Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 09:11

PAROLE HUMAINE et Sainte Écriture

Suivant une conception commune dans l'antiquité, le monde biblique ne voit pas seulement dans la parole humaine un vain son, un simple moyen de communication entre les hommes : la parole exprime la personne, participe à son dynamisme, est douée en quelque sorte d'efficacité. D'où son importance dans la conduite de la vie : suivant sa qualité, elle renferme, pour qui la prononce, honneur ou confusion (Si 5, l 3); mort et vie sont en son pouvoir (Pr l 8,21). Pour juger de la valeur d'un homme, elle est donc comme la pierre de touche qui permet de l'éprouver (Si 27,4-7). On comprend que les maîtres de sagesse en inculquent le bon usage et en dénoncent les défauts : le Nouveau Testament ne fera que reprendre sur ce point l'enseignement de l'Ancien Testament

1. Du mauvais usage de la parole. -

Voici d'abord le bavard, qui se fait détester (Si 20,5-8); le sot, que l'on reconnaît à ses écarts de langage (20,I8) ; le faux ami, qui n'offre pour consolation que des « paroles de vent » (Jb l 2,6). Mais il y a pire : c'est la parole des méchants, qui est une embûche sanguinaire (Pr I2,6). Le sage doit se garder de la médisance (Si 5,14), car la langue fait plus de victimes que l'épée (Pr I2,I8; Si 28,I7s). Les paroles .des rapporteurs sont souvent accueillies « comme des friandises » (Pr 26,22), mais elles blessent cruelIement : les psalmistes, avec l'accent des gens qui ont beaucoup souffert, dénoncent constamment la médisance et la calomnie qui les atteignent (Ps 5, l 0; I0,7). Dans le Nouveau Testament l'épître de Jacques reprend ces mêmes conseils sur les écarts de paroles (Jc 3,2-12). D'autres périls sont d'ailleurs à craindre, notamment les paroles impures (Si 23,I2-2I) et les faux serments. La loi mosaïque interdisait ceux-ci (Ex 20,7; Nb 30,3; Dt 23,22 ... ). De crainte qu'on n'en prête inconsidérément, le Siracide en vient à conseiller de restreindre le nombre des serments (Si 23,7-II). Finalement, Jésus enseignera un idéal de sincérité qui rendra les serments inutiles (Mt 5, 33) et cet idéal sera retenu par l'Église apostolique (Jc 5,12; 2 Co 1,17s). Parmi les péchés de parole, on peut enfin mentionner la confiance superstitieuse en son efficacité magique. Fréquente dans l'ancien Orient, connue dans le milieu biblique (parole de mauvais augure : Nb 22,6; parole de revenant : (Is 29,4), elle est interdite par la Loi sous peine de mort au même titre que les autres opérations magiques (Lv 20,6.27).

2. Du bon usage de la parole.

A l'inverse des pécheurs et des sots, les sages doivent savoir régler exactement leurs paroles. C'est un trésor et une joie qu'une parole dite à propos, une réponse opportune (Pr 15,23; 25,11), car « il y a un temps pour se taire et un temps pour parler» (Qo 3,7). Il faut donc con tenir ses paroles (Si 1,24), user dans son langage de balances et de poids, et mettre un verrou à sa bouche (Si 28,25; Ps 39,2; 141.3), être lent à parler (Jc 1,19). A cette mesure, il faut joindre encore la sagesse et la bonté, comme fait la femme parfaite (Pr 3 r ,26). Alors, la parole humaine est comme une eau profonde, un torrent débordant, une source de vie (Pr 18,4; .cf Dt 32,IS); car la bouche parle de l'abondance du cœur, de sorte que l'homme bon tire du sien un trésor (Lc 6,45). Parlant sous l'action de l'Esprit-Saint, il peut édifier, exhorter et consoler ses frères (1 Co 14,3), car sa parole d'homme exprime alors la Parole de Dieu. AF & PC A suivre

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens