Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 01:03

ALETTI-1.JPG

                           La fausse confiance, ou les leçons du reniement de Pierre

 

                 « Il ne faut pas se croire fort et impeccable, dit Saint Bernard, ni dans le ciel, ni dans le paradis, encore moins sur la terre ; car dans le Ciel , l’ange est tombé en présence de la Divinité ; Adam est tombé dans le paradis terrestre, où il abondait de tout ; Judas est tombé sur la terre, tout apôtre du Seigneur qu’il était, et quoiqu’à l’école d’un Dieu… »

                   Il ne faut  pas se fier à soi-même. Jésus à Pierre : Vous me renierez. Pierre lui dit : Quand je devrais mourir avec Vous, je ne Vous renierai pas (Matthieu XXVI-34-35).Voilà une grande confiance en soi-même. Il en sera puni ; car bientôt, à la voix d’une simple servante, il reniera son Maître devant tout le monde (XXVI-70) Et il le reniera trois fois…. !

                 Et d’où vient un si subit et si grand changement ? Parce qu’il a trop confiance en ses propres forces, parce qu’il s’expose de façon téméraire.

                S’il eut été sage serait-il allé au milieu de cette compagnie de forcenés de gens dépravés, sachant qu’il ne pouvait pas sauver son Maître ?

                 Parce qu’il est curieux, il veut savoir ce qui se dira, ce qui se passera ; il s’expose de façon téméraire, il se croit fort ; une fausse confiance l’aveugle. Qu’arrivera-t-il de là ? Il reniera trois fois Jésus-Christ ; tandis que les ennemis de Jésus Le condamnent à mort, Le torturent, Pierre tue son âme. Que d’imitateurs de Pierre dans son crime, parce qu’on l’imite dans sa fausse confiance !

                Remarquons que Jésus lui avait prédit son triple reniement. N’importe, il veut, plein de lui-même, affronter les périls…N’avertit-t-on pas tous les jours telles personnes, qui, pleines d’aveugle confiance , courent à leur perte, sans s’effrayer de rien, se croyant invincibles ,ne tenant aucun compte des avertissements et des mesures de discernement ? « En se croyant sages, elles deviennent insensées… » (ROM.I,22)

        Jésus a permis cette faute du futur Pape de Son Église pour qu’il apprenne l’humilité et la défiance des seuls moyens humains ; contrairement à Judas, il a accueilli la grâce du repentir et en a pleuré »Il illustrait ainsi la Parole de Jésus » « Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. »Saint Jean XV-V. Cette leçon est valable pour tous les chrétiens..Ils doivent fuir les mauvaises compagnies, ne jamais collaborer aux œuvres des ténèbres. Sous prétexte de « dialogue »avec le monde, avec les fausses religions, combien d’âmes se rendent complices et peu à peu perdent la vraie foi et se damnent… Dans l’enseignement de la doctrine actuelle on fait beaucoup trop de place à la nature et pas assez (ou plus du tout) à la grâce » C’est le secours absolument nécessaire qui se demande par la prière et s’entretient par les Sacrements. « Pour diner avec le diable, il faut une grande cuiller… »Pour lutter contre lui, il faut une grande force. On ne doit pas faire le malin avec les choses du Malin…          

               Jésus permet certaines chutes pour nous montrer notre faiblesse, sans Lui, et pour nous apprendre les « vrais placements » que nous devons faire de notre foi, de notre charité, de notre espérance. Les épreuves que traverse notre pays sont des rappels à l’ordre, des avertissements à ne pas se comporter de façon téméraire en se croyant invincible, mais à toujours s’en référer au plan divin. C’est donc en Dieu  et en Dieu seul qu’il faut placer toute sa confiance.

Le « culte de l’homme » est une imposture aux effets mortels et une très grave injure à Dieu. A Suivre

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens