les fumées de Satan »         

Note : Dans le calendrier « moderne », on a regroupé les 3 Archanges Michel, Gabriel, et Raphaël. C’est dommage, car traditionnellement et logiquement Saint Gabriel («Dieu est ma force ») était fêté le 24 Mars, veille de l’Annonciation. Saint Raphaël (Dieu guérit )était fêté le 24 octobre. Ce qui était une façon de bien mettre en lumière leur mission respective dans le mystère du salut. Tous trois furent choisis à cause de leur humilité parfaite. Unissons nous à ces grands serviteurs de Dieu et de Notre-Dame en ce mois du Rosaire, 96ème anniversaire des apparitions de Fatima.

 Cette semaine, nous nous unirons aux Saints Anges du Ciel et à ces deux séraphins de la terre que furent Sainte Thérèse de Lisieux et Saint François d’Assise. A l’aide des sublimes cantiques de Sainte Gertrude, nous louerons Dieu en toutes Ses merveilles. Il est important de les méditer dans l’ordre voulu par cette grande « maîtresse des novices » qui nous « apprend à monter ».

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 04:16
Non evacuetur Crux Christi..
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 03:50

 

« De la Patience et de la Longanimité de Dieu. »

Méditation pour nous faire prendre patience dans notre attente.

(L.Lessius SJ-Les Noms Divins (1600)mot clé recherche :Dieu

« Dieu fait éclater Sa patience et Sa longanimité d'une manière souverainement admirable, car, bien qu'Il ait une Majesté infinie et une Puissance infinie, et que tout se fasse en Sa Présence et devant Ses yeux, Il souffre(au sens de « est patient et tolère») néanmoins tout, et souvent retient longtemps la vengeance, de peur que nous ne tombions dans une mort éternelle. Il souffre même une ingratitude infinie et une infinité d'injures, par lesquelles les mortels répondent à d'infinis bienfaits. Il souffre l'idolâtrie, les blasphèmes, 1es outrages, la colère, la haine, la perfidie, les parjures, les sacrilèges, les conspirations avec Ses ennemis, le mépris de la religion, le mépris des divins commandements, le mépris de la Passion de Jésus-Christ, le mépris de tous Ses bienfaits et de tous les biens célestes qu'Il nous a promis. Il a constamment tout cela sous les yeux, et cependant Il le supporte avec patience.

                Or, l'injure est d'autant plus grave que celui contre lequel elle est commise est d'une majesté et d'une puissance plus haute, que Sa présence est plus auguste, et Ses bienfaits plus insignes. C'est pourquoi, comme la Majesté de Dieu est infinie, ainsi que Sa Puissance; que Ses bienfaits sont d'un prix infini, et que tout se passe à la lumière infinie de Sa Présence, Il demeure évident que ces injures revêtent aussi un certain caractère de malice infinie, et que la patience de Dieu qui les tolère est infinie.

               Dieu est encore appelé Patient, parce qu'Il ne supporte pas ces injures seulement deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, dix fois, ce que ne ferait aucun prince mortel, mais cent fois, mille fois, dix mille fois, cent mille fois, ce qui est sans exemple, et au-delà de tout ce que les hommes et les anges peuvent comprendre.

               Et non seulement Dieu retient Sa main vengeresse, mais Il arrête encore avec une grande douceur le pouvoir des anges et des démons prêts à se saisir des pécheurs et à les précipiter dans le fond de l'enfer. C'est ce que nous apprend la parabole de Saint Matthieu où le maître défend aux serviteurs déjà prêts à arracher l'ivraie, de le faire, de peur qu'ils n'arrachassent le froment tout ensemble, voulant qu'on laissât croître l'un et l'autre jusqu'à la moisson, c'est-à-dire jusqu'au jour du Jugement. Non seulement Dieu tolère tout cela, et retient Sa vengeance, mais Il continue à répandre Ses bienfaits avec une étonnante profusion : « faisant luire son soleil sur les bons et sur les méchants, et tomber Sa pluie sur les justes et injustes. »

         De plus, Il prodigue à Ses plus mortels ennemis les richesses, les honneurs, les plaisirs en souveraine abondance; Il leur donne même des empires, des royaumes, la gloire du monde, santé, beauté, longue vie, et tout ce que les hommes ont coutume de plus estimer sur la terre.

Il faut remarquer ici qu'il y a deux sortes de patience : l'une qui consiste à souffrir les douleurs, les peines, les afflictions et les incommodités de cette vie : c'est celle qui a éclaté dans les martyrs et dans la plupart des autres saints; l'autre, qui consiste à supporter  les outrages, les injures, le mépris; celle-ci est la

seule qui soit en Dieu, et qui est infinie en Lui. Elle doit être pour nous l'objet d'une très fidèle imitation, si nous voulons être Ses enfants. L'une et l'autre ont été en Jésus-Christ dans le degré le plus éminent; c'est pourquoi nous devons L'imiter dans l'une et dans l'autre. » 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens