Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 06:00

Jean_Leon_Gerome_Dernieres_prieres_des_martyrs_chretiens_Th.jpg

                                     

                                                       L’épreuve –suite 4/4

 

 II. L'ÉPREUVE DE L'ÉGLISE

 

De l'épreuve du Christ, l'Église sort, comme la multitude justifiée par le Serviteur (Is 53,1l)Et sa  mission suit le même cheminement que celui du Christ (2 Tm 2,9ss) le baptême où la Pâque du Christ devient celle de l'Église, épreuve (Mc IO,38s) et annonce des épreuves après Lui

Ici, le vocabulaire de l'épreuve se mêle à celui de la souffrance (tribulation = passage au crible) et de la patience La promesse du retour du Seigneur porte à son paroxysme. l'opposition de la lumière et des ténèbres:l’Église est le lieu de l'épreuve, le lieu où la persécution  doit affermir la fidélité (Lc 8,I3~s); et où l'homme sort de la tribulation « éprouvé  comme l’or au creuset »

 

Cette épreuve de l'Église est apocalyptique, elle révèle des réalités cachées à l'homme charnel, et le degré de responsabilité confiée à chacun dans la grande mission qui vient du Père: le Christ ,Pierre (Lc22, 31 s), les disciples , église fidèle (Ap 2, 10), En ce sens, épreuve et mission culminent dans le martyre. Mais le grand combat eschatologique, qui est l'épreuve propre de l'Église, révèle aussi le véritable auteur de la tentation : Dieu éprouve les siens seul Satan les tente(Lc 22,31; Ap 2,IO) l'Église démasque le séducteur, l'accusateur, touten témoignant par son Paraclet, l'Esprit victorieux qui la mène au terme de la Pâque (Ap 2-3; l J n 16, r -15). C'est pourquoi elle apparaît, dans les apocalypses, à la fois persécutée et sauvée (1 Ap 3,10; 2 P 2,9). L'épreuve est donc la condition de l'Église, encore à éprouver et déjà pure, à réformer et déjà glorieuse. Les tentations proprement ecclésiales viennent le plus souvent del négligence de l'une de ces deux composantes.

                                              

 III. L'ÉPREUVE DU CHRÉTIEN

 

L'annonce de l'Évangile est inscrite dans la tribulation eschatologique (Mt 24,14). L'épreuve est donc particulièrement nécessaire à ceux qui reçoivent le ministère de la Parole (1 Th4; 2 Tm 2,15), sinon ce sont des trafiquants (2 Co 2,17). L'épreuve est le signe de la mission (1 Tm 3,10;). De là, le discernement des faux envoyés (Ap 2,2 ).

 Au plan psychologique, Dieu sonde les cœurs  et les met à l’épreuve (I Th 2,4). Il permet seulement la tentation(Co 10,13). Celle-ci vient du tentateur à travers le  monde et surtout l'argent C'est pourquoi il faut demander de ne pas « entrer» dans la tentation car elle mène à la mort. Cette attitude de prière filiale est aux antipodes de celle qui tente Dieu (Lc II,I-II). L’épreuve elle- et la tentation où l'on n'entre pas en est une- est ordonnée à la vie. Elle est une  donnée de la vie de Jésus Christ: « Oui, tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés (2 Tm 3,12). Elle est une condition de croissance (cf Lc 8,13 ss), de robustesse, de vérité, d'humilité (1 Co 10,12), en un mot le chemin  même de la Pâque intérieure, celui de l’amour qui espère. (Rm 5,3SS). -

 

Dés lors être un chrétien éprouvé ou expérimenter l’Esprit,c’est tout un. L'épreuve ouvre à un plus grand don de l'Esprit, car il opère déjà: en elle son  travail de libération. Ainsi libéré, le chrétien sait discerner, vérifier, « éprouver » toute chose. Ce sens nouveau de discrétion , c’est l’Esprit. (1 Jn 2,20.27). On a ici la source théologale de l'examen de conscience, discernement où chacun s'éprouve à la lumière de l’Esprit

La Bible nvite à donner à l'épreuve un sens théologal. L’épreuve est passage « vers Dieu »,à travers Son dessein.. Les. divers aspects de l'épreuve ( foi, fidélité espérance,  Iiberté) confluent dans la grande épreuve du Christ continuée dans l'Église.

Dans le dessein de Dieu qui vise à diviniser l’homme dans le Christ, l'épreuve, et son exploitation satanique, la tentation, sont inéluctables :elles font passer de la liberté offerte à la liberté vécue, à l'alliance. L'épreuve ajuste l'homme au mystère de Dieu, et, à l'homme blessé, la proximité de Dieu est d’autant plus douloureuse qu’elle est plus intime

L'Esprit fait discerner dans le mystère de la Croix le passage de la première.à la seconde création , le passage de l'égoïsme à l'amour.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens