Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 06:43

 

Les rapports du Christ avec le genre humain  (RP Sineux) 2/2

 

b) LE CHRIST MÉDIATEUR.

 

« Il n'y a qu'un seul Dieu, et aussi un seul Médiateur entre Dieu et les humains, cet Homme c’est le Christ-Jésus, qui s'est livré pour la Rédemption de tous » (1)*

Le titre de «médiateur »désigne quelqu'un qui se tient au milieu entre deux extrêmes, fait la liaison et remplit un office de transmission de l'un à l'autre.

A elle seule, l'existence du Christ dans une double nature, sa condition unique de Dieu-Homme, est déjà la rencontre effective de Dieu et de l'homme; et dans une intimité qu'on ne saurait souhaiter plus étroite.

Mais, en outre, Il a mission de tenter un rapprochement entre ces deux êtres ennemis,(depuis la faute originelle) Dieu et le genre humain. C'est, en somme, un aspect de Son rôle sacerdotal, avec cette particularité qu'Il s'exerce dans un monde pécheur. Le sacerdoce, en effet, intermédiaire entre Dieu et les hommes, se conçoit, et eût réellement existé dans un monde juste, tant pour transmettre aux hommes les oracles du Seigneur que pour faire monter vers le Créateur la louange de ses créatures;

Dans le monde coupable, le Christ « est Médiateur d'une alliance supérieure »(2), de cette «nouvelle alliance qui exige d'abord une réconciliation » (3), charge plus délicate par conséquent, et surtout plus onéreuse pour Lui.

C'est en raison de Son Humanité qu'Il se trouve placé au-dessous de Dieu (cela va de soi), et quand même au-dessus des hommes par Sa perfection. «Plein de Grâce et de Vérité (4), « sachant bien que le Père Lui a tout remis en mains (5), Il a qualité pour déverser sur le monde, oracles et bienfaits qui sont esprit et vie (6).

Puis, «accablé sous le fardeau du péché » (7), Il est le représentant le mieux accrédité du genre humain  déchu.

 

1- Ire Epitre de S. Paul à Timothée II, S.

2- Epitre de S. Paul aux Hébreux VIII, 6.

3- 2me Épitre de S. Paul aux Corinthiens V, 18-19.

4- Evangile selon S. Jean l, 14. .

5- Ibid. XIII, 3.

6 -Ibid. VI, 64.

7- Ibid. I, 29.

Choisi d'un commun accord par Dieu et par l'humanité, comme arbitre et conciliateur dans le conflit qui les divise, on Le voit s'entremettre dans un esprit pacifique, plaidant tour à tour la cause de Dieu devant les hommes, et la cause des hommes près de Dieu. Il rappelle aux humains les exigences de la Souveraineté et de la Justice divines; Il expose au Père les faiblesses et les regrets de la race humaine. Il pose les conditions d'une nouvelle paix, et en « signe le traité de Son propre Sang » (1).

 «Dieu et le monde se rencontrent dans le Christ afin de se réconcilier » (2).

Le salut n'est en aucun autre! «Il n'est pas sous le ciel un seul autre Nom que les hommes puissent invoquer pour être sauvés (3).

 

Est-ce l'exclusion catégorique de toute Médiation en dehors de celle du Christ?

De toute Médiation étrangère à la sienne, oui!

Mais non pas des médiations subordonnées à la Sienne! Quiconque s'emploie, de quelque manière que ce soit, à réconcilier les hommes avec Dieu, ou à resserrer leur alliance, joue le rôle de médiateur.

Et dans ce sens, tout prêtre est médiateur.

Mais, bien loin que cette intervention soit étrangère à la Médiation du Christ, elle n'en est que l'application dans le détail à des cas particuliers. C'est du Christ que le prêtre, à tout degré de la hiérarchie, tient son pouvoir: il n'agit qu'en Son Nom et sous Son contrôle.

De même qu'un grand ambassadeur a sous ses ordres toute une armée de ministres répartis à divers échelons, mais tous exécuteurs de son plan diplomatique, de même le Christ peut confier son action rédemptrice à de multiples subordonnés, sans pour cela se dessaisir d'une parcelle de Sa fonction, ni tolérer un empiétement ou une dispersion.

 

La Vierge Marie elle-même, à laquelle est décerné le glorieux titre de « Médiatrice de toutes grâces », n'est pas Médiatrice à côté du Médiateur, ni surtout en concurrence avec Lui mais simplement Médiatrice subalterne, coopérant à la même œuvre et en parfait accord.

 

Il y a, sur ce point, entre Elle et le Christ la même différence qu'entre le canal et la source. « La Grâce et la Vérité sont produites par Jésus-Christ) (4); elles sont transmises par la Vierge Marie.

 

1- Épitre de S. Paul aux Colossiens I, 20.

2-2me Épître de S. Paul aux Corinthiens V,19

3- Actes des Apôtres IV, 12 .

4- Évangile selon S. Jean I, 17.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens