Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 16:00

56726750

                                         SS Paul VI, défenseur de la Foi et de la morale catholiques.

            On ne comprend bien l’importance du Credo proclamé par SS Paul VI par le motu proprio du 30 Juin 1968 qu’en le resituant dans son contexte .L’année1968 vit exploser des mouvements contestataires remettant en cause toute autorité. Mais depuis longtemps le feu couvait sous la cendre et en particulier dans l’Église. L’année 1968 fut l’année où SS Paul VI se révéla  héroïquement comme défenseur de la foi et de la morale catholique. Dès l’après concile, la contestation travaillait le monde catholique. Des groupes de progressistes travaillaient à faire du concile le moteur d’une orthodoxie nouvelle, base d’une morale nouvelle. Le mouvement partit de Hollande et l’affaire du Catéchisme Hollandais devait agiter la chrétienté. La situation était tragique et SS Paul VI, ce chercheur d’unité, en fut très affecté. Affecté mais non abattu. Coup sur coup il se dressa devant le danger et se révéla le vrai Lien de la Foi. Son Credo est une défense serrée des dogmes essentiels. A cet éclair de lumière succéda l’encyclique Humanae Vitae, promulguée le 25 juillet 1968 ,sa dernière encyclique,fut un  autre éclair de charité.Fort dans la foi,irréductible ,il devint « l’homme à abattre ». Prisonnier du Vatican, trahi, injurié ,calomnié de toutes parts, passant pour mort, il dut choisir l’exil en 1981.

Sa mission expiatrice commençait. Il lui reste à proclamer la Vérité à la face du monde.Il lui reste à rendre public le secret de Fatima et à consacrer la Russie. Ce sera le troisième et dernier éclair de Flos Florum, pape martyr des derniers temps, celui qui nous guide « in Nomine Domini. »

 

Le catéchisme hollandais est un ouvrage de catéchèse qui fut publié le 4  Octobre 1966 sous le titre Nieuwe Katechismus (nouveau catéchisme) par la conférence épiscopale des Pays bas .Son objectif était de publier un enseignement de la foi catholique conforme à ce que ses concepteurs retenaient de l'esprit du Concile Vatican II. Écrit dans une perspective humaniste il montre l'influence de théologiens catholiques contemporains comme  Schillebeeckx et Teilhard de Chardin..

L'ouvrage paraît avec l'approbation officielle du cardinal Alfrink, président de la conférence épiscopale et fait l'objet de traductions en plusieurs langues. Il est cependant critiqué pour représenter de façon imparfaite et incomplète la doctrine de l'Église catholique et subit un examen critique de la part d'une commission cardinalice mise en place par le pape Paul VI, qui fut extrêmement affecté de cette trahison.Il subit une véritable Passion.

Ce catéchisme a fait l'objet d'un désaccord important entre la Curie romaine et l'épiscopat néerlandais.

La dénonciation romaine est prononcée en novembre 1966

« Dans cette publication, on affirme beaucoup de choses qui ou bien sont tout à fait contraires à la foi, ou bien énonce les vérités de la foi d'une façon ambigüe, de sorte que tout un chacun peut les comprendre à sa manière, qu'elle corresponde ou non à la foi. »

La lettre de dénonciation signalait particulièrement des erreurs concernant

  • La virginité perpétuelle de Marie
  • Le péché originel
  • L’eucharistie
  • la façon de présenter le protestantisme
  • la régulation des naissances,
  • la création de l'âme et son caractère spirituel et immortel,
  • l'existence des anges

Elle concluait : « En général, beaucoup de dogmes sont exposés dans un sens totalement contraire à celui qu'a toujours compris et comprend l'Église et cela malgré l'anathème deVatican I."

Dans une lettre de SSPaul VI remise au cardinal Alfrink, le pape souhaite que trois points très importants soient précisés :

  • la conception virginale
  • le caractère satisfactoire de la mort du Christ sur la croix,
  • l'existence des anges et des démons.

À l'automne 1967, une commission de théologiens hollandais est chargée de la révision, laquelle est présentée[à 6 cardinaux.Le rapport des cardinaux sort le 24 décembre 1967. Il se compose de trois parties et d'une annexe :

  • Questions principales qui traite des 14 points,
  • Points secondaires réduits à une trentaine,
  • Modifications proposées par les auteurs du catéchisme hollandais,
  • Texte complémentaire sur les sacrements et la grâce.

           La commission reproche au texte d'avoir « pour objectif de substituer, au sein de l’Eglise, une orthodoxie à une autre, une orthodoxie moderne à l'orthodoxie traditionnelle »[

             À la suite du rapport, 4 réviseurs sont nommés, dont deux par les théologiens hollandais et deux par la commission cardinalice pour procéder à la révision.Des corrections sont effectuées.

              Hélas ! le poison a des effets retard et on en voit les conséquences tragiques de confusion et de désunion.

           La proclamation solennelle du "Credo du peuple de Dieu" par SS Paul VI par le Motu proprio  du 30 Juin 1968 est une réponse à cette offensive  destructive de l’enseignement de l’Église. C’est un chef d’œuvre de clarté théologique, une défense vigoureuse de la doctrine traditionnelle, des dogmes fondamentaux, une défense de la Papauté.Deo Gratias

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens