Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 07:53

« EXTASE DU 28 SEPTEMBRE 1878 .Marie-Julie Jahenny

VISITE DE SAINT VINCENT, MARTYR (EXTRAITS)**

« Que la paix du Seigneur soit avec vous, chers frères et sœurs. Que l'amour de Notre-Seigneur vous vivifie tous ensemble dans la Sainte Charité!

Mon nom est Saint Vincent, Martyr. J'ai été persécuté dans le temps des cruelles persécutions de l'Église. J'ai souffert le martyre pour mon Dieu, pour Sa Sainte Croix, pour la défense de la Sainte Religion. J'aurais pu vivre, si j'avais voulu apostasier. J'ai préféré mourir pour mon Dieu, plutôt que de renier Son Saint Nom et Sa Religion. J'ai été mis à la torture par ces fameux empereurs qui ont fait tant de martyrs. J'ai été mis sur un gril, les flammes soufflées sur mon corps. J'eus la grâce de voir un rayon du Ciel, qui me raffermissait et me comblait de joie de donner ma vie, pour sauver mon âme. Je recevais des insultes et des outrages affreux. Mes larmes coulèrent si abondamment que, trois fois, j'éteignis les charbons ardents qui brûlaient ma chair. Ce prodige, ce miracle puissant ne servit à rien aux barbares qui insultaient mon Dieu trois fois Saint. À la suite de ce prodige qui venait de mon Dieu, je fus traité avec plus de violence encore, Mon corps fut couvert de charbons. Il fallait que je rôtisse comme un autre Saint Laurent. Je ressentais une douce fraîcheur dans tout mon corps, c'était comme une rosée qui empêchait la flamme de me faire souffrir. Je subis une torture affreuse. Mon corps fut tout brisé, je fus foulé aux pieds par mes bourreaux . J'ai senti l'heure du triomphe, quand je ressentis les douleurs dans mon cœur. J'ai expiré sur ces affreuses flammes, torturé, abreuvé des plus infernales ignominies.

Qu'il est doux de mourir pour Dieu! Qu'il est doux de conserver le germe béni de la Foi, quand on aime Celui qui a tant souffert pour racheter nos âmes immortelles! Il nous faut du courage et, au milieu du courage, il nous faut une charité de feu.

Un mot; maintenant, de la part de Notre-Seigneur.

Chers frères, Notre-Seigneur nous a donné à tous la grâce d' être admis au Saint Baptême. C'est cette grâce qui fait la force des Chrétiens. Elle nous fait devenir les Enfants héritiers des dons de notre Père du Ciel. Quelle force! Quelle générosité! Quel bonheur ! O grâce, que tu fortifies! - Le Seigneur nous a donné à tous une âme immortelle. Oh! si nous connaissions le trésor qui vit au milieu de la poussière de notre corps! Cette pensée serait capable de nous transporter vivants, par ses ardeurs et ses hauteurs, jusqu'au Trône de Dieu, Cette pensée a des ailes, et ces ailes sont des flammes car elles sont des transports. Notre-Seigneur nourrit nos âmes. Il veille à leurs besoins. Il se fait l'Aliment de cette âme immortelle, et l'âme ne vit que de Dieu. Quelle différence entre l'âme et le corps! Ce corps de poussière vit d'aliments grossiers, l'âme vit de la Divinité de Dieu. Elle y trouve sa substance, elle y trouve un Aliment de délices. Notre-Seigneur adorable, pour augmenter la beauté de nos âmes, semble quelquefois affaiblir Son Aliment et l'éloignera à quelque distance, mais, dans ces moments, Notre-Seigneur tient nos âmes dans Ses Mains adorables et Il les comble de bonheur. Il les enrichit de Ses dons ineffables. Il ne faut donc pas dire « Mon âme, tu es loin de Dieu» puisque, en ce moment, c'est Lui qui la porte, c'est Lui qui la loge en Lui-même, dans Sa Personne toute adorable. » Le bon Saint, ajoute que, bien que nous ne le sentions pas, pour embellir notre corps mortel, qui n'a rien de la splendeur de notre âme immortelle, Dieu lui envoie des croix, des peines et des souffrances.

**Note : Nous n'avons pas de précisions sur ce Saint. Il s'agit d'un des innombrables Témoins du Christ, qui furent persécutés par les Empereurs. Romains, Néron (54-68), Domitien (81-96), Trajan (98-117), MarcAuréle (161-180), Septime- Sévère (193-211), Maximin lé Thrace (235- 238), Dèce (240-251), Valérien (253-260), Aurélien (270-275), Dioclétien · (284-313). L'Édit de Milan mit fin à trois siècles de mise hors-la-loi des Chrétiens. Ayons une grande reconnaissance envers ces générations de frères aînés dans l'Église: «  Sang des Martyrs, Semence de Chrétiens." prions-les, pour que nous soyons dignes d'eux, car comme le disait Monseigneur Ghika, mort martyr du communisme Roumain: "Les chrétiens sont toujours jetés aux lions, il n'y a que les lions qui changent " En effet, chaque période de l'histoire a sa façon spécifique de mettre la Foi à l'épreuve.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens