Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 07:03

Le saint Nom de Marie

La Cité mystique de Dieu ** Bienheurese Marie d'Agreda Ed Tequi

 

" 334.. Il fut déterminé dans le consistoire et le tribunal divin de la Très-Sainte Trinité, de donner le nom à l'enfant Reine; et comme il n'en est point de légitime et de propre que celui qui est imposé dans l'Être immuable de Dieu, où toutes choses se distribuent et s'ordonnent avec équité , poids et mesure, et avec une sagesse infinie, sa Majesté le lui voulut imposer et donner par Lui - même dans le ciel, où Elle manifesta aux esprits angéliques que les Trois Personnes divines, dès le commencement et avant tous les siècles, avaient décrété et formé le très-doux Nom de Jésus pour le Fils, et celui de Marie pour la Mère, et que dans toutes les éternités Elles avaient pris leur complaisance en eux, et les avaient gravés en leur mémoire éternelle, les ayant présents en toutes les choses auxquelles elles avaient donné l'être, parce qu'elles les créaient pour leur service. Les saints anges connaissaient ces mystères, et plusieurs autres ouïrent une voix sortant du Trône, qui disait en la Personne du Père éternel: « Notre élue se doit appeler Marie, et ce nom doit être merveilleux et magnifique; ceux qui l'invoqueront avec une affection « sincère  », recevront des grâces très-abon« dantes; ceux qui l'auront en vénération et le prononceront avec respect seront consolés et vivifiés, et tous trouveront,en lui le remède à leurs maux, « des trésors pour s'enrichir, et la lumière pour les « conduire à la vie éternelle.

Il sera terrible contre l'enfer, il écrasera la tête du serpent, et remportera d'insignes victoires sur les princes des ténèbres. Le. Seigneur commanda aux esprits angéliques d'annoncer cet heureux nom à sainte Anne, afin que ce qui avait été confirmé dans le ciel fût exécuté sur la terre.

La divine enfant prosternée devant le trône, rendit de très-humbles actions de grâces à l'Êtré éternel, et elle reçut le nom avec d'admirables et très-doux cantiques. S'il fallait écrire les prérogatives et les grâces qui lui furent accordées, il en faudrait faire plusieurs volumes . Les saints anges adorèrent, et reconnurent encore dans le trône du Très-Haut la très-sainte Marie; pour celle qui devait être la Mère du Verbe, leur Reine et leur Maîtresse; et ils en honorèrent le nom en se prosternant à la prononciation que la voix du Père éternel en fit; et cette voix sortait du Trône et ceux qui avaient ce nom sur leur sein pour devise, s'y distinguèrent, chantant tous des cantiques de louanges pour de si grands et si cachés mystères; cette jeune Reine ignorant toujours la cause de tout, ce qu'elle connaissait, parce que la dignité de Mère du Verbe incarné ne lui fut manifestée qu'au temps de l'Incarnation. Les mêmes anges qui l'avaient portée dans le ciel empyrée, la remirent avec la même joie et le même honneur entre les bras de sainte Anne, à laquelle ce succès et l'absence de sa fille furent aussi cachés ; parce qu'un ange de sa garde occupa sa place, ayant pris un corps aérien pour cet effet. Outre que pendant un assez long temps que la divine enfant fut dans le ciel empyrée, sa mère Anne eut une extase d'une très- haute contemplation »

Laudate Mariam

 

*Ce livre est un trésor qui vous ouvrira le Ciel et toutes les merveilles que fit la Très Sainte Trinité pour la très sainte Vierge Marie et pour "nous les hommes et pour notre salut"

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens