Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 09:30

Le thème de la réconciliation dans la Sainte Écriture

« Alors se fera la paix la réconciliation de Dieu avec les hommes » (Notre Dame dans le secret de La Salette)

Dès l'Ancien Testament, Dieu a préludé à la réconciliation des hommes avec Lui, en ne cessant pas de leur offrir Son pardon. Il s'est révélé Lui-même comme le « Dieu de tendresse et de pitié » (Ex 34,6), qui revient volontiers de l'ardeur de Sa colère » (Ps 85,4; cf 103,8-12) et parle de paix à Son peuple (cf Ps 85,9). C'est bien une réconciliation - même si le mot n'est pas utilisé - que Yahweh propose à Son épouse infidèle (Os 2,16-22), à Ses enfants rebelles (Ez 18 ,31).

Et tous les rites d'expiation: du culte mosaïque, ordonnés à la purification des fautes les plus variées, visaient finalement la réconciliation de l'homme avec Dieu.

Pourtant, le temps n'était pas encore venu de la complète rémission des péchés, et les fidèles du vrai Dieu restaient dans l'attente de quelque chose de meilleur (cf 2 M 1,5; 7,33; 8,29)· La réconciliation parfaite et définitive a été accomplie par le Christ- Jésus, « le Médiateur entre Dieu et les hommes» (1 Tm 2,5), et elle n'est d'ailleurs qu'un aspect de son œuvre de rédemption. Il reste pourtant légitime d'envisager le mystère du salut, à ce point de vue spécial, à la lumière de quelques textes de saint Paul (Rm 5, lO; 2 Co 5,18ss; Ep 2,16s; Col 1,20) : tel est l'objet propre de ces lignes.

I. NOTRE RÉCONCILIATION AVEC DIEU PAR LE CHRIST

1. L'initiative de Dieu.

- Par lui-même, l'homme est incapable de se réconcilier avec le Créateur qu'il a offensé par son péché(de désobéissance) L'action de Dieu est ici première et décisive, « et le tout vient de Dieu qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ » (2 Co 5,18). Lui nous aimait déjà quand nous étions ses « ennemis » (Rm 5,10), et c'est alors que Son Fils « est mort pour nous » (5,8).

Le mystère de notre réconciliation rejoint celui de la Croix (cf Ep 2,16) et du « grand amour» dont nous avons été aimés (cf Ep 2,4).

 

2. Les effets de la réconciliation. - Dieu ne tient plus compte, désormais, des fautes des hommes (cf 2 Co 5,19). Mais loin que ce soit là une simple fiction juridique, l'action de Dieu est plutôt, au dire de saint Paul, comme « une nouvelle création » (2 Co 5,17). La réconciliation implique un renouvellement complet pour ceux qui en bénéficient, et coïncide avec la justification (Rm 5,9), la sanctification (Col 1,21). Jusqu'ici ennemis de Dieu par notre conduite mauvaise (Rm 1,30; 8,7), nous pouvons maintenant « nous glorifier en Dieu » (Rm 5,11), qui veut nous « faire paraître devant Lui saints, sans tache et sans reproche» (Col 1,22) ; nous avons tous, en un seul Esprit, accès auprès du Père (Ep 2,18).

3. « Le ministère de la réconciliation » - Toute l'œuvre du salut est déjà accomplie de la part de Dieu, mais, à un autre point de vue, elle se poursuit actuellement jusqu'à la parousie, et Paul peut définir l'activité apostolique comme « le ministère de la reconciliation » (2 Co 5,18). « En ambassade pour le Christ », les Apôtres sont les messagers de 1a parole de la réconciliation» (5,19s). Un ancien papyrus parle même ici de « l'évangile de la réconciliationli (cf Ep 6,15 : « l'Évangile de la paix »). Dans leur ministère, les serviteurs de l'Évangile s'appliqueront donc, à l'exemple de Paul, à être pour leur part les artisans de la paix qu'ils annoncent II (Co 6,4-13). 4 L'acceuil du don de Dieu. - Du fait que Dieu est l'auteur premier et principal de la réconci1iation, il ne s'ensuit pas que l'homme ait ici une attitude purement passive: il doit accueillir le don de Dieu. L'action divine divine n'exerce son efficacité que pour ceux veulent bien y consentir par la foi. De là le cri pressant de St Paul : « Nous vous en supplions ,au Nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co 5 ,20).

II. LA RÉCONCILIATION UNIVERSELLE

1. La création réconciliée.

2. En parlant de la réconciliation du monde (2 Co 5,19; Rm II,15), Saint Paul envisageait surtout jusqu'ici les hommes pécheurs. Dans les lettres de la Captivité, en Colossiens et Éphésiens, l'horizon de l'Apôtre s'élargit. La réconciliation semble désigner le salut collectif de l'univers. Parfaitement réconciliés avec Dieu, les êtres sont réconciliés entre eux (Col 1,20). Enfin le monde matériel lui-même apparaît solidaire. de l'homme, de son relèvement. comme il le fut de sa chute (cf Rm 8,19-22). C'en est même fini de l'attitude hostile que pouvaient prendre à notre égard' les puissances angéliques sous le régime périmé de la Loi (cf Col 2,15).

2. La réconciliation des Juifs et des païens. "Paul couronne son enseignement en Ep 2,11~22. L'action du Christ « notre paix» (2,14) y est mise en pleine lumière, et surtout les merveilleux bienfaits qu'iL procure aux païens d'hier: ils sont maintenant intégrés au peuple élu au même titre que les Juifs, l'ère de la séparation et de la haine est terminée, tous les hommes ne forment plus, dans le Christ, qu'un seul Corps (2, 16), un seul Temple saint (2,21). Peu importent à l'Apôtre des nations les souffrances glorieuses que lui attire l'annonce de ce mystère (Ep .3,1-13).

Saint Paul a été le théologien inspiré et le ministre infatiguable de la réconciliation, mais c'est Jésus qui, par Son sacrifice, en a été l'artisan « dans Son Corps de chair» (Col 1,22) ; et le premier, il en a aussi souligné les exigences profondes : le pécheur réconcilié par Dieu ne peut lui rendre un culte agréable s'il ne va d'abord se réconcilier lui-même avec son frère (Mt 5,23 S). L.R

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens