Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 07:05

598px-Giovanni_di_Paolo_012.jpg

 

Sainte Catherine de Sienne, Patronne des Catholiques” légitimistes”....

Catarina Benincasa, plus connue sous le nom de Catherine de Sienne (née le 25 mars 1347 à Sienne, en Toscane et morte le 20 avril 1380- Fête le 29 ou 30 selon les calendriers), est une tertiaire dominicaine, mystique, qui a exercé une grande influence sur l'Église catholique. Elle est déclarée sainte et Docteur de l’Église. Née à Sienne, elle y grandit et désire très tôt se consacrer à Dieu, contre la volonté de ses parents. Elle rejoint les sœurs de la Pénitence de saint Dominique et y prononce ses vœux. Très vite marquée par des grâces mystiques comme les saints stigmates et le mariage mystique, elle se fait connaître comme « ambassadrice de la volonté divine ».

Elle accompagne l'aumônier des dominicains auprès du pape en Avignon, en tant qu'ambassadrice de Florence, ville alors en guerre contre le pape. Son influence auprès du pape Grégoire XI joue un rôle avéré dans sa décision de quitter Avignon pour Rome. Elle est ensuite envoyée par celui-ci pour négocier la paix avec Florence. Grégoire XI étant mort et la paix conclue, elle retourne à Sienne. Elle dicte à des secrétaires son ensemble de traités spirituels :Le dialogue . Fait qui prouve l’inspiration céleste ,elle ne sait pas écrire et n’a pas fait d’études.

Le grand schisme d’Occident (1378-1417) conduit Catherine de Sienne à aller à Rome auprès du pape. Elle envoie de nombreuses lettres aux princes et cardinaux, pour promouvoir l'obéissance au pape Urbain VI et défendre ce qu'elle nomme le « vaisseau de l'Église ». Elle meurt le 29 avril 1380 à l’âge de 33ans .Urbain VI , reconnu comme pape légitime, célèbre ses obsèques et son inhumation dans la basilique Santa Maria de la Minerva à Rome.

           CANONISÉE en 1461, déclarée Sainte Patronne de Rome en 1866, et de l' ITALIE en 1939. Première femme déclarée «Docteur de l’Église» en 1970 par SS Paul VI avec Sainte Thérèse d’Avila. Elle est aussi la sainte protectrice de tous les métiers de la communication en raison de son œuvre épistolaire en faveur de la papauté.

Catherine de Sienne est l'une des figures marquantes du catholicisme médiéval, par la forte influence qu'elle a eue dans l'histoire de la papauté. Elle est à l'origine du retour du pape d'Avignon à Rome, et a effectué ensuite de nombreuses missions confiées par le pape, chose assez rare pour une simple religieuse au Moyen Âge.

Ses écrits — et principalement Le Dialogue, son œuvre majeure qui comprend un ensemble de traités qu'elle a dictés lors d'extases — marquent la pensée théologique. Elle est l'un des écrivains ayant l'une des plus grandes influences dans le catholicisme au point qu'elle est  déclarée docteur de l'Église. Cette reconnaissance par l'Église consacre l'importance de ses écrits. Elle rappelle la nécessité de la réforme de la vie intérieure qui doit s’alimenter de la Présence Réelle du Corps et du Sang de Jésus-Sauveur, fruit du Saint-Sacrifice de la Messe. Elle rappelle que dans le Corps Mystique tout baptisé a sa mission et devra en rendre compte, quelque soit son rang. Elle défend vigoureusement l’autorité et l’ordre hiérarchique, comme des responsabilités de service du Corps tout entier dont Jésus est la « Tête dont le Cœur mystique est dans l’Hostie, mais dont la Tête mystique est à Rome »(MJC)

Nous qui soutenons la « thèse survivantiste », nous pouvons la choisir comme sainte patronne, car nos désirs profonds  sont identiques :Proclamation de la vérité, Défense de la Sainte Messe, conversion personnelle, retour à l’unité de l’ordre sans laquelle aucune vie n’est possible. Nous nourrirons notre âme de ses prières et de ses écrits qui lui furent « infusés par Dieu » (SS Pie II) .Ils sont pour notre temps qui est spirituellement beaucoup plus troublé que son époque, car de nos jours ce sont les vérités du Credo qui sont attaquées et non plus seulement l’institution. Elle fut pour l’Église ce que fut Sainte Jeanne d’Arc pour la France : apôtre de la légitimité. Prions la aussi pour notre pauvre Patrie errante.

Souvenons nous que « Dieu le Père ne donne Jésus comme Époux aux âmes que pour qu’Il continue en elles et par elles la vie qu’Il a voulu vivre sur la terre, et qui ne peut s’accorder avec Son état glorieux. »Les saints sont Jésus continué ; les mépriser, c’est Le mépriser.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens