Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 08:14

Le thème du BLASPHÈME dans la Sainte Écriture

"L'état d'esprit « Je suis Charlie »cela veut dire aussi le droit au blasphème »(Sic). Voir l'article précédent « l'aveu »sur cette sinistre affaire. Il nous a paru intéressant de nous remettre en mémoire ce qu'est le blasphème et son extrême gravité.Revendiquer un « impensable droit au blasphème » est un crime contre Dieu et contre l'humanité.Blasphémia signifie « parole impie,injurieuse contre la divinité et par suite ce qui mérite d'être respecté.C'est le comble de l'injustice, de l'ingratitude,de la Bêtise au sens apocalyptique du mot Bête.Parce Domine.Combien d'inconscients, d'ignorants se font berner par les faux prophètes de cette défiguration de la liberté.En l'espèce les dessins blasphématoires sont une atteinte plus grave car les écrits restent... « Un dessin vaut plus qu'un long discours »

 

Toute injure adressée à un homme mérite d'être punie (Mt 5,22.). Combien plus le blasphème, insulte faite à Dieu Lui-même ! II est l'inverse de l'adoration et de la louange que l'homme doit à Dieu, le signe par excellence de l'impiété humaine,l'accomplissement de l'inversion à 180° de la vocation de l'homme ,le règne de la Bête,la «  révolution » consommée.

. ANCIEN TESTAMENT

La présence d'un seul blasphémateur dans le peuple de Dieu suffit à souiller là communauté entière, C'est pourquoi la Loi dit: «Quiconque blasphème le Nom de Yahweh mourra, toute la communauté le lapidera» (Lv 24,I6;). Plus souvent, le blasphème se trouve sur les lèvres des païens, qui insultent le Dieu vivant lorsqu'ils s'attaquent à Son peuple» un Sennachérib (2 R I9,4ss),un Antiochus Épiphane, dont s'inspire sans doute le portrait de Nabuchodonosor dans le livre de Judith (Jdt 9,7ss).De même les Édomites qui applaudissent à la ruine de Jérusalem (Ez 35,I2) et les païens qui insultent l'Oint de Yahweh (Ps 89,51). A ceux-là, Dieu se réserve d'appliquer Lui-même le châtiment mérité: Sennachérib tombera par l'épée comme Antiochus, la Bête satanique (Dn 7,26), et le pays d'Édom sera réduit en désert (Ez 35,I4s). Le peuple de Dieu doit d'ailleurs se garder de provoquer lui-même les blasphèmes des païens (Ez 36,20; Is 52,5) car Dieu tirerait vengeance de cette profanation de Son Nom.

1. Le même drame se renoue dans le NouveauTestament autour de la personne de Jésus. Lui qui honore le Père, Il est accusé par les Juifs de blasphème parce qu'Il se dit Fils de Dieu (Jn 8,49.59); et c'est pour cela qu'Il sera condamné à mort(Mc 14,64; Jn 19,7) En réalité, cet aveuglement même consomme le péché des Juifs, car ils déshonorent le Fils (Jn 8,49) et, à la croix, ils L'accablent de blasphèmes (Mc 15,29 ).Si ce n'était là qu'une erreur sur l'identité du Fils de l'Homme, ce serait un péché rémissible (Mt 12,;2) au titre de l'ignorance , Mais c'est une méconnaissance plus grave, car les ennemis de Jésus attribuent à Satan les signes qu'Il accomplit par l'Esprit de Dieu (Mt 12,24.28 ) : il y a donc blasphème contre l'Esprit, qui ne peut être remis ni en ce monde ni en l'autre (Mt 12,32 ) puisque c'est un refus volontaire de la révélation divine.

2. Le drame se poursuit maintenant autour de l'Église de Jésus-Christ .. Paul était un blasphémateur quand il la persécutait (1 Tm 1,13); quand il prêche ensuite le Nom de Jésus, les Juifs s'opposent à lui avec des blasphèmes (Ac 13,45; 18,6). Leur opposition garde donc le même caractère jusqu'au Calvaire: Il s'y joint bientôt l'hostilité de l'empire romain persécuteur, nouvelle manifestation de la Bête à la bouche pleine de blasphèmes (Ap 1 V -6), nouvelle Babylone parée de titres blasphématoires (Ap 17,3) Enfin les faux docteurs, maîtres d'erreur, introduisent le blasphème jusque parmi les fidèles (2 Tm 3,2; , au point qu'il devient parfois nécessaire de les livrer à Satan (1 Tm 1,20). Les blasphèmes des hommes contre Dieu cheminent ainsi vers un paroxysme qui coïncidera avec la crise finale,. en dépit des signes annonciateurs du Jugement divin (Ap 16,9,11.21). 

En face de cette situation, les chrétiens se détourneront de l'exemple des Juifs infidèles « à cause de qui le Nom de Dieu est blasphémé» (Rm 2,24) Ils éviteront tout ce qui provoquerait les insultes des païens contre Dieu ou contre Sa Parole (1 Tm 6,1).Leur bonne conduite doit amener les hommes à « glorifier le Père qui est dans les cieux » (Mt. 5 ,16). P. RD

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de senex
  • : A propos de la survie et du retour à Rome de SS Paul VI Les trésors de la doctrine catholique à votre service pour préparer l'avenir
  • Contact

Recherche

Liens