Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 08:40

« Marie, conçue sans péché, vécut sans péché »

(Extrait des Trésors de Cornelius a Lapide)Tome III page 117 cf unacumpaulosexto

Marie conçue sans péché, immaculée dans sa conception, née sans tache, vécut sans tache ; jamais elle n'éprouva aucune révolte dans les sens, dans la chair, dans l'âme, dans l'esprit et dans le cœur ..

. Marie n'a jamais commis la moindre faute, le plus léger péché véniel. C'est la ferme croyance et l'enseignement formel de l'Église. Le saint concile de Trente l'a déclaré (Sess. VI)

. A l'extérieur, Dieu éloignait de Marie les occasions du péché; à l'intérieur, Il lui suggérait de saintes pensées et de sublimes désirs. Elle ne s'occupait que de Dieu. Son intelligence était remplie de lumières, sa volonté de célestes affections.

Elle éprouvait une horreur invincible pour le démon, pour le péché, et semblable aux eaux d'un fleuve rapide, elle avançait constamment dans la voie de la plus sublime perfection. Jamais ses forces et son ardeur pour le bien ne diminuèrent , mais elles allèrent au contraire toujours en augmentant.

Deux causes préservèrent Marie même de la faute la plus légère. La première est la protection et la constante assistance de Dieu, qui gouvernaient et réglaient tellement tout en elle, qu'elles prévenaient mieux encore que dans Adam innocent tout mouvement, même indélibéré, de la concupiscence.

Telle fut la véritable cause de l'assoupissement, ou plutôt de l'extinction absolue du foyer des désirs désordonnés et de l'absence de tout péché en Marie. La seconde cause fut la parfaite correspondance qu'elle apporta à toutes les grâces et son ardent amour pour Dieu . Il faut avouer que, par sa dignité de Mère de Dieu, Marie méritait cette faveur, d'être presque confirmée en grâce et comme impeccahIe. Il était d'ailleurs très-convenable qu'il en fùt ainsi, parce qu'elle est l'avocate, la médiatrice et en quelque sorte la co-rédemptrice des hommes.

Beaucoup de docteurs ont soutenu que Marie était absolument impeccable.

C'est le sentiment de saint Bonaventure , de Richard de Saint-Victor , de Marsilius , d'Almain, et de beaucoup d'autres. Celle qui avait été destinée par Dieu à écraser la tête du serpent ne pouvait pas tomber dans les piéges de l'ennemi des hommes .....

Celle qui devait porter dans son sein le Sauveur du monde devait être sans tache ».

Magnificat "Fecit mihi magna qui Potens est et Sanctum Nomen Ejus

 

O Marie conçue sans péché,priez pour nous qui avons recours à vous

Repost 0
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 07:57

Marie ,Chef d'œuvre de Dieu

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide ,SJ»Tome III page 117(cf una cumpaulosexto)

« Seigneur ,dit le prophète Habacuc, achevez Votre ouvrage au milieu de nos années . Au milieu de nos années, Vous nous le ferez connaître : au temps de Votre colère , Vous Vous souviendrez de Votre Miséricorde » (III,2)

Cet ouvrage: l'œuvre par excellence de Dieu, c'est Marie que le prophète conjure Dieu de manifester au monde .

« Marie est tellement le chef d'œuvre , que, d'après Saint Augustin,Dieu a épuisé Sa Sagesse,Sa Puissance et Ses richesses en elle (De civit.)

Dieu n'a qu'un Fils ; Il ne peut en avoir plusieurs, parce qu'Il lui a tout donné en L'engendrant, Lui ayant tout donné. Il en est ainsi pour Marie: elle sera éternellement la seule Mère de Dieu, qui ne peut avoir deux mères.

Un seul fils, une seule mère, Dieu n'a jamais et ne pourra jamais faire une aussi parfaite créature: Marie n'a jamais eu et n'aura jamais rien qui l'égale..

«  Dieu, dit Saint Thomas,ne peut rien faire de plus grand que la Bienheureuse Vierge, parce qu'elle est Mère de Dieu (I p. Cf. 25. art, 8). .

En parlant de Marie, on peut dire à Dieu ce que Dieu Lui-même dit à l'Océan: « Tu viendras jusque-là, et tu n'iras pas plus loin »: (Job.XXXIII. 11 ).

Saint Bernardin appelle Marie la Magnificence de Dieu: Dei magnifi_ centiam (Tom. I, concil. LXI, art. 6, cap. IV).

Marie elle-même, dans sa profonde humilité, est forcée de s'écrier: Celui qui est puissant a fait en moi de grandes choses: Fecit mihi magna qui potens est » ( Luc. I. 49).

« Il a signalé la force de Son bras: Fecit potentiam in brachio Suo »(Id. I. 51 ).

Nous devons tout à Dieu, et Dieu ne nous doit rien. Il en est autrement de Marie. Quoiqu'elle doive à Dieu, Dieu lui doit aussi; car Jésus Christ a reçu Son Humanité tout entière de Marie; et tout ce qu'Il a comme homme, Il le doit à Sa Mère

. Par Sa conception et par Sa naissance, Jésus-Christ, Dieu et homme, est devenu le débiteur de Marie; Il lui doit plus que les autres enfants ne doivent à leur mère, parce qu'elle réunit en elle la qualité de père et de mère. Jésus- Christ est obligé d'accomplir à l'égard de Sa Mère le quatrième commandement : « Père et mère honoreras ».

C'est ce qu'Il a fait à la lettre, rendant même à Saint Joseph les devoirs d'un fils ; car l'Évangile nous assure qu'Il lui était soumis, ainsi qu'à Marie: (Luc. II. 51).

Par la bouche de Salomon, Jésus Christ promet à Son auguste Mère de lui accorder tout ce qu'elle lui demandera , disant qu'Il ne lui est pas permis de lui refuser quelque chose. (III Reg. II. 20). » A suivre

Repost 0
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 08:04

Révolution et « états d'urgence ».....

.Quand la Bête devient folle....

La Loi des suspects est votée le 17 septembre 1793 (20 vendémiaire an II) pendant la Terreur de la Révolution française. Elle marque un net affaiblissement du respect des libertés individuelles, voire une « paranoïa révolutionnaire ».

Il ne faut pas la confondre avec la loi de sûreté générale ou loi des suspects, adoptée sous Napoléon III en 1858 et qui permit de punir de prison toute tentative d'opposition et autorisa, entre autres, l'arrestation et la transportation (déportation sans jugement) d'un individu condamné pour délit politique depuis 1848.

La « loi » est en fait un décret voté par la Convention nationale sur la proposition de Philippe-Antoine Merlin de Douai et de Jean-Jacques-Régis de Cambacérès Avant cette loi, par le décret du 17 novembre 1791, les prêtres réfractaires étaient présumés suspects. Ceux-ci ainsi que les parents d'émigrés furent chassés, emprisonnés et parfois massacrés par les sans-culottes à partir de la journée du 10 août 1792 qui marque l'effondrement du pouvoir royal alors que le roi est suspendu par l'Assemblée législative.

Avec la loi des suspects, sont réputés suspects ceux « qui, soit par leur conduite, soit par leurs relations, soit par leurs propos ou leurs écrits, se sont montrés partisans de la tyrannie ou du fédéralisme et ennemis de la liberté, ceux qui ne pourront pas justifier, de la manière prescrite par le décret du 21 mars dernier, de leurs moyens d'exister et de l'acquit de leurs devoirs civiques ; ceux à qui il a été refusé des certificats de civisme, les fonctionnaires publics suspendus ou destitués de leurs fonctions par la Convention nationale ou par ses commissaires et non réintégrés, ceux des ci-devant nobles, ensemble les maris, femmes, pères, mères, fils ou filles, frères ou sœurs, et agents d'émigrés, qui n'ont pas constamment manifesté leur attachement à la Révolution, ceux qui ont émigré dans l'intervalle du 1er juillet 1789 à la publication du 30 mars – 8 mars 1792, quoiqu'ils soient rentrés en France dans le délai prescrit par ce décret ou précédemment ».

Cette loi ordonnait l'arrestation de tous les ennemis avoués ou susceptibles de l'être de la Révolution (nobles, parents d'émigrés, fonctionnaires destitués, officiers suspects de trahison, et accapareurs). L'exécution de cette loi, dont le contenu fut encore durci en 194, et les arrestations furent confiées aux comités de surveillance et non aux autorités légales. Les textes sur les suspects atteignent les émigrés et les prêtres insermentés

Le 11 octobre 1793, la Commune de Paris décrit les caractères permettant de distinguer les suspects dont la fameuse disposition : « Ceux qui n'ayant rien fait contre la liberté, n'ont aussi rien fait pour elle », souvent attribué à tort à la loi des suspects. Le nombre de suspects sous la Terreur a été évalué par Donald Greer à 500 000 personnes, à partir d'études locales. C'est également lui qui évalue de 35 à 40 000 le nombre de victimes, dont 16 594 exécutés suivant les formes légales, les autres exécutions correspondant aux zones de guerre civile. Selon l'estimation d'Albert Mathiez, qui part du nombre de suspects à Paris — plus de 8 000 à la veille de Thermidor, dont 6 000 d'origine parisienne, il s'élève à 300 000 personnes. Pour Louis Jacob, les déclarations postérieures au 9-Thermidor, notamment les discussions à la Convention, permettent d'établir un total de 70 000 suspects

Selon Jean Tulard, il y eut 500 000 prisonniers et 300 000 personnes assignées en résidence surveillé[ Jean-Louis Matharan, de son côté, considère que « tout chiffre global de suspects détenus reste en l'état des travaux de pure conjecture », d'autant que, d'août 1792 à thermidor an II, « les libérations des suspects emprisonnés ont été ininterrompues », même si elles ont été bien moins nombreuses que les arrestations, et que les réclamations ont souvent abouti à une libération rapide ou à une durée de détention moindre[

Elle est supprimée en octobre 1795, lors de l'installation du Directoire (WP)

Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 07:49

Démagogie:la fausse miséricorde

"La démagogie (du grec demos « le peuple » et ago : « conduire ») est une notion politique et rhétorique désignant l'état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en le manipulant pour s'attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions.

Le discours du démagogue sort du champ du rationnel pour s'adresser aux pulsions, aux frustrations du peuple, à ses craintes. En outre il recourt à la satisfaction immédiate (formellement) des attentes, ou des souhaits les plus flagrants du public ciblé, sans recherche de l'intérêt général mais dans le but de s'attirer personnellement la sympathie, et de gagner des soutiens. L'argumentation démagogique doit être simple, voire simpliste, afin de pouvoir être comprise et reprise par le public auquel elle est adressée.

Elle fait fréquemment appel à la facilité voire à la paresse intellectuelle en proposant des analyses et des solutions qui semblent évidentes, sans une dose (nécessaire, et suffisante) d'imagination (.....ndlr ....et de travail de formation)

Au XXIe siècle, le terme « démagogie » est perçu avec une connotation péjorative, alors que l’étymologie du mot grec traduit plutôt le terme comme « celui qui éduque, qui conduit le peuple ». Le philosophe Aristote considérait que la démagogie, avec l'anarchie, était la perversion de la démocratie

Souvent confondue avec le terme « populisme », qui désigne également une posture surplombante sans état d'âme, la démagogie se différencie de celui-ci dans la mesure où elle renvoie à l'idée de dire au peuple ce qu'il veut entendre, alors que le populisme renvoie à l'idée de faire ce que l'opinion publique souhaite en critiquant les élites, au lieu d'établir une force de proposition conséquente.(Wikipedia)

 

NDLR Démagogue : qui tente de conduire le peuple, qui le manipule par des promesses, voire par des prédictions à caractère pseudo-prophétique, édulcorées (autant que possible ; afin de faciliter un certain prosélytisme).

(On n'attire pas les mouches avec du vinaigre).....

Bien entendu, toute application à des personnes actuellement existantes serait pure coïncidence...... !!!????

 

Com:fr...Difficile de choisir entre la Peste ou le Choléra...De toute façon on a les deux au bout du compte..... Un seul devoir pour un bon catholique : prier pour que soient convertis ou chassés les faux sauveurs illégitimes et les prophètes de malheur qui ne croient pas (ou plus) à la victoire du Christ le seul vrai Messie...(cf secret de la Salette.)Patience.Merci.Lire et prier avec les grandes antiennes de l'avent.Magnifiques (cf recherche)

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 08:54

le 04 décembre 771 : Charlemagne devient Roi de France. Carloman et Charles se sont partagé le royaume de France à la mort de Pépin le bref. Carloman meurt, à son tour, à Samoussy. Son frère Charles Ier, devient dès lors le seul Roi des Francs.

Charlemagne doit être considéré comme un grand bienfaiteur de l'Eglise et de la civilisation. Il arrête pour toujours l'invasion des Barbares et assure une paix durable.

En 799, il sauve le pape Léon III. Il s'inspire de la Cité de Dieu de saint Augustin pour concevoir la loyauté et le service de chacun. Il fait passer la réforme des mœurs avant celle des lois. Les marchés publics et les foires coïncident avec des fêtes religieuses, ce qui développe le commerce. Il décide la création d'un hôpital, à côté de chaque monastère, ainsi que la création d'une école gratuite dans chaque paroisse, pour serfs et hommes libres.

Devenu empereur d'Occident, Charlemagne sait respecter le principe naissant de l'indépendance du pouvoir temporel et du pouvoir spirituel. Il s'intitule " le défenseur et l'auxiliaire de la sainte Eglise dans tous ses besoins ". Il rend aux papes les plus grands honneurs, respecte leur autorité venant de la foi et cherche à transmettre la foi dans la société. " Nous savons, dit un capitulaire de Charlemagne, que, suivant la tradition des saints Pères, les biens d'Eglise, don de la piété des fidèles et prix de la rédemption de leurs péchés, sont les patrimoines des pauvres. Nous statuons donc que jamais, ni sous notre règne, ni sous celui de nos successeurs, il ne sera permis de rien soustraire, de rien aliéner de ces biens sacrés.

" Charlemagne est aussi le protecteur des Lieux saints. Le calife de Bagdad, Haroun-Al-Raschid, lui envoie les clefs du Saint-Sépulcre et l¹étendard de Jérusalem.

Charlemagne est un souverain chrétien dont l'apport à la civilisation européenne est indéniable et encore visible aujourd'hui. Tiré du livre " Les Saints de souches royales " (collection Des chrétiens Bienheureux du Seigneur) d'Etienne Lelièvre Edition Le Sarment FAYARD (SB) Que du Ciel il intercède pour la pauvre France déchirée et trahie !

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 18:42

Le 03 décembre 2015 sur Europe1, Marine Le Pen a explicité très clairement son attachement à la culture de mort en déclarant :« Je suis pour l’IVG libre et pour la contraception libre.Vous voyez, ça pour le coup, c’est très simple. »(MPI)

En plus d'être opposée à sa nièce et à son père....belle défense de la famille......et des « valeurs chrétiennes fondements de l'Europe »(sic) Catholiques on exploite votre crédulité....Bas les masques... !Ne votez pas la mort comme Philippe- Égalité en ce jour anniversaire du procès de Louis XVI

Senex, monarchiste « providentialiste »et fier de l'être.

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 12:44
Vos affaires sont-elles en ordre? Vous ne savez ni le jour ni l'heure...

Vos affaires sont-elles en ordre? Vous ne savez ni le jour ni l'heure...

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 09:53

le 03 décembre 1792 : procès de Louis XVI.

Le procès du Roi s'ouvre devant la Convention. Nommé dès son arrestation Louis Capet, il est défendu par Desèze, Malesherbes et Tronchet. Pendant ce procès, Louis XVI est déclaré "coupable de conspiration contre la liberté de la nation et d'attentats contre la sûreté générale de l'Etat". Il est condamné à mort avec une faible majorité : une voix, celle de son cousin, Philippe Égalité, grand Maître de la franc-maçonnerie!

Robespierre déclare : "Vous n'avez point une sentence à rendre pour ou contre un homme, mais une mesure de salut public à prendre, un acte de providence nationale à exercer (...) Louis doit mourir, parce qu'il faut que la patrie vive".

La révolution maçonnique ne peut accepter que vive celui qui personnifie l'alliance de la France avec Dieu.(SB)

 

NDLR Ce sont les mêmes qui voulaient et veulent toujours en finir avec les rois et les papes légitimes au nom de la Providence laïque.Couper les têtes,ils ne savent faire que cela,les faux sauveurs...Parce que dans les têtes,il ya des intelligences et la Révolution n'a pas besoin d'intelligences,c'est même son pire ennemi.... « De la France,ô Marie, implorez le pardon; rappelez au Seigneur Sa Divine promesse:Un Chef que guidera Sa Divine Sagesse dans le texte des lois remettra Son Saint Nom« De la France,ô Marie, implorez le pardon; rappelez au Seigneur Sa Divine promesse:Un Chef que guidera Sa Divine Sagesse dans le texte des lois remettra Son Saint Nom

Repost 0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 08:17

La Croix, unique espérance....

. Extraits d'une lettre de Térésa Higginson à son directeur spirituel(1880) (Teresa Higginson ,servante de Dieu) Ed Tequi

 

Si ce n'était par obéissance, je n'essaierais jamais de décrire les choses épouvantables qui m'ont été montrées; mais me confiant dans cette sagesse et puissance, j'espère que Dieu vous donnera, une juste intelligence et connaissance de tout ce que vous désirez que je vous relate en Son Nom.

0 Jésus, mon bien-aimé Jésus, soyez-nous Jésus et sauvez-nous, nous que Vous avez rachetés par Votre Sang Très Précieux. Je ne sais comment ni où j'ai été transportée, mais il me semblait être en un lieu élevé d'où, regardant en bas, j'apercevais la terre.

D'abord je vis un nuage de ténèbres l'envelopper, c'étaient des ténèbres réelles, épaisses, matérielles, que je compris être une figure des ténèbres de l'intelligence dans lesquelles l'homme s'est précipité ; puis j'entendis le roulement voilent du tonnerre, je vis briller l'éclair et il me sembla que des balles de feu tombaient sur la terre et s'enfonçaient jusqu'à son centre, faisant voler les rochers en éclats. J'entendis ensuite le flot impétueux des eaux; et un terrible gémissement de deuil monta de la terre.

Alors, me prosternant humblement, j'implorai· miséricorde par le Sang et la Passion amère de Jésus-Christ, car, à travers ces ténèbres; on pouvait voir distinctement des étoiles brillant au sein de la terre (les saints Tabernaéles de Son amour), et je suppliai Dieu de ne pas nous regarder, nous, mais la Face de Son Christ.

Alors j'entendis une voix puissante s'écrier: « Je ne sauverai pas ce peuple, car il est chair, Ne me prie pas par Son Sang, car Son Sang est sur ce peuple.» (Je compris que c'était pour le condamner.)

Mais je persévérai néanmoins, unissant ma pauvre prière à celle de notre cher Jésus Crucifié répétant sans cesse: «Père, pardonnez-leur, car ils ne savent ce qu'ils font. Jésus, miséricorde 1 Marie, au secours ! » Je ne puis dire combien de temps cela dura, car j'étais aussi effrayée qu'humiliée, mais ensuite, j'entendis. une voix, que je reconnus parfaitement bien être celle de notre cher Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, s'écriant: «Dites que pas un de ceux qui Me sont donnés ne sera perdu »

Alors les tremblements de terre s'arrêtèrent, les éclairs cessèrent et j'aperçus des ombres, figures humaines, mourantes de faim, l'air égaré: Elles se levèrent en tremblant; je vis le signe sur leurs fronts, et me joignant à elles et à toute la Cour céleste,je louai et bénis ce Dieu de sagesse infinie qui, dans Sa miséricorde, nous a rachetés par Son Sang. Dans une autre occasion, je vis les étoiles brillant avec éclat au firmament; puis une fumée s'éleva et je vis tomber nombre d'entre elles.

Notre-Seigneur me fit comprendre que beaucoup de ses prêtres vont bientôt déchoir par légèreté, défaut de mortification et orgueil intellectuel. D'autres fois, j'ai vu des herbages desséchés, des bestiaux morts, des figures d'êtres humains épuisés qui présagent, je pense, la famine ; mais cela ne m'a pas été dit distinctement. Je ne sais pas non plus le temps exact où ces choses arriveront, mais je comprends qu'elles nous menacent actuellement. Le signe qui marque le front de ceux qui seront sauvés est la Sagesse, dont le Temple, le Chef sacré dit le Seigneur, sera dûment et publiquement adoré. Térésa comprit qu'une grande paix suivrait ces effroyables calamités (58) :

Quand ces choses seront passées, sur leuil restera très peu d'hommes qui n'auront pas le sceau de Notre-Seigneur sur leurs fronts; toutefois ceux-ci même seront amenés à aimer et à adorer la Sagesse du Père en la Personne de Jésus-Christ, et le Saint-Esprit demeurant dans les cœurs et les esprits de Son peuple; l'Église jouira d'une grande paix et d'un calme profond. Alors Dieu sera adoré aimé, connu et servi réellement et en vérité. »

 

NDLR Comme dans le Secret de la Salette,nous voyons se succéder les chatiments et les ténèbres,puis le temps de paix après ces purifications.Les ténêbres sont le châtiment des fausses clartés des « Lumières » alimentant les péchés d'orgueil de l'humanité refusant la Révélation Divine.Térésa entrevoit la crise affreuse de l'Église.Elle ne parle pas de l'Antechrist- personne

Repost 0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 19:16

B.... missionnaire de ...l'islam

«Qu’est-ce que l’islam et les enseignements du prophète Mohamed ont à dire au monde d’aujourd’hui ?» demande un journaliste dans l'avion de retour d'Afrique(mpi)

Et bien avec eux, «On peut dialoguer, a dit B..... ils ont des valeurs. Tant de valeurs. Eux ils ont tant de valeurs et ces valeurs sont constructives....(sic

Il faut dialoguer.... Et lui, il «fait de petits gestes» en ce sens «en allant à la Mosquée, en priant à la Mosquée» – plus particulièrement à la qibla, le lieu de prière où il a retiré ses chaussures, s’est rendu vers la niche en direction de la Mecque et a prié en silence – en permettant à «l’imam de monter sur la papamobile pour faire le tour du stade avec lui»

 

. Décidément il ne supporte pas l'altitude.....Parce Domine

B...

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens