Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 00:39

553134.gif

 Visite de Saint Abraham, ermite de Mésopotamie au 4ème siècle          

 

Extraits de l’Extase de Marie-Julie du Crucifix du 10 septembre 1878

 

             « Je suis Saint Abraham, ermite. Je suis un solitaire qui a vécu au désert, et je suis connu ici sur cette terre.(Une commune du Morbihan porte son nom) Je viens te dire un mot de la part de Notre Seigneur, avant d'entrer au Saint Noviciat.

Prions tous et faisons pénitence car, aujourd'hui, les pénitences sont rares, les plaisirs sont grands. Considérons notre passage fort court sur la terre et, dans cette pensée, aimons Dieu d'avantage; aimons-Le pour ceux qui ne L'aiment pas. Soyons tous solitaires sur la terre, c'est-à-dire, enfermons-nous dans l'Amour et le Secret de Dieu.

            Vivons de cette force, vivons de cet amour que Notre­-Seigneur nous donne si généreusement. Il est doux, il est infiniment doux de souffrir sur la terre, surtout quand Dieu permet ce déta­chement complet de toute chose, pour occuper de Lui seul notre cœur et notre pensée. S'il existe une vie de bonheur sur la terre, c'est celle-ci; c'est la vie détachée, c'est la vie toute consumée dans le Saint Vouloir de Dieu. Dans la mort à notre volonté se trouve la paix parfaite. Si une âme veut bien servir Dieu, si elle veut bien L'aimer tendrement et goûter son amour sensible, qu'elle se détache, qu'elle se sépare de l'amour frivole qui existe sur la terre; je veux dire l'amour dans les créatures. Si nous voulons trouver le Créateur, si nous voulons Lui parler, si nous voulons qu'Il soit le seul témoin de tout ce que nous faisons, brisons le lien humain qui nous empêchera toujours d'arriver à la haute perfection. Pourquoi chercher, hors de Dieu, des plaisirs, le bonheur et la satisfaction? Où donc se trouvent-ils? Existerait-il une source nouvelle, depuis que nous n'habitons plus la terre?

Marie-Julie:

« Oh, non, Bon Saint, il n'y a pas de source nouvelle pour cela! »

        Pourquoi trouve-t-on dans l'entretien du monde, une espèce de force, de courage et de dilatation? Parce que nous ne sommes pas entièrement morts pour la créature humaine; il y a encore un grand pas à faire, il y a un fort lien à briser et une volonté à dompter. Comment cela se fera-t-il, si ces âmes persistent à faire leur propre volonté? Voici ce qui arrive; on monte au commencement jusqu'à un certain degré de progrès; là, on n'a plus de courage; il faut que la créature remonte, il faut un soutien humain, à ce degré où on res­te quelquefois longtemps, car, au lieu de gravir la montagne, on redescend parfois bien plus fort qu'on a monté, grâce à cette espè­ce d'amour charnel.

Marie-Julie:

« Bon Saint, je ne sais pas ce que c'est que cela. »

C'est une espèce d'amour que Dieu n'aime pas, parce que, souvent, il n'est pas pur, qu'il est imparfait et, souvent, qu'on croit voir clair, alors qu'on voit sombre. Nous sommes tous sur la terre pour aimer notre Père, notre Créateur, Lui seul ne peut donc plus suffire? Lui seul n'est donc plus puissant comme autrefois? Puisqu'on cherche en dehors de Lui de quoi satisfaire son cœur, ce n'est pas par cet amour qu'on trouvera le moyen de se fortifier et de se consoler, parce que l'amour de la créature fait souvent une grande dépravation entre les âmes qui s'unissent pour se consoler et se fortifier avec une pincée de poussière, puisque la créature n'est pas autre chose que corruption et imperfection.

Sur la terre, notre Divin Sauveur, qui nous a tant aimés, veut que nous L'aimions. Rentrons en nous-mêmes et disons-nous cette parole que j'ai souvent méditée: A quoi me servira d'avoir été satis­fait, à quoi me serviront ces heures passées sans la Présence, sans la pensée de Dieu? Ce sont des heures qui ne sont point comptées, qui ne sont point marquées au nombre des mérites.

Quand on vit seul avec Dieu, que l'on est heureux! Toutes les inquiétudes semblent s'évanouir, car Dieu seul nous rend tellement heureux qu'on vit, pour ainsi dire, dans l'amour parfait. Tous sur la terre, nous sommes créés pour nous aimer, pour souffrir et pour nous soulager.

.

Entrons dans le silence, et surtout, éloignons-nous des bruits de la terre, pour servir Dieu, pour goûter combien il est doux de L'aimer sur la terre; c'est le commencement de l'amour véritable.

La vie est pleine de misères, elle est pleine de tourments, de dou­leurs et d'inquiétudes, gardons notre paix au milieu des plus grands troubles. C'est un signe que Dieu a creusé en nous un commence­ment de source de paix. Nous portons nos croix, plus ou moins pesantes, sur la terre, et quelquefois il arrive que nos croix soient effrayantes par leur pesanteur. Pendant notre vie il n'y aura pas que Dieu à les appesantir sur notre misérable corps, le monde s'en mêle­ra aussi. Sur cette terre, on n'est jamais parfaitement tranquille, par­ce que, tantôt on entend, tantôt on ressent une autre peine qui vient mettre le comble à la douleur qui était modérée et qui, bientôt, devient si grande qu'on ne peut la mesurer, ni l'expliquer, ni la com­prendre. Gardons la paix, soyons tranquilles; Dieu veille sur nous, Dieu nous protège et nous aide par Sa grâce et Son amour. En gar­dant la paix, on plaît à Dieu; en troublant sa paix, on déplaît à Dieu ...

Obéissons à Dieu, puisque c'est Lui qui nous dirige, qui nous commande et qui nous ordonne ... Les victimes de la Croix ont la Croix pour partage, n'est-ce pas le plus riche, le plus beau, le plus amoureux? Qu'ont-elles besoin d'autre chose, puisque Dieu leur donne un Trésor si riche, qui déborde de toutes parts? La Croix doit être leur union, leur compagne, leur délassement, leur appui, leur consolation, leur espérance et leur attache sur la terre. »

Dans cet entretien, ce grand représentant de la Tradition Erémitique de l'Église nous invite au recueillement dans notre vie quotidienne. Le monde actuel est ennemi juré du recueillement et de la vie intérieure, car il est dominé par les puissances ennemies de Dieu. Faisons tous les efforts possibles pour respecter le silence dans notre vie et dans celle des autres. On parle de la qualité de l'air et de l'eau, peu de la nécessité du silence dans la vie humaine. A SUIVRE

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens