Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 07:32

Mater dolorosa 2

W....., représentant fictif du Christ , a falsifié le mystère de la miséricordieuse Rédemption

Falsifier la doctrine, c'est défigurer Jésus et faire souffrir  Sa Mère et notre Mère Conséquences effroyables pour les âmes en grand danger

Conférence de Mgr Tixier de Mallerais FssPx 12 Octobre 2008 Extraits

NDLR(A propos de W.... ») Depuis 2008 combien d'horreurs,de mensonges,d'impostures,de reniements.....

 

"À peine élu Pape, il a écrit une encyclique Redemptor hominis, le Rédempteur de l’homme, où il propage la théorie de la rédemption universelle, tous les hommes sont rachetés et sauvés. C’est ça la rédemption universelle, non seulement que Jésus a souffert pour tous, mais que tous sont sauvés  ! Je cite, il a écrit dans Redemptor, le 4 mars 1979 : « Tout homme devenu participant de la plénitude du mystère, – ça c’est dès l’instant de sa conception près du cœur de sa mère, tout homme dès sa conception dans le sein de sa maman est participant de la plénitude du mystère de la rédemption » c’est lui qui dit ça. Où, posez la question, où parle-t-on du baptême, à quoi bon être baptisé ? Où est-il question de l’incorporation au Christ par le baptême. Jean Paul II ne parlait même pas du Baptême, dans son encyclique ! Ensuite Jean Paul II, dans son message aux chrétiens à Manille, aux Philippines, le 21 février 1981, déclarait : « Dans l’Esprit-Saint chaque personne et chaque peuple sont devenus par la Croix et la Résurrection du Christ, des enfants de Dieu, des participants de la nature divine et les héritiers de la vie éternelle. » Fin de citation. Donc je répète : Dans l’Esprit-Saint – très bien – chaque personne et chaque peuple sont devenus … des enfants de Dieu, c’est tout ! On ne parle pas du baptême, on ne parle pas de la conversion, on ne parle pas de l’entrée dans l’Église Catholique, non, chaque personne, chaque peuple sont devenus des enfants de Dieu, par la Croix, par la Résurrection du Christ, participant à la nature divine et héritiers de la vie éternelle. Ce sont des choses fausses ! Ce sont des quasi-hérésies. Pour recevoir les fruits de la Rédemption, il faut croire à Jésus-Christ dans Sa Divinité, il faut recevoir le baptême. C’est pas, tous les hommes, c’est pas chaque homme. C’est seulement ceux qui l’ont reçu. À ceux qui l’ont reçu, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ! Saint Jean dans son Évangile. C’est élémentaire : à ceux qui l’ont reçu, pas aux autres ! Donc voyez, Jean Paul II prêchait l’hérésie.

 

Ensuite, deuxième chose, la publication du nouveau code de droit canonique, le droit de l’Église, la collection de toutes les lois de l’Église publié le 25 janvier 1983. Alors, où il y avait des choses, par exemple, le double sujet du pouvoir suprême dans l’Église ; jusqu’à présent, on l’a appris au catéchisme, il y a un seul chef de l’Église, le Pape, le vicaire de Jésus-Christ.

Maintenant, il y avait deux, deux têtes, deux chefs suprêmes de l’Église. D’un coté le Pape et d’autre part le collège des évêques présidé par le Pape. Voilà , un double sujet du pouvoir suprême dans l’Église. Autrement dit, les évêques pourrait dire toujours au Pape, mais, Très Saint Père, vous ne nous appelez pas à gouverner l’Église avec vous, et pourtant nous sommes le chef de file avec vous : la collégialité. Ensuite, l’Église communion, dans le nouveau droit canon que j’utilise, communion. L’Église forme une hiérarchie, avec un clergé qui dirige les simples fidèles, avec une hiérarchie donc, l’Église est une communion, donc une démocratie où chacun a une certaine participation au Sacerdoce de Jésus-Christ. Tous sont membres du peuple de Dieu et participent à leur manière aux triples pouvoirs du Christ, sacerdotal, prophétique et royal ; donc tous les fidèles participent aux triples pouvoirs du Christ, sacerdotale, prophétique et royal. Alors laquelle ?

Ensuite la place de l’œcuménisme ; Jean-Paul II insistait sur l’œcuménisme dans le nouveau droit canon, par exemple, sur les mariages avec les protestants ou les non-chrétiens. Autrefois l’Église était très stricte pour permettre de tels mariages, l’Église ne permettait pas les mariages avec ceux qui ne sont pas catholiques à cause des enfants ; il fallait que les enfants soient éduqués dans la foi catholique. C’était une promesse, chacun des deux époux promettait que tous les enfants seraient baptisés catholiques et éduqués catholiques. Dans le nouveau droit canon, ce n’est plus ça. Ce n’est plus ça. Il n’y a plus d’exigence pour protéger la foi des enfants........

"On pourrait en dire très long sur ces scandaleuses défigurations de la doctrine qui font tant pleurer la Mère de Dieu à La Salette et autres lieux bénis par Sa présence compatissante.

 

Parce Domine

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens