Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 17:49

Sous le prétexte de sécurité, notre premier ministre suggère que l'État se préoccupe de la formation des imams. Pour lui,il faut

•former autrement les imams

•refuser ces imams qui nous viennent de l'étranger

•refuser les financements de l'étranger

Il  est suggéré de leur donner cette formation "civique aux valeurs républicaines" en commençant par l'Alsace où la loi de séparation de l'église et de l'état ne s'applique pas.

 

Mais derrière ce projet se cache une loi infâme dont nous parle Marie-julie Jahenny et qui    déclenchera la persécution violente.Il s'agit d'une loi instaurant une sorte de fonctionnarisation du clergé catholique et des évêques leur assurant un salaire et un toit a condition qu'ils rompent avec Rome. Sinon ..la rue et/ou la prison.Nous en ignorons la date, mais... les temps ne sont plus très loin,moyennant en plus quelques provocations accélératrices sur fond d'aveuglement général assimilant les catholiques et les prètres fidéles à des "terroristes d'extrême droite", à" traiter" comme ils disent.....

"Il n'y aura que trois ou quatre évèques qui la refuseront."Voir( les prophéties de Marie -julie éditions Resiac- abbé Roberdel)Préparons des refuges pour les prêtres persécutés.Attention aux provocateurs....uN HOMME AVERTI EN VAUT  DEUX

Partager cet article
Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 08:53

Divins avertissements qui furent si mal accueillis....

. NSJC«Qui conteste l'autorité de Mon Prêtre (le Saint Père-Paul VI) est déjà gagné au péril rouge qui menace d'anéantir des siècles de Tradition Sainte» (10 septembre 1968).

A propos de l'encyclique HumanaeVitae: «Un éclair a jailli du Ciel. Les aveugles ne s'en sont pas aperçus ... Mais l'éblouissement causé par le feu du Ciel sauvera un grand nombre d'égarés ... » (5 août 1968).

Les avertissements du Seigneur s'adressent à l'Église, qui se laisse infecter par l'esprit du monde: «Le plus grand chaos règne en ce moment au sein de Mon Église. Satan est entré dans la danse ... » (6 septembre 1965) ; et au monde, plaçant celui-ci dans l'alternative de se convertir ou de s'effondrer dans un «effroyable cataclysme» (28 septembre 1967). Jésus disait à Marguerite le 5 juin 1967 : «Dis aux prêtres que si le monde ne fait pénitence, s'il refuse d'entendre Ma voix; Ma colère tombera sur lui comme un couteau de guillotine».

C'est la Justice, ultime atout de la Miséricorde, qui se déclare ici.

«L'ombre de la destruction plane sur l'univers» (15 janvier 1967) - ou tout au moins l'atténuer, car «le prix à payer est lourd» (16 décembre 1969) -, Jésus appelle sans cesse «L'Armée des petites âmes» Et c'est à elles surtout que s'adresse l'apostrophe dramatique de Jésus: «C'est l'instant de la décision. Attendre davantage, c'est faire le jeu de l'Ennemi» (3 mai 1967).

«Contre la légion de Satan, formez la Légion des petites âmes ... Vos armes seront: l'amour» (10 octobre 1967).

Mercredi des cendres. "Souviens -toi Homme que tu es poussière......"

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 20:25

 Six ans avant Mgr Lefebvre en 1964 Fr. Gommar DePauw a fondé le Mouvement traditionaliste catholique. Il fut expert au Concile Vatican Ii. Fr. DePauw était l'une des rares personnes, autres que les papes, qui ont effectivement vu le texte original du«Troisième Secret de Fatima," en liaison avec son travail comme expert au Concile .

Les autres personnes à avoir vu le texte original était Fr. Malachi Martin, un autre prêtre catholique traditionnel de renommée international et auteur reconnu, et le traditionnel catholique Alfredo cardinal Ottaviani

Lorsque JPII-Wojtyla a révélé une version expurgée du "Troisième Secret" en 2000, le P. DePauw a dénoncé publiquement la fraude. Il a immédiatement noté que le passage dans la version originale concernant la chute de l'Église moderniste avait été supprimé .La version que le P.DePauw a vu prédit un « effondrement total,doctrinal , moral et spirituel de l'institution Église catholique » [sic]. Traditio.com

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 09:49

Après les purifications le grand Règne Eucharistique

Extrait de « Veillez et Priez »TRC( recommandé par DFT)

Etudions les textes tirés de prophéties privées sur la conversion des nations lors de ce Règne spirituel ( après les chatiments.)

Madeleine Porsat nous dit: «Les juifs, qui n'ont pas voulu reconnaître Jésus-Christ dans son abaissement, le reconnaîtront dans la venue glorieuse de Marie». Et sainte Hildegarde: «Les juifs se joindront alors aux chrétiens et reconnaîtront avec allégresse l'arrivée de Celui qu'ils niaient jusque là être venu en ce mondes".

Le Vénérable Holzhauser ajoute: «Toutes les hérésies seront reléguées en enfer. L'empire des Turcs sera brisé et le Grand Monarque régnera en Orient et en Occident. Toutes les nations viendront et adoreront le Seigneur leur Dieu dans la vraie foi catholique et romaines :

Anna-Maria Taigi dit également : «Des nations entières reviendront à l'unité de la foi, et la face de la terre sera renouvelée. En ce temps-là, la religion chrétienne se répandra partout et il n'y aura plus qu'un Pasteur. La Russie se convertira ainsi que l'Angleterre et la Chine. L'allégresse que le triomphe de l'Eglise suscitera, sera générale »

Le R.P. Bessières, biographe d'Anna-Maria Taigi, écrit (p. 129) : «Les juifs, dont elle voit le rôle considérable dans les affaires de ce monde pour le bien ou pour le mal, l'intéressen tparticulièrement. Elle annonce, parmi eux, un grand mouvement de conversions, le rôle important qu'ils joueront dans le retour des sociétés à l'Évangile».

L'extatique Mariè de Moerl (+ 1868) annonce que «l'un des triomphes de l'Eglise sera le retour de presque toute l'Angleterre à la foi catholique»'. et

sœur Rosa-Colomba : «L'Angleterre et la Russie rentreront dans le giron de l'Eglise; même en Turquie, le catholicisme. refleurira»

. En un autre lieu, il est dit que «la Russie se soumettra à l'Eglise après la grande tribulation.

De sainte Brigitte, nous tenons cette annonce: «La Suède reviendra à I'orthodoxie»s. et du Vénérable père Théodore Serani, cette autre: « ... dans ce temps-là, la religion catholique se propagera chez toutes les nations de l'Asie.

Une prophétie (anonyme, celle-ci) sur l'Orient nous révèle que: «Le peuple indien lui-même jettera le manteau de l'erreur pour embrasser généreusement. la foi catholique»>.

Lucie de Fatima parle de la Russie :. «Le Cœur Immaculé de Marie sauvera la Russie, car elle lui est confiée". Pour la conversion de l'Islam, il est fait mention de l'action du Grand Monarque : «L'Orient est dans l'attente; les traditions lui ont appris qu'un grand roi de France serait tout à la fois son vainqueur et son sauveur».

Saint François de Sales a dit dans l'oraison funèbre de Philippe-Victor-Emmanuel de Lorraine: «Plusieurs estiment que ce sera un de nos rois, ô France, qui donnera le dernier coup de la ruine à la secte de ce grand imposteur Mahomet « 

Et voici le prodige de Nicopolis qui nous semble le gage de cette conversion: «Sous la signature de quatre missionnaires, nous possédons le récit d'un prodige arrivé à Nicopolis, en 1820. En voici la substance: sur le croissant placé au haut des minarets des trois différentes mosquées de la ville, on aperçut trois croix réelles et palpables. Le bruit de cet événement se répandit aussitôt et les turcs en furent saisis d'effroi: ils y voyaient la victoire de la religion chrétienne sur l'islamisme. Le Pacha de Nicopolis ordonna immédiatement d'ôter ces croix. Un turc s'approcha, fusil en main, et visa la croix de la forteresse. La croix ne fut pas atteinte, mais le malheureux tomba lui-même frappé de mort. Un autre turc, extrêmement hardi, monta au sommet des minarets des mosquées du nord; il parvint à briser les croix, mais avec elles furent détruits les croissants qui les supportaient. Voulant en faire autant de la croix de la forteresse, celle-ci disparut lorsqu'il fut rendu au haut du minaret; puis lorsqu'il fut descendu, elle reparut de nouveau. Plusieurs autres musulmans tentèrent à leur tour l'entreprise, mais en tremblant et sans résultat. La mosquée fut fermée pour toujours. Pendant neuf ans, la croix est demeurée visible pour tous les habitants de Nicopolis; elle ne disparut qu'en 1835, lorsque la mosquée fut détruite par un tremblement de terre. Les deux croix qui restèrent brisées avec le croissant étaient des croix grecques, tandis que celle de la citadelle était une croix latine. De là, deux faits évidents pour qui voudra comprendre: c'est le catholicisme qui triomphera et de l'islamisme et du schisme grecs'. Là encore est mentionné le rôle de la France: «:Rien n'est terminé dans la question d'Orient ... ébranlement européen qui se prépare. La Russie ne se donnera pas sa part, on la lui fera. Une fois la France relevée, et elle le sera, tout changera de face, et c'est surtout par la France que la question d'Orient sera tranchée. Certaines prédictions montrent Constantinople obéissant, après les conflits armés qui doivent suivre, à un ordre de chevalerie créé pour la défendre.

Et cinquante ans plus tard, en 1870, à Damas, nouveau prodige, nouveau gage: Apparitions de Notre Seigneur à un grand nombre de musulmans, suivies de nombreuses conversions.4 «Il se passe .en ce moment en Orient des choses faites pour exciter à un haut degré l'attention et l'intérêt des catholiques, et qui prouvent une fois de plus que, selon l'expression des Livres Saints, «le bras de Dieu n'est pas raccourci» (Isaïe LIX, 1). Chose qui ne s'était peut-être jamais vue, des musulmans se convertissent en grand nombre au christianisme, et cela à Damas, l'un des foyers les plus actifs du fanatisme mahométan, dans la Ville qui a donné le signal de l'horrible massacre des chrétiens en 1860». Suit le récit détaillé des événements (donné par le correspondant local du journal catholique anglais Tablet ) qui ont abouti, à la suite des apparitions de Notre Seigneur, à plusieurs centaines de conversions de musulmans damascènes, suivies de baptêmes.

Térésa Higginson apporte aussi sa note à ce concert: Ascension 1881.

«Je vis la gloire que la Très Sainte Trinité recevra par la dévotion à la Tête sacrée, et les âmes innombrables qui seront conduites par Sa lumière, dans le sein de la véritable Eglise et finalement au Trône de Dieu. Je comprends que ce sera le meilleur moyen de conversion pour notre pauvre chère Angleterre» .

16 juillet 1881. (Notre Dame du Mont Carmel). «Jésus m'a pressée de demander la vraie lumière de la foi et de la sagesse pour tous, mais spécialement pour les hérétiques et les pauvres pécheurs ... Il me semblait que Marie priait avec moi et faisait ressouvenir son divin Fils que l'Angleterre est son Douaire, Et une nouvelle auréole brillait autour d'Elle, comme le reflet de la gloire qui entoure le Siège de la Divine Sagesse».

Enfin, Anna-Maria Taïgi (+ 1837) prédit: «En ce temps-là, la religion étendra partout son empire. Les Russes seront convertis ainsi que l'Angleterre et la Chine; et le peuple sera dans la jubilation en contemplant ce triomphe éclatant de I'Eglises-,

A l'heure des «  prophètes »,qui ne parlent que la fin du monde imminente et de la« mort de l'Église »,comme il est bon de croire que tous ces saintes âmes ne nous ont pas trompés....

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 08:23

EXTASE DU 4 NOVEMBRE 1878 -Marie-Julie Jahenny

VISITE DE SAINT PAULIN ÉVÊQUE ET MARTYR (EXTRAITS) Il s'agit de Saint Paulin deTrêves, ville d'Allemagne. D'origine gasconne, il fut le défenseur de Saint Athanase, grand Docteur de l'Église qui combattit toute sa vie l'hérésie arienne qui niait la Divinité du Christ. Cette terrible hérésie fut condamnée par le Concile de Nicée en 325. Mais les persécutions des catholiques, fidèles furent très rudes et très longues. Saint Paulin fut exilé par l'Empereur arien Constance et mourut en 355. Fête le 31 Août. (Ne pas confondre avec Saint Paulin de Nole (353-431). Fête le 22 [uin.)

« Je suis Saint Paulin, Évêque de Trêves et martyr. Voici la cause de mon glorieux martyre. Notre-Seigneur me favorisait des dons de Sa tendresse. J'eus à subir d'affreux mécontentements, des jalousies et des persécutions, parce que j'étais aimé du Ciel et favorisé de ses dons. J'ai persévéré plusieurs années sous ce fardeau des plus terribles angoisses de la part de mes frères et aussi de quelques sœurs. En même temps, la persécution éclata, et la Main du Seigneur s'appesantit sur la terre comme Elle est encore prête à le faire aujourd'hui. Je fus dénoncé aux juges cruels qui étaient au service des empereurs. On m'ordonna d'abjurer ma Foi et de renoncer à Dieu et à mon Sacerdoce. Aussitôt, je pris la parole et je leur dis: "Voici mon corps. » Disposez de ma vie, faites ce qu'il vous plaira. Je mourrai Chrétien, dans mon Sacerdoce." Je fus mis ensuite à la torture, on me lapida cruellement. Puis mon corps fut moulu dans une sorte d'instrument qui présentait une meule ronde et pesante en fer. Je fus écrasé. Ensuite les bourreaux ordonnèrent de jeter dessous cette meule ma chair en lambeaux, brisée et mutilée. Mon corps moulu fut recueilli par quelques nobles âmes qui, elles aussi, se dérobaient à la fureur des barbares. Ma chair brisée fut mise au repos dans la terre bénite.

Un mot maintenant de la part de Notre-Seigneur.

Que l'amour de Dieu est fort quand nous savons ne le puiser qu'en Dieu seul et en Sa Sainte Croix! Cet amour ne se mélange point avec l'amour humain, avec l'amour de la créature qui n'est qu'un amour sans valeur, sans mérite et sans profit. Car cet amour du monde est-il pur? Est-il sans mélange? Non, il est tout mélangé d'imperfections, ou bien d'un manque de saveur parfaite. L'amour de Dieu rend l'homme généreux. Seul, il le rend plus fort que toute l'armée d'un roi composée de milliers de soldats, parce que cet amour de Dieu, c'est Dieu même. C'est Lui seul qui fortifie l'homme et lui donne une aisance de force pour tout vaincre et pour remporter la plus belle victoire. Où s'abreuve l'amour de Dieu, si ce n'est à la Source Sacrée de la Puissance de Dieu? Il ne s'abreuve point dans la pensée des créatures, ni dans la conversation des humains. Se trouve-t-il dans leur beau langage? Selon Saint Chrysostome, dans ce langage doré? Non, il ne se trouve que dans la pure humilité, dans la pure charité, dans la pure perfection. Voilà où se trouve ce pur amour de Dieu. L'amour de Dieu est-il toujours d'accord avec la conversation des créatures, conversation sur toutes choses? Non, l'amour n'est d'accord que dans la conversation purement divine de Dieu. Voilà où se trouve cette union d'accord entre l'amour et la conversation des humains, c'est sur la Bonté de Dieu. Pour goûter ce pur amour et pour trouver la profondeur de sa richesse, gardons un silencieux respect, aimons être retirés dans la solitude. C'est là que l'âme pourra entendre les leçons de l'amour de Dieu. L'amour de Dieu entre-t-il par la porte humaine de la conversation sur la terre? Non, il entre par la porte silencieuse du respect et de la solitude. Mais souvent, beaucoup de chrétiens ne pensent pas à ouvrir cette porte, ou bien ils la laissent fermée par cette grande occupation de la conversation, de l'amour troublé, amour humain, amour qui dégrade la demeure de l'âme, amour qui resserre le champ du cœur, amour qui produit des tempêtes trop souvent dans l'esprit, l'âme et le cœur.

L'amour de la Sainte Croix se mêle à l'amour de Dieu. Ils se fortifient tous les deux à la fois. Mais beaucoup ont cet amour de la Croix et, au milieu de cet amour, le germe de l'orgueil existe encore. L'amour de la Croix n'est donc alors ni dans l'âme, ni dans le cœur, puisqu'il ne règne jamais là où le germe de l'orgueil n'est pas flétri, arraché et dispersé. Il faut donc une attention bien grave et bien réfléchie à cet amour de la Croix. Cet amour est fort, il est puissant. Mais il a des ailes. Dès qu'une pensée de vanité ou d'orgueil, dès qu'on a cette pensée de se croire quelque chose, dès qu'on est heureux d'être honoré, aussitôt cet amour ouvre ses ailes et prend son vol, il reste suspendu. C'est alors le germe de l'orgueil qui envahit la demeure de l'amour de la Croix. Il y répand une épaisse fumée et, sous cette épaisse fumée, l'orgueil bondit, s'étend et se fait maître d'une propriété qu'il a acquise par l'amour de l'esprit qui se croit bien capable et bien puissant, par l'amour de la pensée qui se croit capable de grandes choses, par l'amour de la chair qui se croit d'une grande valeur. Voilà œ qui donne une large étendue à l'orgueil funeste qui ronge, qui dégrade, qui fait dépérir. Pourtant, aujourd'hui, c'est le grand règne, c'est le grand triomphe. Beaucoup se disent humbles de bouche mais, au fond, ils pensent autrement!

Courage et Espérance, chers amis de la Croix. Notre-Seigneur vous a fait ce beau partage, mais pour un temps, car voici la pensée de Dieu écrite visiblement. Les premiers qui porteront le fardeau de Ma Croix, en sentiront une profonde pesanteur. Mais les seconds, sur qui doit retomber ce fardeau accablant, en ressentiront un poids trois fois plus pesant que les premiers qui l'ont étrennée. et l'ont portée avec courage. Voilà ce qui est écrit dans la pensée de Dieu, à l'entrée de ce degré nouveau. Courage! Votre partage a été douloureux, mais la récompense sera plus glorieuse. Je vais prier pour vous ... »

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 13:39

Un cri d'alarme de SSPaul VI suite

Dans son exhortation apostolique « Quinque jam anni »du 8 décembre 1970 SSPaul VI rappelle aux évèques leur devoir d'enseignement de la doctrine enracinée dans la tradition.Voici la traduction en français du constat du pape,cinq ans après le Concile....(extrait)

 

.....« Beaucoup de fidèles sont troublés dans leur foi par une montagne d'ambiguïté, d'incertitude et de doute qui touchent à ce qu'il y a d'essentiel. Ce sont le dogme trinitaire et christologique, le mystère de la Présence réelle de l'Eucharistie et l'Église comme institution du salut, le ministère sacerdotal auprès du peuple de Dieu, la valeur de la prière et les sacrements, les exigences morales qui concerne, par exemple, , l'indissolubilité du mariage ou de respect de la vie humaine.

En fait, vous arrivez au point de remettre en cause même l'autorité divine de l'Écriture, au nom d'une démystification radicale.

Comme le silence enveloppe progressivement certains mystères fondamentaux du christianisme, nous voyons se dessiner une tendance à reconstruire, à partir des données psychologiques et sociologiques, un christianisme déraciné de la Tradition ininterrompue qui le relie à la foi des Apôtres, et à exalter une vie chrétienne dépourvue d' éléments religieux.".....

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 11:47

Dans son exhortation apostolique "Quinque jam anni" du 8 Décembre 1970 SS Paul VI s'adresse aux évêques à l'occasion du 5eme anniversaire de la fin du Concile. On trouve le texte sur le site du saint Siège . Ce texte n'a pas été publié en français Seulement en italien et en latin et en portugais. ! On peut la traduire en passant par Google traduction

Après quelques congratulations d'usage, SS Paul VI met en garde les évêques contre les dérives doctrinales qui ont déferlé dans la période post conciliaires . Il rappelle vivement aux évêques leur devoir d'enseignement d'une doctrine en accord avec la tradition. Cette exhortation est aussi importante que la dénonciation des fumées de Satan de 1972. Habemus Papam...

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 10:18

B..... vire au vert. Il va écrire une encyclique sur l'environnement et le réchauffement climatique. Une commission va prendre les choses en main ...On va sans doute interdire les cierges et l'encens pour protéger les populations....

Nous suggérons plutôt la constitution d'une "cellule de crise" pour lutter contre le refroidissement de la foi et de la charité qui est en train d'anéantir le "peuple de Dieu"....

Sinon nous risquons fort de voir bientôt le drapeau noir flotter dans le beau ciel d'Italie..

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 09:41

 EXTASE DU 29 OCTOBRE 1878. Marie-Julie Jahenny

VISITE DE SAINT DISTÉRIQUE (EXTRAITS)

Saint Distérique est probablement un martyr des premiers siècles. Nos recherches se poursuivent ... · « Je suis Saint Distérique, Évêque et martyr pour la cause de la Sainte Religion et pour avoir soutenu la Sainte Église, notre Mère à tous. J'ai été frappé durement sur toutes les parties du corps ..je fus ensuite étendu sur un chevalet et frappé de nouveau terriblement. Je reçus, comme Notre-Seigneur, le coup de lance de la main de mes bourreaux. Je fus laissé, baignant dans mon sang, sur les pavés, en attendant que quelques âmes charitables donnent la sépulture à mon corps …

Maintenant, un mot de la part de Notre-Seigneur.

Oh! Que l'amour de Notre-Seigneur est fort! Qu'il est doux, quand on le goûte dans la soumission. L'amour fait vivre les âmes .. L'amour orne le cœur de sa Divine chaleur et de sa tendresse délectable, Que peut-on craindre, quand on possède l'amour du Sauveur? ... Sachez-le bien, sur la terre, tous les hommes souffrent. On y est accablé de douleurs et de peines; mais mérites de ce partage sont si grands, si parfaits et si nobles aux yeux du Bon Sauveur! Voilà pourquoi Il nous visite amoureusement avec Ses peines  et Ses douleurs, dès que nous Lui sommes agréables ... Sur la terre, il y a des âmes qui jouissent du bonheur de la consolation, Il y en a d'autres qui semblent abandonnées et ne sont l'objet d'aucune charité, semble-t-il. Notre-Seigneur regarde ce mépris comme une grande et coupable indignité, parce que Lui-même aime toutes les âmes, parce qu'elles Lui sont toutes d'un prix infiniment précieux. Notre-Seigneur veut aussi, quelquefois, Se faire Lui-même le Père consolateur de ces âmes. Voilà pourquoi Il veut qu'elles n'aient aucune consolation, aucune assurance, aucune lumière de la part des hommes Il peut faire tout ce qu'Il veut et tout ce qu'Il fait est fort et puissant . Tous les hommes, ensemble, sont incapables de faire la plus petite part de ce que Dieu fait Lui-même. Ils semblent y toucher, mais ils en sont très, très loin. Voilà pourquoi tout ce que Dieu fait, tout ce qu'Il commande résiste aux hommes et leur résistera par une force puissante. Pourtant, on trouve sur la terre des âmes qui semblent vouloir blâmer Dieu et vouloir Lui commander! Qu'est-ce que la parole de l'homme, de la créature? C'est un souffle que le vent emporte ... Notre-Seigneur adorable ne demande ni conseils, ni pouvoirs, ni permissions aux créatures, pour faire ce qu'Il veut. Voilà pourquoi on doit se soumettre simplement et sans raisonnement; Dieu fait ce qu'II veut ... Tout ce qu'on souffre pour la gloire de Son Nom sera un jour richement compté et récompensé ... »

Ces paroles célestes visent à réconforter Marie-Julie qui se trouvait à cette époque comme abandonnée par le clergé local.Elles sont toujours d'actualité pour beaucoup de catholiques...Toutes les paroles du Ciel sont publiées pour nous aider à porter la croix qui se fait de plus en plus lourde.....

Ps Merci dsr. OUI faut prier et souffrir pour eux .Ce fut une des missions de Padre PIO

Partager cet article
Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 07:33

 EXTASE DU 28 OCTOBRE 1878 - Marie-Julie Jahenny

VISITE DE SAINT VITE, MARTYR (EXTRAITS)

Saint Vite est plus connu sous le nom de Saint Guy. Il est fêté le 15 Juin avec Saint Modeste et Sainte Crescence. Il fut martyrisé lors de la persécution de Dioclétien en 303, en Lucanie (Italie du Sud). «Je suis Saint Vite, frère de Saint Modeste, martyr.

"J'ai été martyrisé au temps où le sang chrétien a coulé avec tant d'abondance, sous la main des Empereurs barbares qui ont fait tant de martyrs et qui ont fait souffrir la Sainte Religion et la Sainte Église. Je suis tombé sous ces mains perfides. Je ne me suis point enfui; j'ai attendu tranquillement l'heure de mon martyre, sans m'en effrayer. Rien ne m'a ébranlé. . J'ai été martyrisé pour avoir soutenu fermement et avec foi les Sacrements institués par Notre-Seigneur; c'est pour cette cause que j'ai versé mon sang. L'Empereur s'irrita, condamna et maudit tout ce que Dieu avait établi. J'ai soutenu avec force et courage l'infaillibilité de mon Dieu. Je fus transpercé, lapidé et déchiré; tout mon corps était en lambeaux. Les bras et la poitrine étaient dépouillés et, sans frayeur, sans regret et sans prendre courage, je pus contempler de mes yeux mortels, toute ma chair en lambeaux. Mon bourreau ordonna qu'on me tranche la tête, l'ordre fut exécuté; mais je conservais mes regards ouverts et vivants, quoique mon corps fût séparé de ma tête. J'ai vu, de mes yeux mortels, tous les tourments qu'on a fait souffrir à mon corps; j'ai vu mes chairs jetées par morceaux sur les pavés ensanglantés. J'ai vu, jusqu'à la fin, le dernier lambeau de ma chair, avant que mes yeux ne se ferment pour toujours. Rien n'a pu éteindre mon regard, rien n'a pu fermer mes paupières avant que l'heure du Seigneur ne fût arrivée ...

 

Un mot maintenant de la part de Notre-Seigneur ..

.. Oh! Que nous portons dans notre cœur un champ précieux et un jardin enrichi des dons les plus célestes! Ce champ, ce jardin,c'estl'âme du frère chrétien oude la sœur chrétienne.NotreSeigneur désigne à tout chrétien un martyre sur la terre, un martyre non semblable. Dieu veut des uns leur sang, et des autres un martyre de souffrances, d'angoisses et d'accablement. Mais ce qui doit nous réjouir sur la terre, c'est que nous existons par la Volonté Divine et que nous sommes plantés sur la terre du Seigneur pour faire fructifier les saintes vertus si nécessaires. Notre-Seigneur adorable nous donne à tous, du haut du Ciel, un fil de Sa plus Divine Tendresse. C'est par ce fil que Dieu nous dirige, nous fait marcher et nous conduit. Quand on dit: Je marche seul sur la terre, non, chers frères, vous ne marchez pas seuls! Le fil de l'immense amour de Dieu et de Sa tendresse vous conduit, vous dirige et vous suit partout. Personne ne marche seul. Toute âme a ce fil de tendresse pour se guider et se diriger. Notre-Seigneur; du haut du Ciel, se fait notre conducteur et notre guide. Le cœur et la puissance de l'homme sont bien faibles en comparaison de l'immense puissance de Dieu. Le cœur de l'homme est bon, il est généreux, sensible, mais rien de ses bontés, rien de ses sensibilités, rien de ses compassions, n'approche du Divin Cœur de notre Père du 'Ciel, tant Il est Bon, tant Il est tendre; tant Il est plein d'amour! Il ne faut pas vous considérer sur la terre comme" étant seuls, délaissés et abandonnés. Si un pasteur s'éloigne et semble devenir indifférent pour certaine de ses brebis, le Divin Pasteur des âmes la délaisse-Il? Non, Il la recueille, Il la caresse, Il la console. Pourquoi ce pasteur est-il indifférent? Il a, dans son cœur, un rayon où vit et règne la charité, où elle séjourne et s'accroît, mais la charité s'est flétrie, s'est écroulée avec douleur. Une veine de son cœur s'est brisée, et c'est peut-être la plus nécessaire à lui-même et pour son bien et pour ses grâces. (Allusion à l'abandon de Marie-Julie par le clergé local, depuis la mort de Mgr" Fournier (1877) et l'exil de l'Abbé David). Dieu n'aime pas l'indifférence. Dieu veut que le pasteur aime toutes les brebis de son troupeau, car Dieu n'est point indifférent. Il protège, Il conserve l'impie, Il lui donne Ses biens. Il fait pousser dans son champ, ce qu'Il fait pousser dans le champ du chrétien fidèle. Dieu est juste et Il a communiqué cette justice à tout cœur sur la terre, Vivons de Sa justice! Imitons Sa charite!" Vous, frères de la Croix, qui êtes appelés sur la terre à porter la Croix que le Seigneur vous donne. Vous n'êtes pas écrasés, vous n'en sentez même pas la pesanteur. Parce que vous êtes appelés à porter le fardeau, vous êtes comptés pour Ses vrais disciples. Voilà pourquoi le fardeau est léger. L'âme qui n'est point appelée à porter le fardeau est écrasée, elle est dans les angoisses parce qu'elle n'est point appelée à entrer dans la demeure des disciples choisis. Le chemin de notre vie sur la terre, qui nous paraît si pénible, si douloureux et, quelquefois, si ténébreux aux yeux de notre corps, est, pour les yeux de notre âme, rempli d'étoiles et de lumières; il est plus brillant que le jour, en plein été, éclairé par les rayons du soleil. Il y a, sur la terre, beaucoup d'âmes qui ne veulent rien croire de ces Divines tendresses et de ces Divines bontés. Ces âmes ont une Foi tellement faible que, s'il fallait pénétrer dans l'intime de leur âme, on trouverait ce pâle rayon de la Foi presque anéanti, presque rongé par la volonté et la pensée incrédules, produites par ce manque de Foi et de confiance. C'est le manque de Foi, c'est la Foi rongée, c'est la Foi ternie et éteinte par l'esprit dur et rebelle qui leur fait croire que la Foi n'est pas un progrès dans la vie de l'homme. Sans la Foi, il est défendu à l'homme de faire un progrès, un seul acte qui plaise à Dieu. La Foi est lé trésor, le manque de Foi, c'est l'enfer ténébreux. Il y a des esprits incrédules qui forgent, dans l'esprit de l'homme, cette idée que Dieu n'existe pas réellement dans toute Sa Puissance, ou bien qu'Il met Sa Puissance dans le soleil, dans les étoiles, ou tout autre chose. Ils leur font croire que Dieu, en existant dans ces deux parties, le soleil et les étoiles, n'existe plus sur la terre, ni dans Sa Puissance, qu'Elle est toute dans ces deux objets. Quelle folie! Quelle légèreté! Quelle imprudence! Puisque Dieu est partout à la fois! Portez vos croix et parcourez le chemin de la mort qui est établi sul. cette terre. C'est en quittant cette terre, qu'on entre dans la vie. Les croix sont si précieuses, elles sont si riches, elles renferment tellement d'amour, de bonheur, qu'une fois que l'âme a pénétré ces tendresses, on ne peut plus la ravir, ni l'arracher de ces immenses fournaises qui se trouvent en elle.La croixfait monter l'âme au Ciel, rapidement, légèrement. La croix donne à l'âme d'immenses avantages, d'immenses faveurs, car toutes les âmes embrasées de cet amour sont regardées par les yeux Divins de Notre-Seigneur. L'arrivée au Ciel est pour elles une joie. Dieu les récompense doublement, quand elles vont à Lui pour toujours. Vous qui avez l'expérience de la souffrance et de la douleur de la Sainte Croix, vous verrez, un jour, si ma parole adressée à vos âmes ne sera pas pleine de douceur, charmes et de délices au Souverain Tribunal du Seigneur. Maintenant, je me retire. Courage, chers frères et sœurs de Croix, votre partage est beau, car vous avez la Croix qui a été partage de tous les Élus, de tous les Saints qui règnent dans la Gloire! Persévérez à travers tous les temps et jusqu'à la mort! Je vous souhaite paix et courage ... »

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens