Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 08:12

le 16 octobre 1793 : la Reine de France, Marie-Antoinette, est guillotinée.

Après un procès expéditif entamé le 14 octobre, la Reine Marie-Antoinette est condamnée à mort pour haute trahison et exécutée place de la Révolution.

Trois chefs d'accusation ont été retenus :

– avoir épuisé le trésor national;

– avoir entretenu des intelligences et des correspondances avec l'ennemi;

– avoir tramé des conspirations contre la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat

C'est avec courage et dignité qu'elle monte sur l'échafaud, laissant derrière elle son fils et sa fille. Emprisonnée depuis l'été 1792, elle meurt moins d'un an après l'exécution de son époux, le Roi Louis XVI.RIP

(SB)

"De la France ,O Marie, obtenez le pardon.

Rappelez au Seigneur Sa Divine Promesse :

Un Chef que guidera l'Éternelle Sagesse

Dans le texte des lois remettra Son Saint Nom"

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 07:55

La dignité du prêtre 3/3

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide(SJ)

La dignité incomparable du prêtre est éternelle,puisqu'il est prêtre pour l'éternité (Psaume CIX-4)

Le prêtre est l'ange du Seigneur des armées, dit le prophète Malachie. (II. ,7).

Le prêtre est l'ange de Dieu,car :

1° Il est l'envoyé de Dieu aux hommes. Dieu, dit Tertullien, donne habituellement le nom d'anges à ceux qu'Il établit ministres de Sa Puissance : (Lib. de Resurrect.).

2° Les prêtres sont aux ordres de Dieu comme les anges .....

3° Comme les anges sont constamment devant Dieu, qu'ils ne s'occupent que de Lui , qu'ils Le chantent sans cesse, tels sont aussi les prêtres par leur ministère .

4° Le prêtre est un ange par sa consécration. Si un prêtre et un ange,dit saint François d'Assise, se trouvaient devant moi, je laisserais l'ange et j'irais au prêtre, parce qu'il consacre le Corps de Jésus Christ. et qu'il nous administre le Pain de Vie: (S.Bonav. in ejus vita).

La dignité des prêtres est grande, dit Saint Jérôme ,mais leur ruine est grande aussi s'ils pèchent, Réjouissons-nous de leur élévation ,mais tremblons s'ils pèchent :

'Que la conduite corresponde il la dignité ; dit Saint Ambroise,. de crainte que l'honneur étant sublime, la vie ne soit infâme;que la profession étant divine, les œuvres ne soient criminelles , et que le nom ne devienne vain et le péché très grave: (De Dign. sacerd.)

A suivre:la puissance du Prêtre

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 17:46

A Propos du Pater et de sa traduction fautive....

 

« Dieu ne tente personne, mais chacun est tenté par l’attrait et les amorces de sa propre convoitise.

Il y a des tentations de deux sortes : les unes d’épreuve, les autres de séduction. Dieu peut être l’auteur des premières, et, dans ce sens, l’Écriture dit qu’Il tenta Abraham, c’est-à-dire qu’Il mit sa fidélité à l’épreuve. Il en use de même dans toutes les tribulations qu’Il nous envoie, et c’est pour cela que le même apôtre saint Jacques dit : « Heureux l’homme qui soutient la tentation, parce que, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie. »

Mais Dieu ne nous tente jamais pour nous porter au mal : ces sortes de tentations viennent des ennemis du salut, dont le plus dangereux est, comme le dit l’Apôtre, notre propre convoitise. » R.P. Berthier – Choix de lectures chrétiennes (1898) Merci à CCR

 

Que vaut un amour qui n'est pas mis à l'épreuve? L'épreuve  permet de révéler la vérité de cet amour. ....

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 07:57

La dignité du Prêtre 2/3

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide(SJ)

Rien sur la terre n'égale cette dignité, dit SaintAmbroise (De Dign. sac., C. III).

Le sacerdoce est le sommet de toutes choses, dit saint Ignace martyr: (Epist. ad Smyrn.) Autant l'âme est élevée au-dessus du corps, autant le sacerdoce l'est au-dessus des royautés terrestres; dit saint Clément : (Lib. II, c, xxx iv)

. Le prêtre tient le milieu entre Dieu et l'homme, dit le pape Ïnnocent III; il est moins grand que Dieu, mais il est plus grand que l'homme : (Serm. II in Consecrat. Pontif. )

Le prêtre agit familièrement avec Dieu, dit Saint Ephrem : (De Sacerd., lib. l,. )

Le ministère du sacerdoce s'exerce sur la terre, mais on doit le placer dans l'ordre des choses célestes, dit saint Chrysostome: (De Sacerd.; lib. Ill, c. III).

Le don de la dignité sacerdotale surpasse toute pensée, dit Saint Ephrem : (De Sacerd.).

. La dignité du sacerdoce, dit encore saint Ephrem, est grande, Immense, infinie; c'est un miracle extraordinaire ': (De Sacerd.).

Les prêtres sont une race choisie, liée aux divines fonctions, dit Saint Cyrille d'Alexandrie : (De Adorat., lib. XlII).

Ambassadeur de Dieu, le prêtre intercède pour l'univers entier auprès de Dieu, dit Saint Chrysostome : (De Sacerd., lib. VI, e. IV). Aussi, dit ce grand docteur, celui qui honore le prêtre honore Jésus Christ et celui qui outrage le prêtre, outrage Jésus Christ : (Homil, XVII in Matth.).

C'est ce qu'avait dit Jésus- Christ : Celui qui vous écoute M'écoute, celui qui vous méprise Me méprise: (Luc. x. 16).

Regardez les prêtres, dit saint Ignace martyr, comme les dispensateurs, dans la maison de Dieu, des biens célestes, et comme associés de Dieu: (Epist, ad Polycarp.) A suivre

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 07:50

L'éminente Dignité du Prêtre 1/3

Cornelius a Lapide SJ(trésors)

"Prêtre, en latin « sacerdos »«, veut dire «  sacrum dans »(qui donne le sacré) (S. Thom. 3. q. 22. art.L).

Prêtre, presbyter, n'est que la reproduction du mot grec qui se traduirait en latin par senior.

Un pieux auteur y voir une autre étymologie; selon lui, presbyter vient de « prœbens iter populo de exilo ad patriam »: Montrant à l' exilé, le chemin de la Patrie (Honorius Augustod.). .

 

Pastor -Pasteur vient du verbe paître.

Évêque :Épiscopus (surveillant), est ainsi appelé parce qu'il surveille tous les hommes, qu'il contemple tout, dit saint Chrysostome:

Pape : Du latin ecclésiastique papa, du grec πάππας pappas (« pape »). Ce mot n’était, à l’origine, qu’une appellation d’affection respectueuse, celle que l’enfant donne à son père (« papa »). Devenu le titre d’honneur des évêques (IIIe siècle), il s’est spécialisé à partir du VIe siècle à l’évêque de Rome pour finir par lui être réservé exclusivement (IXe siècle), car l’évêque de Rome avait fini par acquérir une primauté incontestable, devenant le chef suprême de toute l’Église.

Le pape est appelé le souverain Pontife.

Le Saint Père. Pontifex signifie le faiseur de pont.Ici pont entre Dieu et les hommes,le Lien entre Dieu et les hommes et partant le lien entre les hommes entre-eux.

Toute dignité dans l'Église est conférée par le Souverain Pontife,légitime ,comme Vicaire du Christ,Son fondé de pouvoir.

La dignité du prêtre

Les prêtres sont appelés « dieux » dans l'Exode: Tu ne parleras point mal d'eux; dit le Seigneur : (XXl1. 28) Des dieux devenus semblables à des hommes sont descendus parmi nous ,. disait le peuple de Lystra, ville de Lycaonie, parlant de saint Paul :

Pour nous, nous sommes de Dieu, dit l'apôtre Saint Jean :(l. IV, 6). '. O prêtre de Dieu, s'écrie Cassien, si vous contemplez l'élévation des cieux, vous êtes encore plus élevé; si vous considérez la grandeur des rois , vous êtes plus grand; vous n'êtes inférieur qu'à Dieu..,votre Créateur: (Catal. glor, )

Qui dit prêtre, dit un homme divin; selon saint Denis; cette dignité est angélique ou plutôt divine: (De la céleste hierarchie)ASuivre

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 07:22

Notre Dame réitère ses plaintes de la Salette à Marie-Julie du Crucifix 2/2

(suite de l'extase du 9 août 1881)

Le   message de Fatima est la suite de celui de La Salette.Nous remémorons le 13 Octobre le Miracle du Soleil. N'oublions pas de remercier Notre Dame qui jamais ne nous oublie.Prions pour être  préservés du feu de l'enfer et ses fumées et pour que les pauvres pècheurs soient conduits au ciel et surtout celles qui ont le plus besoin de la Miséricorde de Dieu C'est l'heure de la Croix?C'est l'heure de prier l'Hymne de la croix(Taper dans recherche)

 

« Mes enfants, le travail du Dimanche ... Oh! si Je vous révélais les terribles menaces de mon Fils, vous, mes enfants, vous tomberiez dans une frayeur mortelle et épouvantable, sans consolation.

Le travail du Dimanche fait des progrès tous les jours, bientôt on ne verra plus que quelques chrétiens assister aux offices; les confessionnaux se videront par endroits, et la Table des forces(La sainte Table) sera oubliée.

Mes enfants, c'est le blasphème qui met l'enfer sur la terre. Oh! que ce crime est grand devant mon Fils. Il a perdu mon royaume, il a terni la beauté de tant de cœurs.

Mes enfants, le blasphémateur sera puni; le sort qui l'attend est bien douloureux.

Priez quand vous entendrez blasphémer le Saint Nom de Dieu. Dites aussitôt un Gloria Patri. Cette courte prière est une grande consolation au Ciel, mes enfants.

Mes enfants, ma plainte dernière, celle qui met le glaive à l'entrée des cœurs ...

"Je me plains du clergé" ... Mes victimes et mes serviteurs et servantes,j'ai bien de la peine pour le clergé; c'est pour Moi la plus grande peine, car pour ceux-là les pardons sont difficiles à obtenir.

La vie du prêtre est si élevée en grâce, les dons qu'il possède sont si puissants que s'ils étaient connus, tout le monde se prosternerait à leurs pieds et qu'on ne leur parlerait qu'avec le même respect que si l'on parlait à mon Fils. »

- C'est vrai bonne Mère, dit Marie-Julie, mais la dignité du prêtre n'est plus respectée. »

- Mais ma fille, beaucoup ne savent pas se respecter eux-mêmes. » Parole qui déchire le Cœur du Souverain Prêtre.

« Mes enfants, je vois dans une quantité de plus en plus grande de pasteurs, de prêtres et d'apôtres, je vois que l'esprit faiblit chaque jour. La pensée du temps présent rend difficile le choix, le côté qu'ils préféreront suivre.

Mes enfants, beaucoup de pasteurs ne sont plus comme plusieurs de nos prêtres résolus à mourir dans leur honneur et leur saint Mystère.

On ne connaît plus la vraie royauté des âmes de nos pères. Chez la plus grande partie, les pensées, l'opinion sont pour ceux qui gouvernent ce pauvre pays. »

La Sainte Vierge pleure en disant ces paroles, elle continue encore: « Que de honte avant longtemps sur la famille sacerdotale. ! »

Que de déshonneur par le renversement de la Foi et l'attache aux lois de ces malheureux du Centre (Paris)qui fait tant de mal et qui veut faire de la demeure de mes saints un théâtre, place de l'enfer, de l'abomination.

Mes enfants, il n' y a pas que nos prêtres, les évêques, le plus grand nombre est de ce côté; il n'y en a guère de l'autre, si guère, si peu qu'il ne faut qu'une seconde pour les nommer tous. »

MJC- Oh! Bonne Mère, que cela fait du mal quand on y pense. »

« Oh mes enfants, Je sais bien devant qui Je parle. Si mes paroles étaient entendues du dehors, elles feraient faiblir beaucoup de monde à cause de la faiblesse du clergé.

« Mes enfants, pourriez-vous croire qu'au Centre, au Midi, dans l'Est, les évêques abandonneront l'Église sans regret, sans penser autre chose que ce «  sauve-qui-peut", dans l'époque où nous sommes. «Mes enfants, dans tous les nouveaux évêques, il n'y a pas une génération complète de Foi,(Une foi développée) et il y a surtout dans la croyance une faiblesse contre mon Fils; ils n'en seront jamais pardonnés.

Ils ne nient pas Ses puissances, mais ils n'admettent pas que mon Fils se serve de la terre pour faire passer le bien, le salut et la protection des âmes.

Oh! ils seront punis de leur incrédulité et la punition est dans les mains de mon Fils.

Le clergé est bien faible; le clergé français, le plus grand nombre se tournera du côté périssable. Le clergé français sera puni à cause de ses légèretés; des punitions sans mesure brillent dans les mains de mon Fils.

Mes enfants, le clergé français est plus responsable, car il est plus instruit, la religion est plus étendue que dans tout autre pays. Le catholicisme a existé en France quand les autres pays étaient peu catholiques; pour cela ils seront punis plus sévèrement.

Mais partout le clergé est mauvais, partout, mes enfants. C'est encore en France que la Foi est plus ferme, règne le plus; dans les autres pays la Foi est bien faible; les clergés sont peu profondément entrés dans la Foi. »

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 07:07

La Très Sainte Vierge réitère auprès de Marie-Julie du Crucifix SES AVERTISSEMENTS DE LA SALETTE 1/2

( Extraits de l'extase du 9 août 1881)

(Commentaires du blog en italique)

« Je vais laisser mon peuple se venger et monter dans le crime jusqu'à la dernière hauteur. Il n'y a plus qu'un degré, ce degré va s'accomplir, mes enfants, quand tous les sujets de l'ennemi redoutable vont reprendre leurs places au centre.(Paris)

La terreur et la main de mon Fils touchent déjà les murs de cette ville si coupable, quoiqu'il y ait de bonnes âmes, mais elles seront victimes pour les crimes et les iniquités.

« Mes enfants savez-vous le nombre de ceux qui vont échapper à l'horrible et infernale guerre meurtrière?

Ce nombre, Je n'ose le proférer de ma bouche virginale. « Mes enfants, il n'en échappera pas un cent au milieu de cette immense ville coupable; non pas un cent; comptez-en douze de moins, ce sera le nombre véritable, dont toute personne pourra s'assurer avec vérité.

« Ah! mes enfants, aujourd'hui vous voyez encore des âmes de Foi devant vous, vous les entendez encore parler, eh bien, mes enfants, attendez à passer le pas qui se prépare, ce sera après avoir fait le pas que vous verrez ceux qui vous paraissent solides tomber en défaillance de la Foi.

Vous allez voir le monde de mon pauvre royaume dégénéré en tout ce qu'il possède encore aujourd'hui. Cette dégénéressence va provenir de ces misérables qui font comme la balance, qui monte jusqu'au sommet où elle peut s'élever, tandis que l'autre qui est remplie ne se relève point. Ils vont faire de même, ils vont monter dans des lois et des autorités supérieures, mais infernales, jusqu'à ce point où tout sera envahi.

Je veux dire qu'ils vont monter au dessus de tout, s'élever au-dessus de tout, voilà l'expression de ma parole, mes enfants.N'ai-je pas lieu de dire par là qu'ils vont tout envahir, tout tenir sous leurs ordres tyranniques et encore plus barbares?

Mes enfants, Je vois partout le mal; il surpasse le bien, le bien est conduit par le plus petit nombre et le grand nombre emporte sur le bien, l'empire du mal est un triomphe général dans la France entière.

« Mes enfants, remarquez bien ma parole: Si le sujet qu'on vous présente pour donner vos voix, si ce sujet est mauvais, mes enfants, de grâce n'allez pas, n'allez pas, n'allez pas; restez dans vos demeures, car ce pas fait va tout conduire à l'abîme et le malheur va s'élever sans retard. Je vous préviens, mes enfants, Je préviens les victimes de près ou de loin parce qu'elles verront mes paroles. Je préviens mes serviteurs et mes âmes fidèles qui sauront tout faire pour le bien.

« Mes enfants, soyez obéissants à ma parole; n'engagez pas, vous, l'Église et toutes les autres choses saintes à qui on va déclarer une guerre mortelle, un brisement général partout. Ceux que l'on va charger de tout démolir seront escortés des hommes de ceux qui règnent et qui gouvernent; partout il y aura de ces régissants(les hommes ..aux ordres des gouvernements impies) qui suivront et accompagneront les briseurs de croix, de saints et qui renverseront les lampes sacrées.

(Ceci s'est produit lors des persécutions de 1880 et 1905 et pendant les deux guerres mondiales Ce n'était qu'un début....La troisième guerre est commencée) « Guerre générale qui sera épouvantable » dit le secret de la Salette et ne sera interrompue que par le grand chatiment)

« Mes enfants, non,ces hommes ne marcheront pas muettement,(en silence) ils marcheront au son des éclats d'abominations, au son des chants les plus infernaux, au son de ces instruments que vous connaissez sur la terre, au son de ces acclamations: "Vive celui qui a l'autorité gouvernante en attendant mieux".

Mes enfants, ce cri retentira ensuite pour tous les autres qui le soutiennent et l'assistent. Voilà l'état des choses qui s'ouvrent à grand pas et qui, depuis longtemps, travaillent l'esprit coupable. « Mes enfants,écoutez encore ma parole. Tout est orienté pour le mauvais, jamais pour le bien, oui, mais l'épreuve viendra pour prouver seulement que vous aimez votre patrie, pour prouver votre foi et la loyauté de votre honneur,car cela ne fera pas rentrer la paix au milieu de mon royaume, car cela n'amènera pas le Serviteur;(Le Roi) il faut que la crise violente qui arrive se passe, il faut que le mal s'accomplisse, que le bien envahi ressorte de sous les murs de l'empire du mal. » « Mes enfants, Je vous dis par ma bouche, d'après Dieu, mon Fils, et d'après l'Esprit Saint, troisième Personne de la Sainte Trinité: Ne comparez pas le temps d'aujourd'hui, celui qui avance tous les jours en progrès, ne le comparez pas au temps qui marche vers le centenaire de ses années. (1789)Ce temps passé était bien cruel, bien barbare, bien méchant; celui-ci ne lui est pas comparable en tous points; il y a une immense hauteur de plus en méchanceté, en vengeances de toutes sortes, en cruauté, en raffinement impossible à dépeindre en sa méchanceté. «Moi, mes enfants, Je ferai tout ce que Je pourrai pour mon bon peuple, hors de la Bretagne, mais Je n'en sauverai guère, quand la lutte touchera à sa dernière heure pour cesser et rentrer dans le repos et la paix. Les chrétiens seront si clairs que la terre sera nommée la terre dépeuplée des enfants de Dieu ... Mon Fils la repeuplera, mais jamais comme elle est maintenant, d'ici la fin des siècles il naîtra des chrétiens, mais la terre de France sera immense à repeupler. Les plantes seront claires et la terre ne sera plus habitée comme au temps d'aujourd'hui. « J'avais dit la même chose à la Fille des montagnes, simple et ignorante, qui entendait ma parole. Si Je suis remontée au Ciel après lui avoir confié mes secrets, elle n'est pas oubliée dans la mémoire éternelle. Pour sa Patrie, n'aura-t-elle rien à faire, quoiqu'elle n'y soit plus? (Mélanie » de la Salette avait été emmenée en italie au moment où a lieu cette extase)

Les desseins de mon Fils sont partout, jusqu'au bout du monde, mes enfants. Je suis triste, J'ai de la peine, jamais la terre ne me consolera plus, car je vais perdre presque tout mon peuple qui m'a coûté si cher et pour qui j'ai tant souffert.

« Mes enfants, dans ce temps malheureux, les jours d'abstinence ne sont plus gardés, partout on mange de 1a viande défendue sans aucun scrupule de conscience. Il y a même de bons chrétiens qui se trouvent dans les compagnies de ceux qui se nourrissent de la chair défendue et qui ne font aucune difficulté pour partager le même repas. Cette peine est immense au Cœur de mon Fils. Beaucoup de ceux-là mourront de faim pour avoir non respecté un seul jour défendu, par là ils seront punis bien sévèrement. En France, hors de France aussi. La punition sera comme la maladie qui se corse et qui se jette sur ceux qui l'approchent.  A suivre

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 07:42

"le 11 octobre 1962 : ouverture à Rome du concile Vatican II. Le pape Jean XXIII inaugure la première session du Concile Vatican II dans la basilique Saint-Pierre-de-Rome. Le Concile s'achève en décembre 1965, sous le pontificat de SSPaul VI

 Tout n'a pas été dit sur ce concile Il faut donc rester prudent et ne pas considérer cet événement comme la seule et unique cause de la crise actuelle.

Relisons le secret de la Salette et nous verrons que la Sainte Vierge dénonçait déjà les grandes insuffisances de la catholicité et l'irruption massive des démons  sur la terre dans la deuxième partie du 19ème siècle.Cette annonce n'est pas symbolique,nous en souffrons les terribles effets mortifères.Notre Dame dévoile les plans de l'ennemi et force l'enfer à se dévoiler.Sachons la remercier.

Encore moins faut-il désigner SS Paul VI comme le bouc émissaire  à charger des plus grandes iniquités.Tout n'a pas été dit sur sa responsabilité réelle,mais peu à peu le voile se déchire ....Il y aura des surprises.....

Prions donc pour que la Vérité et la Justice l'emportent et que reviennent la Paix et la "reconciliation de Dieu et des hommes" promise par Notre Dame.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 07:16

Sainte Marie ,Mère de Dieu .

11 Octobre : la Maternité de Marie

Une fête trop oubliée

Extrait des « Trésors de Cornelius a Lapide »

Une merveille de clarté

« Marie de qui est né Jésus »: (Matth. 1. 10 ). Ces paroles signifient que Marie est mère de Jésus fait homme; mais Jésus fait homme étant uni hypostatiquement à Dieu, est homme-Dieu. Et comme il n'y a qu'une personne en Jésus-Christ, qui est la Personne divine, Marie est vraiment Mère de Dieu.

Le Verbe s'est fait chair, dit l'évangéliste Saint Jean: Verbum caro factum est (1, 14). Et le Verbe était Dieu : « Et Deus erat Verbum » ( id 1,1). Or, le Verbe-Dieu s'étant incarné dans le sein de Marie, Marie est nécessairement Mère de Dieu. O Dignité sublime et unique! ...

« Marie Mère de Jésus! Saint Thomas enseigne que Dieu ne peut faire de plus grand que l'incarnation. du Verbe, et la maternité de la bienheureuse Vierge, En effet, l'incarnation unit l'humanité à la divinité par l'union hypostatique; et d'autre part, la maternité divine est la consanguinité même avec DIeu.

Par cette maternité, Marie est à Dieu ce qu'une mère est à son fils et, s'il se peut, davantage; car Marie est plus entièrement mère. que les autres mères: les autres le sont de concert avec le père; Marie est ,à la fois, le père et la mère de Jésus, puisque seule elle le conçut, seule elle l'a engendré, non pas naturellement, mais surnaturellement , ceci est bien plus parfait et plus intime » ( Sum. theol, 1 p. q. 25art 6 , ad 4 ).

De la dignité de mère de Dieu découlent tous les dons et tous les priviléges accordés à Marie, non-seulement sur les hommes, mais sur les anges.

Comme l'humanité de Jésus Christ , unie à la divinité, est Dieu, Marie, par cette union, est devenue Mère de Dieu, et a reçu tous les dons divins au suprême degré.

« Qu'une femme, dit saint Bernard, ait conçu et enfanté un Dieu, cela a été le plus grand des miracles; car il a fallu, si je puis m'exprimer ainsi, que, par une infinité de perfections et de grâces,cette femme fût élevée à une sorte d'égalité divine, égalité que jamais créature n'avait reçue.

Aussi, je ne crois pas que l'esprit humain, ou même l'intelligence angélique, ait pu jamais pénétrer l'abîme insondable de toutes les grâces que la bienheureuse Vierge a reçues du Saint-Esprit à l'heure de la conception divine »

Saint Bernard fait remarquer que la dignité de Mère de Dieu est une dignité presque infinie, qui exige un degré de grâce proportionné. De là , dit-il, on peut conclure que la bienheureuse Vierge, dans la conception du Fils de Dieu, a acquis par son consentement un plus grand mérite que n'en ont acquis par tous leurs actes, tous leurs mouvements et toutes leurs pensées, tous les anges et tous les hommes.

En effet, tous ceux qui méritent, n'ont pu mériter autre chose,que la gloire éternelle à différents degrés.

Par son admirable consentement, la Vierge, au contraire, a mérité l'extinction entière de la concupiscence,( la pureté absolue de l'amour),la première place parmi les créatures , la plénitude de toutes les grâces, les vertus , de tous les dons , de toutes les béatitudes , de tous les fruits du Saint-Esprit , de toutes les sciences,l'intelligence des langues, le don de prophétie, la connaissance des esprits , et la science des vertus.

Elle a mérité d'être féconde en demeurant Vierge, et de devenir Ia mère du Fils de Dieu.

Elle a mérité d'être l'Étoile de la mer, la Porte du ciel, et par dessus tout d'être appelée la Reine de miséricorde, et d' obtenir les effets d'un pareil nom.

Aussi lui applique-t-on à bon droit ces paroles des Prophètes : « Beaucoup de filles des hommes ont amassé de grands trésors; mais vous, vous les avez toutes surpassées »

Saint Antonin croit que la bienheureuse Vierge, dans la conception du Verbe, a vu l'Essence même de Dieu, puisqu'elle La recevait en elle-même (Sum. theol., p. IV., tit. xv, C. XVII).

Saint Augustin et Saint Thomas disent que Saint Paul vit l'Essence de Dieu lorsqu'il fut ravi jusqu'au troisième ciel. Mais si Saint Paul reçut cette grâce, combien, à plus forte raison, la Bienheureuse Vierge Mère de Dieu?

Ce sentiment est celui d'un grand nombre de Pères, parmi lesquels il faut compter saint Bernard, et une foule de grands théologiens. Saint Jean Damascène et saint Anselme enseignent que Marie, au moment où elle devint Mère du Verbe, reçut une claire révélation de sa prédestination et de sa future exaltation au-dessus de tous les chœurs des anges. . 

« Heureux, ô Jésus, le ventre qui Vous a porté , et les mamellqui Vous ont allaité ! » (Luc. Xl. 21.) Ces paroles de l'Evangile font dire à Méthodius : « Incomparable Vierge, vous contenez Celui qui contient tout; vous portez Celui qui porte tout d'une seule Parole; vous possédez Celui qui possède tout »

Quel trône glorieux que le Trône où se tient le Verbe fait chair, Char royal que celui qui Le porte! s'écria Saint Grégoire de Nicomédie

Servir Dieu , dit saint Bernard , c'est régner; Le porter n'est pas un fardeau , mais un ornement. Vous , ô Marie, vous vêtez ce grand Dieu, et Il vous revèt ; vous le vêtez de votre chair, et Il vous revêt de la gloire de Sa majesté; vous prétez un nuage au soleil et lui vous enveloppe de Ses rayons

« L'Incompréhensible, dit Saint Ambroise, opérait en Sa mère d'une manière incompréhensible . » « Qu'y a-t-il de plus grand que la Mère de Dieu, qui a renfermé dans son sein la grandeur de la Majesté suprême. Contemplez la dignité des Séraphins, ils sont au-dessous de Marie; Dieu seul est au-dessus d'elle ».

« Marie a été Mère de Dieu selon la chair, dit Saint Jean Damascène; son sein est le ciel dans lequel a habité Celui qu'aucun lieu ne peut contenir. »

« Le titre de Mère de Dieu l'emporte sur toutes les dignités possibles, comme l'or l'emporte sur le plomb et le ciel sur la terre. » A Suivre

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 07:05

«  On ne se dévoue pas assez à désirer Mon Règne » 

NSJC à Marie-Julie du Crucifix

Extrait de l'extase du 16 Novembre 1922

« Mes petites âmes apôtres de Mon Sacré-Cœur, il viendra Mon règne, mes petites épouses.

Il faudrait que les âmes reviennent à Moi-Même, tout de suite.

Je viendrais régner au milieu de vous "et en vous et sur toute la terre.

Mes petites âmes aimantes, on ne se dévoue pas assez à désirer Mon règne, le règne de Mon Sacré-Cœur.

On est indifférent dans beaucoup d'âmes, J'en souffre. On ne Me demande pas assez cette grande merveille, surtout au pied du saint Autel.

Je voudrais que ce fût un cri retentissant, que ce fût un cri de désir, un appel de Foi, pour finir le mal affreux qui perd tant d'âmes.

« Il viendra, mes petites épouses, ce règne de beauté, ce règne de paix, ce règne qui rétablira la charité, ce règne où il y aura beaucoup de merveilles bien touchantes, mais avant, Mes petites âmes aimantes, il faut que Je purifie la terre, cette terre souillée de tant de crimes, défigurée par d'horribles péchés qui Me contristent et renouvellent Ma première Passion.

«Mes petites âmes aimantes, Je l'avais faite belle cette terre que vous foulez, Je l'avais embellie par de grandes merveilles, Je l'avais semée de plantes ravissantes, Je l'avais créée avec une grande fierté et de nobles sentiments.

Mes petites âmes aimantes, le règne du crime s'avance. J'ai tout permis, malheurs, tribulations, méchancetés des hommes. Avant de la purifier, il fallait beaucoup de victimes, Je les ai prises.(14-18)

Il fallait des cœurs barbares, Je les ai laissés. Il fallait des larmes et des séparations, Je l'ai permis.

Mes petites âmes aimantes, il fallait des lois impies, il fallait des consciences sans remords, Je l'ai permis. J'ai tout laissé au gré des consciences et à Mon tour, Je me lèverai un matin de joie pour Mes justes parce que Je les protégerai, Je les défendrai, Je les voilerai d'une lumière invisible aux consciences sans remords, aux cœurs sans pitié, aux mains pour qui tout est bon.

Mes petites âmes aimantes, ce même matin Je me lèverai terrible pour finir le règne qui éteint Mes lois saintes, le règne qui abreuve d'amertume Mes âmes justes, le règne qui Me fait tant de mal, en perdant tant d'âmes qui se précipitent dans l'éternel malheur.

« Mes petites âmes aimantes, oui, Je vous le dis bien clairement, Ma venue n'est pas loin. Je vous en préviens et Je vous donnerai le grand signe de Mon règne de paix, de Mon règne de foi, le règne de Ma grande promesse.

Je vous sauverai à travers le grand déluge de Ma Justice divine. Mes petites âmes aimantes, tous les crimes sont à peu près accomplis en leur dernière marche vers l'écroulement fatal.

J'ai tout laissé faire avant de Me lever, mais voilà que la mesure est pleine et que Mon heure est proche.

« Mes petites âmes aimantes, Je vous bénirai dans vos maisons parce que vous avez donné la place d'honneur à mon Divin Cœur et à ma Croix adorable qui sera comme une tente protectrice sur mes petites âmes justes.

Ma Croix est toute puissante par les grâces immenses que J'ai enfermées dans son ciel intérieur. Elles sortiront ces grâces sous forme de lumière, elles couvriront toutes les petites âmes d'un paratonnerre que Ma grande Justice ne touchera pas: Elle passera à côté de toutes les demeures de Mes petites âmes avec son éclat de tonnerre, elle passera avec son cri lugubre de mort foudroyante et effrayante.

«Mes petites âmes aimantes, tous ces cadavres répandront une odeur infecte, vous les reconnaîtrez à l'odeur d'un souffle qui portera une odeur infecte et parmi Mes demi-justes qui se repentiront sous les vagues furieuses et rapides de Ma grande Justice, mes petites âmes épouses et bien-aimées, vous les. reconnaîtrez par une tache très rouge, un peu plus clair que le sang humain, au front où l'eau sainte du baptême a touché.

« Mes petites âmes aimantes, Je vous laisse ces signes afin que vous ayez bien Ma lumière, bien claire Ma parole, Ma parole d'Époux, d'Ami et de Père bien-aimé.

Mes petites âmes aimantes, Je vous protégerai, Je vous conserverai, pour que vous puissiez même sous les ruines de Ma justice, proclamer à haute voix le Règne de Mon Sacré-Cœur (2 fois), le Règne de Mon Divin Cœur. »

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens