Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 08:58

Un devoir de Justice.... Le 2 février, Solennité de la Purification de la Sainte Vierge Marie .C'est aussi la fête de la Présentation de Jésus au Temple.

Cette présentation est l'occasion pour le Saint Esprit de la révélation à Marie par la bouche de Saint Siméon de sa mission de corédemption .Unie par le même Esprit, les Cœurs de Jésus et de Marie devaient être transpercés,dans un même Passion, pour le salut des âmes. La Mère de Dieu accomplit parfaitement cette mission et c'est pourquoi Son Fils a demandé que justice lui soit rendue ,en demandant à l'Église de vénérer son Cœur douloureux et immaculé,dans cet ordre.

 

Le dogme de la coredemption de Marie n'est pas encore officiellement proclamé,malgré des tentatives de quelques évèques au concile Vatican II.Mais il le sera un jour.

Pour nous y préparer Notre Seigneur a demandé Lui-même l'introduction de l'invocation au Cœur douloureux et immaculé de Sa Mère et une consécration spéciale. Le grand règne eucharistique après les purifications sera aussi le règne glorieux de la Mère de Dieu.La Justice divine,qui veut que « l'on rende à chacun ce qui lui est dû », le veut ainsi.

C'est le R.P. Garrigou-Lagrange OP ,qui nous donne de la dévotion au Cœur douloureux et immaculé de Marie, au plan théologique et doctrinal, cet aperçu lumineux:

«La grâce de l'Immaculée Conception et la plénitude initiale de charité augmentèrent considérablement en Marie sa capacité de souffrir du plus grand des maux qu'est le péché, puisqu'on souffre d'autant plus qu'on aime davantage Dieu, que le péché offense, et les âmes, que le péché mortel détourne de leur fin et rend dignes d'une mort éternelle.

Le Cœur de Marie fut ainsi douloureux dans la mesure où il fut immaculé et très pur, dans la mesure où la plénitude initiale charité ne cesse de grandir en Elle jusqu'à sa mort. Quand on dit : Cœur Immaculé de Marie, on rappelle ce que la très Sainte Vierge a reçu au premier instant de sa conception. Quand on dit : Cœur Douloureux, on rappelle tout ce qu'Elle a souffert et offert pour nous, en union avec son Fils, depuis les paroles prononcées par le vieillard Siméon jusqu'au Calvaire et jusqu'à sa mort très sainte peu avant l'Assomption». Et l'on comprend alors que, pénétrant plus que tout être humain, les desseins d'amour de son Divin Fils, Marie ne pouvait que ressentir avec Lui sa souffrance de ne pouvoir déverser à flots cet amour divin dans les âmes de ses créatures rebelles. Elle ne pouvait que prendre part à cette passion d'amour de son Fils pour Ses créatures devenues Ses bourreaux.

Des âmes choisies de notre temps nous parlent avec une étrange insistance de ce douloureux privilège de la très Sainte Vierge. Berthe Petit, la messagère du Cœur douloureux et immaculé de Marie, entendit ces «paroles» à l'intime de son âme : 8 septembre 1911«Le Cœur de Ma Mère a droit au titre de Douloureux et Je le veux placé avant celui d'Immaculé, parce qu'elle l'a acquis elle-même. L'Eglise a reconnu en Ma Mère ce que Je fis Moi-même: sa Conception Immaculée. Il faut maintenant, et Je veux, que soit compris et reconnu le droit qu'a Ma Mère à un titre de justice: titre que lui ont valu son identification à toutes Mes douleurs, ses souffrances, ses sacrifices, son immolation au Calvaire , acceptés dans une pleine cçrrespondance à Ma grâce et supportés pour le salut de l'humanité. » C'est dans cette corédemption que Ma Mère fut surtout grande et c'est pourquoi Je demande que l'invocation, telle que Je 1'ai dictée, soit approuvée et répandue dans toute l'Église, à 1'égal de celle adressée à Mon Cœur. Elle a déjà obtenu des grâces; et en obtiendra encore, en attendant que, par la consécration au Cœur douloureux et immaculé de Ma Mère, l'Église soit relevée et le monde renouvelé». ,

Septembre 1914. «Je veux que les peuples se tournent vers le Cœur douloureux de Ma Mère. Qu'un même cri s'échappe de toutes les âmes: Cœur douloureux et immaculé de Marie, priez pour nous! Que cette prière, indiquée par Mon amour comme un suprême secours, soit approuvée et indulgenciée pour tout l'univers»

Février 1915. «C'est par le Cœur douloureux et immaculé de Ma Mère que Je veux triompher, parce qu'après avoir coopéré à la rédemption des âmes, ce Cœur a droit à une même coopération dans les manifestations de Ma justice et de Mon amour. Grande est Ma Mère en tout, mais elle l'est surtout dans son Cœur meurtri, transpercé par la blessure du Mien.. C'est pourquoi, voulant pour ce Cœur un triomphe éclatant, J'ai attendu l'heure d'une universelle détresse(la guerre de 14) trouvant écho dans le Cœur douloureux de Ma Mère, universel comme Mon Cœur. Adopter cette dévotion et la répandre, c'est accomplir Ma volonté et répondre à l'attente de mon Cœur. Car, par la prière et la consécration faites à ce Cœur, des grâces de lumière seront obtenues. Elles mèneront graduellement les âmes à la pleine connaissance de nos Cœurs unis, qui ont été blessés d'une même blessure, source inépuisable de tout bien pour l'humanité, et dont la gloire fait et fera le bonheur des élus pour l'éternité».

2 juillet 1940. «C'est par la consécration au Cœur douloureux et immaculé de ma Mère que l'Église sera relevée et le monde renouvelé. Ce sont les cœurs qui doivent être changés. Cela se fera par la dévotion connue, développée, prêchée et conseillée partout.., C'est le dernier secours que Je donne avant la fin des temps: le recours à Ma Mère sous le titre que Je veux pour elle, universellement.

Relevons maintenant cette locution de Notre Seigneur, reçue par Berthe Petit le 24 septembre 1924: «Toutes les nations s'acheminent vers un cataclysme effroyable. Moi seul Je puis apaiser les haines, les discordes et faire régner la paix. Je le ferai quand Ma volonté pour le Cœur de Ma Mère sera accomplie. Il en sera ainsi lorsque sonnera l'heure désespérée que tout prépare. Alors, en réponse aux supplications qui monteront vers le Cœur douloureux et immaculé de Ma Mère, Je manifesterai Ma puissance par une intervention miraculeuse qui s'imposera à tous. La chrétienté entière s'inclinera devant ce triomphe de ce qu'en Fils Je veux pour Ma Mère».

 

Sainte Marie, Mère de l'Église au Cœur douloureux et immaculé , intercédez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens