Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:07

Comme je dois suspendre ces courriers pendant un temps indéterminé,je vous adresse les deux derniers volets des" trois refuges"Ils sont inséparables Ces conseils de Notre -Seigneur pour ces temps terribles doivent être profondémént médités, reçus avec reconnaissance,et mis en pratique.Merci et à bientôt,si Dieu le veut ...!

                                                        Les trois refuges suite 4 /5

 

II – Le refuge de la croix

 « Je suis la Croix. J'ai en héritage tout ce qu'avait le Seigneur. Je suis l'épouse du Seigneur? Rien ne pourra renverser Ma puissance. Je repose sur la poitrine du chrétien qui M'aime. »

 

«Je te salue, je t'adore, je t'embrasse, Ô Croix adorable de mon Sauveur ...

Protège-nous, garde-nous, sauve-nous

,Jésus t'as tant aimée, à Son exemple je t'aime ...

Ta Sainte Image calme mes frayeurs; je ne sens que paix

et confiance ... »

« Quand l'amour et l'Eucharistie me manqueront, j'aurai l'amour de la Croix, et je serai toujours unie à Jésus par l'amour; la chaine ne se brisera jamais » MJC

Vous ne savez plus que faire, que penser, que dire: alors dites seulement comme Jésus mourant: « Mon Dieu, je remets mon âme entre Vos mains. » (St François d'Assise) .

«Nos croix, ce sont toutes les contrariétés de la vie, petites et grandes. Tout ce qui demande de la patience, petite ou grande. C'est tout ce qui nous met en présence de notre faiblesse et de notre impuissance humaine, de notre misère. Ce sont ces « traverses» qu'il faut porter et qui nous font voir que « sans la grâce de Dieu, nous ne pouvons rien faire », Souffrir, c'est apprendre Jésus-Christ; il n'y a pas d'autre école; et connaître et aimer Jésus, c'est la sainteté. »

 

                                      Le secret de l'amour

Marie-Julie demande à Saint Jérôme le secret d'aimer Jésus et le grand Saint lui répond que le commencement de ce secret est de dire: Que la Sainte Volonté de Dieu soit faite ... Puis, il faut s'adresser à la Sainte Vierge, il faut encore dire:

Mon Dieu, je me soumets à Votre divine Volonté. Si Vous voulez que je Vous aime beaucoup, soyez-en béni; si Vous voulez que je n'aie aucun amour, soyez-en toujours béni! Mettez-moi dans l'état que Vous voudrez, je serai aussi soumise et résignée dans les plus dures épreuves que si Vous me mettiez dans la plus consolante de Vos faveurs.

Et Saint Jérôme ajoute: Bien souvent en marchant dans le secret d'aimer Jésus tu baiseras Ses Plaies et tu diras à chacune d'elles: Mon bon Jésus, si Vous voulez que je sois fervente, je suis Votre enfant, si Vous voulez que je sois froide et aride, je suis disposée encore à l'accepter ... »

 Jésus dit « Garde bien la foi et la confiance. La Croix sera le bouclier qui vous rendra invincible. »

 Notre-Dame lui dit: «Mes enfants priez, mon Cœur est triste, mes yeux sont deux fontaines de larmes. Ma douce main écarte de vous tout danger; mon Cœur sera votre asile et votre refuge contre tous les dangers. Les mains étendues, elle ajoute: Je suis votre Mère et je ne vous abandonnerai jamais. »

Jésus dit: « Je vous bénis par l'effusion de Mon Cœur et par Mes divines Plaies. »

Notre-Dame: «Moi aussi mes enfants,» et Jésus ajoute: « Oui, Mes enfants, Mon Cœur vous est ouvert, puisez quand vous voudrez, la grâce vous attend. »

 A suivre

 

    Les trois refuges suite     III -Le refuge en Marie 5 /5

 

Extase de MJC du 25 Aout 1881

« La Flamme du Saint-Esprit dit: Un mot sur la Mère de Dieu, avant de sortir du beau mois d'août, où elle est montée au Ciel pour distribuer de là ses grâces. La bonté de la Sainte Vierge s'étend à tous les chrétiens, elle soutient et encourage ceux qui sont sur le point de succomber. Elle est là pour parler, encourager, fortifier. Son amour s'étend jusqu'au cœur du pêcheur endurci. C'est cela qui sollicite de son âme son retour au pardon et à la grâce. C'est elle qui le soutient, quand la justice du Seigneur le menace.

Son amour s'étend jusqu'au bout du monde. Elle couvre de son manteau d'amour ses charités pour ses chrétiens de la terre. Plus que jamais sa miséricorde s'étend sur la terre et passe à travers les orages, les péchés, les crimes pour aller dire au cœur des vrais chrétiens, à l'heure qui est répétée sans cesse: «Que pourrais-tu craindre, cœur chrétien? J'ai en mains les clefs de la miséricorde. » II y a là où se consoler et puiser l'espérance que, par elle, tout sera pardonné et oublié de son Fils. Au Ciel, elle a toutes les richesses, elle peut les distribuer aussi abondamment qu'elle le veut, puisque rien ne lui est refusé. »

 

                   Le refuge du Cœur Immaculé de Marie

Les hommes avaient établi autrefois des villes où les criminels pouvaient se retirer, et l'entrée de ces villes les rendait inviolables. La Sainte Vierge est aussi une cité de refuge. Tous les pêcheurs, même les plus grands pêcheurs, les plus criminels, peuvent venir à elle. Elle n'en rejette aucun; elle permet à tous d'habiter dans cette cité qui est elle-même. Là ,ils sont aussi abrités, non pas contre les hommes, mais contre "la juste colère de Dieu offensé"; là, ils peuvent se dépouiller et ils se dépouillent complètement de leurs vices, de leurs crimes, de tout ce qu'il y a de souillé en eux. Aussi Dieu, qui ne veut pas la mort des pêcheurs, mais leur vie, les respecte parce qu'ils sont sous la protection du Cœur Immaculé de Marie. Sa justice ne les frappe pas; au contraire, Il abaisse sur eux des regards de miséricorde, et voyant qu'ils reviennent à Lui dans la sincérité de leur âme, Il les aime de nouveau comme Ses enfants, et les comble de bénédictions.

 

« Oh! venez tous à Marie, vous qui êtes affligés, Elle vous consolera; venez à Marie, vous tous qui êtes infirmes, Elle vous guérira; venez à Marie, vous tous qui êtes pêcheurs, Elle vous sanctifiera. »

           Un refuge est un lieu où l'on se retire pour échapper à un danger, pour se mettre en sûreté. Nous pouvons nommer asile, lieu sûr, abri comme trois principaux synonymes de refuge. Le refuge est bien connu des alpinistes, car il est une construction qui offre la possibilité des’abriter en cas de mauvais temps et de reprendre des forces pour continuer la route.

 

 

GLANES EN MANlÈRE DE CONCLUSION

 

« Les résistants à la terrible épreuve, les survivants seront ceux à qui J'accorderai l'esprit d'humilité» (Notre-Seigneur)

 

«Je m'abrite sous Vos mérites infinis » (Marie-Julie)

 

« Je réclame vos prières pour tant d'âmes qui n'ont pas le temps de prier. Faites-le pour elles.» (Notre-Seigneur)

 

« Si nous devons mourir sous ce redoutable châtiment, donnez-nous la force de confesser notre foi, afin que nous soyons des martyrs, des témoins. Donnez-nous de mourir pour Jésus et de garder notre foi. » (Marie-Julie)

 

« Vous ne manquerez d'amour et de grâces que quand Je manquerai d'amour et de puissance. » (Notre-Seigneur)

 

« Priez beaucoup les saints Archanges et les Anges gardiens qui vous protégeront contre les' démons; ils vous feront aimer Ma Croix et Mon Divin Cœur. » (Notre-Seigneur)

 

« Abritez-vous dans Mes Saintes Plaies, là où Ma justice ne passera pas. » (Notre-Seigneur)

 

 «La prière demande, mais la persévérance obtient, parce qu'elle suppose la confiance. » (Notre-Seigneur)

 

 « Si vous saviez quelle joie vous Me donner quand vous Me dites: merci. » (Notre-Seigneur)

 

« Je préfère un acte d'obéissance à toutes les prières, à toutes les pénitences. » (Notre-Seigneur)

 

« Venez à Moi par le Cœur Immaculé de Ma Mère.

Faites tout passer par elle; elle purifie tout. » (Notre-Seigneur)

 

« Vous trouverez votre asile dans Ma Croix et dans Mon Sacré-Cœur, car Mon Divin Cœur est surmonté de Ma Croix qui est le paratonnerre de Mes Justes. » « Je suis l'amour fort et puissant, l'amour généreux. » (Notre-Seigneur)

 

« Que les âmes se réjouissent de porter la croix, de souffrir les épreuves du temps présent, c'est un don de plus grande prédilection et la plus grande prédestination qu'elles ne peuvent concevoir. » (Notre-Dame)

 

« Saint Joseph, glorieux gardien et protecteur de Mon Jésus, soyez aussi mon protecteur. » (Marie-Julie)

 

« La souffrance est la forge où, sur la terre, Notre-Seigneur jette nos âmes pour les purifier, comme l'or que l'on met dans le creuset. » (Marie-Julie)

 

« Je suis la Croix. J'ai en héritage tout ce qu'avait le Seigneur. Je suis l'épouse du Seigneur. Rien ne pourra renverser Ma puissance. Je repose sur la poitrine du chrétien qui M'aime. »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens