Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 07:36

· L'Heure de Dieu dans la Sainte Écriture

 

« La Patience est le fruit des trois grandes vertus :Foi,Espérance et Charité.Le fruit de la Patience est la Paix »Le temps est  liturgie

Dans la Bible, l'histoire se divise sans doute en époques, en mois, en jours, en heures ; mais temps. jour et heure débordent souvent cette acception chronologique et offrent une signification religieuse. Comme le temps de la visite de Yahweh ou le Jour du salut, l'heure marque les étapes décisives du dessein de Dieu.

1. L'heure eschatologique.

- L'apocalyptique juive, convaincue de la proximité des derniers temps, ceux de la plénitude, décompose le temps prévu pour l'intervention divine en jours et en/heures; tous les instants comptent quand arrive la fin. Daniel apprend que sa vision concerne « l'heure du temps » et que la colère agira «pour les heures du temps de la fin » {Dn 8,17.19), « car le temps court vers des heures» (.11,35). En fait, il y aura une heure définitive, celle de la consommation qui verra la ruine de l'Ennemi (11,40.45; cf Ap 18,10.17-I9).De même, le livre apocryphe d'Hénoch compte les heures où se succèdent les pasteurs de Juda; à Qumrân, on rêve du « temps de la fin ».

C'est dans un tel climat que Jésus annonce l'heure du triomphe final du Fils de l'Homme. Heure parfaitement inconnue des humains, c'est l'heure du jugement (Mt 24,36.44.50 p; Jn 5,25028), celle de la moisson (Ap 14,158S). Également imprévue sera l'heure des visites diverses qui annonceront l'heure dernière: épreuves générales (Ap 3,10) ou particlllières (9,15). Le croyant doit se tenir prêt pour cette heure précise quoique indéterminée (Mt 25,13). Il sait d'ailleurs que l'heure est proche, et, en un sens, déjà venue (Jn 4,23), elle est en marche (5:25.28) : c'est la « dernière heure» (1 Jn 2,18), celle de la vigilance,active (Rm 13,11), mais aussi du culte parfait, dans l'intimité du Père, par l'Esprit (Jn 4,23)·

2. L'heure messianique. - En fait, d'une façon moins spectaculaire, l'heure vient avec Jésus: l'heure de l'annonce du Royaume (peut-être Jn 2,4), surtout celle de Sa Passion et de Sa gloire qui mène à son achèvement le déroulement du plan sauveur de Dieu. Les Synoptiques la désignent d'une formule simple et solennelle : « Voici venue l'Heure, etc .. ,» (Mt 26,45 p). Moins qu'un moment précis du temps, c'est l'ensemble de la phase suprême de son activité qu'elle couronne, comme le fait l'heure de la femme dont les douleurs marquent I'apparition d'une nouvelle vie (Jn 16,21). C'est une heure de souffrance dont l'approche déclenche un rude combat intérieur (Mc 14,35). Car c'est aussi l'heure de l'Ennemi et du triomphe apparent des ténèbres ,(Lc 22,53). Mais c'est plus encore l'heure de Dieu, fixée par Lui seul, et vécue par Jésus selon la volonté du Père,venu pour faire cette volonté, Il accepte cette heure, malgré l'angoisse qu'Il en ressent (Jn 12,27) : n'est-elle pas aussi celle de Sa gloire (12,2,) et de sa pleine activité salvifique (12,24)? D'après Jean, Jésus l'appelle une fois « Mon Heure », tant Il fait Sienne cette volonté de Dieu. Il ordonne toute Son activité. de thaumaturge et de prophète en fonction de Son Heure. - Nul ne peut, pas même la mère de Jésus, déroger au plan divin et solliciter un miracle, sans que Jésus n'évoque la venue de Son heure (Jn 2,4) (pour l'affirmer ou la nier; selon les opinions divergentes des critiques). L'évangéliste généralise en parlant de «SON heure». Tout essai d'arrestation ou de lapidation est vain, tant que Son heure n'est pas venue (7,30;8,20) :les velléités humaines se brisent contre cette détermination divine. Mais, lorsque vient· « l'Heure de passer de ce monde au Père» (13,1), Heure de l'amour poussé jusqu'à son terme, le Seigneur va à la mort librement, dominant les événements.. tel un pontife accomplissant les rites de sa liturgie (cf 14,298; 1:7,1).

. Ainsi, derrière l'apparence selon laquelle les événements se succèdent sans coordination, tout est dirigé vers un but qui sera atteint en son temps, son jour, son heure. Les heures de cette marche sont minutées, comme le seraient aujourd'hui celles d'un plan économique ou politique. Il en est de douloureuses, comme celle où Jésus est abandonné par Ses disciples (Jn 16,32); mais toutes tendent vers la gloire, celle du retour du Seigneur glorifié; toutes portent, dans leur précision même, témoignage du dessein de Dieu (Ac 1,7). » R.M ..

PATIENTIA= SAPIENTIA

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens