Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 10:25

Le puit de la samaritaine

                                     Croire Dieu sur Parole

 

 

Instruction de Notre-Seigneur à Sœur Marie du Sacré-Cœur

 

          « J'entendis un jour la voix de Jésus. Elle s'exprimait avec force et vigueur :

« Laissez tous le secret de vos maisons. Accourez, enfants et vieillards, jeunes gens et hommes faits, princes et sujets, riches et pauvres, savants et illettrés, grands et petits, venez reconnaître et admirer les perfections de votre Dieu dans Ses œuvres. Les œuvres de Dieu sont parfaites, parce qu'Il est parfait Lui-même, parce que Ses jugements sont parfaits et que Ses vues sont parfaites aussi. Les vues des hommes, leurs pensées, leurs intentions, leurs jugements, sont loin de ressembler aux vues, aux pensées, aux intentions, aux jugements de Dieu. Car il est écrit que la justice et la vérité éclatent dans les œuvres du Très-Haut, tandis que le cœur de l'homme est endurci, qu'il chérit la vanité et cherche le mensonge. L'homme voudrait pénétrer les perfections intimes de Dieu.               L'insensé ! Ne voit-il donc pas que son esprit est trop borné, et que ses connaissances ont des limites trop étroites ? Que serait Dieu, si l'homme pouvait Le comprendre? Que serait l'infini, s'il était pénétré par le fini ? Que serait le Créateur, si la créature était à son niveau ?

                  C'est par bonté pour l'homme que Dieu a fait le monde; c'est par bonté qu'Il y conserve l'ordre, l'harmonie ; c'est par bonté pour l'homme qu'Il a fait tout ce qui a été fait, et l'homme méconnaît cette bonté pour scruter les desseins de Dieu qu'il ne scrutera jamais. C'est par Sa Toute-Puissance que Dieu a fait le monde et le conserve, par Sa Providence et Sa Sagesse qu'Il le fait marcher d'une manière si admirable, et l'homme méconnaît cetteBonté, cette Providence, cette Sagesse, pour se perdre en de vains raisonnements qui l'éloignent de Dieu ou le lui font oublier. Cette perfection dans la création inanimée, animée, raisonnable, ne proclame-t-elle pas un créateur parfait au dessus de la créature ? Contentez-vous donc de reconnaître Dieu, enfants des hommes, mais cherchez pas à Le comprendre. Car, chercher à comprendre Dieu, c'est le comble de la présomption ou la preuve assurée de la plus grande incrédulité. C'est le comble de la présomption de vouloir renfermer Dieu en l'homme, l'éternel dans le temporel, l'infini dans le fini; c'est la preuve assurée de la plus grande incrédulité, car c'est dire que Dieu ne peut pas plus que l'homme, puisque la Puissance de Dieu consiste dans l'intelligence qu'Il a de Lui- même et que l'homme comprend Dieu autant que s'il était Dieu.

                Hommes présomptueux et incrédules, sachez qu'il est écrit que Dieu résiste aux superbes, et qu'Il donne sa grâce aux humbles, que celui qui s'abaisse sera élevé, et que celui qui s'élève sera abaissé. Sachez que J'ai dit, lorsque J'étais sur la terre, que celui qui observe Ma parole et croit à Celui qui M'a envoyé, sera sauvé. Il ne suffit pas de savoir, il faut croire.

                Je ne condamne pas l’examen des choses pour consolider la foi, afin que cette foi soit une foi pleine de conviction. Qu’on cherche la solution qui se présente à l’esprit, on le peut ; qu'on essaie de faire disparaître un doute pour croire ensuite plus fermement, c'est prudence et sagesse; mais il faut faire cela avec un cœur droit, avec bonne volonté et un désir sincère de trouver la vérité pour s'y attacher. Aujourd'hui on veut tout comprendre quand il s'agit de Dieu. Pauvres esprits, qui voudraient une lumière dont l'éclat les renverserait; qui voudraient comprendre Dieu et ne se comprennent pas eux-mêmes ! Quelle fierté repoussante dans ces hommes, quel sot orgueil, quelles folles prétentions ils se croient savants et sont des ignorants. La vraie science a fui loin d'eux pour se retirer parmi les hommes simples qui adorent sans voir et croient sans comprendre. La science n'est point l'appui du juste. Le juste renonce volontiers à la science pour s'appuyer sur la vérité et la justice de Dieu, qui paraissent dans Ses œuvres. Aussi son cœur est tranquille, il met son espérance dans le Seigneur, et attend le moment où il sera exalté au dessus de ses ennemis. »

 

 

En ces derniers siècles, la science humaine laïcisée est devenue déicide, en rejetant la foi en Dieu Créateur, malgré l’évidence d’une intelligence infinie à l’œuvre dans la Création. Pourtant cette science met en évidence des merveilles de programmation, d’ordre dans l’organisation des phénomènes  tant dans l’infiniment grand, que dans l’infiniment petit, qui interdisent tout recours  à l’action d’une « évolution » au Hasard. Elle refuse d’admirer l’œuvre du Programmateur, du Sage ordinateur de toutes choses. Elle nie l’existence des réalités spirituelles, et surnaturelles. Elle  s’adore elle-même.

 Les scientistes, rationalistes et matérialistes, par orgueil intellectuel, refusent le Père.

Pour la même raison, ils refusent le Fils, la Parole Créatrice et salvatrice.

 Pour la même raison, ils refusent le Saint Esprit, Esprit de gratitude, d’amour de la Vérité.

 Adorateurs du néant, idolâtres du vide ,déicides, ils deviennent homicides.

 Homicides, ils se suicident, et se damnent après avoir conduit au désespoir des générations entières et « scandalisé les petits »

                    Et Hélas ! Cette peste orgueilleuse atteint les domaines religieux où les « spécialistes »de la Sainte Écriture la triturent au point de lui faire perdre toute crédibilité. La révélation est moquée, bafouée. Tout devient mythe, tout est réduit à la poussière des interprétations contradictoires.

                 Voilà pourquoi Jésus nous a demandé  de réparer ces affreux crimes par la dévotion à Son Chef Sacré couronné d’épines, pour proclamer qu’Il est la Science divine, la Sagesse du Père faite homme, Roi des Rois, en complément et couronnement de la dévotion à Son Sacré-Cœur atrocement blessé par tant d’ingratitude et d’impiété. N’oublions pas, il se fait tard. Dieu va faire connaître et venger Sa toute Puissance  et rappeler aux hommes qu’ils sont poussière et que sans Lui, ils ne peuvent rien faire…

Parce Domine.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens