Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 06:18

         Enseignement divin sur la Grâce -suite 2/7

 

             « Je ne sais si je m'exprime bien, mais je, ne sais pas m'exprimer autrement. J'écris selon l'intelligence qui m'a été accordée des paroles du Sauveur Jésus.

 

                    Je continue: « Parmi les grâces que Dieu accorde à chacun pour son utilité personnelle, on en distingue de deux sortes: celles qu'Il accorde pour la sanctification et la bonté de tous les actes et celles qui constituent en l'âme un état, une manière d'être, ou autrement dit les grâces actuelles et les grâces  sanctifiantes.

 

             Qu'est-ce que la grâce actuelle ? Avant de répondre à cela, Je dois vous rappeler, Ma fille, que l'homme par lui-même ne peut rien faire de méritoire pour le ciel sans la grâce de Dieu, Après cela, vous eomprendrez aisément ce que c'est que la grâce actuelle. La grâce actuelle est un secours passager que Dieu donne à l'homme pour connaître, vouloir ou faire un bien surnaturel, en l'excitant et l'aidant à cette connaissance, à ce vouloir, à cette action.

               C'est un secours nécessaire à l'homme que le péché a rempli de faiblesse et qui se trouve impuissant devant une fin surnaturelle. C'est un secours passager, cela le distingue de la grâce habituelle qui est en l'âme d'une manière permanente.

                J'ai ajouté, Ma fille, que ce secours excite et aide l'homme, pour vous marquer que ce secours le dispose à l'action et le soutient quand il l’accomplit. Pour quelle action ce secours est-il donné à l'homme? Pour une action intérieure ou extérieure. Or, pour toute action, il y a deux choses: la disposition à l'action et l'accomplissement de l'action. Dans la disposition à l'action, c'est l'intelligence de l'homme qui est précisément en jeu ; ce secours de Dieu éclaire son intelligence. Dans l'accomplissement de l'action, c'est la volonté; ce secours de Dieu excite et aide la volonté à l'accomplir. Que l'action soit intérieure, comme un acte d'amour, ou extérieure, comme un exercice de piété quelconque, pour que cette action soit bonne, il faut nécessairement le secours de Dieu, et il s'appelle la grâce actuelle. (La grâce est donnée pour un acte particulier)

 

                      La grâce actuelle est donnée à deux fins, d'abord faire pratiquer le bien, comme Je viens de vous l'indiquer; et puis, de faire éviter le mal; d'où il suit, Ma fille, que, si cette grâce est nécessaire, elle l'est pour opérer le bien, et puis pour éviter le mal.

 

                La grâce actuelle est nécessaire pour opérer le bien, pour produire des actes de foi, d'espérance et de charité surnaturels, car la foi, l'espérance et la charité sont des vertus surnaturelles, et par les seules forces de sa nature l'homme ne peut en produire les actes. Celui même qui a la grâce sanctifiante a besoin de la grâce actuelle pour produire ces actes, car cette grâce sanctifiante, comme toutes les habitudes surnaturelles que Dieu établit dans l'âme, d'une manière permanente, est à peu près pour les actions simplement naturelles les puissances et les facultés naturelles.

 

                  Il ne faut pas dire pour cela, Ma fille, que les actions des hommes qui ne sont pas précédées et aidées de la grâce sont des actions mauvaises; que l'homme, sans la grâce, ne peut rien faire de bien; mais, en vérité, sans la grâce il ne peut rien faire de méritoire pour le ciel.

 

La grâce actuelle est nécessaire pour faire le bien, et aussi pour éviter le mal.

 

                      Oui, Ma fille, elle est nécessaire même à l'homme qui est en état de grâce, et sans cette grâce actuelle il lui est impossible de passer un long temps sans tomber dans le  péché véniel. Elle est nécessaire non-seulement pour éviter le péché véniel, mais encore le péché mortel. Pour éviter le mal, en effet, il faut se déterminer au bien et l'accomplir; car qui n'avance pas recule, et celui qui n'amasse pas constamment dissipe. Or, pour se déterminer au bien pour faire le bien, il faut, outre la prédisposition donnée par la grâce habituelle, une excitation, et un secours actuel pour l'accomplir.

 

                      Ma fille, la grâce actuelle ne vous manquera jamais; recevez-là et servez-vous en selon le dessein de Dieu. Ainsi vous éviterez le mal et vous pratiquerez le bien. Je ne veux point vous retenir plus longtemps; demain, revenez près de Moi, je vous parlerai de la grâce sanctifiante. Je vous dirai quelles sont ses causes, sa nature et les effets qu'elle produit dans l'âme. » A suivre

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens