Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 06:12

bnzmotdp-copie-3

 

              LES ÉPREUVES, LES LUTTES ET LES CONSOLATIONS

         DE LA VIE CHRÉTIENNE. Suite 7

 

              « Quelques jours après cet entretien, je me trouvais dans un état d'abattement tel que je n'en avais jamais éprouvé. Le Sauveur Jésus vint à moi et me dit : « Qu'avez-vous, Ma fille? -Seigneur, Lui répondis-je, je me sens faible, languissante, exténuée; mais j'espère en Vous. -Prenez courage, Ma fille, Je vous l'ai dit, la vie est parsemée de peines et de contradictions; ne vous laissez pas aller au découragement; entretenez, au contraire, toujours en vous ces pensées d'espérance et de confiance en Moi. Vous avez vu souvent une croix, une couronne d'épines, une lance qui vous étaient destinées, vous les trouverez dans les souffrances que vous aurez à endurer. Vous n'êtes encore qu'au commencement de vos tribulations; ce que vous éprouvez à cette heure est peu de chose en comparaison de ce que vous éprouverez. Que serait-ce, en effet, Ma fille, si toutes les créatures se tournaient contre vous ?S'il vous fallait supporter les rigueurs du froid et les ardeurs du soleil; si la maladie vous retenait clouée sur votre lit ; si les hommes s'unissaient entre eux pour vous contrarier, vous faire souffrir, vous calomnier, vous accabler d'injures et de mauvais traitements ; si le démon vous suggérait mille tentations; si Dieu ne vous donnait pas l'abondance de Ses grâces ; si Je ne venais point vous consoler, vous encourager et vous fortifier? Accoutumez-vous à supporter patiemment ces petits riens. Cette patience vous donnera de la force ; combattez toujours, les combats rendent puissant et vigoureux. Quand vous vous verrez sans force ou près de succomber, criez vers Dieu, abandonnez-vous à Sa Miséricorde ; attachez-vous à Moi; regardez-Moi portant la Croix sur le chemin du Calvaire; regardez-Moi attaché à cette Croix, les mains et les pieds percés, Mon côté ouvert. Ma vue sera pour vous comme un bâton sur lequel vous vous appuierez. Pensez ensuite que vous n'êtes pas seule soumise à ces rudes épreuves. Dites-vous qu'elles sont communes à tous les enfants de Dieu, qui les leur ménage pour accroître leurs mérites. Voyez ; comme le prophète parle de ses tribulations dans ses saints cantiques. Il marche toujours, dit-il, avec un visage triste et abattu ; il est sec et aride comme une terre sans eau, mais il espère en Dieu. Pour se consoler et reprendre courage, il dit que ses jours passent comme l'ombre qui s'évanouit le soir; il ajoute, afin de s'exciter à les mieux employer,  qu'il les voit se flétrir et se sécher comme l'herbe des champs.

                   Puisque tous les enfants de Dieu sont soumis à des épreuves cruelles, à des peines et à des tribulations de toute sorte, puisque J'ai dû les endurer Moi-même, eh bien! Ma fille, ne les repoussez pas; acceptez-les avec reconnaissance, et désirez souffrir toujours davantage pour accroître de plus en plus vos mérites, et devenir une image frappante de votre Rédempteur. »….

 

 

             L'homme a été condamné à la souffrance à cause de sa révolte contre Dieu, et la; souffrance s'est répandue sur le monde comme une malédiction portée contre le péché. Mais quelle n'est pas la bonté et la miséricorde de Dieu! La souffrance, qui était malédiction, Il l'a rendue bénédiction pour l'homme. Il l'a rendue bénédiction, en lui permettant de mériter. Acceptez donc la souffrance, Ma fille ; elle expiera tous vos péchés et la peine due à vos péchés; acceptez la souffrance; elle vous méritera un poids éternel de gloire dans le Ciel. Ah! Ce n'est pas trop cher acheter la félicité éternelle par quelques peines passagères, par des peines d'un moment. Acceptez la souffrance; elle vous unira à Dieu sur la terre, elle vous unira à lui à jamais dans la patrie qui n'aura jamais de fin,

            Je vous ai dit que l'homme est condamné à la souffrance. Cette condamnation s'exécute chaque jour, car chaque jour tous les hommes ont à souffrir quelque peine, quelque contradiction, quelque malheur qui leur sont envoyés par Dieu.. L'homme est sur la terre comme plongé dans une mer de misère, de peine, d'amertume. Il a péché, il pèche chaque jour, il faut que chaque jour aussi il porte la croix qui doit le sauver, s'il la porte comme Je lui ai appris à la porter. Dieu lui ménage chaque jour quelque douleur pour qu'il la Lui offre en expiation de ses péchés et pour lui faire gagner le Ciel, et chaque jour il peut

aussi expier, chaque jour et ainsi mériter le ciel. Voilà pourquoi à chaque jour suffit son mal. Mais ce mal n'est un mal; c'est un bien pour celui qui l'accepte de tout

 cœur, pour celui qui reçoit ce mal et en retire le mérite qui y est enfermé, et que la patience et la soumission donnent et procurent à tous.. Heureux celui qui e murmure pas, qui élève ses yeux au  dessus de la terre, au dessus des sens pour monter jusqu'à Dieu et comprendre en Lui le mystère de la souffrance! Heureux qui ne murmure pas et Me prend pour modèle de sa conduite dans la tribulation, qui ouvre ses mains, ses pieds et son côté à la douleur! Il sera élevé par sa croix au dessus de la terre, il sera rapproché de Dieu, et sa mort sera une naissance à la vie de la gloire. »

A SUIVRE

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens