Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 09:01

droppedImage

                                       Les étapes nécessaires avant le retour à l’ordre.

 

 Il est beaucoup parlé de nouvelle évangélisation, de renouveau, de restauration, de réforme .etc.. Et chacun y va de sa recette…

Examinons comment le Saint Esprit procède dans son œuvre de sanctification des personnes et des communautés. Il ne fait rien sans un ordre divin, c'est-à-dire immuable et parfaitement sage .L’Esprit Créateur (Veni Créator)ne bâtit pas sur des malentendus, des décombres des injustices, des silences et des jugements téméraires.Ce n’est pas l’esprit de mélange.

Son matériau de construction, ses pierres sont des créatures humaines .Créatures sujettes à l’erreur elles sont faibles, sans Son aide. Il commence donc par leur faire comprendre qu’elles sont dépendantes dans leur être, leur vie et que « sans la Grâce elles ne peuvent rien faire » c’est pourquoi Il permet certaines chutes humiliantes aux pêcheurs qui se croiraient plus forts qu’ils ne le sont. C’est ce qui s’est passé avec Saint Pierre, le premier Pape. Il a eu peur et a renié trois fois, comme il était prophétisé par Jésus. Mais à l’opposé de Judas, il a pris conscience de sa pauvreté, de son péché commis par faiblesse et a accueilli la grâce du repentir et de la volonté de réparation. Et Jésus en fera le premier souverain Pontife, car l’humilité précède la gloire, la pénitence précède le rsestauration de l’ordre. Toutes les restaurations dans l’Église sont précédées et accompagnées de réparation. Tous les grands saints restaurateurs ont été sans exception de grands pénitents réparateurs. Voilà pourquoi je crois à la thèse survivantiste. SS Paul VI a commis des erreurs, il a eu des faiblesses dont ont su tirer partie ses ennemis intérieurs et extérieurs. Mais il s’est repenti et a pleuré comme Saint Pierre. Il a offert sa vie en réparation. Et Dieu a accepté son sacrifice. Par ses souffrances , son humiliation, il répare et prépare la restauration. L’ordre de la clarté reviendra et les fumées de Satan seront dissipées.

En attendant, son martyre sauve les âmes qui sans cela seraient à jamais perdues .La souffrance du Chef a une immense valeur et se répand sur tout le corps.

Restons unis à lui. On nous traite de fous, des simplets, c’est tant mieux et c’est bon signe.

Jésus souffre en lui une seconde Passion mystique. Restons au pied de la croix avec Marie Mêre de Dieu ,Mère de l’Église et Saint Jean, fidèle jusqu’au bout Ne croyez pas ceux qui désespèrent et qui prétendent que Jésus a abandonné Son Église pendant un demi siècle, en lui enlevant son Vicaire, lien de la foi. Non un pape exilé reste toujours le pape .

Si son retour restaurateur est retardé , c’est que la réparation est jugée par le Ciel encore insuffisante.Nous ne prions pas assez. Nous n’offrons pas assez de messes et de sacrifices personnels. « L’humilité précède la gloire »

 

Merci à tous les lecteurs de ce blog. Votre fidélité quotidienne me préserve pour l’instant d’une invasion par la publicité qui tue. Je prépare une solution de mise à l’abri de ce fléau .Je vous donnerai en temps opportun ma nouvelle adresse. Vos clics réparent toutes les claques que l’on peut recevoir…et me paient largement d’un travail soutenu …indispensable selon les quota de l’hébergeur…Quant aux adversaires de cette thèse, j’attends des critiques… constructives. Mon seul désir est le triomphe de la Vérité, qui rétablira l’ordre et me permettra de chanter mon « nunc dimittis… »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Un pape exilé demeure pape, c'est entendu. Mais un pape caché, une personne cachée, non visible, ne peut pas être le Pape. C'est impossible. Cela tient à la nature visible de l'Eglise. L'Eglise est visible, et donc les membres de l'Eglise sont les baptisés qui professent visiblement la foi. L'Eglise est visible, et donc les ministres et la hiérarchie de l'Eglise sont les prêtres et les évêques qui professent visiblement la foi. L'Eglise est visible, et donc les conciliaires qui ne professent plus la foi catholique ne peuvent être ni les membres, ni les ministres, ni la hiérarchie de l'Eglise. L'Eglise est visible, et donc Paul VI qui a professé publiquement les hérésies conciliaires (dès 1963-64) ne peut pas avoir été le pape (contra factum, non fit argumentum). L'Eglise est visible, et donc Paul VI, même converti (ce qu'à Dieu plaise !) mais officiellement mort ne peut pas être le pape (à supposer que, converti, il ait miraculeusement survécu jusqu'à ce jour). L'Eglise visible, ce sont aujourd'hui les baptisés, les prêtres et les évêques qui professent encore publiquement la foi catholique. En attendant, la papauté est éclipsée (voilà l'éclipse dont parle la prophétie de La Salette) mais demeure comme personne morale juridique de droit divin.

" Le Saint-Siège – ou siège apostolique – est une personne morale de droit divin (canon 100). […] Une personne morale de droit ecclésiastique est de nature perpétuelle (canon 102), c’est-à-dire qu’elle ne peut disparaître que par la volonté explicite et légitime de l’autorité compétente ; elle va même jusqu’à posséder une survie de cent ans si elle cesse de facto d’être en exercice.une personne morale de droit divin ne peut pas mourir ; l’Église peut donc rester très longtemps sans pape, le Saint-Siège est toujours vivant avec la permanence de l’autorité papale."
Abbé Louis Coache, docteur en droit canon, Les Pouvoirs du prêtre, 1972, pp. 26-28.
Répondre

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens