Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 07:14

Les sept œuvres de miséricorde corporelle 6/7

NSJC à Carmela Carabelli

6 - «VISITER LES PRISONNIERS» Samedi 22 juin 1968 Jésus -

Ma fille bien-aimée, te voici hors de chez toi et en compagnie de tes fils spirituels. Toi, cependant, tu es toujours dans Ma Maison, parce que le monde entier est à Moi et que tes hôtes M'aiment et veulent que leur maison soit aussi la Mienne.

C'est pourquoi nous demeurons toujours unis, et Moi, Je vous bénis dans cette demeure parce que vous êtes Mes enfants, si chers à Mon Cœur.

Je vais te parler, quoique brièvement, d'une œuvre de miséricorde qui te semblera difficile à pratiquer, alors que, toi aussi, te rappelant Mes Paroles, tu pourras l'accomplir par amour pour Moi. Je veux te parler de la «Visite aux prisonniers».

Avant tout, Je dois te dire que le premier Incarcéré ou Prisonnier, c'est Moi, qui ai choisi le Tabernacle pour Prison. C'est Ma Prison où Je demeure volontairement enfermé, mais où J'attends, avec un esprit désireux de consolation et d'amour, tous ceux qui viennent Me faire don de leur cœur, et en même temps de leurs affections et de leurs sentiments. Je suis un Prisonnier d'Amour qui, du Tabernacle, écoute les appels au secours de Mes enfants et leur donne grâces et faveurs. Moi, Je désire ardemment que Mes enfants viennent auprès de Moi. Je veux les aider, tous, car tous ont besoin de Moi.

La plus grande partie de Mes enfants, qui vivent même près de Moi, ne daignent M'accorder ni un salut ni un regard d'affection. C'est pourquoi Je t'en prie, toi du moins, vous du moins, qui connaissez Mes Désirs, venez Me rendre visite. Nous resterons ensemble, nous ferons de doux colloques. Moi, Je vous donnerai tout Moi-même, et vous, vous vous donnerez à Moi. Il s'établira entre vous et Moi une amitié profonde, riche de joie, d'espérance, de foi, d'amour. Chaque jour, visitez ce Prisonnier qui s'est fait pauvre par folie d'Amour pour les hommes ingrats et oublieux. Ceux-ci, Me tournant encore le dos comme les Juifs, Me disent: «Quelles paroles prononce cet individu? Il nous donne sa chair en nourriture et son sang en breuvage? Il reste avec nous et il veut que nous restions avec lui? Nous, nous ne comprenons pas Et pourtant, malgré cela, Moi, Je les aime tous et c'est en vain que J'attends que beaucoup d'entre eux viennent Me trouver.

Moi, Je suis Prisonnier, mais il y a beaucoup d'âmes prisonnières qui attendent de vous le secours pour être libérées de leurs chaînes. Ce sont les âmes esclaves du démon et du péché. Enchaînées par leurs mauvaises habitudes, elles les aiment et ne savent s'en détacher. Elles sont les enfants des ténèbres qui gisent dans le péché, en danger de mort éternelle . Le démon qui les tient enchaînées sous sa domination, à leurMort, en fera sa proie, si tu ne voles pas à leur secours.

Tu as bien compris de qui Je veux te parler: les pécheurs, les pécheurs ! Je t'en prie, par tes invocations, porte-Moi auprès de ce genre de prisonniers, afin que Je puisse les libérer et qu'ils ne soient pas ensevelis dans la prison éternelle de l'Enfer. Rappelle-toi que si tu M'aimes, tu dois M'aider à accomplir cette Œuvre merveilleuse de salut qui Me tient tant à cœur

. Dans tes prières, n'oublie jamais les pauvres pécheurs. Je vais te parler d'une autre catégorie de prisonniers auxquels, J'en suis sûr, tu ne penses jamais. Ce sont les petits enfants, enfermés dans le sein maternel, dans l'attente de venir au jour. Moi aussi, J'ai voulu passer par ce chemin et Je t'assure que le Sein de Ma Mère n'a pas été une prison pour Moi, mais un Tabernacle où J'opérais Sa Sanctification, (car sans cesse Elle M'aimait et M'Adorait) et la sanctification du monde. Mais les petits enfants, enfermés dans le sein maternel, sont encore sous la domination du démon et ne pourront voir la Lumière Éternelle s'il ne leur est pas accordé de recevoir le Baptême. Trop de mamans font obstacle à ce don en faveur de leurs enfants et les empêchent ainsi d'atteindre la Vision Béatifique de Dieu.

De nombreuses mamans méprisent l'honneur de la maternité et tachent leurs mains de sang. Priez, Mes enfants, pour toutes les mamans qui portent en elles une nouvelle créature que personne ne peut leur permettre de tuer. Que, libérés de leur prison temporaire, tous les petits enfants puissent vivre, grandir, connaître et aimer le Seigneur par qui ils ont été créés.

Prie pour les mamans dans l'attente, pour celles qui mettent les enfants au monde, afin qu'elles soient généreuses et prêtes au sacrifice, confiantes en Dieu, et afin qu'elles aiment leurs enfants dès le moment où elles les portent en leur sein. Ji:.

Combien il est douloureux pour beaucoup d'enfants, devenus grands, d'apprendre que leur maman ne voulait pas qu'ils vivent et qu'ils reçoivent le Don le plus précieux: Celui de la Vie Divine, dans le Saint Baptême, Don qu'elle même a reçu gratuitement !

C'EST UNE ŒUVRE TELLEMENT UTILE ET TELLEMENT JUSTE

Et maintenant, Je vais te dire un mot sur les prisonniers proprement dits. Tu te souviens rarement de prier pour eux, et pourtant c 'est une œuvre tellement utile et tellement juste. S'il ne t'est pas possible d'aller les trouver, car les lois modernes ne permettent certainement pas à tout le monde de rendre visite à ceux qui, pour des motifs divers, se trouvent en prison, tu ne dois cependant pas oublier la Charité que tu dois remplir envers eux de différentes manières.

Tu peux les aider en envoyant de bons livres et de bons journaux qui peuvent susciter de bonnes pensées dans ces âmes. S'étant trompées, elles peuvent, par la réflexion, se raviser et se convertir. Très souvent aussi dans ces lieux de peine, où l'Aumônier est l'unique personne qui puisse entrer pour dire une bonne parole, le voisinage de l'un avec l'autre, (ne serait-ce qu'à travers le mur de la cellule ou durant la courte promenade de quelques mètres), ce voisinage est délétère pour les moins mauvais, qui absorbent des idées de rébellion et de défaitisme. Occupe-toi d'eux aussi, Ma fille, au moins en priant chaque jour pour eux, afin qu'ils se ravisent et puissent ne pas être doublement esclaves du démon et des hommes. Qu'ils puissent se réhabiliter, lorsqu'ils auront purgé leur peine, et s'insérer à nouveau dans la société.

Il existe en outre des institutions qui prennent soin des enfants des prisonniers, les élèvent, les éduquent et leur trouvent une situation. Dans les limites du possible, aide ces institutions si précieuses, pour que ces enfants, très souvent tarés, n'aient pas à grandir avec les penchants de leurs parents.

Il y a d'autres Œuvres qui s'occupent des prisonniers qui, ayant purgé leur peine, sortent de prison et sont heureux de voir fonctionner ces œuvres charitables; car si beaucoup d'entre eux ne récidivent pas, c'est parce qu'ils ont rencontré de bonnes âmes qui les ont aidés à se réhabiliter. Comme tu le vois, Je t'ai donné ample explication d'une bonne Œuvre que tu croyais peut-être impossible à pratiquer, alors que tu peux l'exercer sur une grande échelle.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens