Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 07:43

« Ta Mort comme la conclusion à une longue lettre »

NSJC à Carmela Carabelli

Dimanche 28 avril 1968

Jésus -Ma fille bien-aimée, Je vais te parler d'un sujet aussi important que délicat, auquel beaucoup évitent de penser, mais qu'ils devront forcément rencontrer un jour.

J'entends te parler de la mort. Un jour viendra où, même si tu ne veux pas y songer, ta vie sur cette terre sera terminée. Si tu es malade, les médicaments et les soins les plus variés et les plus délicats ne serviront à rien: tu devras quitter la terre pour toujours.

La période d'épreuve sera finie et pour toi commencera la nouvelle Vie, la vraie, qui sera comme tu la veux maintenant.

Eh bien, comment sera ta mort? D'elle, peut dépendre ton Éternité. Comment voudrais-tu qu'elle soit ? Tu aurais heau la vouloir sereine et tranquille, tu ne dois pas oublier que la mort est la ruine de la vie humaine; Elle apportera avec elle la destruction et la souffrance, plus ou moins grandes selon le degré de connaissance que tu en auras.

Elle sera sereine dans la mesure où tu sauras supporter la souffrance, dans la mesure où tu seras spirituellement préparée, et moralement forte pour l'accepter. CE SERA COMME LA CONCLUSION D'UNE LONGUE LETTRE Ce sera un réconfort pour toi que d'être entourée de ceux qui te sont chers ; mais comme ils ne pourront rien faire pour toi, leur présence te sera peut-être plus un peine qu'un réconfort. 

Pour toi, l'unique joie sera ton Dieu, la paix de ta conscience, le désir du Paradis. Il te sera facile de penser à ces réalités si, durant toute ton existence, elles ont été l'objet de réflexions et de méditations. Alors, ce sera comme la conclusion d'une longue lettre que tu auras écrite, jour après jour en l'adressant au Père.

Veux-tu que ta mort soit sereine? Fais en sorte que ta vie soit digne de Lui être offerte. Tu écris des pages et des pages de ce cahier d'une manière ordonnée et si par hasard , tu dois corriger ou tacher les feuilles, cela te déplaît.

Eh bien, comporte-toi aussi de la même manière dans ta vie spirituelle. Que les pages de ta vie,jour après jour, rédigées dans l'Esprit de Dieu soient aussi ordonnées et propres.Qu'elles soient riches d'actes de bonté et de bonnes œuvres, afin que le Cœur du Père ait à s'en réjouir et à t'en récompenser à leur conclusion. Accomplis tes œuvres à la lumière de l'Éternité.

Que la pensée de la mort te soit familière. Elle est la sœur pleine de bonté qui ouvre les Portes du Ciel, même si elle est inexorable et ne fait acception de personne. JE DOIS MOURIR Même si elle ne se fait pas annoncer, tu dois l'attendre chaque jour, parce que tu es sûre qu'elle viendra.

Si tu la regardes avec sérénité et l'attends avec impatience, il te sera facile de bien l'accueillir quand elle arrivera. Si tu n'y penses pas et ne te prépares pas à sa venue, elle viendra quand même et ce sera tant pis pour toi. Que te soit donc familière cette pensée : «Je dois mourir» et tu verras comme changeront bien des choses à sa lumière. Tu te chagrines peut-être parce que tu reçois peu d'affection de la part de personnes à qui tu as tout donné? Ne t'inquiète pas, la mort raffermira ces sentiments, car en vous retrouvant au Ciel, tes enfants, ceux qui te sont chers, les personnes aimées et comblées de bienfaits par toi, t'aimeront vraiment pour toujours. Si, maintenant, elles se sont éloignée de toi, ce n'est qu'une situation provisoire. Tu t'affliges parce que tu voudrais résoudre tes problèmes d'intérêt familial et que tu ne te vois pas aidée.

Adresse-toi à ceux qui sont déjà arrivés au Port, fais confiance à la Providence et va de l'avant avec bonne volonté, jour après jour. Ce que tu n'arriveras pas à faire, toi, d'autres le feront. Toi, fais tout ce qui est en ton pouvoir et accomplis-le avec une intention droite. Ne t'attends pas à des remerciements, n'attends rien de personne, mais attends de Dieu seul la Récompense Eternelle. Agis toujours pour Sa Gloire et Lui te glorifiera un jour, comme le Père M'a glorifié, Moi, car J'ai toujours cherché Sa Gloire. Tu ne sais où tu mourras, mais sache que, quel que soit l'endroit où tu seras à ce moment-là, Je serai près de toi. Et si tu t'habitues à penser à Moi, tu sentiras avec plus d'efficacité Ma Présence et Mon Secours. Tu ne sais pas quand sonnera pour toi la dernière heure; mais si, pour toi, vivre ou mourir a été indifférent, pourvu que s'accomplisse la Volonté de Dieu, tu seras contente quand arrivera cette heure, parce que la mort sera pour toi le dernier acte d'offrande et d'adhésion à Sa Sainte Volonté.

 

Tu ne seras pas seule au dernier instant.Rappelle- toi que tu ne seras pas seule au dernier instant.Avec Moi,il y aura Ma Mère que tu as tant aimée durant toute ta vie ; il y aura ton Ange Gardien, Saint Joseph qui protège de façon particulière Ses dévots en cette dernière Heure, et il y aura ceux que tu aimes, qui t'ont précédée, et sont désireux de te voir enfin avec eux, Ce désir ne leur ôte pas une partie de leur bonheur, parce qu'en Dieu, ils jouissent infiniment de tout bien et cela ne peut leur manquer; mais il s'ajoutera de la joie à la joie par le fait de savoir que d'autres âmes s'ajouteront à la foule des Saints.

Vis donc, sereine et confiante, dans cette pensée, en évitant le mal et en faisant le bien. Ne désire pas, jusqu'à en souffrir, des choses qui ne sont pas indispensables pour atteindre le but.

Ne te trouble pas pour ce qui vient à te manquer et que tu n'emporteras pas dans l'au-delà. S'il t'est permis de désirer la mort pour être enfin avec ton Dieu, accepte cependant de continuer à vivre, même au milieu de la souffrance. Comme elle est source de mérites, tu dois l'accepter comme un don de Dieu.

La mort sera la grande libération qui t'ouvrira, triomphante,les Portes du Ciel. Lie amitié avec elle, et partout où tu la rencontreras, qu'elle soit toujours la bienvenue. »

 

Dans la guerre terrifiante actuelle,nul ne peut se dire non concerné par la souffrance et les impuissances de la mort.

Une seule précaution à prendre tant qu'il est temps:L'état de grâce et tout le reste est l'affaire du Bon Dieu.A suivre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens