Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 10:49

LITURGIE: RETROUVONS LE BON GOÛT ET LE BON SENS!( sandro magister settimo caelo)

Le “traditionalisme” et le “progressisme” sont les deux revers d’une même médaille : l’un et l’autre relèvent davantage d’une question de psychisme que d’une compréhension de la liturgie et de la situation dans laquelle s’enfonce l’Eglise.

Dans un mouvement comme dans l’autre, on ne trouve quasiment aucune réflexion profonde sur la liturgie. C’est cette absence de réflexion qui conduit à dénaturer la liturgie en l’encombrant de ce qui lui est fondamentalement étranger : les célébrations sont encombrées par le dépouillement et l’ “équarrissage de la liturgie” dans les milieux “progressistes” et par l’alourdissement du décorum dans les milieux “traditionalistes”. Dans les deux cas, on se contente de perpétuer sans réfléchir un apparat anti-liturgique : ici des chasubles ridiculement petites et raides, des gants de velours, des mitres parfois gigantesques... le tout hérité non de la Tradition mais des traces de la décadence de l’esprit liturgique du XIXe siècle, là des aubes-tergal, des tenues avachies, des attitudes faussement sincères, les tons de voix mièvres... le tout hérité non de Vatican II mais d’un manque de distinction qui vient s’ajouter à l’absence de formation solide.

Et au delà de tout cela, il y a un vrai problème de goût : ici le beau est confondu avec le surchargé, le solennel avec le pompeux et là le simple est identifié au négligé, le naturel avec l’irrévérence.

Ce n’est ni en ressuscitant l’esprit rococo des cours des princes-archevêques, dans ce qu’il a de plus grotesque et de plus périmé, ni en poursuivant ce qui se fait aujourd’hui dans 90% des paroisses, qu’on permettra aux fidèles de redécouvrir le véritable esprit et le sens profond de la liturgie. Bien au contraire.

La solution se trouve dans l’exemple que nous donnent les communautés (en gros, les monastères et abbayes) qui, qu’elles soient d’esprit “traditionaliste” ou d’esprit “progressiste”, mènent une vraie réflexion sur ce qu’est la liturgie et finissent tôt ou tard par se rapprocher du véritable esprit de Sacrosanctum Concilium dans leur manière de célébrer, quelle que soit la forme du rite, “ordinaire” ou “extraordinaire”.

NDLR 100 pour cent d'accord

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens