Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 07:00

Les causes de l'erreur

R.Verneaux Cours de philosophie thomiste Beauchesne

« Que l'homme soit faillible par nature, cela n'entraîne pas qu'il se trompe dans tel ou tel cas particulier, ni même qu'il se trompe jamais en quelque cas que ce soit.

Entre la simple possibilité de l'erreur et le fait d'errer, il y a un abîme. Pour passer de l'une à l'autre, il faut une cause. Mais à prendre les choses en toute rigueur, l'erreur n'a pas de cause. Elle n'en a pas besoin, elle ne peut même en avoir, parce qu'elle n'est rien de positif. Comme le mal en général, dont elle est une espèce,en elle-même elle n'est rien; pur manque ou privation.

Elle manifeste seulement un défaut dans l'intelligence, défaut de connaissance, d'attention, de conscience, qui ,lui non plus, n'étant rien ne peut rien produire. Ce qui requiert une cause, c'est le jugement.

Quand donc on parle des causes de l'erreur, il s'agit des causes du jugement faux. Mais encore faut-il préciser. Nous prenons pour accordé que le jugement est un acte intellectuel; sa cause est donc l'intelligence. Mais l'intelligence laissée à elle-même et suivant les lois de sa nature, ne se tromperait pas, car elle est un appétit de vérité et ne se satisfait que de l'évidence.

Les causes de l'erreur sont donc à chercher hors de l'intelligence, et la question en définitive est celle-ci : quels sont les facteurs qui amènent l'intelligence à porter un jugement faux? La seule fonction qui puisse agir directement sur l'intelligence, parce qu'elle est de même ordre, est la volonté. Toute erreur est donc volontaire? Oui, mais non pas dans le sens qu'on donne couramment à ce mot. On pourrait dire tout aussi bien que l'erreur n'est pas volontaire, car elle n'est jamais voulue formellement, c'est-à-dire en elle-même et pour elle-même. L'erreur n'est pas voulue pour deux raisons. D'une part, cela supposerait qu'elle est connue, et si elle était connue, elle s'évanouirait. D'autre part elle est un mal, et le mal ne peut être l'objet d'une intention, il est toujours « praeter intentionem »

Qu'est-ce donc qui est voulu dans le jugement faux? Non pas la fausseté, mais le jugement. En effet, le jugement est un bien, même s'il est faux, parce qu'il met fin à la recherche, au doute, à l'inquiétude. L'erreur résulte donc d'une hâte à juger, ce qui était d'ailleurs impliqué dans l'idée de préjugé. C'est ce que Descartes appelait la «précipitation », et saint Thomas la « présomption ». « Certes, l'idée de péché doit être prise très largement. La volonté, de juger malgré l'absence d'évidence n'est pas toujours délibérée, elle l'est même rarement.  puisqu'il y a des degrés de fermeté dans le jugement, il est clair qu'on s'engage moins dans l'erreur en posant son jugement comme une opinion que comme une certitude. Cependant, il n'y a pas d'erreur qui soit tout à fait irresponsable, au moins « in causa », comme disent les moralistes, car on peut toujours suspendre son jugement jusqu'à plus ample informé.

Enfin, la sensibilité constitue une cause d'erreur qui, pour n'être qu'indirecte, n'en est pas moins la principale: elle « induit en erreur », comme on dit très justement. La sensibilité n'agit pas directement sur les fonctions supérieures, intelligence et volonté, parce qu'elle n'est pas de même ordre. Mais les sens fournissent à l'intelligence ses objets, et les tendances sensibles pèsent sur la volonté. Or les sens peuvent tromper sur tout ce qui n'est pas leur objet propre. L'imagination construit des représentations qui ne correspondent pas à la réalité. La mémoire est défaillante et souvent recouverte par l'imagination. Pire que tout cela encore, les passions orientent l'attention selon ce qui leur convient. La « prévention » que Descartes mettait sur le même pied que la précipitation, est source la plus fréquente de nos erreurs et elle résulte de l'affectivité..... »à suivre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens