Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 14:34

Conseils et consolations aux âmes de bonne volonté.

Amour affectif et amour effectif

NSJC à Marie Lataste- (en religion Sœur Marie du Sacré-Cœur) Ed Tequi

Je me trouvais un jour dans un état qui me parut déplorable. Je ne sentais pas en moi de sentiments affectueux pour le Sauveur Jésus. Au souvenir de mes péchés, je n'éprouvais pas de douleur dans mon âme, et j'accomplissais mes actions pendant cette journée sans les offrir au Bon Dieu. En examinant mon état pendant ce jour, je me vis telle que je viens de le dire et je m'attristai; je tombai à genoux, priant le Sauveur Jésus d'avoir pitié de moi. Il me sembla aussitôt entendre Sa voix dans mon cœur.

Voici ce qu'Il me dit : " Vous vous trompez, si vous pensez ne point M'aimer parce que vous ne pouvez prier avec attention, parce que votre esprit est distrait et dans la sécheresse; parce que votre cœur n'éprouve point pour Moi des sentiments affectueux. Quand vous serez dans cet état, rappelez-vous ce que J'ai dit lorsque J'étais sur la terre: » Celui qui M'aime garde Mes commandements. Car l'amour se montre plus par des actes que par des sentiments. » Les sentiments ne dépendent pas toujours de vous; quelquefois même Je me plais à les retirer d'une âme pour l'éprouver; mais Je ne l'empêche pas d'accomplir Ma loi, d'être fidèle à Mes commandements; si quelquefois elle ne peut Me témoigner son amour affectif, elle peut toujours Me témoigner son amour effectif. Ainsi donc, Ma fille, pourvu que vous ne vouliez point vous séparer de Moi par le péché, pourvu que vous désiriez Me demeurer toujours unie par l'ohservation de Mes préceptes, pourvu que vous priiez, parce que vous connaissez votre misère et Ma bonté, soyez calme et tranquille, vous Me prouvez ainsi votre amour d'une manière suffisante.

«  Vous vous trompez aussi, si vous pensez n'avoir point la contrition de vos péchés, parce qu'en vous les rappelant vous ne ressentez pas en vous une douleur sensible de ces péchés. La marque d'une contrition sincère, la contrition elle-même, est dans la haine et la détestation des péchés passés et dans l'intention de ne plus pêcher à l'avenir Voilà la contrition. La contrition ne requiert nullement qu'on verse des pleurs. Les larmes sont un don particulier de Dieu. Il le donne à qui Il lui plaît; Il ne le donne pas à tout le monde; mais Il donne à tous de pouvoir de détester le péché et d'avoir l'intention de ne plus pêcher car Il donne à tous ceux qui le veulent de se repentir du mal qu'ils ont fait. Ordinairement, ceux qui craignent de n'avoir point la contrition, l'ont réellement. S'ils ne l'avaient point, ils n'y aviseraient pas autant, Ainsi donc, Ma fille, tant que vous n'aurez point d'attache à vos péchés passés, tant que vous les détesterez,tant que vous serez dans l'intention véritable de ne plus pécher', soyez calme et tranquille, vous avezla contrition de vos fautes, et vous êtes dans un état qui M'est agréable ainsi qu'à Dieu Mon Père.

« Enfin, vous vous trompez, Ma fille, si vous croyez que vos actions sont sans mérite, parce que vous ne tiendrez pas toujours votre intention unie à Dieu. La faiblesse de votre nature est telle que, depuis le péché d'Adam, il est impossible pour vous comme pour tous les hommes, de vous tenir ainsi constamment unie à Dieu. Combien même est petit le nombre de ceux qui offrent en particulier à Dieu chacune de leurs actions! Tâchez d'être de ce nombre, et quand votre intention ne sera pas permanente pendant chacune de vos actions, soyez sans inquiétude, cette action sera pourtant agréable à Dieu et méritoire pour vous. Il en serait encore ainsi quand même vous n'auriez offert à Dieu vos actions que d'une manière générale au commencement de la journée, si vous n'aviez rétracté pendant cette journée d'aucune manière votre intention du matin. Il est mieux d'offrir en particulier chaque action; mais ce n'est pas un mal de ne point le faire. On ne perd point le mérite ·de ses actions en ne le faisant pas, si l'offrande générale en a été faite à Dieu. " Courage, Ma fille, et confiance en votre Dieu. Je suis votre rédempteur; Je ne vous demande que l'abandon à Ma miséricorde, la confiance en Ma bonté et l'observation de Mes commandements, que Je rends facile par l'effusion de toutes Mes grâces. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens