Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 09:31

Dans l'exorcisme de 4 Aout 1986, le démon est contraint de donner quelques précisions sur SS Paul VI. "Il a vécu assez longtemps à Rome,Il nous a fallu le dire à l'époque,quand il est parti de Rome. Vous aviez fait à l'époque un exorcisme. Et nous dûmes avouer qu'il était libéré de Rome et parti.IL FUT POURSUIVI. C'était le 12-13 Juillet 1981.Nous croyions à l'époque que l'heure était venue de la retrouver "Mais il était seulement libéré de Rome, des chaines de la franc-maçonnerie, de Rome et du faux pape,Wojtila."

Cette libération est identique à celle de Saint Pierre .Le ciel et la terre collaborent.

Le 13 Octobre 1986,le démon est contraint de révéler:" La survie du Pape Paul VI est et reste un Miracle, UN GRAND MIRACLE. Mais il a fallu languir plusieurs fois dans les périls de la mort.,jusqu'à ce qu'il pût être libéré du Vatican, A CE POTEAU DE la Mort qu'est ROME actuellement .CECI GRACE à l'influence des ANGES,à la Puissance des TRONES et des légions célestes,des ARCHANGES, et grâce à quelques bonnes personnes"

C'est donc un devoir pour nous de remercier tous les acteurs de cet épisode qui restera historique. En faisant célébrer une messe d'action de grâce, et en poursuivant nos prières et les offrandes de nos peines pour le retour de Notre pape légitime. C'est par une mobilisation générale de toutes les forces célestes et terrestres bien unies que cette victoire décisive sera accordée. Dieu veut cette collaboration du ciel et de la terre, comme il l'avait voulu pour saint Pierre pour qui priaient les premiers chrétiens. Patience donc et chacun à son poste.....DEO Gratias

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 06:21

Un très grave avertissement aux « ralliés. »Ou tentés de le devenir

Un prêtre d'un diocèse autrichien vient de se faire interdire tout enseignement par son évèque.Motif:enseignement « antediluvien »SIC

Ce prêtre" d'avant le déluge" enseignait le purgatoire et l'enfer....à ses ouailles. Cet évêque est tout à fait dans la ligne antitradition de B..... Voilà ce qui attend les imprudents …L'auto censure. ou la mort  .Parce Domine (Source traditio)

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 05:42

Eucharistie ,La Merveille des merveilles 2

 Des motifs qui ont poussé Jésus-Christ a institué ce Divin Sacrement

 

       Le premier motif qui a porté Jésus -Christ à instituer l'auguste Sacrement de nos autels, c'est Son amour; c'est pour nourrir nos âmes de la Substance même de la Divinité, pour que l'Église pût honorer Dieu, dans la suite des siècles, d'une manière digne de Lui, et l'adorer comme Il le mérite. Car la victime qui est offerte est d'un prix infini; Elle est égale à Dieu; un Dieu est offert à Dieu ! ... Comme tout ce que nous pouvons faire, y compris l'offrande de nous-mêmes, est peu de chose, Jésus-Christ a voulu qu'en Le prenant pour sacrifice parfait,pour holocauste, nous puissions rendre à Dieu un culte digne de Sa Majesté, et aussi grand qu'Il peut le désirer ....

            . Le second motif qui a porté Jésus-Christ. à établir le Sacrement de l'Eucharistie, était de nous laisser toujours, dans ce divin Testament , le souvenir,le mémorial de Sa vie et de Sa Passion.

              Le troisième motif était de s'unir à nous, et de nous transformer en Lui ..... Comme Jésus Christ, dit Saint Jean,avait aimé les Siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu'à la fin :(XIII. 1), « Mes délices sont d'être avec les enfants des hommes, dit la Sagesse dans les Proverbes ». En naissant, dit Saint Thomas,d'Aquin, Il s'est rendu semblable à l'homme; en mangeant avec lui, Il s'est fait sa nourriture; en mourant, Il a été le prix de sa liberté; dans le ciel, où Il règne, Il se donne à Lui pour être sa récompense : (Hymn. in pif. S. Sacram.)

                Il faut lui rendre amour pour amour; vivre, combattre, vaincre , souffrir et mourir pour Lui.

           Le quatrième motif qui a engagé Jésus Christ à établir l'Eucharistie, est de nous faire pratiquer toutes les vertus: la foi, l'espérance, la charité, l'humilité, la pureté, la patience, l'obéissance, la prière »

 

           Le cinquième motif est de nous donner un gage du ciel. ; car la divine Eucharistie est l'aliment de l'immortalité: Jésus Christ le dit Lui-même: » Celui qui mange de ce Pain, vivra éternellement: »

          Mais pourquoi Jésus-Christ. établit-Il ce divin Sacrement la veille de Sa Passion? Saint Thomas en donne la raison: C'est, dit ce grand docteur ,pour que l'immensité de Sa charité se gravât plus profondément dans le cœur des fidèles ; Il l'établit à la dernière cène comme un mémorial perpétuel de Sa passion qui fut la réalisation de toutes les figures de l'Ancien Testament, comme le plus grand de tous Ses miracles, et comme une précieuse consolation pour l'Église attristée de Son absence: (Opusc. LVI). A suivre

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 18:22

J'ai été très peiné d'entendre sur un site catholique que si SS Paul VI était en exil, c'était par punition de ses lourdes fautes ....

D'après ce que nous savons , il a pu fuir en Crète pour y trouver asile chez des orthodoxes. Ceci a dû demander bien des soutiens secrets. Car il est très handicapé physiquement et affaibli par l'âge. Il faudra aussi beaucoup de mobilisations secrètes pour qu'il puisse revenir au Vatican ne serait ce que quelques jours, le temps de promulguer officiellement sa bulle sur la Sainte Messe qui sera comme le petit caillou dans la fronde de David et qui atteindra l'ennemi en plein front. Car SS Paul VI n'a pas été exilé,au sens judiciaire, ni par Dieu, ni par jugement humain; il n'a pas été enlevé. Comme La sainte Famille, fuyant en Égypte. il s'est mis à l'abri . Car sa vie et ce qu'il à dire, sont de"très grands dangers pour les auteurs du" complot" contre l'Église. Qui parle de fautes personnelles très graves à expier? ,Aucun tribunal n'a jamais été convoqué pour le juger, sans avocat. Il a plus qu'un autre droit à la présomption d'innocence. Il se tait, comme Jésus devant Pilate . Il se cache pour mieux se révéler au jour J que nul ne peut prévoir, ni heure ,ni jour ,ni année. Surtout pas en torturant les textes de la sainte Écriture ou les divers secrets qui sont faits pour être lus par les simples, "à tout le peuple" Que Notre Dame du Mont Carmel le bénisse ...!et le protège.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 08:14

La Sainte Messe 2/2

Rappel des notions de base de ce grand mystère

Le grand sacrifice de l'autel suffit pour satisfaire à Dieu : satisfaction surabondante, parce qu'elle surpasse infiniment en valeur tout le poids des iniquités de l'univers. Ce sacrifice est infiniment plus agréable au Père, que notre iniquité ne Lui est désagréable. Saint Paul le dit lui-mème aux Romains: Où le péché avait abondé , la grâce a surabondé :

Dans Son infinie bonté, Jésus Christ a voulu laisser à Son épouse l'Église visible et indestructible , un sacrifice visible et permanent. Le sacrifice de la croix fut en réalité la première messe ..... .

Quel immense amour animait le Sauveur, puisqu'Il a voulu perpétuer chaque jour, jusqu'à la fin du monde, le sacrifice de Son Corps et de Son sang! Le sacrifice de l'autel est si grand, qu'il ne peut être offert qu'à Dieu seul .

On peut retirer de la sainte messe cinq fruits principaux:

1° une augmentation de grâces ... ;

2° la rémission des peines dues au péché ...

; 3° une obtention plus facile de ce que l'on demande ;

4° l'émission d'actes de foi, d'espérance, de charité et de religion ; de justice en « rendant à chacun ce qui lui est dû »A Dieu ce qui est à Dieu, c'est à dire tout

5° celui qui assiste au sacrifice , se trouvant en présence de Jésus Christ, ne voit aucune de ses prières demeurer sans résultat.

La messe a trois parties principales: 1 ° l'Offertoire;

2° la Consécration;

3° la Communion du prêtre.

La première partie, qui va de la Confession à l'Offertoire, est la préparation au Saint Sacrifice.

Pur le Confiteor on se dispose, à l'aide de l'humilité et de la contrition, au grand acte qui va avoir lieu.

Par le Kyrie, on invoque le secours et la miséricorde de Dieu ..... Par le Gloria in excelsis , on chante ses louanges, on l'honore, on le glorifie .....

Par l'Oremus, tous les assistants prient ensemble .....

Par le Dominus vobiscum, le prêtre et les fidèles se souhaitent les dons du Saint-Esprit .... L' E pitre signifie l'ancienne loi .....

Le Graduel marque la pénitence que faisait le peuple à la prédication de saint Jean-Baptiste L'Alleluia est l'emblème de la joie du pécheur réconcilié.

L'Évangile figure la nouvelle loi, rappelle la doctrine et la morale que Jésus Christ. a prêchées

Le signe de la croix sur le front indique qu'il ne faut point rougir de la foi; sur la bouche, il indique que le chrétien doit être prudent dans ses paroles, et qu'il doit parler souvent de la croix de Jésus Christ. ; sur la poitrine, il est le symbole de l'amour dont le cœur doit être consumé pour Dieu; sur l'Évangile, il témoigne qu'il faut annoncer et suivre Jésus Christ. crucifié., ...

Les cierges allumés signifient la lumière que l'Évangile a répandue dans le monde ..... On se lève, afin de montrer qu'on est prêt à obéir aux enseignements du Sauveur.

Vient ensuite la profession de foi par le Credo ..... Les catéchumènes ne pouvaient entendre que cette partie de la messe

. La seconde Moitié va de l'offertoire au Pater; elle est la partie principale, la plus sainte, la plus sacrée et la plus divine. C'est, à proprement parler, le sacrifice, auquel les chrétiens seuls assistaient .

L'Offertoire porte ce nom parce qu'alors on offre le pain et le vin qui doivent être consacrés . L'eau qu'on met dans le calice signifie surtout celle qui sortit, mêlée de sang, du côté de Jésus Christ. mis en croix ..... Le vin et l'eau sont présentés par ceux qui servent la messe, afin d'indiquer que les fidèles ont part au sacrifice .... , Le pain, fait de plusieurs grains de froment, et le vin, composé de la liqueur contenue dans plusieurs grappes de raisin, représentent l'Église composée de plusieurs membres qui sont tirés de la masse corrompue des hommes, afin d'être transformés en Jésus Christ et de n'avoir tous qu'un cœur et qu'une âme. Sous un autre point de vue, comme c'est aussi le pain et le vin qui forment notre nourriture, en offrant à Dieu ces deux produits, nous lui offrons notre vie ..... Le prêtre se lave les mains afin de montrer quelle pureté est nécessaire pour offrir le Saint Sacrifice et pour y assister .....

A l' Orate fratres, le célébrant se recommande aux prières des fidèles, afin que le sacrifice qu'il offre en union avec eux soit reçu de Dieu; et les fidèles répondent qu'ils désirent que les intentions du prêtre soient accomplies .....

Voici la Préface; ce mot veut dire prélude, action qui précède. La préface, en effet, est destinée à préparer aux prières du canon, à l'élévation surtout. Elle est un chant de triomphe et de gloire, une invitation à s'élever jusqu'au ciel pour louer de concert avec les neuf chœurs des anges le Dieu de l'univers.

Le Sanctus vient du ciel. Isaïe l'a entendu, ainsi que saint Jean l'Évangéliste. ...

. Le mot Canon veut dire règle ..... Comme Moïse, le prêtre élève les mains afin d'élever la terre jusqu'au ciel et de faire descendre le ciel sur la terre .....

Dans le Memento des vivants le prêtre, au nom de toute l'Église, prie pour tous les fidèles et principalement pour ceux qui assistent au Saint Sacrifice, et pour ceux en faveur desquels il l'offre. Le moment merveilleux et divin de la consécration arrive: l'assemblée se prosterne à la vue du miracle des miracles ..... Un grand fiat a lieu, et le Roi des rois est sur l'autel. Le pain et le vin sont devenus le Corps, le Sang , l'Âme et la Divinité de Jésus Christ ..... (Mystère inouï de la Transubstantiation. Ce mot est d'une importance capitale et ne doit être changé.Comme l'Arche d'alliance, Il foudroye ceux qui osent le modifier) Les nombreux signes de croix faits par le prêtre sont destinés à nous rappeler Jésus Christ sur la croix. Ses fréquentes génuflexions marquent l'adoration qu'on doit à Dieu, et le profond respect que commande Son Auguste Présence

Le Memento des morts est un souvenir accordé aux âmes du purgatoire, une prière adressée pour elles à Dieu.

Ensuite on récite la prière par excellence, le Pater. Ici commence la troisième partie de la messe. Le prêtre divise la Sainte Hostie, pour imiter Jésus Christ, qui prit du pain, le rompit et le donna à Ses apôtres en disant: Prenez et mangez, ceci est Mon Corps (Matth.VI. 26), Le prêtre laisse tomber une partie de l'Hostie dans le calice, pour indiquer que la paix qu'il vient de souhaiter, par le Pax Domini, est scellée du Sang même de J. C .....

Le mélange de l'Hostie avec le Sang de Jésus Christ désigne:

1° l'union de Dieu et de l'homme dans l'incarnation ... ;

2° l'union de Dieu avec l'homme dans la Sainte Communion ... ;

3° l'union des élus avec Dieu dans le ciel .....

Mais pour jouir de cette paix si précieuse, de cette union si, désirable et si glorieuse, il faut être sans péché ..... Voilà pourquoi le prêtre prononce l'Agnus Dei , et ensuite le Domine non sum dignus. Le prêtre communie ;les fidèles se rangent autour de la table sainte ..... Le reste de la messe est consacré à remercier Dieu ....

. Tout dans la Messe représente le sacrifice adorable de la croix. La vêture du prêtre est toute entière consacrée à la mémoire de la Passion L'amict représente le voile qui couvrait la Face divine de Jésus C. lorsqu'on lui donnait des soufflets ... ; l'aube, la robe blanche dont Hérode le fit revêtir par dérision ... ; le cordon, les liens dont on Le garrotta au jardin des Oliviers, et les lanières qui servirent à la flagellation ... ; le manipule, les chaines avec lesquelles on L'attacha à la colonne. On le met au bras gauche, qui est le plus rapproché du cœur, pour marquer le grand amour de Jésus Christ. L'étole indique les trois liens avec lesquels on l'attacha à la croix; elle indique aussi les pouvoirs du ministre consécrateur La chasuble rappelle le manteau de pourpre dont on revêtit Jésus Christ et la tunique qu'on lui arracha el qu'on tira au sort. La croix qui s'y trouve figurée met sans cesse sous les yeux des fidèles l'instrument du supplice du Sauveur. Chaque ornement représente donc une circonstance de la Passion et de la mort de Jésus Christ. Tout porte les fidèles à méditer sérieusement et à prier avec ferveur ..... Tout leur inspire de la confiance. I.

Les fidèles doivent avoir soin de s'unir d'intention au prêtre. Le saint sacrifice s'offre pour trois motifs principaux;

1° en action de grâces des biens que l'on a reçus ... ;

2° afin de satisfaire pour les péchés que l'on a commis ;

3° afin de demander les secours et les grâces dont on a besoin. Il faut s'offrir soi-même à Dieu ..... .

Pendant le saint sacrifice, il est bon de considérer principalement quatre choses:

1) Celui à qui on l'offre ... ;

2° Celui qui l'offre , c'est-à-dire Jésus Christ ;

3° Celui qui est offert ... ;

4° ce pourquoi Il est offert. I

IV. Le saint sacrifice étant le mémorial de l'amour de J. C. pour les hommes et, en quelque sorte, la représentation de Sa Passion et de Sa mort, il faut, pendant qu'on l'offre, méditer sur les souffrances du Sauveur et sur son amour. C'est le vrai moyen d'entendre la messe avec beaucoup de fruit y participer.

V. Il faut assister à la messe avec le profond respect intérieur et extérieur que doivent prodnire la vue du lieu saint, la présence de Dieu, celle des anges et celle des fidèles, enfin la pensée du grand Mystère qui s'opère.

VI. Il faut entendre la messe avec foi, humilité, crainte et confiance. A suivre.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 14:18

Notre Dame du Mont carmel est toujours représentée traditionnellement, depuis le XIII ème siècle dans le costume religieux, la tête couverte d'un voile. C'est à ce signe que vous la reconnaitrez.....!

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 13:02

Pourquoi ce blog ?

« On croira tout perdu. Les justes souffriront beaucoup . Leurs prières, leur pénitence et leurs larmes monteront jusqu'au Ciel, et tout le peuple de Dieu demandera pardon et miséricorde, et demandera mon aide et mon intercession; Alors Jésus-Christ, par un acte de Sa justice et de Sa grande miséricorde pour les justes, commandera à Ses anges que tous Ses ennemis soient mis à mort. Tout à coup les persécuteurs de l'Église de Jésus-Christ et tous les hommes adonnés au péché périront, et la terre deviendra comme un désert.Alors se fera la paix, la réconciliation de Dieu avec les hommes; Jésus-Christ sera servi, adoré et glorifié; la charité fleurira partout.Les nouveaux rois seront le bras droit de la Sainte Église, qui sera forte, humble, pieuse, pauvre, zélée et imitatrice des vertus de Jésus-Christ. L'Évangile sera prêché partout et les hommes feront de grands progrès dans la foi, parce qu'il y aura unité parmi les ouvriers de Jésus-Christ et que les homme« vivront dans la crainte de Dieu. »

Notre Dame :Secret de La Salette -extrait conforme au document remis à S SPie IX le 18 Juillet1851.

Le but de  ce blog est de préparer nos âmes et notre prochain aux épreuves purificatrices .

Préparer les âmes à ce Grand Règne Eucharistique  qui durera jusqu'à l'ultime épreuve du court règne de l'antechrist-personne et la victoire glorieuse de Notre Seigneur.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 05:00

La Sainte Messe- 1/2 d'après Cornelius a Lapide

,(CorneliusVan den steen-Corneille La pierre)Jésuite hollandais 1567-1637 théologien de grand renom.Ses recueils de citations sont un des trésors de l'Église. Forme accessible à tous ;fond doctrinal irréprochable,il a aidé,par ses citations scripturaires nombreuses, des générations de prêtres à instruire des générations de catholiques. ;

Ce recueil étant introuvable,hors les grandes bibliothèques où le modernisme ravageur n'a pas sévi, nous reproduirons les principaux articles concernant les points essentiels qui serviront au retour à l'Unité promis par Notre Seigneur aprés les purifications nécessaires. Le grand Règne Eucharistique,Règne de l'Unité, qui est promis par Notre Seigneur pour la période suivant les grands chatiments,sera le triomphe de la Sainte Messe,sans laquelle il n'est point d'Eucharistie .Le retour de la papauté légitime est un préalable sine qua non, car elle est garante de la succession apostolique,sans laquelle il n'y aurait plus de prêtres catholiques.C'est pour cela que nous devons prier et patienter.

Il est important de remettre en mémoire, ce qui constitue le cœur même de la religion : le Sacrifice.

« Quelques auteurs prétendent que le mot messe est tiré de missah : mot hébreu. Il est plus probable qu'il vient du latin missio , renvoi, parce qu'après les prières et les instructions qui précèdent l'oblation des dons sacrés, on renvoyait les catéchumènes et les pénitents: les fidèles seuls que l'on supposait dignes de participer au saint sacrifice, avaient le droit d'être témoins de la célébration.

L'étymologie donnée ici est celle qu'ont adoptée saint Augustin, saint Avit de Vienne, et saint Isidore de Séville. La Messe est le sacrifiçe de la loi nouvelle. L'Eglise y offre à Dieu, par les mains du prêtre, le Corps et le Sang de Jésus Christ., sous les espèces du pain et du vin. II est de foi que l'oblation faite à la Messe est le sacrifice du Corps et du Sang de Jésus Christ. D'où il faut conclure d'une manière certaine que la Messe n'est pas seulement un sacrement mais aussi un sacrifice. Il n'y a pas d'autre sacrifice qui soit offert dans tout l'univers catholique. Depuis le péché , il y a toujours eu des sacrifices ..... Abel, Noé; Abraham, Isaac, Jacob, Melchisédech, les Hébreux, soit en Egypte, soit dans le désert, soit dans la terre promise, etc., ont offert à Dieu des sacrifices ..... Les sacrifices sont nécessaires , pour Lui rendre honneur et hommage ... ; pour expier les péchés , pour apaiser Sa juste colère, pour obtenir des grâces, pour remercier Dieu. Il y avait dans l'ancienne loi trois espèces de sacrifices:

1°- Le sacrifice d'holocauste,ou d'adoration offert uniquement pour louer et honorer Dieu et destiné à reconnaître Son souverain domaine sur toutes choses; aussi la victime y était-elle entièrement consumée et réduite en cendres;

2°- le sacrifice pacifique, ou salutaire, qui était offert pour obtenir 1a paix, c'est-à-dire le propre salut de celui qui l'offrait, ou bien le salut d'autrui, celui d'un simple particulier ou celui de la nation;

3°- le sacrifice d' expiation, qui avait pour but d'obtenir le pardon des péchés; il était aussi nommé le sacrifice de propitiation. .. L'Ancienne loi étant imparfaite, les sacrifices qui en faisaient partie étaient également imparfaits ..... Il est impossible que le sang des taureaux et des boucs efface les péchés, dit saint Paul aux Hébreux: ; Pour apaiser Dieu et sanctifier les hommes, il fallait un autre pontife que le grand prêtre et un autre sacrifice . , Il fallait un sacrifice vraiment digne de Dieu et assez puissant pour laver les péchés ..... Tous les anciens sacrifices n'étaient que la figure du sacrifice de la loi nouvelle ..... Les victimes des anciens sacrifices devaient être sans défaut, pour signifier la perfection de Jésus Christ, devenu victime.. ... Les anciens sacrifices ne plaisaient à Dieu qu'en tant qu'ils annonçaient le sacrifice de la croix et celui de l'autel .... Le Seigneur dit aux Juifs par la bouche du prophète Malachie, qui fut le dernier des anciens prophètes et qui vivait à une époque rapprochée de l'avénement de Jésus Christ. : Mes complaisances ne sont point en vous, et Je n'accepterai pas de présents de votre main: . Car, ajoute le Seigneur, depuis le lever du soleil jusqu'à son coucher, Mon Nom est grand parmi les nations; et l'on sacrifie en tout lieu, et une oblation pure est offerte à Mon Nom : Ici le prophète parle évidemment du sacrifice de la croix et de celui de l'autel, puisque depuis Jésus Christ . il n' y en a point eu d'autre, et qu'en effet ce sacrifice s'offre en tout lieu et à toute heure ..... Jésus Christ venu, tous les autres sacrifices ont déplu à Dieu et ils ont cessé. C' est pourquoi saint Paul, empruntant les paroles du Roi Prophète, dit aux Hébreux: «  Le Fils entrant dans le monde dit: Vous n'avez vou1u (ô mon Père), ni d'hostie, ni d'oblation, mais Vous m'avez formé un corps : les holocaustes pour le péché ne Vous ont point plu; alors J'ai dit: Voilà que Je viens pour faire, ô Dieu, Votre volonté. Il ôte le premier sacrifice, pour établir le second (Hebr. x. 5. 6.9). Vous n'avez point voulu, c'est-à-dire Vous n 'avez point accepté les victimes, les oblations, les holocaustes, les sacrifices qui s'offrent selon la loi; Me voici, Moi le Messie , le Sauveur ou Rédempteur, afin de faire, ô Mon Père, Votre volonté; afin d'être immolé d'abord sur le Calvaire et ensuite tous les jours sur l'autel, pour perpétuer le souvenir et le sacrifice du Calvaire .....

LE sacrifice de Jésus Christ. remplace tous les sacrifices anciens; il est infiniment au-dessus d'eux; ils étaient la figure, il est la réalité. Aussi les nombreux sacrifices de la loi mosaïque ont-ils disparu avec leur temple et leurs prètres , pour ne plus reparaître ..... Jésus Christ est notre victime, notre sacrifice ....Jésus Christ! dit saint Paul aux Ephésiens , s'est livré Lui-même pour nous en oblation à Dieu et en hostie de suave odeur:. Le sacrifice de la messe est un holocauste, Jésus Christ étant offert tout entier à Dieu dans la consécration. C'est un sacrifice pacifique; il calme la colère de Dieu et donne la paix aux hommes ..... C'est un sacrifice de propitiation; il nous obtient le pardon de nos péchés ..... C'est un sacrifice d'action de grâces; il rend à Dieu, et d'une manière digne de Lui, tout ce qui Lui est dù ; puisque c'est un Dieu qui est offert à un Dieu. La Messe est un sacrifice qui par lui-même nous procure la grâce prévenante, au moyen de laquelle nous sommes excités à la foi, à la pénitence et à recevoir les sacrements dont la vertu nous justifie. Ici , vous devez remarquer qu'il appartient aux sacrements de justifier; et qu'il est de la nature du sacrifice de rendre Dieu propice ou favorable. Fléchi par lui, Dieu commence à avoir pitié des pécheurs, et Il lenr accorde la grâce prévenante et excitante. En tant que sacrifice, la messe nous obtient d'abord la grâce prévenante, puis la rémission de la peine due aux péchés, et le pardon des fautes vénielles; mais elle n'enlève ni n'efface point par elle-même le péché mortel, à moins que celui qui la célèbre, ou qui participe au sacrifice par la communion, n'ignore de bonne foi l'état dans lequel il se trouve. Alors l'Eucharistie remet la faute mortelle et confère la première grâce et la justice; mais elle opère cela, non comme sacrifice, mais comme sacrement. .... Lorsque le prêtre célèbre la messe, dit l'Imitation de Jésus-Christ, il honore Dieu, il réjouit les anges, il édifie l'Église, il aide lesvivants, il procure Je repos aux morts et il participe lui-même à tous les biens Lorsque l'Agneau de Dieu est immolé, dit saint Chrysostome, les séraphins sont présents, couvrant leur face de leurs six ailes: Pendant que nous sommes en cette vie, ajoute-t-i1, ce sacrifice change pour nous la terre en ciel: La Messe est le mémorial de la passion et de la mort de Jésus Christ. Le Sauveur le dit Lui-même à Ses apôtres: Hoc facite in Meam commemorationem: Faites ceci en mémoire de Moi (Luc. XXII. 19). Bien plus, c'est le même sacrifice que celui de la croix: sacrifice non sanglant, à la vérité, mais ayant la même valeur et la même efficacité. C'est le même pontife qui l'offre, et la même victime qui est offerte: sur la croix, Jésus Christ fut à la fois Prêtre et Victime; Il l'est également à l'autel.. … Il convenait, dit saint Paul aux Hébreux, il convenait que nous eussions un tel Pontife, saint, innocent, immaculé, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux: un Pontife qui n'a pas besoin, comme les prêtres, d'offrir des victimes pour ses péchés premièrement, ensuite pour ceux du peuple; car, il l'a fait une f'ois en s'offrant Lui-même . Jésus Christ , en s'offrant, a été exaucé à cause de Sa dignité et de la vénération qui lui est due, dit encore saint Paul: Dieu, dans les inventions de Son amour pour l'homme, a tellement ordonné le divin sacrifice de la Messe, que le pontife qui l'offre pour nous réconcilier avec Dieu, est une même chose avec Celui à qui le sacrifice est offert, et se fait une même chose avec ceux pour qui il est offert; afin que ce sacrifice soit pleinement agréable et efficace, la victime offerte se trouve dans les mêmes conditions. Aussi l'apôtre Saint Jean dit dans sa première épître: Jésus Christ est Lui -même propitiation pour nos péchés; non-seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux de tout le monde.

A Suivre ~

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 02:15

Raison garder....

Ce blog a été ouvert en 2009 dans un but d'aide à la formation doctrinale, nourriture indispensable de l'intelligence et du cœur, en ces temps de guerre totale,en ces époques où la mystification tente de remplacer la réalité.Il ne prétend à aucune exclusivité"Mais il ne faut pas se taire quand l'erreur parle si fort"(St Augustin)

C'est un remède contre les tentations illuministes qui hélas ! faute de patience, contaminent même les cercles « survivantistes » jusque-là indemnes de ce vertige .Elles affaiblissent la cause du pape légitime ,dont la survie et le retour paraissent pourtant la seule issue de secours dans ce naufrage » actuel.

Il faut raison garder.

2500 articles de belle et bonne doctrine,(garantis quand c'est possible par des « imprimatur » sérieux) sont à votre disposition. Les extraits des enseignements de Notre Seigneur Lui-même destinés à notre époque sont des lumières irremplaçables.(Tapez dans « recherche »le mot clé de votre choix.)

La survie dépend de la regression du « fléau de l'ignorance religieuse »(Cardinal Mercier). La survie dépend de la sage collaboration de la foi, grâce d'en Haut, et de la raison, et non pas de recherches kabbalistiques,(numérologie, etc) conduisant à des interprétations aventureuses des textes les plus sacrés et à des sorties de routes mortelles. L'illuminisme est le terrain de chasse du démon, tout comme le rationalisme entêté. Restez les pieds sur terre et nourrissez vos âmes de la doctrine traditionnelle.

.Nous n'en sommes que les retransmetteurs,Tradere :transmettre et raison garder.

Nous parlerons pendant les mois prochains, si Dieu le veut, du mystère Eucharistique,fondement du passé,du présent et de l'avenir de l'Église.La clarté d'esprit de notre guide nous facilitera la tâche. Nous commencerons par le rappel des notions vitales sur la Sainte Messe. A SUIVRE

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 06:54

Le Grand Règne Eucharistique 6

A une sainte âme du XXème siècle, Marie Sevray(1872-1966) , le Seigneur a révélé 1e renouveau pacifique qu'Il prépare, l'éblouissante et pacifique période qui suivra la grande tribulation, le désir qu'Il a de saintetés nouvelles, splendide concert universel qui sera l'apothéose de Son œuvre rédemptrice. Ecoutons-Le nous révéler Ses desseins miséricordieux, nous décrire les splendeurs de Son nouveau Royaume dans l'exercice de Sa magnificence, la profusion de Ses dons.

Nous relevons dans Divins Appels :( Receuil des divines paroles-Merci S.I pour les précisions sur cette personne)

«Avant que le monde soit clos, avant que le Temps soit fini, J'ai l'immense désir de Me communiquer à Ma créature, de lui faire produire cent pour un ; de jouir de l'œuvre de Mes mains, à Moi, Créateur, de Mon labeur sanglant, de Moi, Rédempteur, de Mes élans de feu, de Moi, Sanctificateur ... Je veux souffler sur le monde un souffle de feu et d'esprit surnaturel.. . Je veux Me manifester de plus en plus et toujours, jusqu'à la manifestation suprême que sera le Face à face éternel.

O Epiphanie! ... .Je ne clôturerai le Temps que lorsque l'Évangile sera connu par toute la terre. Et, conséquemment, Je veux qu'avant la fin des temps, chacune de Mes perfections divines retienne l'attention des âmes, fût-ce d'une seuleles siennes, Je veux Me recueillir... . Avant  ! Avant de clore ce monde que J'ai fait, ce temps dont J'ai posé les limites, comme à l'immense océan , avant de fermer pour jamais la possibilité qu'ont les êtres humains d'user en Ma faveur de la liberté que Je leur ai donnée pendant la durée de ce temps, Je me recueille ... et dans un ineffable et puissant mouvement d'amour, J'appelle à Moi avec véhémence; cette créature, de laquelle, en la créant, Je me promettais de recevoir tant d'hommages (cela n'infirme en rien la connaissance que Dieu a des siècles des siècles).

Avant de fermer le cycle de l'amour libre de Ma créature (en effet Dieu l'a faite libre de Lui donner ou de Lui refuser cet amour), Je veux !. .. Je veux avec une ardeur indicible, essayer d'en tirer toute la dose d'amour la plus grande possible. J'aime l'amour de Ma créature ... A la fin des temps, Je me reporte, si l'on peut ainsi dire, puisque devant Moi tout est un éternel présent, Je me reporte au Commencement, et avant de clore le Temps, Je veux comme épuiser toutes Mes puissances de Créateur. Qu'on dise donc aux âmes que Je brûle du désir ardent de les voir toutes et chacune livrées à l'action, variée à l'infini, de Mon Esprit. Là est l'apothéose que Je prépare à la terre avant de clore le Temps. Il faut cette période de recueillement des âmes, même au milieu de la foule. pour que l'Esprit puisse les travailler à l'aise n'importe où, n'importe quand! Puis il y aura un renouveau magnifique, comme un splendide concert universel', chaque âme disant sa note, celle que lui aura apprise l'Esprit de lumière et d'amour, l'Esprit des divines transformations. Que les âmes se recueillent. .. qu'on jette partout des ferments de vie intérieure ! C'est ainsi que l'on préparera cette éblouissante et magnifique période où tout sur la terre Me louera; où chaque créature Me dira sur la terre comme Mes élus me disent dans le Ciel. Moi, Créateur, Je veux avant de clore le Temps, Je veux jouir comme en un éclair de Ma créature belle, étincelante. Je veux l'entrevoir belle avant ·de détruire cette terre que J'ai formée (avant de la transformer, car, de destruction, à proprement parler, il ne saurait être question). Comprenant donc Ma soif ardente de cultiver les âmes, de les livrer à l'action variée à l'infini de Mon Esprit, comprenant Mon désir d'avoir des âmes' contemplatives dans le monde, il en est qui veulent M'être comme des cloîtres ambulants, des jardins fermés, où l'Epoux prendra ses délices, où l'Esprit s'emparera de l'âme et la transformera peu à peu jusqu'à la transfigurer dans une vie radieuse, irradiant de toutes parts Ma grâce, et, même à leur insu, rayonnant sur les autres. Que l'on place ici, là, un foyer ; inévitablement, ce qui est à proximité de ce foyer se trouve réchauffé. Ainsi, par Mes Foyers choisis, Je réchaufferai le monde. En abaissant les yeux sur ce monde, Je pourrai les reposer et les réjouir sur ces « cloîtres ambulants » que Me seront spécialement les âmes recueillies et. attentives à mon action. Ces âmes seront des contemplatives sur place, c'est-à-dire que rien ne sera changé à l'apparence de leur vie ordinaire, de leurs occupations. Qu'il y en ait partout de ces cloîtres: Dans la vie commerciale, dans les affaires, dans ce qu'on est convenu d'appeler plus spécialement le monde. Qu'il y en ait chez les riches, Qu'il y en ait chez les pauvres, Qu'il y en ait chez les lettrés, Qu'il y en ait chez les ignorants, Qu'il y en ait partout! Et avec ces multiples Foyers, J'embraserai le monde, Je le justifierai, Je le sauverai. . Ces âmes seront absolument livrées à l'Esprit-Saint. Elles seront des pages blanches sur lesquelles Il pourra écrire à Son aise tout ce qu'Il voudra. Elles seront des cires molles où Il pourra marquer telle empreinte du genre de sainteté qu'Il veut à chacune. Elles seront des cloitres ambulants, tout à la fois recueillis et mêlés à la foule. Elles seront des solitudes au milieu du monde. Elles seront des lacs calmes et limpides au milieu des flots de fange. Et dans ces lacs paisibles, Je me refléterai à l'aise n'importe où, n'importe quand . Que rien jamais n'interrompe Mon action en ces âmes! Qu'elles soient en état de réceptivité toujours ! Et pour celles qui seront en état de totale réceptivité, oh ! pour celles-là, n'irai-Je pas jusqu'à opérer des prodiges?

Il faut que le monde soit renouvelé. Il faut que la terre fleurisse encore sous Mon souffle et produise à profusion des fruits de sainteté. . Il faut que la terre tout entière chante son Créateur en une sublime apothéose. Il faut que tout ce qui respire, tout ce qui pense, tout ce qui vit rende hommage universel au Père, au Fils et au Saint-Esprit: à la Sainte et Adorable Trinité... . Des fleuves d'eau vive couleront pour celui qui croit en Moi ... Qu'on ait une foi pleine en Moi, qui ne demande qu'à verser Mes grâces sur la terre. Qu'on prie audacieusement, c'est-à-dire: qu'on Me demande des prodiges de grâces, des prodiges de conversion. Je veux des saints ! J'ai soif des saints ... Il m'en faut». Désir véhément du Cœur de Jésus, soif du Calvaire, soif de Paray-le-Monial,(Lieu de la révélation à Sainte Marguerite Marie) appel qui retentit dans tous les messages de l'Amour miséricordieux depuis la grande révélation de Son amour méconnu, oppressé des grâces qu'Il veut répandre sur le monde, amour débordant qui ne trouve pas où déverser son trop-plein. Je veux jeter à la terre la vie avec profusion ... Je veux pouvoir Me retrouver en tout ce que J'ai créé ... Avant de clore le Temps, Je veux, avec passion, voir la vie sur la terre ... La vie de l'âme, Ma Vie divine dans les âmes, ah ! celle-là, Je la voudrais voir accrue, accrue de telle façon que Je me retrouve en beaucoup de Mes créatures avant la fin du monde. Et cela dépend d'elles et de ceux qui ont action sur elles ... Voilà pourquoi j'appelle les âmes à la vie intérieure. Je veux des saints! Je veux des saintes .. Je veux révéler les beautés, les puissances, les douceurs, l'amour de la Vérité que Je suis Moi-même. Je veux filtrer Ma lumière dans les âmes. Je veux, en certaines, la faire briller avec une puissance singulière. Je veux arriver à les posséder tellement que Je puisse Me découvrir à elles chaque jour davantage : un abîme appelle un autre Abîme ... J'ai soif de Me communiquer aux âmes. Si je trouvais des âmes attentives, en ces temps où Je les appelle à grands cris à la vie intérieure, Je me verserais en elles avec une abondance mille fois plus grande que Je ne l'ai jamais fait parce que J'ai réservé mes plus grandes prodigalités pour ces derniers siècles du monde» Cette parole de Jésus est évocatrice de cette autre parole évangélique, lors du miracle des noces de Cana: «Vous avez réservé le bon vin jusqu'à cette heure» (Jean II, 10), vin des Noces, vin de l'Alliance en la Jérusalem nouvelle. «Il n'y a rien de nouveau, en ce sens que j'ai toujours voulu des âmes recueillies; mais cet appel est nouveau parce qu'il est plus intense que jamais» . Appels aux noces, appels à la sainteté,que Jésus (et Marie dans ses apparitions à San Damiano) réitère dans tous ses messages modernes, appel à la vie d'amour, à la vie d'intimité filiale, à la voie d'abandon, voie d'enfance spirituelle, dont sainte Thérèse fut le précurseur. L'appel est général, cette voie convient à tous. La seule condition requise : la petitesse, qui fait accéder à la Sagesse - Sapientiam praestans parvulis, et livre le Royaume des cieux: «Si vous ne vous convertissez et ne devenez comme de petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux» (Matt. XVIII, 3). C'est la «vie intérieure mise à la portée de tous». «Mon appel est plus intense parce qu'en aucun temps Je n'ai basé, comme en ces siècles, la sainteté sur cette vie intérieure mise à la portée de tous. Les saints du temps passé étaient recueillis, certes! et Ma grâce fleurissait et s'épanouissait en eux. Mais en ces derniers temps du monde, c'est à tous que Je demande d'être des saints, tout simplement du fait de Me laisser libre en eux de Me refléter en chacun tout à Ma guise. Sans une attention, un recueillement continuel, pourrait-on dire, ou du moins habituel, cela ne pourra se réaliser. *** Je veux reproduire en les âmes les diverses particularités de Mon Être. Je veux être dit sur la terre par Mes fidèles, en attendant que, devenus Mes élus, ils Me disent dans le Ciel.

Adveniat Regnum Tuum....Fiat voluntas Tua

Note :*** Receuillement, silence, discrétion ,obéissance à la vraie doctrine sont des notions qui permettent de discerner la vraie restauration des faux renouveaux qui ne sont que feux de paille …et fumée. La restauration sera eucharistique,donc profondément liée à l'Eucharistie sacrifice et Sacrement: la Sainte Messe de toujours sous le gouvernement de saints Pontifes. Dans une nouvelle série, nous chanterons la gloire de la Présence réelle,le Don de Dieu dans l'Eucharistie «  sans lequel nous ne pouvons rien faire »Il faut préparer les âmes ,dès maintenant,car cette préparation permettra aussi de comprendre l'importance des purifications drastiques qui ont commençé. Les épreuves permettront à un grand nombre de se réconcilier avec Dieu.si nous demandons pour eux ces grâces et les aidons par nos prières. C'est une très importante œuvre de miséricorde.

Ce temps béni sera de courte durée(Message de la Salette), mais d'une intensité extraordinaire.Comme un éclair, nous dit Jésus.....Lisons ce texte avec une grande attention. Jésus nous y révèle les secrets de Son amour. Fulgurant .Deo gratias

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens