Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 01:54

                           RÉPARATION TRÈS AGRÉABLE A LA SAINTE VlERGE.

                         11Octobre, Fête de la Maternité de la Bienheureuse Vierge Marie

 

Sainte Gertrude se plaignant devant Dieu d'avoir été négligente dans le service de Marie, et de n'avoir jamais témoigné à cette bonne Mère le respect qu'elle méritait, demanda à Jésus qu'Il daignât y suppléer pour elle. Alors le Roi de gloire Lui-même, Jésus, se leva, présenta à Sa Mère son Cœur déifié et suppléa ainsi à toutes les négligences de la Sainte. Nous pouvons obtenir la même faveur par la prière suivante pour nous-mêmes, l’Église, tous les pêcheurs si loin de leur Mère.

           « O doux Jésus, au nom de cet amour que Vous nous avez témoigné, en daignant nous revêtir de notre chair et naître de la plus pure des Vierges, pour suppléer à ce qui manque à Vos pauvres créatures, je vous conjure de daigner suppléer par Votre très-doux Cœur, auprès de Votre Mère virginale, aux nombreux manquements dont je me suis rendu coupable par négligence et par ingratitude, dans le service et le culte d'une si bonne Mère, moi qui suis forcé(e) de reconnaitre que jamais dans tous mes besoins, elle n'a cessé de me faire éprouver sa clémence et sa bonté maternelles.

             Pour lui en rendre de dignes actions de grâces, offrez-lui, je vous en supplie,O tendre Jésus, offrez-Lui Votre très-doux Cœur, tout débordant, comme il est, de bonté; faites-lui voir dans Votre Cœur tout ce Divin Amour par lequel Vous l'avez, de toute éternité et préférablement à toute autre créature, choisie pour votre Mère, préservée de la tache originelle, créée et incomparablement ornée de toutes les vertus et de toutes les grâces.

             Montrez-lui encore dans Ce Divin Cœur toute la tendresse avec laquelle Vous l'avez caressée dans Votre enfance, lorsqu'elle Vous réchauffait sur son cœur.

             Montrez-lui cette fidélité que Vous lui avez toujours gardée dans Votre vie publique, lui obéissant en tout comme un tendre Fils à sa mère, Vous qui êtes le Médiateur du ciel et de la terre; cette fidélité que Vous lui avez témoignée avec un filial amour, surtout à l'heure de la mort, lorsque, oubliant, pour ainsi dire, Vos propres tourments, pour compatir avec une indicible tendresse à sa désolation; Vous lui avez donné un gardien en même temps qu'un fils.

               Montrez-lui enfin l'inexprimable amour que Vous avez dû lui porter pour lui conférer cette sublime dignité qui l’a élevée au jour glorieux de son Assomption au-dessus de tous les Chœurs des Anges, et constituée la Maîtresse et la Reine du Ciel et de la terre.

                Faites ainsi, ô bon Jésus, qu'elle soit pour moi une Mère propice, et que pendant ma vie et à l'heure de ma mort, elle se montre toujours ma patronne et mon avocate: Ainsi  soit-il. »

 

 

« A la gloire de la Vierge et pour notre réconfort, Nous proclamons Marie, très sainte, Mère de l’Église » SS Paul VI- 21 Novembre 1964

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 07:00

    Les mérites du Christ 3/3«  Offrez quotidiennement vos souffrances unies aux mérites de Jésus et de Marie »

 

  Extrait des révélations au cours d’exorcismes N°6, p 8-9  - Ed.DFT –Diffuseur exclusif

Mot clé/Recherche : exorcismes

J : Il faut et l'on doit prier quotidiennement: "Père céleste, je Vous offre la cruelle Passion de Jésus-Christ avec tous Ses mérites et toutes les souffrances de Sa très sainte Mère, ses peines, ses mérites et les mérites de tous les Saints et Bienheureux du Ciel. J'offre cela en union avec mes souffrances, mes luttes, mes misères, mes fatigues, mes travaux et mes peines. J'offre cela pour mes péchés et ceux de mon prochain, ceux du monde entier et pour la Sainte Église.

                Sainte Mère du Ciel, faites fructifier cela là où c'est le plus nécessaire et comme la Très Sainte Trinité le veut. Que se convertisse le pécheur qui peut être maintenant converti par mes souffrances et par celles du prochain qui les accepte de bonne grâce. ! J'unis toutes ces souffrances aux Vôtres.

            Aidez-moi ! Assistez-moi dans mon combat ! Assistez-moi, vous tous les saints Chœurs des Anges, tous les Anges du jour, tous les Saints du jour, et tous les Saints et Bienheureux du Ciel ! Ne m'abandonnez pas! Portez-moi! Que la Très Sainte Trinité, par Votre intercession, me donne la force de soutenir le combat du jour et l'heure de ma mort, ainsi soit-il!

 

 J = Priez maintenant, dans cette fin des temps, chaque jour dans cet esprit ! Unissez-vous au Cœur de la Très-Haute, de la très sainte et grande Dame, et au très Saint Cœur de mon Maître,(C’est Judas Iscariote qui est forcé par Notre Dame, par la puissance de l’exorcisme de faire ces révélations) le Très-Haut, qui s'appelle Jésus-Christ ! Unissez-vous et priez afin qu’Ils vous enferment dans leur très Saints Cœurs et qui Ils vous gardent des attaques du Malin, des mauvais esprits et des attaques des hommes mauvais par lesquels nous, les mauvais "esprits, nous agissons aussi, et qui souvent ne sont plus eux-mêmes. Souvent, les mauvaises paroles, ce qu’ils disent et le mal qu’ils font, veulent et vomissent en écumant ne sont plus leurs propres paroles. Ils sont poussés par le mauvais esprit, par l’enfer, parce que maintenant l’enfer est déchainé comme jamais encore il ne l’a été. VOUS ETES MAINTENANT ENTRÉS DANS LA LUTTE FINALE. Vous avez maintenant particulièrement besoin de la protection d’en-Haut. Vous avez besoin de la protection de la Sainte Église. Mais vous ne pouvez plus la recevoir de l’Église Catholique toute entière parce que la plus grande partie de l'Église n'est plus l'Église. Je ne veux pas en dire davantage. - (Adjurations de l'exorciste)

 

Judas-             La sublime Reine du Ciel souffre un grand tourment à cause de l'état de la Sainte Église. Elle est, oui, la Dame des Sept Douleurs dont se sera demain la fête. Elle souffre pour tous ses enfants qui se perdent. Elle a souffert horriblement pour moi aussi. (Judas) Elle ne pouvait pas comprendre que je ne l'écoute pas.

                  Il en est ainsi maintenant dans beaucoup de familles aussi : des milliers et des milliers de mères et de pères doivent supporter de très grandes douleurs et souffrances, parce que leurs propres enfants ne les écoutent pas et ne veulent pas suivre leurs conseils. Ils se détournent froidement, ces enfants, pour se tourner vers le mal, contre leurs parents et leur propre mère qui n'a pourtant que de bonnes intentions. Une fois qu'ils sont dans le mal et sur le chemin de l'abîme, il est difficile de se relever (Ndt : mais pas impossible. En particulier lorsqu'après un certain temps d'égarement, le jeune expérimente les mensonges des paradis éphémères du matérialisme, il est amené à faire de salutaires réflexions et sa conscience avivée lui rappelle les conseils de ses parents). Il est de plus en plus facile de descendre et de suivre la voie facile que de la remonter avec beaucoup de peine et de travailler avec la grâce (Ndt : Surtout en ces temps de grande Apostasie où la voix du mal est si puissante contrairement à celle du bien, si faible). C'est comme pour une plante qui est traitée avec du poison. Elle devient jaune et beaucoup de feuilles tombent, avant qu'elle puisse en réchapper et pousser à nouveau non sans beaucoup d'amour et de soins. Je ne veux pas parler. - (Adjurations)

 

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 01:23

                                                           Les mérites de Jésus- Christ 2/3

Jésus Christ a mérité pour Lui-même*Voir article précédent

Il a aussi mérité aux Anges et aux hommes.

 

1- Il a mérité aux Anges les grâces qui leur furent données dans leur création, et même la gloire pour ceux qui s’y conservèrent. « De Sa Plénitude, nous avons tous reçu » ; les Anges ne sont pas saints autrement que par le seul Jésus –Christ dans le Saint Esprit (St Cyrille d’ Alexandrie)Il est parfaitement le Chef suprême des anges et des hommes. Le Dieu –homme est le principe universel de toute sanctification, Il est le Chef et le Roi dans l’ordre de la grâce et de la gloire. Il doit donc être appelé le Justificateur des Anges, leur Illuminateur, leur Sanctificateur, leur Glorificateur. Il ne peut être appelé le Rédempteur que pour les hommes pour lesquels Il a offert le prix de Son Sang comme prix de leur rachat.L’épreuve des anges fut de devoir obéir au Verbe incarné dans une nature inférieure à la leur et de Le servir. Les bons anges acceptèrent avec joie ;les mauvais anges refusèrent et dire à la suite de Lucifer « Non serviam »et furent réprouvés. Le salut éternel des hommes tient aussi à la reconnaissance et au service du Verbe incarné, Jésus Christ. Refuser, c’est rejoindre le camp infernal.

 

O Jésus, vivez toujours aimé et adoré de tous les Anges qui ont reçu de Votre plénitude, et Vous reconnaissent pour l’Auteur de leur félicité, pour la Voie, la Vérité et la Vie…. !

 

2- Jésus-Christ a mérité aux hommes non seulement la rémission du péché, la Grâce Sanctifiante, présence divine dans l’âme, la gloire éternelle, mais aussi la FOI, la grâce actuelle, celle qui dispose et porte l’âme aux dispositions et mouvements requis à la sanctification et au salut. Tous les biens spirituels découlent de la plénitude de Ses mérites. La Foi est un don qui vient d’en Haut, du fait des mérites, au Nom des mérites de Jésus-Christ, comme les vertus d’Espérance et de Charité

« Ce n’est pas comme le prétend le « modernisme » un sentiment qui vient des « profondeurs » de l’âme humaine. Le plus ne vient pas du moins. La lumière ne vient pas du sol…mais du soleil. Chacun des bienfaits que nous devons aux mérites de notre Sauveur mérite un long chapître. Nous y reviendrons en détail, …si Dieu le veut ».

Reconnaissons pour tous ces dons les obligations indicibles que nous avons envers l’Homme Dieu, Jésus-Christ.Gloire, adoration et louanges à Jésus par tous les esprits en reconnaissance de Ses mérites. O Sauveur du monde, que sommes nous dans l’ordre de la grâce sans Vous ? de pauvres néants… !Nous reconnaissons que Vous êtes la véritable Source vivante de tout bien spirituel  et nous nous unissons au Ciel entier pour proclamer : « Il est digne l’Agneau qui est immolé de recevoir la Vertu , la Divinité, la Sagesse, la Force, l’Honneur, la Gloire et la Bénédiction. »Amen 

(Apocalypse de Saint Jean V-12)

N’oublions pas  que la Sainte Messe est le point d’application essentiel de la force des mérites du Christ. Voilà pourquoi il faut la défendre jusqu’au martyre s’il le faut. Voilà pourquoi il est essentiel à la survie de l’Église et de l’humanité que la Sainte Messe traditionnelle soit reconnue et rétablie comme  le seul et unique sacrifice qui plait à DIEU, sous l’autorité infaillible du Pape légitime, SS Paul VI.

 

 

Offrande des mérites de Jésus-Christ pour nos péchés (Sainte Gertrude)

« Le sacrifice pour le Seigneur, c'est un cœur brisé; le parfum de bonne odeur pour le Seigneur, c'est un cœur qui rend gloire à son Créateur ". Prophète AMOS

 

Notre-Seigneur ayant présenté, sur les instances de Sainte Gertrude, cette offrande à Dieu Son Père, la Sainte parut comme revêtue d'habits plus blancs que la neige, plus éclatants que la pourpre, et magnifiquement décorée de toute sorte d'ornements d'une extrême richesse .. Et de fait, cette prière est très-efficace, et mérite d'être souvent répétée surtout en cette période cruciale..

 

« O Bon Jésus, puisque, par Votre impénétrable Sagesse, Vous connaissez mieux que moi, mieux que personne, les misères de la fragilité humaine; je Vous supplie d'avoir grandement pitié de ma grande fragilité, et de vouloir bien satisfaire par Vous-même à la Justice divine, pour tous mes défauts. Offrez donc en mon nom à Votre Père très bon, la réserve si parfaite de Votre langue sacrée, pour effacer et réparer tout le mal que j'ai fait, et suppléer  le bien que j'ai omis dans mes inutiles \discours.

 Offrez-Lui aussi, O Bon Jésus, la  retenue de Votre très-sainte ouïe pour toutes les fautes que j'ai commises par l'ouïe; la retenue de Vos yeux pour tous les péchés que j'ai commis par des regards illicites; la retenue de Vos mains et de Vos pieds sacrés pour toutes les fautes dont je me suis souillé par mes actions et mes démarches coupables.

Offrez enfin, O très aimant Jésus, à Sa Divine Majesté, Votre Cœur Déifié, pour tous les péchés que j'ai jamais commis par pensée, par désir ou par volonté.

 

 Par Vos mérites infinis, Pardon et Miséricorde ayez pitié de nous et du monde entier en si grand péril. Ainsi soit-il.

A SUIVRE

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 08:46

Aux dernières nouvelles,le président de la conférence épiscopale d'Allemagne est favorable officiellement à la communion des divorcés remariés ."Il s'agit de rendre visible l'attitude humaine et respectueuse de Jésus envers les personnes divorcées qui veulent se remarier.""(Sic)

Et il écrit dans sa lettre pastorale que" L'indissolublité du mariage n'est pas en cause"???

il est connu comme favorable au mariage des prêtres qui le souhaitent.Ce sera la rupture du deuxième barrage.D'autant que B...prépare une "constitution "nouvelle qui donnera des pouvoirs plus grands encore aux épiscopats locaux et aux laics.Cette "église" devient horizontale,et explose en petites communautés autocéphales comme dans l'orthodoxie.Le Titanic se désintègre.

Les barrages cèdent et des masses d'âmes se perdent sous les flots ténébreux.

Parce Domine.SOS Save Our Souls" Sauvez nos âmes

Amis survivantistes,Restons plus que jamais fidèles au vrai Pape SS Paul VI et à la Vraie Messe .Il n'y a pas d'alternative. C'est OUi OU NON...

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 01:46

                        

                           Les mérites de Jésus-Christ.1/3 .

Mot clé recherche :mérite

P Louis Bail : méditations sur la théologie de Saint Thomas

 « C’est en vertu de tous Ses mérites que nous avons tout reçu »…

 

 Très bref rappel de la définition du mérite au sens théologique.

(La Grâce, Don Divin, confère à l’homme des droits vis-à-vis de Dieu. Avec la Grâce, l’homme est mis en mesure de « mériter »c'est-à-dire d’imprimer à ses actes un caractère divin qui leur gagne l’agrément et l’estime de Dieu même,et leur vaut de Sa part une rétribution.)

« I- Le mérite de Jésus-Christ

« Considérez que Jésus a grandement mérité par toutes Ses actions pendant Sa vie terrestre, depuis Sa conception jusqu’à Sa mort.

« Il a été  fait obéïssant ,dit Saint Paul, jusqu’à la mort, mais jusqu’à la mort de la croix ;c’est pourquoi Dieu L’a exalté » (PHIL.2)

Le Concile de Trente enseigne qu’Il est la cause de notre justification. Il a eu en effet toutes les conditions requises pour mériter envers Dieu.

1-Il a eu la liberté pour exercer toutes Ses actions  si merveilleusement vertueuses.

2- Ces vertus ont été mises à l’épreuve. Il a été dans l’épreuve, quant à Son Corps et quant à Son âme.

3- Il a été dans l’état de Grâce sanctifiante qui fut en Lui incomparable, car par l’union de la Personne divine Son humanité était toute sainte et déifiée .

4-Il y avait la promesse de la part de Dieu de récompenser Ses œuvres :

« Demande-Moi et Je Te donnerai les nations en héritage »(PS 2)

 Quiconque avec ces conditions fait de bonnes œuvres pour Dieu et Lui est obéissant, mérite devant Lui.

 Le Mérite de Jésus est infini, à raison de Sa Personne Divine de laquelle procédait Ses œuvres méritoires, car les actions appartiennent aux personnes. Comme la grandeur du mérite se mesure non seulement sur la qualité de l’œuvre méritoire, mais aussi sur les circonstances et surtout sur la dignité de la personne qui mérite ,Jésus-Christ étant infini à cause de Sa Personne, et Son humanité étant infiniment sainte, Ses actions ont été d’une valeur et d’un mérite infini, et Dieu ne peut donner de grâce et de gloire en toute l’éternité qu’Il ne l’ait pu mériter par Ses saintes actions. Par ce moyen, la valeur de ce mérite est proportionnée à la valeur de Sa satisfaction : (satisfaction :action par laquelle on répare une offense)Car Il nous a rachetés par voie de satisfaction et de mérite ;par voie de satisfaction pour nous délivrez des misères du péché ;par voie de mérite ,pour nous combler de toute sorte de bonheur et de félicité. Car s’Il n’eut fait autre chose que de satisfaire, Il nous eut seulement retiré des misères, sans nous remplir de bien , Sa satisfaction étant pour nous retirer du mal, et Son mérite pour nous acquérir des biens. C’est pourquoi Il devait aussi mériter pour nous acquérir du bonheur, après nous avoir fait sortir du malheur. Si bien donc que comme Sa satisfaction est de valeur infinie, suffisante pour effacer les péchés infinis, aussi Son mérite infini est suffisant pour valoir des biens sans fin à des créatures infinies par Sa vertu admirable.

O Jésus, qui Vous est semblable en mérite ? Comme on a raison de Vous aimer  et de Vous faire connaître.. ! Pardon de notre ingratitude !

 

II- Ce que Jésus-Christ a mérité pour Lui-même, pour les Anges et pour les hommes.

Pour Lui-même, Il a mérité la résurrection et la gloire de Son Corps, l’exaltation de Son Nom avec la gloire et l’honneur universels, en tous les siècles des siècles et enfin la qualité de Juge des vivants et des morts.

 

Jésus a tout fait pour la gloire de Son Père, par amour et   Son Père a tenu largement Sa Promesse.

« Moi, dit-Il à Son Père Je Vous ai glorifié sur la terre ; J’ai consommé l’œuvre que Vous M’avez donnée à faire, et maintenant glorifiez-Moi, Mon Père » Et Il avait dit auparavant « Mon Père voici l’heure ; glorifiez Votre Fils, afin que Votre Fils Vous glorifie . »

 

Suivons donc l’exemple de Jésus, et méritons pour nous par son imitation. Faisons tout  à la « plus grande gloire de Dieu » en faisant connaître les mérites infinis de notre Sauveur et en les faisons valoir et fructifier comme un intendant fidèle. « Qu’as-tu fait de tes talents ? Qu’as-tu fait de Mes mérites ?

A SUIVRE

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 08:07

B... livre le fond de sa pensée personnelle dans des entretiens à la presse.Ce qu'il dit mériterait une critique serrée.Mais il dépasse les bornes du bon sens quand il dit :Je crois en Dieu,mais pas en un Dieu catholique.Dieu n'est pas catholique,Dieu est Dieu..."

Relisons  les enseignements de Notre Seigneur à Marie Lataste (Sœur Marie du Sacré-Cœur)  au sujet de la Vraie Religion.Ces enseignements  étaient destinés à notre époque "où la Vérité n'est plus prêchée".

S V P :Taper dans la case" recherche" de ce Blog "La vraie religion" et ainsi vous absorberez le contre -poison aux sottises à la mode. Jésus est tout dans la religion catholique: Dieu, grand Prêtre , victime,Sauveur,Présence réelle... Que faut il  de plus pour réfuter ces sottises, qui ne sont ,Dieu merci ,que des propos personnels ...d'un pauvre homme ?

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 06:05

Le Rosaire : récitation, méditation, imitation ,action....

Notre Dame nous parle…(Mot clé recherche: Marie)

Samedi 15 septembre 1938.La Sainte Vierge, sous le vocable du Très Saint Rosaire, apparaît à Melle Jeanne–Louise Ramonet à Kerizinen(29) et lui donne ce conseil utile pour tous. « Continue, chaque jour, la récitation de ton Rosaire, mais applique-toi davantage dans la méditation des mystères, car saches-le bien, le Rosaire sans mystères est comme un corps sans âme…..

          _

VENDREDI 1 OCTOBRE 1965 — La Sainte Vierge: Je reste et veille avec vous, gardant les yeux ouverts sur toutes vos misères, sur tous vos efforts, sur vos désirs d'aimer et cela tant que, sur terre, une seule âme aura encore besoin de mon secours.

J'aime votre confiance, mais il ne vous suffit pas de vous blottir au creux de mon épaule et là, les yeux fermés aux dangers de l'extérieur, le cœur ouvert à l'abandon, attendre. Non, ce que Je vous demande est plus austère, et plus exigeant. Croyez à l'Amour que Je vous porte.

Pour gagner la bataille, vous devez ouvrir tout grands vos yeux sur le Monde où pullule le danger, où les besoins sont renaissants. Vous devez aimer, prier et agir, lutter, mourir les armes à la main. Tant de graves intentions sollicitent vos prières et demandent que soient mobilisées toutes les valeurs spirituelles.

Pour progresser spirituellement, il faut bannir de vos pensées tout sentiment hostile et toute rancune. Il faut aimer, l'amour est le fruit parfait de l'esprit. Il s'avance pour panser les plaies de l'humanité, rapprocher les nations dans l'harmonie et apporter au Monde la paix et la prospérité.

Pour agir dans l'esprit d'amour, il faut que Dieu soit présent dans vos consciences. Gardez donc votre pensée sur le centre de votre être où réside la présence divine et vous ferez de rapides progrès dans la vie spirituelle. Lorsque vous priez, pensez fermement que c'est Dieu qui agit en vous, qui s'exprime par vous, et vos prières deviendront extraordinairement efficaces. Voulez-vous gagner toutes les victoires, celles des champs de bataille comme celles de l'amour qui dégèle les cœurs et les reconduit au port du salut ? Alors, priez le Rosaire.

A travers les siècles, J'ai démontré combien cette prière, résumé d'Evangile, m'était agréable. Elle est le remède providentiel aux maux dont souffre l'Humanité, mais elle n'est pleinement efficace que par l'imitation des vertus de mon Fils qui se révèle à vous, tout simplement et puissamment dans les quinze mystères proposés à votre contemplation. Efforcez-vous d'en prendre une conscience plus profonde, afin de devenir, à votre humble mesure, mais réellement, d'authentiques artisans de la paix et d'attirer, sur l'Eglise et le Monde, l'esprit d'Amour et de Lumière.

Avec vos Rosaires, formez une couronne qui recouvrira la Terre d'une onde de prières: Elle résistera une fois de plus au progrès des forces du Mal qui menacent l'Humanité, hâtant sans guerres ni révolutions, le triomphe pacifique de mon Cœur Immaculé, dans la paix, dans la justice et dans l'amour du Christ mon Fils. »

Dans ces paroles si claires, on peut voir comment la Sainte Vierge nous incite à mener une sainte vie à la fois contemplative et active. Car c’est en méditant sans précipitation et formalisme, les mystères du Rosaire que nous prenons conscience de ce que nous sommes et de ce que Dieu fait pour nous. Il nous apprend à dire merci et à demander pardon. Il nous apprend à nous défier de nous-mêmes et nous fait implorer la présence secourable de notre Créateur et Sauveur qui, seul, peut fortifier notre foi ,notre espérance et notre Charité C’est en cela que le Rosaire conduit à la Communion Eucharistique fervente. Marie est Médiatrice, il faut passer nécessairement par elle, elle-seule conduit à Jésus.

Le Rosaire est une école où il faut parler, mais aussi savoir écouter, faire silence, se recueillir pour accueillir. C’est l’école où l’on apprend par l’exemple ce que nous devons imiter, pratiquer, mettre en œuvre. L’imitation de Jésus-Christ et de Marie dans nos actes quotidiens est le but essentiel de notre prière. Apprendre la patience et la gratitude serait déjà un grand progrès…

« Le Rosaire est une arme terrible contre l’enfer….Un assaut satanique des plus redoutables s’attaque à l’Église et à tout ce qui porte le nom de chrétien ; il envahit le monde, ce dernier est victime d’une obsession de Lucifer »(7 Octobre 1961)(Les messages du Ciel furent donnés de 1938 à 1965.Rien ne permet de douter de leur authenticité.)

Raison majeure pour suivre les conseils, qui sont pour nous des ordres, de notre Reine, généralissime des Armées célestes…

La Sainte Vierge apprit à Jeanne Louise à réciter le chapelet des Saintes Plaies du Christ, en précisant qu’à chaque mot que nous prononçons de ce chapelet, Jésus se laisse toucher et laisse tomber une goutte de Son Sang sur l’âme d’un pêcheur.(2 octobre 1942)

PS : Le Rosaire de tradition comprend les mystères joyeux, douloureux et glorieux. Et c’est déjà beaucoup… !

Les mystères dits « lumineux » sont une surcharge personnelle… de W….… !

"Un mystère est une vérité que l'on doit croire,car sans elle on ne peut plus rien comprendre"

"Sans les mystères,où serait le mérite de la FOI ?"

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 05:09

De Dieu Conservateur.(L.Lessius S.J- les Noms divins)

DIEU est appelé Conservateur :

1-Parce qu'Il donne à toutes les créatures, et à chacune selon sa capacité et son degré, tous les secours qui lui sont nécessaires pour se conserver, et pour se défendre de la mort et de tout ce qui pourrait leur nuire; comme on le voit, non seulement dans les hommes, mais encore dans tous les animaux, quelque petits qu'ils soient, car le Créateur les a tous doués d'une certaine savoir faire pour se procurer ce qui leur convient et pour éviter ce qui pourrait leur nuire. On voit la même chose dans les plantes et dans les choses inanimées; dans les éléments mêmes, bien que dans les êtres inanimés cela se distingue d'une manière moins claire.

2- Dieu est appelé Conservateur du monde, parce que, par une influence incessante et substantifique, Il agit sur toutes les créatures, afin que leur essence soit conservée; et sans cette influence, quelques grandes, fermes et solides qu'elles paraissent par elles-mêmes, elles s'éteindraient aussitôt, s'évanouiraient et retomberaient dans leur néant. Car toutes les choses créées, mêmes les anges et les cieux, ne sont autre chose que le terme de l'opération et de l'influence divines, non à l'extérieur, mais à l'intérieur, de même que la lumière répandue dans le monde est le terme de l'illumination ou de l'opération du soleil. D'où il résulte qu'elles n'ont aucune solidité que par ce concours divin, qui dépend de la libre volonté de Dieu, par laquelle Il veut ou Il ne veut pas continuer ce concours. Ainsi donc, il ne peut exister de créature en ce monde, dès que Dieu a résolu de lui continuer son concours, qui puisse périr, ou être frappée à mort par une puissance extérieure quelle qu'elle soit.

Or, cette influence ou ce concours de Dieu n'est point autre chose qu'une continuation de la création, ou une opération équivalente à la création. C'est pourquoi, comme les saints Pères l'affirment : « Il ne faut pas une moindre puissance pour conserver le monde et l'empêcher de retomber dans le néant, que pour le faire passer du néant à l'être. »

3- Enfin Dieu porte le nom de Conservateur, parce qu'Il a résolu de conserver, pour l'éternité, le monde, les anges et les hommes, en leur continuant d'une manière immuable son concours substantifique, en d'autres termes, en agissant sur eux par une influence incessante et éternelle. »

Note : A la « fin du monde », la terre ne sera pas détruite mais transformée. « Voici que Je fais toutes choses nouvelles »Voir la fin du secret de la Salette.

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 16:33

La C8 ,formée par B....,est la commission de vénérables cardinaux qui "partagent les sentiments "de B(C'est lui qui le dit) et qui doivent donner leur avis sur la "révolution chrétienne" annoncée.On y remarque que l'Amérique latine est représentée par deux cardinaux,ce qui avec B...fait 3...Le président est le très brillant cardinal Maradiaga du Honduras,une sorte de futur "pape adjoint". Un représentant de l'italie,qui connait bien les "caves du Vatican"Un représentant allemand qui s'appelle Marx...ratzingerien ?.Un australien,un indien et 1Usa.La fille ainée de l'Église n'inspire plus confiance...?Tous sont de grands conciliaires ayant fait leur carrière sous W... et R......La moyenne d'age est dans les "septantes"Ils font tous dans le social et même le politico -social.Aucun ne restera ,sauf erreur,dans l'Église comme un grand théologien.Ce sont des "pragmatiques"La liturgie ne semble pas être leur souci principal, ni la main tendue aux tradis.On leur souhaite bon courage car B...n'en fera qu'à sa tête ,comme l'écrivent ceux qui le connaissent....

Moralité: Tradis de tous les pays, préparez vos catacombes,soutenez les prêtres lucides et courageux des fraternités attachées "dur comme fer à la Sainte Messe".Plus que jamais veillons et prionsL'HEURE Du SCHISME APPROCHE avec ses excommunications latentes et/ou patentes et de grandes persécutions qui feront éclater les familles et les communautés.

Ps :le torchon brûle entre B... et R...qui se dit "blessé" par l'attitude de mépris de B...envers les promesses de "Summum pontificum" ,permettant à tout prêtre de dire la vraie Messe.....Voilà qui promet ...Patience

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 04:26

                 De Dieu Créateur. (L.Lessius S. J- les Noms divins)

mot clé recherche : Dieu

"DIEU est appelé Créateur : 1- Parce que par Sa Sagesse infinie Il a, de toute éternité, conçu très distinctement et avec une lumière infinie, et formé dans Son esprit une infinité de mondes avec tous leurs ornements et avec tout ce qui appartenait à chacun d'eux. Mais parmi ces mondes infinis qui étaient présents à Son esprit, Il a choisi le monde actuel par préférence à tous les autres et, de toute éternité, Il a fermement résolu de le créer, de le former, de le disposer et de le perfectionner, avec les Anges, avec les deux premiers auteurs de la race humaine et avec le reste de sa création ; Il a, en outre, décrété de le créer, après une infinité de siècles, dans un certain point du, temps, dans l'intervalle de six jours, et de le fixer   dans un espace défini de l'immensité; ayant auparavant conçu, dessiné, déterminé très distinctement et immuablement les mesures, les formes, les forces et les parties de cet Univers.  

2-Dieu est appelé Créateur, parce que par la force de ce décret éternel, après des siècles infinis, dans un point du temps et dans un espace déterminés, il a, avec une   souveraine puissance et par Sa seule Parole , créé ce monde de rien, et à une infinie distance au-dessous de Lui. Et, après l'avoir créé, par Son admirable concours qu'Il lui continue, Il le conserve immuablement dans le même espace, et le contient dans sa nature et dans son état. Ce concours à l'égard de toutes choses est tellement puissant, que rien ne peut périr, à moins qu'Il ne retire Lui-même Sa main, ce qu'Il ne fait jamais, si ce n'est quand quelque autre cause l'exige ainsi : comme, par exemple, lorsque, à raison du péché, Il retire le concours par lequel Il conservait le don de la grâce sanctifiante.

De même, à la destruction ou à la mort de la plante et de l'animal, Il retire Son concours conservateur, parce que, d'après la loi de leur existence, ce concours ne doit durer qu'autant que leur organisation extérieure l’exige.   

Il y a plusieurs sujets d'admiration dans l'œuvre du Créateur : Premièrement, le décret par lequel le monde a été fait a précédé l'exécution d'un temps infini, et ce n'est qu'après des siècles infinis que la création du monde a suivi.

Deuxièmement, de même que Dieu a créé le monde en ce moment du temps et dans cet espace, Il pouvait de même le créer dans tel point du temps infini, et dans tel intervalle de l'immensité de l'espace qu'Il aurait voulu.

Troisièmement, après un si prodigieux travail, il n'y a eu en Dieu aucun changement.

Quatrièmement, des choses si nombreuses, si variées, si fermes, si solides,        si grandes et si fortes, ont été soudain tirées du néant.

       

Il faut également remarquer ici que la  création peut être considérée de deux ma-

nières:

Premièrement, comme une ascension et un passage de la créature, du non-être, à l'être, comme si dans l'état antérieur elle était cachée dans son néant.

Secondement, comme une descente ou comme une émanation de la créature, de la Toute-Puissance du Créateur, où auparavant elle était éminemment contenue comme dans sa racine et comme dans son idée, et du sein de la Toute-Puissance passant à son être formel et actuel; comme on dit que la lumière émane du soleil; la chaleur, du feu; les espèces visibles, des objets; l'image, de l'art du peintre, etc."

       

       

Nous aurons à cœur de dire souvent cette courte prière avec admiration et émerveillement ,en réparation pour la négation de la Création par Dieu des « choses visibles et invisibles »par l’athéisme, qui fait d’un prétendue « évolution naturelle par le hasard » une nouvelle et diabolique fausse religion, ultime effort de l’esprit de mensonge .

« Benedicite omnia opera Domini Domino, laudate et superexaltate Eum in sæcula »

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens