Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 07:08

00502769

 

                                                                    Les trois refuges suite 2/4

 

I - LE REFUGE DU CŒUR EUCHARISTIQUE DE JÉSUS

Marie-Julie: «Le Divin Cœur Adorable est largement ouvert avec tous ses trésors de grâce et d'amour. »

 

Le Sacré-Cœur: «Paix à vos belles âmes que J'aime. J'y habite souvent et Je dors silencieux dans le beau ciel de vos âmes. J'écoute vos soupirs de douleurs mélangés d'amour, car il n'y a pas de souffrances sans amour dans vos belles âmes. II n'y a point d'amour sans souffrances dans vos belles âmes. Vous réparez beaucoup de crimes qui Me blessent profondément. Vous adoucissez les plaies que Me font les coupables.

 

En retour, Je vous donne pour demeure paisible et assurée Mon Divin Cœur Adorable avec Mon grand amour de Mon très Saint-Sacrement que l'on veut détruire en M'anéantissant en cherchant tous les moyens de détruire Mon doux Ciel de la terre, Mon Tabernacle, Ma sainte demeure, la foi de Mes élus. II y aura comme une éclipse de la messe ce qui provoquera les ténèbres, car Mon Sacrement de l'Eucharistie manquera sur la terre, pas longtemps, ce Pain de la Vie éternelle, ce Pain qui soutient Mes petites âmes souffrantes, ce festin qui les fortifie.

Je laisserai aux impies une heure de puissance et de pouvoir. Ils auront pour augmenter leur nombre tous les réprouvés des abîmes éternels, tous les réprouvés qui sont sur la terre sous des formes humaines pour tout détruire, pour tout anéantir. Je leur laisserai cette heure douloureuse et pénible. Elle sera suivie d'obscurité profonde. Tout le ciel sera voilé. (Les ténèbres sont le signe et le châtiment de l'aveuglement spirituel et de l'orgueil des hommes qui refusent la lumière de Jésus, la Sagesse faite homme). Vos lumières bénites vous serviront de jour; Mes bénédictions vous seront abondantes. Ma paix sera avec vous et dans cette nuit sombre Je lancerai tous les traits de Ma Justice. Je foudroierai les « perdeurs d'âmes ». Je criblerai les fausses consciences, J'anéantirai les injustes. Je les réduirai ... Ce temps n'est pas éloigné où Je vous assure que vous n'aurez pas de crainte.

 

Ma Croix et Mon Divin Cœur seront vos abris, vos refuges. Restez et ne fuyez pas. Ailleurs Ma justice passera. Toute la terre sera poursuivie de Ma justice. II est temps que Je me lève et J'arrêterai tout le mal pour entrer dans le Beau Règne de Mon Sacré-Cœur. II y aura de grands prodiges dans ce Règne. II y aura des résurrections. II y aura des merveilles pour les âmes, des merveilles de protection pour les âmes que Je veux garder pour relever le bien, et refaire fleurir les fruits de sainteté. Je repeuplerai la terre d'âmes saintes, d'âmes justes, d'âmes remplies de foi. La paix fera oublier les peines passées.

Mes grâces sécheront les larmes, Mes merveilles réjouiront tous les cœurs. II faut que la terre soit purifiée, il faut que l'ennemi des âmes qui travaille dans l'ombre soit précipité dans un abîme où il ne pourra plus faire le mal, où il ne pourra plus Me faire outrager et offenser, mais que d'âmes perdues! Ma Passion, Ma mort, tant de souffrances endurées pour le salut des âmes !

 

Si vous saviez les infâmes correspondances qui se font sous l'empire de Satan ... On vend Ma sainte Église, on vend en secret la tête du prêtre. On vend en secret la pauvre terre ... Tout cela se passe à la salle de l'enfer, sous la présidence de ces âmes vendues à l'esprit du mal dans la franc-maçonnerie. Venez à Moi qui suis délaissé, venez à Moi ,vqui aie tant de grâces à vous donner.

Venez en esprit, venez en réalité, venez à Mon Saint Autel, venez vous fortifier de Ma Sainte Présence.

Venez sacramentellement et spirituellement, (par la communion spirituelle) J'aime venir à vous, J'y trouve Mes délices et une réparation pour que vos âmes mangent le pain de la souffrance, mais l'amour est dans la souffrance, comme la souffrance est dans l'amour. Je donne Mes souffrances à Mes plus grands amis, à Mes plus fidèles amis. J'ai les souverains remèdes pour tout guérir, (les sept sacrements) surtout pour rendre la paix dans l'âme de Mes chers amis. »

                 Dans une sublime extase de 1925, Jésus nous fait comprendre pourquoi nous devons trouver notre refuge, notre force double de protection et d'action, dans Son Cœur qui est le Sanctuaire et la Source de l'Amour Eucharistique. Il veut demeurer en nous pour que nous ayons le désir et la force de demeurer en Lui. Nous serons à notre tour alors Sa consolation et Son refuge. Ce thème de consolation réciproque est évoqué dans presque toutes les extases de la vie de Marie-Julie.

 

«Jésus, le Divin Cœur, dit Marie-Julie, est au-dessus de Notre-Dame, tout rayonnant de gloire. »

 

« Mes petites âmes, c'est Moi-même qui vous donnerai à la mort la première miséricorde éternelle, de Ma bonté remplie d'amour. Je vous donnerai à boire à Ma blessure sacrée la dernière goutte de Ma paix divine à l'instant même où Mon beau Ciel s'ouvrira pour recevoir vos belles âmes des mains pures de Ma très Sainte Mère et de son Époux Saint Joseph. Je vous pencherai vers la blessure d'amour pour vous enivrer de torrents délicieux de Mon plus tendre amour. On dira près de vous: il s'est, elle s'est endormie d'amour du  Sang de Jésus. »

 

Marie-Julie: « Je Vous adore, Divin Cœur Adorable, merveille de prodiges. Vous venez, ô Cœur embrasé, Vous venez à nous avec la Sainte Hostie vivante dans la blessure de Votre Divin Cœur. »

 

Le Sacré-Cœur: « Mes petites âmes, c'est avec ce Pain de merveille que Je viens vous apporter Ma douce paix, cachet de sainteté, cachet des âmes pures et droites. Je viens avec ce Pain de Vie; vous le portez en vos âmes que J'aime. C'est l'Amour qui vient à l'amour. C'est l'amour qui vient fondre dans vos ârriespour les élargir, pour y déposer tous Mes mystères de grâces, toutes Mes merveilles de grâces, pour Me soulager, pour vous enrichir de Mes plus beaux trésors, pour vous embraser de tous les feux de Mon Eucharistie, si méconnue, si dédaignée et non reçue. Je viens avec vous Me dédommager, Je viens contempler les temples purs où J'habite, où Je fais Mes délices-où J'aime à M'épancher, où Je trouve un délicieux repos. Vous M'appuyez, vous Me soutenez sous la fleur de votre pureté. C'est l'oreiller de la Sainte Eucharistie sublime en beauté. Vous Me parfumez de la Sainte Humilité, si peu connue aujourd'hui dans les âmes. Vous me bercez sur la fleur de la Sainte Charité que J'aime tant et qui est si méprisée. Je l'aime cette Sainte Charité, qui est la couronne de bien des saintes âmes. Cette couronne est fondée sur l'amour de la Sainte Eucharistie. C'est une telle beauté que les plus grands esprits de la terre ne sauraient comprendre ni approfondir, pas-même s'en faire une idée, car ils n'ont pas l'humilité et la foi nécessaire. Vos âmes, c'est Mon Ciel de jour et de nuit. L'amour y opère, l'amour active ses flammes ardentes avec le souffle de la Pureté, le souffle de la Sainte Humilité, le souffle de la Sainte Charité ...

C'est là que J'habite. C'est là qu'est Mon trône.

Tous les amours de Mon Père se rassemblent en Moi pour vous aimer, pour vous transformer, pour vous consumer sans mourir, mais pour languir d'amour. Vos petites âmes Me font cette demande: « Ô mon Bien-Aimé, je voudrais être mortelle pour mourir d'amour, comme Vous qui êtes mort d'amour pour Moi. »

 «Mes petites âmes, si Je les avais faites mortelles, à qui aurais-Je donné la gloire de Mon Ciel? À qui aurais-Je fait voir les splendeurs de Ma bonté, de Ma beauté et de Ma puissance merveilleuse? »

 

Juillet 1925- Le Sacré-Cœur « Mes petites âmes, l'heure des ténèbres intérieures que vous subissez est une heure d'épreuve, mais si vous saviez ce que vous y gagnez! En subissant cela, vous M'enlevez les moqueries, vous effacez à Mes yeux les crimes qui M'offensent. Dans ce grand mystère d'amour, inventé par l'amour divin pour être votre nourriture, votre soutien, votre force, Mes petites âmes, jamais Je ne me lasse de converser avec vous. J'y trouve une huile pour oindre Mes blessures. J'y trouve un baume pour cicatriser les larges plaies que Me font les pêcheurs et les âmes qui M'abandonnent.

 

Mes petites âmes, si Je n'écoutais que Ma tendresse et Mon divin amour, vous ne vivriez plus sur cette terre d'exil; mon Cœur serait déjà votre demeure éternelle, mais parmi tant d'âmes qui peuplent la terre, J'en ai beaucoup moins à Mon service que le monde et le crime en ont à leur service pour M'offenser avec une joie coupable ... » A suivre

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens