Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 07:47

 Les  miracles du Christ-

Suite-4/4     

4) La Transfiguration du Christ.

"Six jours après, Jésus prend avec Lui Pierre, Jacques, et Jean son frère, et les emmène, à l'écart, sur une haute montagne. Mt 17:2- Et Il fut transfiguré devant eux : Son visage resplendit comme le soleil, et Ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Mt 17:3- Et voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec Lui. Mt 17:4- Pierre alors, prenant la parole, dit à Jésus : " Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ; si Tu le veux, je vais faire ici trois tentes, une pour Toi, une pour Moïse et une pour Élie. " Mt 17:5- Comme Il parlait encore, voici qu'une nuée lumineuse les prit sous son ombre, et voici qu'une voix disait de la nuée : " Celui-ci est Mon Fils Bien-Aimé, qui a toute Ma faveur, écoutez-Le. " Mt 17:6- A cette voix, les disciples tombèrent sur leurs faces, tout effrayés."

              Ce prodige mérite une mention spéciale; car il est le seul que le Christ, dans le cours de Sa vie, ait accompli en faveur de Lui-même, encore que Son intention primordiale, à n'en pas douter, ait été de procurer à Ses Apôtres privilégiés un nouvel enseignement. Puis,alors que tout miracle est un  « événement anormal » puisqu'il comporte une suspension partielle et momentanée des lois ordinaires de la Nature, la Transfiguration fut, au contraire, pour Jésus, la cessation d'une "anomalie" devenue habituelle, et le retour pour un instant seulement, à l'état qui, normalement, aurait dû être le Sien.        

    En effet, le Verbe incarné dont l'Âme jouissait de la Vision béatifique, ne devait-Il pas laisser Son Corps participer Lui-même à la gloire des Bienheureux parvenus au terme de leur destinée?          C'est exceptionnellement et en vertu d'une contrainte volontaire, que ce Corps fut privé de ces prérogatives, et qu'il fut soumis aux souffrances et à la mort, réduit à la condition des hommes « encore en chemin » vers la béatitude.

La Transfiguration fut une courte interruption de cette « violence » que le Dieu-Homme infligeait délibérément à Son Corps. Pourquoi cette manifestation?            

Pourquoi fut-elle si brève, et ne se déroula-t-elle que devant un si petit nombre de témoins?         

  Le Christ, à la veille de Sa Passion, avait-Il besoin d'être encouragé par le spectacle et un petit avant-goût de la récompense promise? Ce serait supposer chez Lui l'absence d'une claire vue de l'au-delà, incompatible avec Sa Divinité.          

Par contre, que cette vision était utile aux Apôtres dont la Foi et l'Espérance allaient subir un rude choc dans « le scandale de la Croix ! » Trois d'entre eux seulement, il est vrai, furent admis à la joie de contempler le Fils de l'Homme dans ce prélude de Sa splendeur prochaine; et encore leur fut-il intimé de n'en parler à personne jusqu'au lendemain de Sa Résurrection.

         Faudrait-il chercher des explications à ces prédilections de Jésus? Il était des secrets qu'Il réservait à Ses plus intimes, les chargeant de les divulguer seulement au jour que Lui-même jugeait opportun.            

Du nombre des privilégiés était du moins Pierre, dont la Foi ne devait point défaillir, qui devait affermir celle de ses frères, et qui garderait de cette scène plus qu'un souvenir ému, un argument pour renforcer ses propres convictions et proclamer la Divinité de Jésus-Christ. »   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens