Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 08:24

« François, en visite en Afrique, investi de la mission de favoriser la paix, a tenu à recevoir en tout premier, ce matin, à la nonciature de Nairobi, les représentants des autres confessions chrétiennes et les chefs des autres « religions. » Car la paix selon François, dans la suite logique du Concile Vatican II, des rencontres d’Assise et autres semblables, sur les pas de ses prédécesseurs, Jean-Paul II et Benoit XVI, ne pourra se construire que sur la fraternité, l’union de toutes les religions.

 «Le dialogue œcuménique et inter-religieux n’est pas un luxe. Ce n’est pas un supplément ou une option, mais il est essentiel, c’est quelque chose dont notre monde, blessé par des conflits et des divisions, a toujours plus besoin.» a-t-il rappelé. Il a continué en évoquant leur conviction commune que le Dieu que chacun d’eux essaie de servir est un Dieu de paix. Et que son Saint Nom ne doit jamais être utilisé pour justifier la haine et la violence.

Pour conclure en donnant un rôle à jouer à chacun de ces chefs religieux : «C’est très important que nous soyons reconnus comme des prophètes de paix. Puisse l’Omnipotent toucher les cœurs qui perpétuent la violence et donner la paix à nos familles et à nos communautés.»

Radio Vatican n’a pas pu rapporter une seule allusion du pape au Nom de Jésus-Christ, le Prince de la Paix. Bien au contraire, ses paroles nient que le Christ soit le seul chemin de paix pour le monde.

Mais François va encore plus loin : si on synthétise ce qu’il dit, il affirme ni plus ni moins, en ces quelques phrases d’accueil, que tous les dieux des différentes religions ne sont qu’un seul et unique Dieu, un Dieu de paix, l’Omnipotent, dont les représentants qu’il rencontre à Nairobi sont les «prophètes». Quelque soit le nom que chaque religion lui donne, Allah, Shiva, Râ, Jésus-Christ, etc., c’est un Saint Nom ! »(Source Média infos -presse)

NDsenex . Aux jeunes,il a demandé d'être « fidèles aux traditions de leurs cultures ». Les sorciers animistes ont certainement beaucoup apprécié l'hommage de leur « collègue »...

« Il y aura de faux prophètes...quand le temps sera arrivé,ne les croyez pas,car il faut, que cela arrive pour que l'Écriture s'accomplisse »NSJC Parce Domine 

En ce jour où nous commémorons les apparitions mariales de la Rue du Bac  et le don à l'Église" de la Médaille Miraculeuse,prions Notre Dame de nous tirer des ténèbres des faux prophètes et des faux sauveurs."Nous ne demandons pas la mort des pêcheurs mais qu'ils se convertissent...."Au secours nous périssons

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 15:52

Il faudra bien ouvrir et publier une enquête sur les "miracles" retenus pour les canonisations ... et les béatifications -express

On apprend que la personne souffrant d'un cancer et "miraculeusement" guérie par invocation de Mère Térésa est décédée de ce cancer après traitement. .Ses médecins auraient averti Rome,mais.... pas de réponse. (traditio.com)

L'avenir dira toute la vérité,mais nous savons déjà que les "miracles" invoqués pour W....n'auraient jamais été admis par une commission comme celle de Lourdes,qui écarte toute maladie nerveuse,car susceptible de rémission spontanée.

Rappelons que le 8 Mars1980,mémoire de Notre Dame des 7 douleurs,puis le 31 Mars1980,le démon fut contraint de déclarer à propos de W..".Par des guérisons apparentes,qui en vérité n'en sont pas,il sera encore plus vénéré en tant que pape"

En effet il a été fait saint Pape,,ce qui est le plus haut degré de vénération....Mais, hélas ,c'est une béati -fiction.

Le Christ Jésus a prédit:Il surgira de faux prophètes qui feront de grands signes et de grands miracles.Quand le temps sera arrivé,ne les croyez pas,car il faut que cela arrive pour que l'Écriture s'accomplisse."

Restons donc très, très  vigilants et prions pour ne pas succomber à la tentation.(extraits de l'Église en danger  B.Meyer 1983)

Partager cet article
Repost0
senex
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 10:22

Le 20 Novembre- B.....a déclaré à une conférence sur la formation des prêtres que les prêtres catholiques traditionnels sont "névrotiques, effrayants, pieux et fondamentalistes." Ces quatre termes - dont les deux derniers sont censés être louables dans la théologie catholique -sont maintenant ajoutés aux autres termes de dérision envers les vrais prêtres catholiques qu'il a utilisés dans le passé:

1.doctrinaires

2.ideologues

3.rigides

4.ritualistes

5.rigoreux

6 .enfermés dans la tradition

7.Pélagiens(Minimisent le rôle de la grâce).... alors que c'est le contraire

8.Donatistes(fanatiques....)

 

(Ces adjectifs s'appliquent donc aussi aux fidèles).

 

Cela vient d'un homme qui a déclaré publiquement:

1. «Qui suis-je pour juger les homosexuels ?

2. "Il n'y a pas de Dieu catholique»

3. «Certains marxistes sont mieux que les catholiques"

4.Les "Philippins ont trop d'enfants"

5.Le prosélytisme pour la foi catholique est un non-sens"

Lors d'une Conférence sur la formation à la prêtrise , B..... a renouvellé ses attaques contre les candidats « conservateurs » à la prêtrise dans sa « nouvelle église ». Il est "instinctivement suspicieux » envers eux. Ces candidats obsolètes incluraient même ceux bénéficiant de"l'indult" -Fraternité Saint-Pierre (FSSP), l'Institut du Christ-Roi (ICRSS), et l'Institut du Bon Pasteur (IBP). Renseignements fournis par l'Agence France-Presse et Traditio.com

Pardonnons les injures ; prions pour cet homme en très grand danger,mais ne tombons pas dans ses erreurs.Il est temps de préparer la Renaissance.Patience et travail....

PS Com th Oui, il faut retourner aux sources .Cornelius a Lapide est un directeur spirituel incomparable.Avec lui préparons le grand Règne de la Croix. Attention , nous n'avons aucune attache avec Dozulé …..

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 07:59

La Croix 8/8

(Extrait des trésors de Cornelius a Lapide)

cf unacumpaulosexto pour les textes complets

Les fruits de la Croix :

La Joie de coopérer

LES principaux fruits qu'on peut cueillir sur la croix  sont au nombre de sept : 1° la compassion..., 2° la contrition.., 3° l'action de grâces..., 4° l'imitation...., 5° l'espérance..., 6° l'admiration..., 7 ° la charité

Comment et pourquoi il faut porter sa croix

JE me réjouis dans les souffrances, dit saint Paul, et j'accomplis dans ma chair ce qui manque à la passion de Jésus-Christ , en souffrant , pour Son corps, qui est l'Église (Coloss.I 24). La Passion de Jésus-Christ est pleine et parfaite en elle-même : étant d'un mérite infini, elle est plus que suffisante pour nous racheter. Cependant, il lui manque quelque chose qui doit venir de nous; nous voulons parler de la part que nous devons prendre aux souffrances et aux mérites de Jésus-Christ , en un mot, de notre coopération.

Non-seulement Jésus-Christ devait souffrir en Lui-même, Il doit encore souffrir dans Ses membres, et par cette communauté de souffrances, Son Corps, qui est l'Église , grandit et se perfectionne

En acceptant les peines et les douleurs de la vie, les fidèles participent aux mérites de la Passion ; ils deviennent semblables à Jésus-Christ crucifié.

C'est ce que veut dire saint Paul par ces paroles : J'accomplis dans ma chair ce qui manque à la Passion de Jésus-Christ , en souffrant pour Son Corps, qui est l'Église.

Par l'acceptation des croix, les fidèles deviennent participants de la nature divine, comme le dit l'apôtre saint Pierre : . Ils deviennent aussi, dit saint Paul, participants de la gloire de Jésus-Christ pour l'éternité : (Rom. 17 ),

Ici, nous devons remarquer avec saint Ambroise, saint Chrysostome et d'autres docteurs :

- Que, comme l'Église est un corps mystique, animé d'une seule et même âme, ayant une même vie avec Jésus-Christ , elle doit endurer une seule et même passion avec Lui ; ainsi dans le corps de l'homme la souffrance est commune à la tête et aux membres.

C'est saint Paul qui fait cette admirable comparaison : Dès qu'un membre souffre, , tous les autres souffrent avec lui; et si un membre reçoit l'honneur, tous les autres se réjouissent avec lui; vous êtes le corps de Jésus-Christ et les membres les uns des autres : (I. Cor. ).

Aussi Jésus-Christ ne disait pas à Saul qui persécutait son Église : Pourquoi persécutez-vous Mon Église, mais : Pourquoi Me persécutez-vous? (Act.XXVI 44.)

Comme Jésus-Christ communiqne Sa grâce et Sa patience, ainsi Il communique Ses souffrances, Il compatit à ceux qui souffrent. J'accomplis ce qui reste à souffrir à Jésus-Christ , c'est-à-dire, il faut que j'annonce l'Évangile et que je fasse connaître Jésus-Christ aux nations, afin que l'Église croisse, se perfectionne et devienne pleinement participante de la Passion et de la Rédemption du Sauveur. J 'accomplis ce qui reste à souffrir à Jésus-Christ Cela signifie aussi que le fidèle, par les bonnes œuvres, s'applique l'expiation de Jésus-Christ ,et qu'il satisfait en endurant la peine temporelle due au péché. Dieu a tendu son arc, il a fait de moi le but de ses flèches, dit Jérémie : (Lament. III. 12).

Le fidèle doit savoir que toute la vie du chrétien c'est la souffrance intérieure ou extérieure, envoyée ou recherchée volontairement; il doit l'attendre tous les jours, et même la désirer. Car tous les jours il est percé de flèches par Dieu, par le démon, par le monde, par la chair, par ses amis, par ses ennemis, ou par les langues mauvaises. Il a tendu son arc, il a fait de moi le but de ses flèches :

Les maladies, les revers, les épreuves sont des flèches de Dieu - Le chrétien doit savoir encore que ces flèches, de quelque part qu'elles viennent, sont des flèches d'amonr, et non des flèches de haine. Dieu nous perce de flèches,

- pour abattre notre désobéissance et notre orgueil, et pour nous soumettre à Lui : c'est ainsi qu'Il renversa Saul et le convertit;

- Pour châtier nos péchés et nous les faire expier : c'est ainsi qu'Il punit les Juifs ;

- pour détruire et surtout affaiblir en nous les désirs désordonnés de la chair. Il lance contre les luxurieux des flèches qui sont les maladies, les contradictions, les déceptions et les remords ; Il les presse ainsi de combattre et de vaincre leur inclination;

- Pour conduire l'homme à la patience, à la sainteté, à la perfection ;c'est ainsi que Dieu frappa Job et Tobie;

- Pour rapprocher l'homme de Jésus-Christ , et le rendre semblable à lui. Dieu a résolu de faire voir, par l'admirable patience des saints, la vertu de la Croix. Lui-même, en venant au monde, n'a pas choisi d'autre bien que les souffrances et le Calvaire.

Voulez-vous trouver Dieu? Cherchez la Croix; Il y est attaché; c'est là, et là seulement que vous Le trouverez. Vous êtes accablé de peines, réjouissez-vous; vous avez trouvé Jésus-Christ, vous êtes avec Lui

Bienheureux, dit-Il, ceux qui souffrent persécution pour la justice, le royaume des cieux est à eux : ( Matth. v. 10). Vous serez heureux, lorsque les hommes vous maudiront et vous persécuteront, et diront faussement toute sorte de mal de vous à cause de Moi. Réjouissez-vous et soyez remplis de j o i e , parce que votre récompense est grande dans les cieux ( Id. v. 11. 12 ).

Quand vous souffrez, vous avez Dieu avec vous. Dieu le dit Lui-même par la bouche du Prophète royal : Je serai avec lui dans ses tribulations, Je le sauverai et le placerai dans Ma gloire. Je le rassasierai de la longueur des jours, et Je lui ferai voir le Sauveur que J'ai promis :

Lorsque saint Antoine, après les terribles combats qu'il avait à soutenir contre les démons, disait : Où. étiez-vous, ô bon Jésus ? Antoine, lui répondait-il, J'étais présent, mais Je voulais te voir combattre ( Vit. ) .

- Dieu perce l'homme de flèches pour tuer en lui les désirs terrestres, les pensées mondaines, et faire entrer dans son âme les pensées et le désir du ciel. C'est ainsi que le Seigneur prépare l'homme à entrer dans la cité des élus, selon ces paroles de l'Écriture : C'est par beaucoup d'afflictions qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu : (Act. XIX. 21 ) ; et ces autres paroles de Jésus-Christ : Le royaume des cieux souffre violence, et les violents seuls le ravissent : Matth. XI, 12).

Que le chrétien sache bien qu'il doit souffrir tous les jours de sa Vie, et se tenir constamment étendu sur la croix, comme étant le but des flèches de Dieu. Bien plus, il doit ne pas cesser de demander à Dieu quelque affliction, comme faisait saint François Xavier qui, dans ses continuels et pénibles travaux, dans ses épreuves et ses persécutions sans nombre, priait Dieu de ne pas le priver des croix qu'il avait, mais de les rendre encore plus nombreuses (In ejus vita). Pour porter avec résignation les croix et triompher des épreuves, pensons que nous sommes placés ici-bas comme un but aux flèches de Dieu, et soyons résolus de recevoir avec patience et courage toutes les tribulations : elles nous viennent du ciel et elles tendent â la gloire de Dieu et à notre salut.

Tenons notre âme attachée à Dieu par la foi, l'espérance et l'amour. Celui qui habite par la pensée, et surtout par le désir avec les bienheureux, et qui converse avec eux, regarde les biens et les maux de ce monde comme peu de chose.

Élevons donc notre âme au-dessus de la terre, faisons-la sortir en quelque sorte de notre corps pour la placer parmi les anges ; (Philipp.III. 20). Lorsqu'il en sera ainsi, et que, par la résignation et la patience, notre âme sera plus forte que les croix, elle ne les sentira plus, et elle en sera réellement délivrée.

Elle s'écriera avec saint Paul : Je suis remplie de consolation je suis comblée de joie au milieu de toutes nos afflictions : (II Cor. VII, 4 ). Suivons Jésus-Christ au Calvaire

Voyez les millions de chrétiens, enfants, femmes, vieillards de toute condition, qui, de génération en génération, se dirigent vers cette montagne du salut éternel et la gravissent, portant la croix pur leurs épaules. Suivons-les, ils vont au ciel »

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 10:18

« S’il écrit de telles choses, c’est qu’il ne doit pas aller bien ». Avant de conclure : « Il livre une analyse qui n’a plus rien d’un cœur de prêtre. Je vais essayer de m’en occuper comme on s’occupe d’un frère qui va mal. »Voilà ce que promet Mr Barbarin, « primat des Gaules » "archevêque" de Lyon ,ville de saint Irénée et sainte Blandine. à propos de la réaction d'un prêtre de son diocèse aux attentats et osant parler d'une action satanique dans ces horreurs.Prions pour ce prêtre menaçé de la psychiatrie ou pire encore. « Les vrais chrétiens sont de tous temps jetés aux lions,il n'y a que la sorte de lion qui change » ,disait Mgr Ghika martyr roumain du socialisme si prisé par B...qui cherche désespérement..... à se faire assassiner... »(cf medias infos presse)

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 08:34

La Croix 7/8

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide

Tome I page 499 et suiv.)

cf unacumpaulosexto

Triomphe de la Croix

Ce jour-là, dit Isaïe, le Rejeton de Jessé sera élevé comme sur un étendard à la vue des peuples ; toutes les nations L'invoqueront : (XI. 10).

Cet étendard, c'est la Croix. Le Seigneur étendra Sa bannière sur les nations : (Isaïe. XI. 12).

J'étendrai Ma main sur les nations, dit le Seigneur, J'élèverai Mon étendard devant les peuples : (Isa. XLIX. 22).

Et le Seigneur sera connu sous un Nom éternel que rien n'effacera : (Isaïe. LV. 13). Jésus-Christ triomphe de la mort, car Il la fait marcher devant Lui comme une vaincue : Ante faciem ejus ibit mors (Id. in. 5).

Avec la Croix Il renverse et foule à Ses pieds le démon : (Id. m. 5). Par elle, Il dompte tous Ses ennemis, la mort, Satan, l'enfer.

Quand J'aurai été élevé de terre, J'attirerai tout à Moi, dit Jésus- Christ. : (Joann XII. 32).

O puissance admirable de la Croix, s'écrie saint Léon, ô gloire ineffable de la Passion ! Sur le Calvaire nous voyons le tribunal du Seigneur, le jugement du monde et la puissance de Jésus crucifié.

Oui, Seigneur, vous attirez tout à Vous : au moment même où Vous étendiez les mains vers un peuple incrédule et qui Vous outrageait, le monde entier se tournait vers Votre Croix pour Vous bénir.

Vous attirez tout à Vous, précisément à l'instant où, en exécration du crime des Juifs, tous les éléments se soulèvent d'horreur, le soleil en s'obscurcissant, la terre en tremblant, les rochers en se brisant, la mort en rendant ses victimes.

Vous attirez tout à vous : le voile du temple se déchire, le saint des saints échappe aux indignes pontifes, afin que la figure devienne réalité, que les prophéties s'accomplissent, et que l'ancienne loi cède la place à l'Évangile.

Vous attirez tout à VOUS ; ce qui était voilé par des mystères cachés dans le seul temple de la Judée, l'univers entier le verra ; il apercevra la vérité dans la lumière (Serm. de Pass.).

Quand J'aurai été élevé de la terre, J'attirerai tout à Moi (Joann. 32). Nous voyons cette prophétie accomplie par la place qu'a prise la Croix, par les honneurs qu'on lui rend, par la gloire qui l'entoure et par les miracles qu'elle accomplit

Par la vertu de la Croix, les démons sont mis en fuite, les malades sont guéris, les aveugles voient, les sourds entendent, les muets parlent, les boiteux sont redressés, les tempêtes se calment, les incendies s'éteignent, les morts ressuscitent.(Joann. XII. 32).

C'est ce que dit saint Paul : Jésus-Christ a désarmé les principautés et les puissances, Il les a exposées à l'ignominie, après avoir triomphé d'elles par Sa propre puissance :(Coloss.II, 15).

Chantons avec l'Église les triomphes que Dieu a remportés par la Croix : par elle Dieu a régné : Regnavit a ligno Deus ( Hymn. Pass,), Dieu règne par Sa Croix, la Croix est Son sceptre royal. Sur la Croix .Jésus fut déclaré roi. Apôtre (Philipp. II. 14 ).

Il est déclaré Roi sur la Croix, c'est écrit,et c'est pour toujours. 11 est déclaré Roi de l'univers : Dieu règne par la Croix : Regnavit a ligno Deus.

A la vue de la Croix, les païens, les idolâtres, sont effrayés et veulent la renverser. Exécuteront-ils leur projet? non : ils se jetteront à ses pieds et l'embrasseront : Regnavit a ligno Deus.

Les rois de la terre se soulèvent contre le rival qui leur apparaît; ils veulent briser cette arme qui leur est inconnue. ( Psal II. 1.2). Les savants, les sages de la terre, les philosophes, combattent la Croix Regnavit a ligno Deus.

Tout est déchaîné contre Jésus-Christ crucifié ; tous les bras ennemis sont en mouvement. Attaché à la Croix , Jésus-Christ a les bras immobiles, et ces bras amènent l'univers à Ses pieds, et les millions de révoltés qui Le menacent sont vaincus ; ils se prosterneront et embrasseront la Croix pour obtenir grâce : Regnavit a ligno Deus.

Jésus-Christ triomphe par Sa Croix; les apôtres triompheront eux-mêmes par la Croix . Jésus-Christ a communiqué à Sa Croix Sa puissance, Sa majesté, Sa sagesse, Son éternité. Il lui a communiqué Son éternité, afin que, placée dans le ciel, comme l'enseignent les saints Pères, elle y soit un impérissable trophée.

A la fin du monde, le feu consumera jusqu'aux éléments; mais le bois de la Croix sera préservé et porté triomphalement dans le ciel. Jésus-Christ l'a donné à entendre lorsqu'Il a dit : Au dernier jour paraîtra le signe du Fils de l'Homme:

Telle est la croyance de saint Jean Chrysostome, de saint Cyrille, de saint Éphrem, de Suarez. La Croix sera placée et brillera dans le ciel, comme l'éternel étendard des victoires de Jésus.,

; Saint Jérôme pense que les cinq plaies de Jésus Christ  resteront éternellement imprimées sur Son corps, afin d'être un éternel monument de Sa bonté et de notre rédemption (Lib. super Matth.)

. Saint Grégoire appelle la Croix le lien de l'univers : Universitatis vinculum (Homil. in Evang.).

Saint Paul exprime la même vérité lorsqu'il dit : Toutes choses sont réconciliées par Jésus -Christ et en Jésus- Christ, qui a rétabli la paix entre le ciel et la terre par le Sang qu'Il a répandu sur la croix: (Coloss. I . 20).

Par la Croix, l'homme triomphe de tout .

Un étendard en forme de croix apparut à Constantin la veille d'une bataille décisive; sur cet étendard, on lisait : In hoc signo vinces ;Tu vaincras par ce signe. Il remporta en effet une brillante victoire sur l'ennemi. Comme Constantin, c'est par la Croix que nous triompherons de ceux contre lesquels nous combattons. »

 

NDLR- O Crux ave, spes unica... Ut non evacuetur Crux Christi (I.COR-I.17) Toute l'action infernale se déchaine dans le monde pour « évacuer » effacer, défigurer ,rendre vaine la Croix du Christ.Il n'y aura aucune restauration sans la Croix,sans nos croix au centre de notre vie...Patience .Le Grand Règne sera le règne de la Croix

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 09:35

La Croix ….6/8

Extrait des trésors de Cornelius a Lapide

Tome I page499 et suivantes (sur Unacumpaulosexto)

Gloire et bonheur dont la Croix est le principe

Pour moi, dit le grand Apôtre, à Dieu ne plaise que je me glorifie en rien autre chose qu'en la Croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ , par qui le monde est crucifié pour moi et par qui je suis crucifié au monde( Gal. VI. 44).

Écoutez saint Augustin: L'Apôtre, dit-il, pouvait se glorifier dans la sagesse, dans la majesté , dans la puissance de Jésus-Christ ; il se glorifie dans la Croix : In cruce.

Ce qui fait rougir le philosophe selon le monde devient un trésor pour l'Apôtre. Où éclate l'humilité, là est la majesté; où éclate la faiblesse,là est la puissance; où se rencontre la mort, là est la vie. Si vous voulez être le disciple de la Croix, n'en rougissez pas. C'est pour cela que vous avez reçu ce signe sacré sur le front, qui est le siège de la pudeur .

Le grand Apôtre, dit saint Bernard, ne voit rien d'aussi glorieux pour lui que de porter l'opprobre de Jésus-Christ . L'ignominie de la Croix est agréable à celui qui n'est pas ingrat envers le crucifié.

La Croix est précieuse ; on peut l'aimer, elle a son ivresse. Sur le bois de la Croix s'épanouit la vie et se forme le fruit du bonheur. L'huile de l'allégresse en découle, le baume en sort goutte à goutte. La Croix n'est pas un arbre sauvage, c'est l'arbre de vie pour ceux qui l'embrassent; il porte des fruits, il produit le salut. S'il en était autrement, comment occuperait-il toute la terre du Seigneur?

Je suis crucifié avec Jésus-Christ , dit saint Paul. Et je vis, ou plutôt, ce n'est plus moi qui vis, mais c'est Jésus-Christ qui vit en moi : (Gal.II 19.20).

Tout ce que le monde regarde comme une croix, dit saint Bernard, je le regarde comme des délices; et ce que le monde estime être des délices, je le considère comme une croix : (Serm. xxv in Cant ).

Jetez les yeux, dit saint Paul aux Hébreux, jetez les yeux sur Jésus, l'auteur et le consommateur de la foi, qui, pouvant jouir de la félicité, a souffert la Croix et méprisé l'ignominie : (XII 2).

Cet incomparable apôtre, imitant son divin Maître, dit aux Colossiens : Je me réjouis dans les maux que j'endure, et j'accomplis dans ma chair ce qui manque à la Passion de Jésus- Christ. , en souffrant pour son corps, qui est l'Église : (1 24).

La croix est si douce à celui qui aime Dieu, qu'elle n'est plus une croix, mais la voie de la vie et du bonheur. La douceur, le bonheur, les consolations véritables sont dans la Croix. Portez-la avec résignation, embrassez-la, et vous éprouverez ses heureux effets. .... Aveugles, les mondains ne voient dans la Croix que le poids, les aspérités, les clous et le sang ; ils n'aperçoivent pas les douceurs, les consolations, la paix, les mérites et la gloire qu'elle procure. Ils ne voient pas que Dieu aide à porter la croix, et qu'il change en miel le fiel qu'ils y trouvent.

Une goutte des plaisirs du monde devient une mer d'amertume ; l'amertume de la Croix, qui n'est qu'une goutte, se change dès cette vie , et surtout pour l'éternité, en un océan de délices. C'est là l'accomplissement de cette promesse de Jésus-christ : Quiconque aura quitté sa maison, ou ses frères, on ses soeurs, ou son père, ou sa mère , ou sa femme, ou ses enfants, ou ses champs, à cause de Mon Nom, recevra le centuple et possédera la vie éternelle (Matth. XIX 29).

C'est aussi la réalisation de ces autres paroles : Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et Je vous soulagerai. Prenez Mon joug, et vous trouverez le repos de vos âmes; car Mon joug est doux, et Mon fardeau, léger (Matth II 29. 30). J'ai soif, dit le Seigneur du haut de la croix : Sitio (Joann. XIX 28). Ce grand Dieu avait soif de nous voir profiter de Ses souffrances et de Sa mort; ayons nous-mêmes cette soif de notre salut, et nous aimerons la Croix; et Jésus-Christ nous versera en abondance l'eau de la grâce, jusqu'à ce qu'Il nous inonde de gloire

Crucifions le vieil homme avec toutes ses désirs désordonnés; après être devenus conformes à Jésus crucifié, nous deviendrons semblables à Jésus glorifié.

ASuivre

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 07:30

La Croix 5/8

La science que nous enseigne la Croix 

(Extrait des trésors de Cornelius a Lapide ;Tome I p499 et suivantes (sur unacumpaulosexto)

La Croix est d'abord le prix de notre rédemption,puis elle est le livre de la science et de la sagesse divines. Dans ce livre divin, écrit avec du sang et des clous, l'homme le plus ignorant peut lire; il y découvre :

1°- L'Amour infini de Jésus-Christ ;

2° L'énormité du péché mortel...;

3°-La rigueur des peines de l'enfer. Car si Dieu a tant souffert pour expier des péchés qui n'étaient pas les Siens; si le Père a ainsi traité Son Fils unique, l'innocence même, parce qu'Il s'était chargé de nos fautes, quels supplices n'attendent pas les réprouvés pour les crimes qu'ils ont personnellement commis, eux d'ailleurs si vils et si méprisables?...

4°- La Croix enseigne toutes les vertus et toutes les perfections...;

5°- Elle fait connaître combien vaut l'âme de l'homme, elle qui a coûté tout le Sang d'un Dieu...;

6°- Elle indique combien sera grand le bonheur des élus, puisque, pour le leur procurer, Jésus-Christ s'est livré Lui-même.

Aussi tous les saints ont-ils en quelque sorte fait de la Croix leur unique livre, qu'ils ont tenu constamment ouvert, l'étudiant et le méditant jour et nuit Saint Paul se fait gloire de ne savoir autre chose que Jésus, et Jésus crucifié : (I. Cor. II. 2 ). Et il était d'une science si grande et si haute, qu'il confondait les philosophes d'Athènes et le monde entier. Ce grand apôtre appelle la science de la Croix, la science par excellence, la plus sublime des sciences : (Ephes. III,19).

Saint Thomas d'Àquin, le prince des théologiens, assure qu'il a appris au pied de la Croix infiniment plus de choses que dans tous les livres.

Saint Bonaventure, qui tient le même langage, dit en parlant de la Croix : Voilà le livre qui m'enseigne tout ce que je dis et tout ce que j'écris : ( In Speculo).

En effet, aux pieds de mon crucifix, mon âme tire du ciel de plus grandes lumières que de toutes les lectures, les études et les discussions : (In Speculo).

Le bois sur lequel les membres de Jésus-Christ mourant étaient attachés, dit saint Augustin, est la chaire du haut de laquelle le divin Maître enseigne le monde : (Serm. in Parasc. ).

Faut-il s'étonner si les martyrs ont confondu et fait pâlir leurs juges et leurs bourreaux par leurs célestes réponses et leur divine force .

Réfléchissez, dit saint Ambroise, et vous comprendrez que la croix de Jésus-Christ a été un tribunal ; du haut de la Croix, Jésus-Christ a déclaré absous le larron plein de foi et de repentir, et Il a condamné le larron incrédule et impénitent.....

C'est d'après le livre de la Croix que tous les hommes seront jugés au dernier jour » ASuivre

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 19:32

A quoi sert le pape?  Rappel d'une bonne re:lecture.Un petit livre de 36 pages, de1861 écrit superbement par Mgr Gaume.Il vous rendra survivantiste si vous ne l'êtes déjà,car il montre que sans pape légitime le christianisme disparait, devient impensable.Vous pouvez le télécharger sur WWW.liberius .net gratuitement.A la portée de tout catholique fidèle.Une bouffée d'oxygène et d'espérance en ces jours où la révolution coupe tant de têtes....Sur liberius taper dans recherche "A quoi sert le pape ?"Merci à cette œuvre qui travaille dur et bien pour sauver le patrimoine doctrinal.

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 07:52

21 Novembre- Présentation de Marie au Temple 

                         Ce qui se passa en ce jour dans l’âme très sainte de la petite Marie, innocente par son âge et surtout par sa conception immaculée est le Secret  Divin. Marie enfant est présentée au Temple, pour y être consacrée, par ses parents, Sainte Anne et Saint Joachim, obéissant à l’inspiration du Saint Esprit.

Sous l’action du même Souffle l’enfant offrit toute sa personne, corps et âme au service de Dieu .

               C’est sa vocation de Servante, qui commencait. Il y aura toute sa vie une infinité d’événements où elle pourra offrir dans la joie, la douleur et la gloire son Fiat et son Magnificat. Nous pouvons nous unir spirituellement à l’offrande mariale  en faisant nôtre cette sublime prière de Sainte Gertrude, pour que les consacrés et leur chef légitime retrouvent la place d’honneur dans l’Église,la Demeure de Dieu                    

La bienheureuse Gertrude ayant offert cette prière d’offrande à Dieu, Notre-Seigneur lui apparut, et lui représenta cette offrande qu'elle venait de faire, sous la forme d'un riche présent envoyé à l'Auguste Trinité; et tandis que ce présent s'élevait dans les Cieux, les Anges paraissaient fléchir par respect le genou devant lui à son passage. Elle comprit alors que lorsqu'on offre à Dieu des prières ou de saints désirs, la Cour céleste entière les reçoit et les élève vers Son Trône, comme des dons qui lui sont agréables  mais lorsqu'on ajoute à ses propres mérites ceux de Jésus-Christ, les Saints témoignent en outre leur respect de la manière qu'on vient de dire.                    

« O Dieu de gloire, Maitre suprême du ciel et de la terre, tout indigne créature que je suis, je Vous offre sur l'Autel sacré du Très-doux Cœur de Jésus, je Vous offre sans réserve ma personne, tout ce que je suis et tout ce que je puis, comme aussi tous les biens que l'abîme infini de Votre Bonté a laissé déborder sur moi. De plus, je Vous offre tous les trésors et toutes les richesses du monde, les monarchies, les royaumes, les principautés, les honneurs et les dignités; je Vous les offre, disposé de telle sorte que, si je possédais tous les trésors du monde, je voudrais les employer à soulager les pauvres ou à faire des bonnes œuvres, et ce serait en même temps, pour moi un bonheur de rester dans ma pauvreté présente.                      Je vous offre ensuite, sur le même Autel,  toutes les vertus, les dévotions, les mérites et la sainteté de tous les justes; toutes les afflictions, les croix, l'indigence et la pauvreté de tous les pauvres, .de tous les affligés et de tous les infirmes, toutes les peines, les tourments, les plaies, les supplices sanglants et la mort de tous les martyrs; toutes les pénitences, les mortifications, les veilles,Ies jeûnes et les austérités de tous les confesseurs; tout l'amour, la continence et la pureté de toutes les vierges; et je Vous offre tous ces mérites comme s'ils m'appartenaient, et comme si je les possédais; je Vous les offre pour Votre gloire et avec l'intention la plus pure.                         

Troisièmement, je Vous offre cette plénitude de grâce et de gloire, dont Vous avez enrichi avec tant de magnificence Vos Saints dans le ciel, et surtout la très-haute et très digne Marie, la Mère de Votre Fils Unique, trésors dont il est impossible à l'intelligence humaine de se figurer la grandeur.

Par dessus tout, je Vous offre les vertus que Votre divin Fils a pratiquées et les mérites qu'Il a acquis sur la terre; je Vous offre toutes les grâces et tous les dons puisés dans le trésor infini de la Très-Sainte Trinité et que Vous avez répandus sur Sa Très-Sainte Humanité. A la vue de tant de merveilles,.je veux au nom du ciel, de la terre et des enfers, célébrer Votre magnificence; je veux, accompagné des plus ravissants accords, des accords divins du Cœur déifié de Votre Fils, dont l'Esprit-Saint fait raisonner les accents d'amour, je veux chanter à Votre gloire des hymnes de louanges et d'actions de grâces au nom du ciel, de la terre et des enfers, et Vous rendre ainsi ce qui Vous appartient.                 

Enfin je Vous offre le trésor inestimable, le trésor infini de Vos richesses et de Vos perfections, trésor que renferme Votre Divine Essence et que les Personnes divines se communiquent entre elles avec le plus doux et le plus ineffable amour. Je Vous remercie avec toute l'affection dont je suis capable de ce bonheur dont Vous jouissez, et je Vous félicite de posséder en Vous et pour Vous ces immenses trésors de délices et de les communiquer éternellement à Vos élus.

Ainsi donc, 0 mon Roi, vivez éternellement, jouissez éternellement de ce bonheur qui n'est autre que Vous-même, et daignez parfois nous envoyer, à nous pauvres exilés de cette vallée de larmes, quelques miettes de cette magnifique table où sont assis Vos élus. Ainsi soit-il. »  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens