Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 23:58

La Sainte Messe : Suite 4/4 ; Mot clé recherche : Messe

 

                « Le jour suivant: C'est dans ce Sacrement de Son amour que le Seigneur a ouvert le  trésor de Sa Miséricorde »

Toute la bonté et la miséricorde de Dieu s'y trouvent, car dans cette Hostie sont toutes les perfections de Dieu, toutes les vertus, toutes les grâces, puisque Celui qui y réside est l'Auteur de la grâce et le Dieu des vertus.

C'est là que Dieu aime à faire miséricorde, y étant par bonté et par miséricorde. On louerait beaucoup un ami, qui. pour son ami, se serait dépouillé de ses biens, se serait exilé avec lui. Et Moi, Je suis mort pour les hommes. J'ai voulu habiter au milieu d'eux dans leur exil, afin de les consoler, de les fortifier, de les soulager et de pourvoir à leurs besoins en leur donnant ce qui leur est nécessaire. Car quel est celui qui, étant venu prier avec foi, espérance, soumission, constance et persévérance, n'ait été exaucé?

Ah ! Ma fille, Je vous le dis en vérité, si les hommes sont si faibles, si dépourvus de vertus, c'est qu'ils ne demandent pas assez : la plus grande partie se rassemble dans Ma maison, dit quelques prières, avec quelque ferveur, si vous voulez; d'autres les disent du bout des lèvres, dans l'égarement et la dissipation de leur esprit. Et comment voulez-vous qu'un Dieu jaloux et juste puisse recevoir et exaucer ces prières?

                 Quel est celui qui, étant affligé, soit venu avec de saintes dispositions et n'ait pas été soulagé? C'est précisément pour ceux qui sont accablés sous le poids de la loi que Je suis dans l'Eucharistie car j'ai dit : Venez à Moi, vous tous qui êtes chargés, et Je vous soulagerai. J'invite non-seulement les justes, mais encore les pécheurs, pourvu qu'ils veuillent renoncer sincèrement à leurs péchés; étant ici comme sur un Trône de grâce et de miséricorde pour recevoir ceux qui se présenteront, Je leur demande de renoncer à leurs péchés, à leurs habitudes coupables, et Je suis prêt, s'ils veulent M'accorder ce que Je leur demande, à faire tomber sur leurs têtes avec abondance et Mes grâces et Mes bénédictions, à déverser sur eux toute la miséricorde de Mon Cœur, à leur donner tout Mon amour, à les prendre dans Mes bras comme des brebis errantes retournées au bercail, à les environner de Ma sollicitude comme une mère son enfant malade, à Me consacrer en un mot tout à eux pour qu'ils soient à Moi pour jamais !.                   N'est-ce point mettre à découvert l'immensité de Ma miséricorde que d'être ainsi parmi les enfants des hommes, à chaque instant du jour et dans tous les lieux de la terre, sous les Espèces Eucharistiques ? N'est-ce point un mystère insondable de miséricorde divine que l'abaissement par lequel le Fils de Dieu se met tout entier à la disposition des hommes avec tout ce qu'Il est, avec tout ce qu'Il a? Ah! Ma fille, que de regrets plus tard dans le cœur de milliers d'hommes, de n'avoir point usé de Ma miséricorde dans ce Sacrement quand ils le pouvaient si facilement; mais alors Ma miséricorde sera passée, car déjà dans le temps le Sacrement de Mon Autel se sera élevé pour lancer contre eux des jugements pleins de sévérité et de justice. »

Le jour d'après: « C'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur fait connaître la sévérité de Ses jugementset la rigueur de Sa Justice envers ceux qui le profanent.

Ces jugements retomberont sur deux sortes de personnes: sur celles qui ne Me reçoivent pas et sur celles qui Me reçoivent indignement.

Les premières sont dans un état de mort. Elles ressemblent à un arbre qui n'a plus de sève, qui se dessèche et meurt; elles sont pareilles à un poisson des mers mis hors de l'eau, qui n'est plus dans son élément et meurt; elles sont comme un homme qui voudrait non-seulement entretenir sa force et sa vigueur, mais encore vivre sans boire ni manger. Je suis la sève de l'âme; Je suis l'élément dans lequel elle sait et peut se mouvoir et se remuer; Je suis sa nourriture, son breuvage, et celui qui ne mange point Ma Chair Eucharistique et ne boit point Mon Sang n'aura point la vie; il meurt chaque jour davantage, et le jour de sa mort sera celui où Je lui montrerai et Ma rigueur et Ma justice dans le fond des abîmes.

Et Vous, sacrilèges, quelle n'est point votre ingratitude! On ne peut trouver de termes pour exprimer la noirceur de votre crime. De quels châtiments ne vous rendez-vous pas dignes, que vous soyez instruits ou ignorants ?

Vous qui êtes instruits et qui connaissez mieux la grandeur de ce Sacrement, vous êtes plus coupables. Et vous, qui êtes ignorants, faites-vous instruire…. Êtes-vous si ignorants que vous ne sachiez pas que recevoir ce Sacrement en état de péché mortel, c'est faire un sacrilège ?.... Sacrilège très rigoureusement châtié.

Amour et reconnaissance soit à jamais à Jésus au Saint Sacrement de l’Autel. »

 

Q : Que rendrons-nous au Seigneur pour tout ce qu’Il a fait pour nous ?

R :Il n’y a qu’une Messe qui puisse rendre grâces pour la Messe…

Notre demande présente : Que le Pape légitime SS Paul VI proclame « urbi et orbi » la splendeur irremplaçable et la valeur inestimable de la Sainte Messe codifiée pour l’éternité par Saint Pie V, sous l’inspiration infaillible du Saint Esprit afin qu’un seul Dieu soit adoré, afin qu’une seule Foi ,un seul Baptême, un seul Sacrifice soient et demeurent à jamais les liens entre les enfants et leur Père des Cieux.…Il n’y a rien à chercher ailleurs… ».Stat Crux, dum volvitur orbis » « devise des chartreux » »Le monde tourne, la Croix demeure « La Croix demeure immuable ,pendant que les choses du monde se dispersent dans leurs mouvements incessants »On peut en dire autant de la sainte Messe.

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 01:44

La Sainte Messe : suite 3 /4 . Fête de Saint Michel au Mont Tombe

 

                         Dans l’Eucharistie, Dieu révèle Sa Puissance

« Le jour d'après, Il me dit: Hier, Je vous ai dit comment Dieu a signalé Sa Force dans le Sacrement de Son Amour, aujourd'hui, Je veux vous expliquer comment le Seigneur a fait paraître Sa Puissance dans ce Sacrement.

Cette petite Hostie est ce qu'il y a de plus auguste dans la religion, puisqu'elle renferme Dieu Lui-même, toutes les perfections de Dieu, tous Mes mérites, en sorteque celui qui la reçoit peut dire: Je possède dans mon cœur Celui qui a tout fait, qui soutient tout, Celui que le Ciel et la terre ne peuvent contenir, tous les mérites de Mon Sauveur, enfin je possède tout

La Puissance du Seigneur paraît presque autant dans ce mystère que dans celui de l'Incarnation. Car dans le mystère de l'Incarnation, un Dieu quitte, autant qu'il se peut faire, le Sein de Son Père, descend du comble de Sa gloire et de Sa magnificence dans le sein d'une Vierge, et cache Sa Divinité en prenant la nature humaine. Mais dans ce Sacrement, il cache Sa Divinité et Son Humanité sous la forme d'un peu de pain.

                              Je me trouve dans mille Hosties, aussi bien que dans une, Je suis également présent dans tous les lieux où il y a quelque Hostie consacrée, et Je ne suis qu'Un; tous, quand il y en aurait mille millions, Me recevraient tout entier, et l'abondance des grâces, chacun selon ses dispositions. Ne peut-on pas dire que dans le Sacrement de Son amour le Seigneur a fait paraître Sa Puissance?

Quel amour pour les hommes ! Non content de prendre leur forme et de vivre au milieu d'eux, de leur enseigner la voie du Ciel par Mes paroles, la conduite qu'ils doivent tenir par Mes exemples, et d'être mort pour eux, Je ne peux Me résoudre à Me séparer d'eux, Et comme l'amour est insatiable et ne peut se satisfaire que dans l'amour même, qu'un cœur dévoré et consumé par l'amour ne peut se désaltérer qu'en aimant davantage, ainsi J'instituai ce Divin Sacrement, afin d'être toujours auprès d'eux pour les aider, les fortifier et les assister dans leurs besoins.(Emmanuel= Dieu avec nous)

                Le Prophète avait bien raison de dire : Il a fait connaître à Son Peuple la puissance de Ses œuvres; et comment ? En leur donnant l'héritage des nations. Or, c'est Moi qui suis le partage, la récompense, l'héritage des enfants de Dieu, et tous les hommes sont appelés à Le recevoir.

             Je ne suis pas dans Mon Sacrement pour quelques-uns; dans quelques endroits en particulier, ou pour quelque temps, mais pour tous, par toute la terre, et dans tous les temps que le monde subsistera. Je présenterai ce Sacrement à toutes les générations comme un spectacle toujours ancien et toujours nouveau de la Puissance de Dieu. O Ma fille avez-vous jamais compris comme vous faites à présent les grandeurs de l'Eucharistie ?

La Puissance de Dieu paraît encore dans ce Sacrement par le bien et les bons effets qu'il produit dans les âmes. Et combien de personnes Me rendraient témoignage de la vérité de ce que Je dis ici ! » A SUIVRE

 

 

Saint Michel Archange, gardien de l’Église ;

 Gardien de la Sainte Messe, intercédez pour nous.

Prince de la Milice céleste, par la Vertu Divine , « in Nomine Domini » repoussez en enfer Satan et les autres esprits mauvais qui veulent la détruire

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 14:57

Dans une publication récente,  le Grand Orient d’Italie révèle que des frères « trois points » revendiquent une responsabilité dans l’élection du pape François, le favori du Cardinal Carlo Maria Martini au conclave de 2005 auquel le Grand Orient d’Italie donne du « frère » et dont il dit qu’il est « passé à l’Éternel Orient »+ en 2012. Affaire à suivre.... Le cardinal Martini a présidé l"Assemblée des évêques européens de 1987 à1993.Ceci en dit long sur son infuence néfaste...C'était un fanatique de la "religion universelle" et bien sûr des dialogues interreligieux tous azimuts.Il considérait la Sainte Messe comme une chose dépassée définitivement.... peu soucieux du célibat des prêtres, il estimait de son devoir de donner la communion aux divorcés.remariés etc... ad Nauseam. B...a été élu pour réaliser son programme sinon ....il risque d'être éliminé...

Pauvre homme....Parce Domine

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 12:01

 

B… et son maître à penser

 

 

 Le cardinal Martini,1927 -2012, jésuite, fut archevêque de Milan ; Il fut chef de file des « progressistes » et le reste par ses écrits .Dans l'interview réalisée le 8 août 2012, qui fut publiée dans le "Corriere della Sera" le 1er septembre, lendemain de sa mort, Martini, prenant le ton grave qui convient à un legs testamentaire et à un avertissement prophétique, indiquait également la manière concrète de procéder : que le pape s’entoure de douze évêques et cardinaux s’il veut que la barque de Pierre ne soit pas submergée par des flots internes et par une société qui ne le croit plus, dans la mesure où il est en retard de deux cents ans en ce qui concerne des questions telles que la famille, les jeunes, le rôle de la femme (le pape François a promis de s’exprimer encore à propos de ce dernier sujet ; Il a déjà constitué LE C8 ?Sorte   de gouvernement démocratique de « l’église nouvelle » etc…)   Au conclave de 2005, Martini fut le cardinal symbole de l’opposition - infructueuse - à l’élection de Joseph Ratzinger. Et c’est justement sur Bergoglio que se reportèrent, avec d’autres, les voix de ses partisans.
Huit ans plus tard, au mois de mars 2013, ce sont de nouveau les "martiniens" qui ont voulu que ce même Bergoglio soit élu pape. Mais, cette fois, avec succès.

Et actuellement ils voient, dans les premiers actes du pape François, la réalisation de ce qui, pour Martini, était seulement un "rêve". Le rêve d’une Église "synodale, pauvre parmi les pauvres, inspirée par l’évangile des béatitudes, levain et grain de sénevé »….(sic-Attention séduction)

On s’achemine, en effet, vers l’élection du chef des évêques italiens par les évêques eux-mêmes, avec des majorités et des minorités, avec la légitimation du débat et de points de vue différents, en remplacement des désignations officielles et de la gestion vaticane.(Bref la démocratie)

Bergoglio a déclaré à la presse: "Je crois en Dieu. Pas en un Dieu catholique, il n’existe pas de Dieu catholique, il existe Dieu". En 2007, Martini affirmait dans son livre-interview "Conversations nocturnes à Jérusalem" : "On ne peut pas rendre Dieu catholique. Dieu est au-delà des limites et des définitions  que nous établissons. »

Bref,B…est la « voix de son maître ».Il faut s’attendre au pire quand on parle du retour à l’église primitive. C’est ce qu’ont fait tous les hérésiarques et schismatiques de l’histoire. Les « loges » sont très contentes des orientations dans ce sens. Car il s’agit en fait de détruire le pouvoir du Pape et par là de supprimer la sainte Messe. Préparez vos catacombes. Mais Dieu aura le dernier mot…Patience

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 06:37

La Sainte Messe : suite 2/4

 (mot clé recherche : Messe)

Dans l’Eucharistie, Dieu révèle Sa Force

« Afin de vous faire mieux apprécier et Mon sacerdoce, et les effets de ce Sacrifice (La Sainte Messe), Je vous dévoilerai les mystères ; ils sont tous contenus dans le Sacrement de Mon amour, Sacrement qui perpétue la Victime immolée sur le Calvaire par les mains du Souverain Prêtre, qui était et Fils de Dieu et Fils de l'homme. »

Voici comment Il m'a parlé à ce sujet:

« Le Seigneur a signalé Sa Force ; le Seigneur a fait paraître Sa Puissance; le Seigneur a ouvert le trésor de Sa Miséricorde ; le Seigneur a fait connaître la rigueur de Ses jugements et la sévérité de Ses justices. »

C'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur a signalé Sa Force; c'est dans le Sacrement de Son amour que le Seigneur a fait paraître Sa Puissance; c'est dans le Sacrement de Son Amour que le Seigneur a ouvert le trésor de Sa Miséricorde; c'est dans le Sacrement de Son Amour que le Seigneur a fait connaître la rigueur de Ses jugements et la sévérité de Ses justices envers ceux qui le profanent.

« Ah ! Ma fille, étant tout amour pour les hommes dans ce Sacrement, ils n'ont que de la froideur pour Moi ! ... Je ne puis Me lasser de vous parler de ce sujet; J'épanche quelquefois Mon Cœur dans le vôtre, prenez part à Ses sentiments, vous que J'ai mise au nombre de Mes amis et de Mes confidents.

Tandis que Mon Cœur brûle d'amour pour les hommes, qu'elle n'est pas leur indifférence ? Je leur fais entendre Ma voix, non pas précisément par Moi-même; mais par Mes serviteurs et par Ma grâce: ils la méprisent, ils méprisent Mes serviteurs. Je les cherche et ils se sont cachés; Je cours après eux et ils Me fuient: ils foulent aux pieds et Mes menaces et Mes promesses. Ah ! pourquoi donc faites-vous ainsi? Que vous ai-Je fait pour que vous Me traitiez de la sorte? De quoi vous plaignez-vous? Que trouvez-vous en Moi qui vous déplaise? On ne quitte pas une personne sans quelque raison. Quelle est la raison qui vous oblige à M'abandonner?

Examinons-la de bonne foi, et si elle est bonne, Je consens que vous M'abandonniez.

« Pour vous, Ma fille, qui connaissez ces choses, aimez-Moi, unissez-vous à Mes serviteurs; surpassez-les en amour, si vous le pouvez, réparez en quelque sorte l'indifférence des autres. »

Le lendemain: « Hier, Je vous dis que le Seigneur avait signalé Sa Force dans le Sacrement de Son Amour. »

         " Ne croyez-vous pas qu'il faille toute la force de l'amour d'un Dieu pour rester toujours dans ce Sacrement, malgré les sacrilèges, les outrages, les irrévérences, les injures que J'y reçois tous les jours et à toutes les heures? Ne croyez-vous pas qu'il M'ait fallu toute la force de l'amour d'un Dieu pour instituer ce Sacrement? Et cependant Je n'hésitai pas un instant. Or ne vous imaginez pas que Je n'eusse point une connaissance parfaite de tous les outrages que J'y recevrais: Je connaissais jusqu'à la moindre parole, jusqu'à la moindre pensée de mépris, les offenses contre Mon Père et contre Moi-même, qui Me seront plus sensibles que tout autre péché. N'importe, cela ne fut pas capable de M'arrêter; et quand même tous les hommes sur la terre M'auraient méprisé et outragé, qu'une seule âme eût dû profiter de ce Sacrement et y trouver son salut, Je l'aurais institué.

          Mais Je voyais une infinité de biens produits par ce Sacrement: tant de malades y trouveront leur remède et leur guérison tant de faibles, la force, tant de pécheurs, le sceau de leur réconciliation et de leur sanctification; tant de justes, leur consolation et de nouvelles grâces pour se sanctifier davantage !

« La vue de tant de faibles qui iraient s'y fortifier, de tant de malades qui iraient s'y soulager, et de tant d'âmes qui ne seraient pas sauvées sans ce Sacrement, Me le fit instituer malgré tous les outrages, tous les mépris que J'y recevrais! Ah! qu'en pensez-vous? Ne faut-il pas toute la force de l'amour d'un Dieu, ne faut-il pas un amour comme celui d'un Dieu pour faire une pareille chose, et cela sans jamais se démentir?

          Allons, Ma fille, resserrons de nouveau les doux liens qui nous unissent. Aimez-moi de plus en plus: nous avons eu le bonheur d'être unis si souvent!

Ne soyez pas étonnée que J'ai dit: nous avons eu le bonheur ; car puisque Je fais Mes délices d'être avec les enfants des hommes, ne croyez-vous pas que Je Me plais à entrer dans leur cœur? Vous ne pourrez jamais comprendre le plaisir que J'ai à visiter les âmes qui M'aiment. Je vous laisse avec cette pensée. » A suivre

Détruire la Messe, détruire l’Église Catholique, détruire la Papauté, voilà le dessein antichrist  de Satan et de ses complices humains Tout se tient. Il n’y aura aucune vraie « restauration » sans la vraie Messe, sans le vrai pape SS Paul VI. Il n’y a pas d’autre chemin de vie que celui de la Vérité.

Prions en ce jour de sa fête sainte Thérèse d’Avila élevée par SS Paul VI à la dignité de Docteur de l’Église. Prions tous les saints et les saintes de l’ordre du Carmel pour la restauration de la vie consacrée. Contemplation et action sont inséparables.On ne sert bien son prochain qu’en servant bien son Dieu

 

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 03:43

La Sainte Messe : Dieu immolant et Dieu immolé 1/4

Les Mystères Eucharistiques

Adoration + reconnaissance + réparation + imploration = LES QUATRE FINS DU SACRIFICE

Extraits des lettres de Sœur Marie du Sacré- Cœur ( Marie Lataste) Ed.Téqui .

Textes très importants à méditer.

La Sainte Messe est l’axe de notre religion, le lien de la Liturgie toute entière, fondée sur la Foi dont le pape légitime SS Paul VI est le Lien. Lien de la Foi=Lien de la Messe. Voilà pourquoi il faut bien connaître les attaques de l’enfer contre ces liens essentiels. Lisez et relisez tout ce qui concerne le brigandage conciliaire, la falsification de la liturgie par des cardinaux félons, bourreaux du pape. .(Site Paul VI Pape Martyr des derniers temps-chapitres la réforme liturgique, la destruction…etc)Il n’y aura pas de restauration sans la proclamation de la nécessité absolue du retour universel à la Messe traditionnelle dite de Saint Pie V. Cette Bulle de SS Paul VI est prête.

 

« Je lisais un jour ces paroles du Psalmiste: « Le Seigneur l'a juré, et Il ne s'est point repenti de Son serment, Vous êtes prêtre selon l'ordre de Melchisédech. »

Le Seigneur Jésus me dit: "Ces paroles, Ma fille, s'adressent à Moi: Je suis ce Prêtre éternel selon l'ordre de Melchisédech; c'est Moi qui ai été oint de l'huile du Seigneur,(Christos signifie Oint) sacré Roi et Prêtre par Mon Père dans l'éternité. Je suis venu sur le Calvaire remplir Ma fonction de prêtre en lui offrant le sacrifice de Ma vie comme un sacrifice d'agréable odeur et seul capable de L’apaiser: Je fus ainsi Prêtre et Victime tout à la fois. Prêtre et Dieu, Je m'adressais à Dieu, et Lui offrais pour victime un Dieu immolé pour Sa gloire. Ce sacrifice du Calvaire, Je le renouvelle chaque jour par le ministère du prêtre au Saint Sacrifice de l'Autel, qui est une représentation du Sacrifice de la croix.(rendu présent, présenté à nouveau)

            Là, Je ne m'offre plus d'une manière sanglante comme sur la croix; mais, c'est néanmoins un Véritable sacrifice qui est offert, et Je suis là encore Prêtre et Victime, Sacrificateur et Sacrifié, Dieu immolant et Dieu immolé. C'est toujours la même Victime qui est offerte à Dieu parce que c'est la seule qui Lui soit agréable la seule qu'Il demande, la seule qu'Il veuille accepter.

            Quels fruits abondants en grâces vous pouvez retirer et peuvent retirer tous les chrétiens, en assistant à la Sainte Messe de corps ou même seulement d'esprit, Vous pouvez offrir la Victime de l'Autel à Dieu pour Le glorifier, pour L'honorer, pour L'aimer de plus en plus, et de plus en plus vous attacher à Lui, pour satisfaire aussi toujours davantage pour vos péchés et vos iniquités, comme aussi pour les péchés et les offenses de vos parents, de vos amis, et de tous ceux pour qui vous avez quelque obligation particulière de prier.

              Vous pouvez offrir à Dieu la Victime de l'Autel pour Le remercier de toutes les grâces qu'Il vous a données, qu'Il a données à vos parents, à l'Église catholique, aux saints, à Marie.

                " Vous pouvez offrir à Dieu la Victime de l'Autel pour Lui demander les grâces qui vous sont nécessaires, qui sont nécessaires aussi à vos parents, à vos amis, à la Sainte Église, pour demander le soulagement et la délivrance des âmes de vos frères qui sont encore dans le Purgatoire.

              "Enfin vous pouvez participer à la Victime qui est offerte, et l'attirer en vous véritablement ou spirituellement, selon que vous la recevrez par la communion véritable, ou par la communion spirituelle.

                Le sacerdoce, selon l'ordre de Melchisédech, vous donne, Ma fille, la continuation du grand bienfait de la Rédemption, Ce sacerdoce, dans sa plénitude, réside en Moi. Je l'ai déversé sur Mes apôtres, et Mes apôtres, par eux et leurs successeurs, l'ont transmis et le transmettront à jamais, jusqu'à la fin des temps, à ceux qui seront élus par Mon Père, afin que, par toute la terre, l'Oblation Sainte Lui soit offerte jusqu'à la consommation des siècles.

                  « Afin de vous faire mieux apprécier et Mon sacerdoce et le sacrifice de Mon sacerdoce, et les effets de ce sacrifice, Je vous en dévoilerai les mystères. Ils sont tous contenus dans le Sacrement de Mon amour, Sacrement qui perpétue la Victime immolée sur le Calvaire par les mains du Souverain Prêtre, qui était et Fils de Dieu et Fils de l'homme. A Suivre

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 13:10

Monsieur Bonaventur Julius Joseph Meyer-Ruffin est décédé le 8 octobre 2013,à l'age de 93 ans,muni des Sacrements de l'Église

    

Mr Bonaventur Meyer s’occupait de Rita B…, la possédée expiatrice suisse-allemande au cours des exorcismes de laquelle nombre de révélations  essentielles ont été faites sur l’état actuel de l’Église et la situation tragique de Sa Sainteté Paul VI, sur ordre de Notre Dame de Montichiari.Fidéle à la Tradition, Il avait consacré sa vie à la défense de la « cause survivantiste » et fait beaucoup de sacrifices de tous ordres  pour cela.Il a été un exemple de force dans la Foi.

Il avait rédigé et publié en plusieurs langues l'ouvrage « l’Église en Danger » 1980-1983 qui faisait suite à celui de mr Jean Marty (TRC) 1978« Avertissements de l’au-delà à l’Église contemporaine – Aveux de l’enfer » Ces ouvrages furent à l’époque de véritables « bombes » et ne sont pas… « désamorcées ».*

(Nos différents sites survivantistes publient de larges extraits de ces ouvrages –clés, dont il existe hélas des contre -façons dont nous ne pouvons garantir la validité)

Une messe de Requiem sera célébrée le Mardi 15 octobre 2013 à 11h30, à l’église Saint Martin d’Olten (CH).

« En mémoire sera le juste. » Il a terriblement souffert de l’incompréhension, des médisances et des ingratitudes. Maintenant qu’il sait toute la vérité, il pourra nous aider à « tenir » comme il a « tenu ». Prions pour lui et avec lui. Prions pour sa famille. Prions pour Mme Rita B…à qui nous devons beaucoup.

.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 05:26

­Le devoir de Réparation au Cœur Immaculé de Marie -13 Octobre

                                     « Toi, du moins, tâche de me consoler…. »

« Vois, ma fille, mon Cœur entouré d'épines que les hommes ingrats m'enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, en esprit de réparation, Je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. » (Paroles de la Sainte Vierge à Sœur Lucie, le 10 décembre 1925 à Pontevedra).

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.

 

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément, et je Vous offre le très précieux Corps, le Sang, l’Âme et la Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de Son très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

 

(Paroles de Notre-Dame, le 13 juillet 1917, à Fatima) : « Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites souvent à Jésus, spécialement lorsque vous ferez un sacrifice :
« Ô Jésus, c'est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie. »

 

Ô Reine du Très saint Rosaire, qui, en ces jours où l'impiété lève orgueilleusement la tête, nous montrez votre puissance avec les trophées de vos antiques victoires, daignez, du haut du ciel où vous trônez, répandant le pardon et la grâce, daignez, dans les rudes épreuves du temps présent, abaisser un regard de bonté sur l'Église de votre Divin Fils, sur son Vicaire ici-bas, sur tout le clergé et le peuple fidèle. Hâtez, ô puissante exterminatrice des hérésies, hâtez l'heure de la miséricorde, quoique nos innombrables fautes excitent Dieu chaque jour davantage à devancer l'heure de la justice… Ainsi soit-il

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 11:51

. "Onze choses sont impures : l'urine, l'excrément, le sperme, les ossements, le sang, le chien, le porc, l'homme et la femme non musulmans, le vin, la bière, la sueur du chameau mangeur d'ordures"[9].

Ayatolla Komeiny ,chiite, guide suprême de la révolution iranienne. Livre vert

Il parait que nous avons le même Dieu....???? Parce Domine

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 05:12

                                                Fumées de Satan

Déclarations des démons lors de l'exorcisme du 10 Mai 1979

Documents DFT

"Un linceul recouvre l'Église... la croix est effacée, si bien qu'on ne voit même pas toute la poutre horizontale de la Croix, (Allusion au blason de W…où la croix est brisée) encore bien moins la poutre verticale (Allusion à l’Église « horizontale » chère à B…) qui mène à la Trinité... Cachés sous ce linceul noir, nous ne voyons pratiquement que des serpents et de la vermine...et il y a encore un dragon, un dragon à sept têtes. Ces sept têtes combattent les sept sacrements. Chez ce dragon, presque toutes les sept têtes crachent du feu, du soufre et de la fumée... Il en est de même de l'Église et du Vatican. Jusqu'ici, cela a été caché à Rome sous le linceul d'un sarcophage. Ce n'est que lorsque le souffle empoisonné de ce dragon fera des trous dans le linceul et qu'on sentira à l'extérieur la puanteur du feu et du soufre, que la vraie Église et le peuple tout entier verront que Rome ne possède pas le vrai Pape.

Malheur quand ce monstre répugnant, d'abord encore caché aux yeux de la plupart, sortira la tête du linceul... Alors, à Rome, ils auront perdu la partie. Car leurs têtes seront si effrayantes et leurs figures si grimaçantes, semblables à la peste, que les gens prendront peur.

Une sainte colère s'emparera du peuple. Dès que le linceul sera soulevé, nous autres (en enfer) nous serons bloqués. L'odeur sortira par tous les trous, de sorte que le souffle pestilentiel empoisonnera presque les hommes."

 

 

  Cet avertissement donné aux catholiques de 1979, fascinés par W…,idolâtré à un point inimaginable encore aujourd’hui, se révèle d’actualité brûlante… et puante…..Toutes ces manifestations  pseudo-mariales à Rome n’ont pas d’autre but que la «  canonisation » du brigandage de Vatican II. Ce qui signifierait la disparition programmée des fidèles à la Tradition et à la Sainte Messe, » sans laquelle nous ne pouvons rien faire » « On vous mettra à mort en croyant servir Dieu. »Nous y sommes…

Les «  grimaces » de B…sont effrayante au propre et au figuré. Tout cela sent la fumée et on ose faire cautionner ces manipulations par Notre Dame de Fatima, dont on se garde bien de révéler les terribles et maternels avertissements… C’est horrible , infernal …

Comme on n’exécute pas les demandes très impératives et précises de Notre Dame, sous nos yeux nous voyons se déclencher la troisième guerre mondiale où des « nations disparaîtront » les unes après les autres … comme des dominos. Amis survivantistes, vous savez que l’heure de la vérité se fait imminente. Ne vous laissez pas asphyxier par les fumées puantes de Satan. L’heure de Vérité sera dure, mais sera triomphante. Patience +confiance = Sagesse.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens