Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 07:34

1215006523647

                                                               Enseignements divins. Suite et fin 6/6

 

 

             « Le Sauveur Jésus, pour mieux graver dans mon intelligence et dans mon cœur Ses paroles et Ses enseignements, me les redisait quelquefois de plusieurs manières différentes. Ainsi, après m'avoir parlé des mortifications que Dieu impose à l'homme et de celles que l'homme s'impose à lui-même, Il me dit en une autre circonstance: Ma fille, il y a deux sortes de sacrifices : les sacrifices forcés et les sacrifices volontaires. Les sacrifices forcés sont ceux que Dieu envoie à l'homme, les sacrifices volontaires sont ceux que l'homme s'impose à lui-même.

Les sacrifices volontaires sont très agréables à Dieu; les sacrifices qu'on doit supporter par force ou par nécessité peuvent Lui être et Lui sont réellement agréables, selon les sentiments de ceux qui les supportent.

Les sacrifices qu'un homme doit supporter nécessairement, comme la maladie, la perte de ses biens et de ses enfants ou quelque autre épreuve que ce soit, sont pour lui une occasion de mérite s'il se soumet entièrement à la volonté de Dieu. Car en agissant ainsi, il rend ces sacrifices volontaires, parce qu'il a une même volonté avec Dieu et qu'il ne récuse pas ce que Dieu demande de lui. Si, au contraire, cet homme murmure contre Dieu, et, loin d'être soumis à Sa volonté, s'élève contre Lui par Je chagrin de son cœur et l'irritation de son âme, les sacrifices qu'il doit supporter bon gré mal gré seront pour lui une occasion de punition nouvelle dans le temps ou dans l'éternité.

Les sacrifices qu'un homme s'impose volontairement sont ceux qui plaisent le plus à Dieu.

Un homme peut s'imposer des sacrifices pour des motifs purement humains, pour des motifs surnaturels ; pour des motifs surnaturels de foi, pour des motifs surnaturels d'espérance, pour des motifs surnaturels d'amour.

Celui qui s'impose des sacrifices pour des motifs purement humains, qui trouve dans ces motifs la raison unique et le seul stimulant de ses sacrifices, celui-là, Ma fille, a déjà reçu sa récompense dans la vaine gloire, dans l'approbation et les applaudissements des hommes qu'il recherche et qu'il obtient.

Ceux, au contraire, qui s'imposent des sacrifices non pour gagner une couronne corruptible, mais une couronne incorruptible ; ceux qui s'imposent des sacrifices pour éviter les peines de l'enfer ou du purgatoire et pour gagner le ciel, et par la considération que les souffrances de cette vie n'ont aucune proportion avec la gloire future qui se manifestera en elles, puisque des afflictions courtes et légères leur donneront une gloire inénarrable et d'une éternelle durée, ceux-là obtiendront leur but et ne seront pas déçus dans leurs espérances.

Ceux qui s'imposent des sacrifices, qui volent au devant de la souffrance, de la mortification et de la douleur pour marcher sur Mes traces, pour imiter l'exemple que Je leur ai donné, sans aviser à la récompense, mais pourtant sans la rejeter, ceux-là, Ma fille, sont présentés par Moi à Mon Père dans le Ciel, et Mon Père les bénit sur la terre et les bénira à jamais dans le Ciel. Ceux qui s'imposent des sacrifices, qui recherchent les tribulations, et qui se détachent de plus en plus d'eux- mêmes, uniquement par amour pour Dieu, par reconnaissance pour Ses bienfaits, sans même désirer le ciel, si telle était Sa volonté, ceux-là sont les plus agréables à Dieu. Il vient en eux, Il les transforme en Lui par l'effusion de toutes Ses grâces et leur accorde le plus haut degré de gloire dans le Ciel. »FIN

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens