Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 03:19

xRev2012Dore TheLastJudgment

 

                                              L’Erreur c’est l’errance et la mort

                                             La vérité , c’est le chemin et la Vie

 

                                               Voilà ce qu’en dit la Sainte Écriture

 

Ancien Testament : L'erreur n'équivaut pas à l'ignorance. Elle n'est pas dans les tâtonnements, voire les égarements de l'intelligence où la situent les Grecs. Elle ne se réduit pas à la méprise de celui que trompent les apparences, ni à l'inadvertance qui cause le mal et l'injustice Elle est avant tout infidélité; refus de la vérité. L'errance en sera l'effet et le châtiment : Caïn vagabond (Gn 4,12), Israël errant (Os 9,17), les brebis sans pasteur à ramener au bercail (Lc 15,4-7)

L'erreur est située sur le plan religieux : une désobéissance qui aveugle. Errer, c'est « s'égarer loin du chemin prescrit par Yahweh » (Dt 13,6.II). Liée à l'apostasie d'Israël, l'erreur conduit à l'idolâtrie (Is 44,20;), et découle généralement de l'abandon de Yahweh (Sg 5,6). En effet, le juste seul marche avec assurance (Ps 26,1.3); les impies sont livrés à un égarement (Is 63,17) que Dieu sanctionne en les y abandonnant à moins qu'ils ne se convertissent (Ba). Sinon, avec l'endurcissement qui augmente, l'erreur prolifère (Sg 14,22-31), croissance dont les chefs du peuple, les lévites , les faux prophètes (3o,ios; Jr) sont les grands responsables, et qui annonce l'erreur diabolique des derniers temps (cf Daniel II,33ss)

L'erreur eschatologique annoncée par le prophète atteint son paroxysme au contact de Jésus -Christ, « La Voie, la Vérité, la Vie en Personne (Jn14,6)

Nouveau Testament :

Jésus dénonce les erreurs de ses contemporains (Mt 22,29), et les Apôtres mettent les fidèles en garde contre elles (1 Co 6,9; 15,33), mais le Maître et Ses disciples (2 Co 6,8) seront à leur tour dénoncés comme imposteurs, tant se fourvoient les Pharisiens qui se laissent aveugler (Jn 9,41)et « les princes de ce monde qui, s'ils avaient connu la sagesse de Dieu, n'auraient pas crucifié le Seigneur de la gloire» (1 Co 2,8).

Cependant, malgré son échec devant la Vérité, l'erreur demeure active parmi les pécheurs, les faisant « à la fois trompeurs et trompés » (2 Tm 3, r 3). Aussi faut-il veiller (Jc 1,16; 1 Jn 2,26s),se défier des fables colportées par les faux docteurs (1 Tm 1,4; 2 P 2,IS), de l'imposture des hommes (Ep 4,14.25;) que le judaïsme tardif mettait sous l'emprise des puissances d'erreur, les anges déchus. De plus, le devoir de tous est de ramener le pécheur égaré loin de la vérité (Jc 5,20).

 

En prévision de la fin des temps, Jésus a prémuni Ses fidèles contre la séduction des faux prophètes (Mt 24,5. r 1.24 p). De fait, cet esprit d'erreur (1 Jn 4,6), cc « mystère de l'impiété» (2 Th 2,7) croît jusqu'à la fin des temps (2 P 2,15-18; Ap 20,8); où il révélera son vrai visage, celui de l'Antichrist (2 Jn 7), celui de Satan qui l'inspire (2 Th 2,9SS), celui du diable, « séducteur du monde entier » (Ap 12,9). Mais finalement, la Bête, le faux prophète ct le Diable seront tous jetés dans l'étang de feu (19,20; 20,3.10).

 

Les Écritures s’accomplissent sous nos yeux. Nous sommes à cette fin des temps. Le sixième sceau est brisé et viennent les cavaliers vengeurs. Le mensonge révèle sa nature de contre-vérité. L’imposture des faux sauveurs triomphe. La désinformation devient un art très subtil . On « interprète », on déforme, on tait au lieu de parler, on parle là où il faut se taire….et le troupeau erre dans le désert du désespoir révolté. Une erreur de doctrine devient la source d’une catastrophe liturgique, comme la plus petite erreur de conception d’un pont entraine l’effondrement à terme. La vie, n’ayant plus de sens et de valeur, perd son être, c’est la mort.

« Seigneur ,au secours, à qui irions nous ? Par quel chemin ? Car Vous avez les paroles de la Vie éternelle, Vous et Vous seul. »Parce Domine

 

                                       Glanes à propos de l’erreur :

 

 « L’erreur la plus fatale est de s’imaginer que l’on peut arriver à la connaissance de la vérité par le sentiment »

« Voir et sentir ne sont pas la même chose. Le sentiment est la faculté d’aimer ou de haïr, et nullement de connaître. Intelligence et volonté , tête et cœur doivent s’ unir. »Le Saint Esprit est Esprit de Vérité ET d’Amour.

« L’erreur ne sait pas chanter »E Hello

« L’erreur fait semblant d’être »

« L’humilité, c’est la vérité »

«  L’erreur est agitation anxieuse. La vérité, c’est le repos de l’esprit »

« Le grand miracle des « modernes : changer le vin en eau »

« Les erreurs s’entraident , mais seulement contre la vérité. »

 « L’orgueil, c’est l’absurde dans le cœur. L’humilité est le sens aimé »

« Un mystère est une vérité qu’il faut croire, parce que sans elle on ne peut plus rien comprendre » L’acte de foi n’est pas une adhérence à une absurdité, mais l’accueil désirant de la lumière promise».P Mendigal

«  L’enfer :Vouloir ce qui n’est pas, ne pas vouloir ce qui est » : L’errance éternelle »Dom Vonier

 

 

Ps ;Ollivier .Pas d’autres infos que celles de la toile Merci

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens