Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 06:54

« Mon Âme est triste à en mourir »

Lettre de Térésa Higginson à son directeur spirituel « Extrait deTérésa Higginson, servante de Dieu » ( éditions Tequi)****

 

Le mystère de L'Agonie de Jésus au jardin des oliviers

Mon Révérend Père,

Au nom de Jésus et de Marie et par obéissance, j'essaierai d'écrire quelque chose de ce qu'il a plu à Notre-Seigneur de me montrer touchant les souffrances excessives qu'Il a endurées pour nous dans sa Sainte Ame; et pourtant je sens que je ne puis rien dire, car je ne m'entends à rien quand je parle des douleurs corporelles de Jésus dans sa terrible et amère Passion - depuis longtemps les mots humains se réduisent en zéros -. Comment donc puis-je parler des souffrances de l'Ame, que le Dieu vivant déclare avoir été triste jusqu'à la mort, car elles sont trop profondes pour être exprimées et trop excessives pour que nous les comprenions? Nous savons sans doute que toutes les atrocités et les outrages, toutes les tortures et douleurs qu'Il a endurés dans son Corps adorable n'étaient qu'une ombre légère de ce qui s'effectuait dans les puissances de Sa Sainte Ame, et "pourtant ces souffrances physiques étaient si grandes qu'il n'est pas donné à l'esprit de l'homme de les comprendre. Il me semble que, lorsqu'il plaît au Dieu tout-puissant qu'une âme soit instruite sur ces effrayants mystères, Il attire cette âme en Lui-même d'une manière merveilleuse, lui donnant une surnaturelle vie et endurance. L'intelligence n'est nullement capable de comprendre ces choses. Tout ce que je sais est que je ne sais rien. C'est comme dit l'Apôtre: L'œil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu, le cœur de l'homme n'a pas compris . Ce fut dans Son Ame adorable que Jésus endura une torture égale à la peine éternelle due à chaque péché mortel distinct,· ainsi que la souffrance et le tourment fixés pour chaque péché mortel particulier. Je veux dire que chaque espèce de péché a un châtiment spécial, et Il 1es endura chacun séparément et tous ensemble. Nous sommes souvent témoins de l'effet produit par la rencontre de corps de différentes natures: voyez l'explosion causée par la rencontre de deux gaz de natures opposées; voyez comment un peu d'eau, pénétrant dans le feu qui est au centre du globe terrestre, produit des tremblements de terre, etc. Mais ces choses sont-elles aussi opposées les unes aux autres que la Sainteté et la Pureté infinies le sont au péché mortel? Pensez donc jusqu'à quel point l'Ame et le Cœur de Jésus, l'Homme-Dieu, furent déchirés, quel brisement de tout son être s'opéra lorsqu'Il se revêtit des iniquités du monde entier O mon Dieu, mon Dieu 1 Je ne sais quelle comparaison donner. De même que les fleurs ont différentes senteurs et couleurs, de même les divers péchés ont d'horribles puanteurs, chacun selon son espèce; et je crois vraiment que, si Dieu permettait que l'odeur d'un seul péché mortel d'impureté fût sentie sur la terre, tout serait empoisonné par sa fétidité.Oh ! qu'horrible est le dégoût éprouvé, même par nous pauvres pécheurs, quand nous prenons sur nous les péchés des autres ; Si nous devions nous envelopper dans un corps en décomposition, quelle effroyable répugnance nous ressentirions ? Et pourtant ceci n'est rien en comparaison du dégoût épouvantable que l'âme éprouve, car les sens du corps ne peuvent pas donner la moindre idée de ce que la partie sensitive de l'âme est capable d'endurer. Tout ce que les hommes pourraient souffrir ne serait que comme un grain de sable comparé au globe terrestre; telle est la différence entre Notre Seigneur et nous! Notre intelligence est si bornée qu'il nous faut employer ces comparaisons pour nous faire comprendre. Songez à la terreur de l'âme qui quitte cette vie en état de péché mortel et comparaît devant le Dieu tout pur pour être jugée. Oh ! quelle épouvante remplit l'Ame de Jésus quand Il prit sur Lui les péchés du monde entier, et non seulement comparut devant la Pureté infinie et la Justice infinie de Son Père Éternel, mais y fut réellement plongé. D'une part, Son intelligence comprenait Dieu dans Son Essence même,connaissait Son infinie Pureté,redoutait Sa Sainteté et Sa stricte Justice; d'autre part Il voyait. comme Lui seul peut le voir le péché dans Sa malice infinie, et Il savait qu'Il devait payer jusqu'au dernier liard. Il connaissait la haine de l'Adorable Trinité pour le péché et lisait son châtiment en Dieu. Il connaissait la basse ingratitude des pécheurs et la lâcheté de Ses amis; Il voyait tout l'enfer déchaîné contre Lui: mais qu'est-ce que tout cela ? C'est comme rien auprès de la souffrance infligée par l'impression du Doigt de la Justice de Dieu sur Lui, car Il se tordait dans l'agonîe de l'Âme sous son attouchement. Il était entraîné dans la Justice divine; tout le poids de la colère de Dieu était sur Lui. Les écluses du ciel étaient ouvertes ainsi que les fontaines des grandes eaux, et le torrent de la vengeance divine se précipitait sur Lui; les foudres de Dieu étaient lancées contre Lui. O mon Dieu, Vos paroles mêmes sont des œuvres, et ce que Vous faites est bien fait. Quand l'enfer fut créé pour punir le péché, qu'il avait bien les qualités requises pour faire son œuvre 1 Mais l'enfer n'est qu'une créature, tandis qu'ici Dieu Lui-même touche l'âme à l'effet de la faire souffrir; comment donc peut-on comparer l'un avec l'autre, sinon pour dire que, comme le Créateur est au-dessus de la créature, ainsi la souffrance causée par l'un est au-dessus de celle causée par l'autre, et à côté de la souffrance causée par Dieu, les flammes de l'enfer deviennent froides. Oh ! il me semble vraiment que ces excès dépassent l'intelligence de l'homme; nous n'avons pas de mots pour les exprimer. Ici, l'âme est lancée dans l'infini de Dieu, et nous ne savons pas réellement ce que nous savons ou, comme je l'ai déjà dit, nous ne savons rien.

Nous pouvons considérer les souffrances extérieures de Notre-Seigneur pendant Sa terrible et amère Passion et voit comment chaque différente douleur n'est qu'une ombre légère de ce qui s'accomplit dans Sa Sainte Âme triste jusqu'à la mort - voir quelque chose de son épouvante, de sa terreur - quelque chose du déchirement de Son Cœur et de Son Âme - quelque chose de Son amour. Oh ! Plus Dieu nous apprend, et moins nous pouvons dire. C'est pourquoi Marie gardait un tel silence. Son âme et son cœur étaient trop pleins pour parler, et je crois qu'elle n'aurait pu vivre si elle avait essayé de parler . …................ »

Demandant vos prières et votre bénédiction, je demeure, mon Révérend Père, Votre obéissante et dévouée enfant dans le Chef Sacré et le Cœur Sacré. »

Cette très émouvante lettre doit être lue et méditée avec reconnaissance. Chaque épisode de la Vie de Jésus,le Fils de Dieu fait homme,le Verbe fait chair est un Océan où resplendissent les merveilles que Dieu a fait pour nous, pauvres pêcheurs :Mystères de bonté de miséricorde et aussi de justice, mystère de l'union de la sainte Huamnité avec la Divinité.Nos intelligences sont trop limitées pour en avoir une vue profonde.Il faut adorer ce mystère car Dieu s'y révèle tout entier dans Sa Miséricorde et Sa Justice et s'y glorifie. « Dieu a tout fait pour Sa Gloire et l'impie pour le jour mauvais »****Taper Térésa Higginson dans recherche

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens