Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 07:09

 

 

Aveux de l'enfer : le démon parle de Luther et de la Réforme Édition TRC Extraits

 

Exorciste : Au nom de la Très Sainte Trinité, de l'Immaculée-Conception, de Notre Dame du Mont-Carmel, du saint curé d'Ars et de Catherine Emmerich, continue, dis ce que tu as à dire !

 

Allida,démon angélique : Il n'y a encore jamais eu un désarroi comme maintenant. Il y a bien eu au moment de la Réforme une très grande crise, mais alors c'était plutôt une scission. Les bons restèrent du bon côté et les autres passèrent tout simplement au protestantisme. Mais les luthériens (de ce temps-là) étaient encore meilleurs que les mauvais catholiques (actuels). Alors, ce fut pour l'Église un terrible passif, mais maintenant tout se trouve dans une situation bien plus funeste. Alors, la masse des gens savaient, même chez les protestants, qu'ils avaient mal agi .

 

Quand ils furent divisés en trois groupes - Luther, Calvin, Zwingle - ils comprirent bientôt que ce ne pouvait pas être la véritable Église, d'autant plus que. ces trois hommes étaient en conflit. Alors, ils voyaient bien que le catholicisme était en crise. Mais ils voyaient que les bons avaient au moins pour eux l'unité. Ils seraient alors volontiers revenus en arrière, en tout cas Luther, mais il était trop tard. Nous (il montre vers le bas) l'avions déjà trop étroitement enlacé . »

 

Al : C'est nous qui avons inspiré Luther, et c'est le vieux (Lucifer) qui a inspiré Zwingle . Celui-ci, il fallait bien que ce soit le vieux qui l'entreprît, jusqu'à ce qu'il ait levé comme une plante en serre qui pousse comme de la mauvaise herbe. Elle n'a même pas besoin de beaucoup de pluie. Comme on sait, le mal pousse et monte toujours bien plus vite

 

que le bien. Il pullule en quelque sorte, et on peut à peine le taille

 

Le bien est toujours plus dur et plus difficile. Le bien ne lève pas si facilement; et même quand il a poussé et que l'intéressé croit qu'il est déjà arrivé bien haut, il peut tout à coup dégringoler du milieu de la montagne et être obligé de recommencer à zéro. Le mal par contre pousse et pullule comme les mauvaises herbes, sans retomber. Il pousse, il monte, et personne ne peut 1'arrêter.

 

La perversion ressemble à une montagne sinistre qui obscurcit tout, empeste tout, fait la nuit sur tout, infecte tout. Quand le mal est une fois là, il ressemble à une épidémie qui emporte des foules entières. La vertu, au contraire, a beaucoup de mal à pousser. Elle n'est pas si facile, pas si attrayante, pas si répandue

 

Mais nous ne voulons pas dire cela! Que nous ayons été obligés de dire cela ! (il grogne furieusement). » ;

A suivre

NDLR Partout dans ce recueil d'exorcismes retentit un avertissement terrible de la part des damnés. « Trop Tard, trop tard,trop tard » est le cri de désespoir de l'enfer .Le démon est contraint de nous prévenir :Il faut vous convertir, prier et changer de vie,tant qu'il est encore temps.Les sursis donnés par Dieu doivent être utilisés à cela;il faut L'en remercier.Après il sera TROP TARD. Méditons l'Évangile des vierges folles qui pensaient «  avoir bien le temps.... ».Il est plus que temps d'accomplir en nos âmes les réformes nécessaires et de prévenir ceux qui dorment ou s'égarent dans les voies « des faux prophètes et des faux sauveurs »Le livre des "aveux de l'enfer" a été pour beaucoup un coup de semonce qui les a remis dans le bon chemin, juste à temps.Aidons ceux qui le font connaître: c'est une bouée de sauvetage pour ceux qui se noient.....(témoignages de prêtres, et de laïcs...)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens